08/04/02 ...Ce misérable corps, effroyablement torturé et couvert d'immondices, c'est Dieu. Qu'y a-t-il d'étonnant après cela que, dans Son humiliation Souveraine, il puisse LUI arriver de choisir aussi sur terre pour Son service, ce qu'il y a de plus répugnant et de plus misérable. Peu le comprennent.

L'humiliation douloureuse ou glorieuse du Fils, que nous devons avoir présente en toute circonstance de notre vie, nous emmène infailliblement à la plénitude de l'amour du Père et à Sa gloire. Car Dieu a pris sur LUI, par la foi que nous devons avoir en SON Messie, l'orgueil damnable dans lequel est tombé SA créature.

09/04/02  "...rassemble Tes enfants dispersés"... Le sel de la terre de l'humiliation amoureuse, ne doit-il pas être dispersé ici-bas pour remplir son office de condiment spirituel?... En Dieu Seul par Son Christ....

10/04/02 Voie du Christ et de Ses enfants: humiliation d'amour et joie de gloire...  Qu'elles deviennent réalité en chacun.

Le corps physique du Christ devait être d'une sensibilité inouïe et dans Sa passibilité sans péché, la moindre atteinte des sens physiques devait provoquer pour LUI une douleur effrayante. C'est peut-être dit maladroitement, mais je crois à cette vie entière de souffrances excessives vécue par Jésus-Christ dans notre monde pécheur.

11/04/02 Avoir toujours devant soi, l'inversion souffrante et glorieuse, par rapport à notre nature pécheresse criminelle et maudite, de la nature du Christ. Avec LUI, contre-balancer l'esprit du monde, de la chair et du démon.

12/04/02 Contre-balancer, avec Jésus-Christ, l'esclavage du monde au temporel... La souffrance et la gloire source de joie...

Avec Jésus et Marie, porter joyeusement le poids de la gestation terrestre qui nous est départie, puisqu'elle débouche sur la Gloire Éternelle alors qu'avant la venue du Christ tout était perdu irrémédiablement (quelle que soit la sainteté apparente des meneurs de religions) face à l'infinie Sainteté de Dieu.

13/04/02 En communiant à l'amour insensé et douloureux de Dieu qui veut pour chacun de nous la Gloire éternelle dans les meilleures conditions que LUI seul sait choisir, arriver à dépasser notre propre satisfaction intellectuelle et spirituelle pour l'amour du prochain. Oecuménisme et dialogue inter-religieux.

Toute la souffrance de l'univers, passée, présente ou à venir, s'est recueillie dans la vie du Seigneur Jésus, vrai Dieu et vrai homme, engendré par l'Esprit Saint en la vierge Marie, pour nous ouvrir à la Gloire éternelle de l'amour.

14/04/02 L'amour véritable est livraison sans retour à Dieu et aux êtres humains....

3e semaine avril 2002