2e semaine août 2007

16/08/07 N’oublions pas …

N’oublions pas que nous croyons à la résurrection de Jésus-Christ et aussi à celle de Marie Sa Mère, malgré les différences qui peuvent exister. … Volonté du Christ Jésus de souffrir librement l’humiliation pour nous jusqu’à l’extrême afin d’obtenir par la merveille surnaturelle des douleurs le dévoilement de nos cœurs et leur redressement si nous le voulons ….

17/08/07 souhaiter ….

Souhaiter pour nous l’humiliation, bien qu’elle soit mesurée à chacun, dont le naturel ne saurait aimer l’amertume, fondement de toute souffrance physique, morale ou spirituelle, c’est souhaiter le triomphe sur terre de Jésus-Christ, dans l’espérance à la Gloire éternelle …..

18/08/07  Avec …

Avec Jésus-Christ, nous humiliant de la nature et nous glorifiant de la sur-nature, tel doit être le destin de l’être humain… Le Chrétien est celui qui, malgré ses péchés quelquefois monstrueux,  par ses prières et ses sacrifices librement unis à ceux de Jésus, Marie Sa mère et tous les saints, travaille surnaturellement et ainsi efficacement à la Gloire Miséricordieuse de DIEU, au salut des âmes et du monde. Toutes les autres choses qui peuvent paraître importante à la nature n’étant rien en elles-mêmes. Dans ce sens donc de la foi à l'humble Miséricorde, envers et contre tout, viser le top niveau pour entraîner les autres ….

19/08/07 aux pieds …

Aux pieds du Christ Jésus transpercés appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire déjà sur terre et pour l’éternité ….

20/08/07 en cherchant …

En cherchant à approcher des souffrances de la Vierge Marie on approche de celles régénératrices du Christ Jésus qui englobent les nôtres …..

21/08/07 fuir …

Nous ne faisons que fuir… Aussi pour inverser ce courant congénital autant que néfaste il nous faut incarner, à notre échelle, la sueur de sang du Christ Jésus à Gethsémani où toutes les tentations de fuir, en conséquence de nos péchés, LUI ont été présentées dans un paroxysme de réalités jamais atteint par aucun être humain, passé, présent ou à venir et que sans aucun doute SA Mère dans le même temps et d’autres manières devait partager …

22/08/07 triomphe …

Le triomphe de l’humilité tel qu’a voulu l’écrire en une pièce de théâtre Ste Thérèse de l’enfant Jésus est en fait l’humiliation effective telle que à son tour la Providence avec la supercherie de Diana Vaughan a voulu lui faire compléter et rectifier. C’est l’état de Jésus-Christ DIEU notamment dans l’Eucharistie, la Gloire que nous LUI reconnaissons étant sur-naturelle et non pas naturelle. Qui donc si ce n’est le Seigneur Trinitaire, humble et doux en Son Centre, peut nous conduire à travers le dédale de notre orgueil et de notre violence originels ou en se servant de la voie royale de l’Amour chrétien ou par toutes autres voies droites… Mais à chacun la tâche est mesurée …

4e semaine août 2007