08/08/03 L’humiliation, à laquelle s’adjoint la souffrance et la pauvreté d’esprit, livrée à DIEU est le coeur de l’amour.....

À l’abîme d’iniquité spirituelle qui est le mien le Christ rédempteur fait répondre la Plénitude de la Miséricorde Divine ...

09/08/03 C’est la foi en la fidélité du Christ qu’IL nous donne gratuitement et que sans cesse nous devons LUI demander jusqu’au bout, qui sauve....

Il n’y a que Jésus-Christ pour pouvoir offrir le sacrifice de LUI-MÊME . Sa mère seule, l'Immaculée jusque dans sa conception,  pouvait en imaginer l’ampleur. Nous, nous ne pouvons que nous y joindre....

L’Expiateur Universel, Jésus-Christ, veut que SA libre expiation soit appliquée à tous à travers ceux qu’ IL choisit LUI-MÊME et qui doivent répondre librement.
Ceux du reste qui sont choisis, sont des moins que rien, des enfants sans mérites.

10/08/03 La bienheureuse angèle de Foligno parmi toutes les mystiques chrétiennes s'est approché de l’expression de la nature de Jésus-Christ à ce point qu’elle a pu éprouver la plénitude de Sa paix qu’elle appelait la ténèbre des ténèbres de la jouissance de laquelle elle a reçu l’assurance que c’était celle même du ciel et pas une autre .....

La voie de l’amour de DIEU et du prochain, ouverte par le Christ Messie, demeure la plénitude des voies. A ceux qui n’ont pas connu cette voie pour des raisons conjoncturelles, il sera moins demandé mais à ceux qui l’ayant connue et l’ont abandonnée, il en sera peut-être demandé compte, bien qu’un retour de dernier instant soit toujours possible....

La prière d’un instant de la vie de Jésus-Christ couvre l’indifférence, la distraction, le blasphème de la liberté du monde entier, passée, présente et à venir. Car le péché n’est que le fait de ne pas penser, servir, aimer DIEU ne serait-ce qu’un seul instant de notre vie. Unissons-nous donc au coeur de Jésus, qui est entrailles de DIEU, étreignant notre chair "criminelle et maudite", à travers la souffrance rédemptrice. 
Mais c’est vrai aussi que le mal sous toutes ses formes, n’est que le garant de notre liberté d’aimer et que s’il faut le combattre nous n’avons pas à juger......

11/08/03 .... d’amour, même un peu..... même un reste de vie....
.... Cette ignominie sans fond aussi bien que grossière, qui donc pourrait en vouloir en dehors du Christ Trinitaire humilié sans mesure ? ....

.... Le néant dont DIEU nous a donné la liberté, offrons-le à notre tour librement à l’Être de SON amour, vainqueur en plénitude de notre révolte sur la croix....

12/08/03 Les souffrances effroyables et ineffables de toute la vie de l’homme-DIEU, qui contrairement à nous, n’étaient méritées en rien, le Christ les a portées pour tous, y compris jusque pour moi, le plus grossier de tous qui peine à bâtir sa maison sur le roc comme Jésus nous l'a commandé expressément.... ..... Jésus-Christ n’était pas encore descendu aussi bas .....
.... Pardon .....Merci

Il n’est pas possible de contempler et approfondir quelque mystère que ce soit de Jésus-Christ, autrement qu’enserré dans Ses souffrances rédemptrices (la croix en son paroxysme ), tellement notre révolte est omniprésente en tout instant

13/08/03 "Seuls ceux qui le veulent absolument iront en enfer..." C’est à dire ceux qui ne voudront absolument pas de la bonté de DIEU et de Sa miséricorde. Cependant le mystère de notre liberté reste entier et nous devons sans cesse nous méfier de nous. Ainsi si nous nous apercevons que nous chutons ou avons chuté devant la loi Divine, il ne faut pas avoir peur, pendant qu’il est temps encore, de nous humilier devant DIEU, devant nous-même et devant les hommes. Car dans cette humiliation demeure la gratuité de notre salut......

L’Église catholique se compose d’un tandem inséparable, hiérarchie-peuple, uni au CHRIST qui veut dans son humilité d’amour développer ainsi pleinement, au fil des temps, la révélation de Son visage aux hommes.

14/08/03 DIEU SEUL est humble et par grâce unique une créature la Vierge Marie. C’est pourquoi nous ne pouvons pas chercher notre humilité mais seulement, avec l’aide de Marie, celle du Christ.
 Moïse, l’humble des humbles, a du l’apprendre à ses dépens.

15/08/03 L’Annonciation à la Vierge Marie résume la souffrance et la joie de toute la vie du Christ, chantées par le magnificat, nous apprenant l’utilité irremplaçable de la douleur, humiliation et pauvreté d’esprit, unies à la perfection de la Sienne, pour le salut de l’humanité et le rétablissement de ses droits...

3e semaine août 2003