23/04/02 Par suite de ce qui a été dit plus haut, aucune religion, par un mouvement de sur-foi, ne peut se passer de Jésus-Christ. Quant aux chrétiens, quelle lourde responsabilité est la leur!

24/04/02 On m'a dit que ce site faisait fuir tout le monde parce qu'il était trop direct au lieu de suggérer les choses. (Effectivement il y a peu de retombée d'email).
D'un autre côté j'ai déjà beaucoup réfléchi aussi sur le fait que je n'ai jamais pu trouver un directeur de conscience et que je les faisais tous fuir du plus petit au plus grand. En réalité, ce cloaque spirituel que je suis, il faut un tel courage pour pouvoir l'approcher que seul la douceur et l'humilité de l'amour du Christ-Dieu peut oser descendre jusque là. J'ai malgré tout l'impression que, même en proclamant l'évangile, personne ne croit à cette humilité infinie de Dieu et pourtant.....

Dieu S'aime en l'être humain, malgré son abjection, et lui demande de souscrire à cette humilité, en se laissant aimer ainsi. Du reste la finalité dernière consiste en l'humilité amoureuse absolue c'est à dire, pour parler notre langage,  à l'adhésion au rien absolu, rien de la terre, rien du ciel, rien à droite, rien à gauche. Même les Bouddhistes qui ont une certaine intuition de ce rien, ne peuvent y arriver pleinement sans le Christ ( on le voit bien dans leurs retombées spirituelles sur la charité générale).

25/04/02 Nous avons à choisir l'humiliation pour nous-même, non seulement parce qu'elle nous est logiquement due à cause de notre état de pécheur qui doit se repentir, mais aussi, comme Jésus-Christ qui n'en avait aucune raison, par amour de Dieu et du prochain.

26/04/02 La plénitude de la Volonté de Dieu est l'incarnation de Jésus-Christ.

27/04/02 Il faut bien comprendre que toute l'horreur du mal, sous toutes ses formes, provient de l'orgueil d'amour-propre de l'être humain. Sans quoi, l'on n'entend rien au fond de l'histoire humaine. Le prodigieux et principal cadeau du ciel, provient de cette incarnation du DIEU juif en la personne de Jésus-Christ, de Sa vie, Son enseignement, Sa mort, et Sa résurrection de 40 jours suivie de Son ascension dans l'éternité. Elle offre à l'homme la disposition à s'humilier pleinement (intérieure et extérieure) qui est le fondement de l'amour mutuel, humain et Divin, temporel et éternel d'un bonheur sans fin dépassant les limites de ce que l'on peut imaginer...

En réalité, comment peut-on croire que Dieu veuille descendre aussi bas!?...
CROIS seulement, toi, ô mon âme.

28/04/02 Nos mesquineries empêchent de connaître les magnificences de notre Dieu. Confions-les à la croix du Christ pour y être clouées sans cesse.

29/04/02 Nos mesquineries empêchent de connaître les magnificences de notre Dieu. Confions ces mesquineries de toutes sortes à la croix du Christ pour y être clouées sans cesse et à jamais.
Chercher ainsi les "douces et agissantes vertus" (C.de Sienne) qui sont mises à notre disposition et dont le Christ nous demandera compte au jour du jugement.

Dépassant toutes les magnificences, sans nombre, de Dieu, la magnificence du pardon de l'amour à chacune de Ses créatures humaines, quelle qu'elle soit, créée, rachetée et , si elle le veut, sanctifiée. Magnificence de ce pardon à contempler en tous, en commençant par s'humilier soi-même....

30/04/02 Dieu a voulu éprouver sur terre, en Son Christ, la souffrance nue et absolue, génératrice du pardon nu et absolu de l'Amour qu'Il demande à l'homme de transmettre, en échange, à ceux qui l'offensent: c'est à dire, le prochain, les événements et soi-même. Telle est la teneur dans l'espérance de la jouissance éternelle Divine de la foi chrétienne.

1e semaine mai 2002