01/08/02 Toutes les consolations que nous recevons sur terre, sont payées par les souffrances sans mesure du Christ qui attend que nous reconnaissions SON Amour Divin.

Tout est Dieu (hormis l'orgueil). L'homme dans l'univers n'en est qu'une vêture , d'abîme insondable de péché, destinée, par sa liberté d'aimer, à la Gloire éternelle d'Amour, sa personnalité ne devant faire alors plus qu'un avec Dieu Lui-même.

J'ai besoin constamment de TES clous pour attacher la liberté de mon âme, de TES épines pour emprisonner la liberté de mes pensées et de la plaie de TON flanc pour clouer ma perpétuelle révolte.

02/08/02 "Arriver à aimer peu à peu (Lui et moi)" la souffrance (physique, morale, spirituelle) dans la paix (et non pas à ne pas en ressentir les affres) pour l'amour du Christ et le salut du monde.

Vivre le pardon énorme, prodigieux, infini que Le Christ nous donne à chaque instant et spécialement dans l' Eucharistie et le transmettre aux autres....

03/08/02 Il est une autre manière théologique d'envisager la Sainte Trinité, plus accessible à nos petits esprits, sans tomber dans le docétisme puisque Tout est Dieu au ciel et dans l’univers, hormis le péché, c’est à dire l’orgueil sous toutes ses formes, même les plus infimes, mais c’est vrai que peut-être les théologiens catholiques éminents ne sauraient s’en contenter:
    Dieu, appelé Le Père, s'est incarné dans une chair d'homme, Jésus-Christ, appelé Le Fils, qui Lui renvoie l'esprit d'amour, appelé Le Saint Esprit....

De même dans l'Eucharistie: Dieu, Trinité, humble et doux de coeur, tel que nous l'enseigne Jésus-Christ, Se réincarne dans un peu de pain et un peu de vin....

04/08/02 Que chacun de nos pas rendent Gloire à Dieu....  Pas à n'importe quel Dieu mais à Celui révélé et enseigné par la vie de Jésus-Christ.

05/08/02 L'esprit de perfection enseigné par le livre si précieux "LUI et moi" amène, sans qu'elles s'en doutent, les âmes-de-rien à la perfection Divine, notamment dans Son humiliation amoureuse sur terre, tout en rendant Gloire dans son cheminement à Dieu et en travaillant par son union au Christ au salut du monde.

Tout est dans le Christ, sauf l'assentiment au péché... L'humble Foi nue et absolue qui seule a vu le Père, c'est aussi Lui...

06/08/02 Pratiquer au moins la vertu du perpétuel recommencement......

07/08/02 Il ne faut pas avoir peur de le répéter sans cesse: Directement ou indirectement ce sont les souffrances infinies de Jésus-Christ qui sauvent le monde.
Ainsi que notre union à leurs mérites.

2e semaine août 2002