16/08/03 Oubliant les siennes, Marie, dans son humble amour, a été toute tendue vers la souffrance rédemptrice ineffable de Son Fils Jésus-Christ, car c’est elle seule qui transforme la nôtre en salut du monde ....

..... solitude ..... En tout il n’y a qu’un point de comparaison, DIEU seul ....

17/08/03 .... En un mot comme en dix, c’est la communion des "âmes unies aux souffrances du Christ (douleur, humiliation, détachement)" qui sauve le monde....

18/08/03 .... ces âmes unies qui peut-être ne souffriront pas plus que d’autres, sont les ouvriers de la moisson abondante dont parle Jésus dans l’évangile. Souvent elles ne comprennent pas leur rôle éminent, soit par ce qu’elles n’ont pas pu embrasser la vie religieuse, soit au contraire parce que ayant embrassé la vie religieuse elles ne la vivent pas assez. De même leur imperfection notoire qui les met au dernier rang spirituel, les rend abusivement craintives. Ce sont pourtant d’elles dont le Christ se sert pour appliquer SES mérites au monde.... Mais effectivement pour cela IL se sert vraiment du rebut .....Malheur à elles si elles se voyaient autrement, sans ignorer ce que DIEU infini fait en elles .....

Le sacrifice des choses temporelles que le Christ Trinitaire nous donne de faire*, nous allège pour nous permettre d'être tout attentif aux choses de la vie éternelle.
* quelquefois après de longs et durs combats...

Équation du site: Ainsi pour élaborer l’"intégrateur de Puissance" ou "moteur à ion intégral", véritable pierre philosophale par ses performances qui permettraient l'épanouissement de l’espèce humaine, la science doit avoir foi en DIEU: Principe de contradiction suprême (vers le Bien), en même temps Être et néant, Tout et rien, Immuable et en mouvement continuel vers l'Être, rejoignant le DIEU de l’évangile, Jésus-Christ, à la fois TOUT PUISSANT et infiniment humble....

Une intelligence didactique plus forte que la mienne peut certainement le mettre à jour d’une manière davantage conséquente. Mais je ne crois pas à la conversion de la raison humaine, capable d’arrêter là ses recherches comme il le faudrait sans la conversion des coeurs ....

C’est pourquoi, reconnaissant mon insignifiance, j’ai choisi ma voie ....

19/08/03 Le Seigneur a donné au couple juif Joachim et Anne la grâce unique dans l’histoire de l’humanité, d’engendrer naturellement une enfant évincée du péché originel qui frappe normalement tous les êtres humains sans exception. Quelle libre pénitence cette enfant, la Vierge Marie, puisqu’il s’agit d’elle, a-t-elle dû donc faire en reconnaissance d’une telle grâce...!

Le foisonnement des circonstances matérielles cache à notre cupidité la trame délicate et subtile de la vie intérieure conduisant à la résurrection éternelle...

..... À DIEU rien d’impossible ....... donner cette âme pour le complément du salut du monde ....

20/08/03 Le Christ dans Sa plénitude d’amour est descendu jusqu’aux fins fonds des entrailles de l’enfer pour y retirer l’abjection de notre néant. Avec l’aide de la Vierge Marie et la contemplation des plaies de Son Fils, ne soyons pas ingrats.

Le buisson d’épines, parmi tous les arbres de la forêt, a donné Sa couronne royale au front du DIEU Tout Puissant et infiniment humble ....

Sous des noms variés, c’est l’humilité de DIEU que les mystiques de toutes les religions recherchent, mais elle est si contraire à l’orgueil humain inné que pour l’atteindre il faut souffrir. La voie ouverte par le Christ, pour franchir cette souffrance, est l’amour de DIEU et du prochain en sa plénitude.

21/08/03 D’amour, que DIEU a pour LUI-MÊME , qui seul existe et que notre orgueil a tant de mal à concevoir fait qu’en cherchant l’humilité Divine, il peut le reporter à DIEU et aux autres, même un peu... pour même un reste de vie ....

22/08/03 Devant cette nécessité de la souffrance, librement voulue, qui nous fait si peur ou devant laquelle nous sommes si faibles, ayons recours, sans cesse et sans nous décourager, à l’humble confiance parfaite et sans limite de la Vierge Marie, en son Fils Trinitaire, Jésus-Christ. IL est seul la plénitude de force et de soumission d’amour dont nous avons tant besoin ...

Que par notre fusion, le Christ puisse témoigner de LUI-MÊME ..... Thérèse de l’enfant Jésus, docteur de l’Église, en a montré la voie d’amour sans illusion, ouverte à tous, par la confiance de l’enfance spirituelle, nécessaire aux fidèles de toutes les religions...

On sert la Gloire de DIEU, le salut des âmes et du monde, avec plus d’efficacité par l’offrande de nos petites gênes, unies à l’amour de souffrance du Christ que par celle, qu’il faut faire néanmoins et qui est utile, de beaucoup de consolations.

4e semaine août 2003