01/04/04 ... "sans préférence de moyens" ... servir DIEU AVEC LUI par l’union sans faille au coeur de Jésus, centre Divin de la croix, car c’est LUI qui a décidé pour nous encourager et non pour SA Gloire, de SA résurrection de 40 jours sur terre. C’est LUI qui décide aussi de toutes choses, à travers la révolte constante du genre humain pour le bien de SON Église.

À ceux qui acceptent de croire à l’humiliation sans mesure de DIEU sur terre qui nous est révélée par les souffrances, que personne jamais ne pourra représenter dans toute leur horreur, de Jésus, Messie universel, il faut rappeler qu’il s’agit là de l’effet d’un amour infini pour la créature humaine, dans sa révolte ignominieuse d’origine qui est celle de tous dont toujours la nôtre présente à briser sans cesse..

02/04/04 AVEC Jésus offrir au CHRIST les petites brisures de notre révolte en espérant la brisure complète et définitive du jour de notre entrée dans la vie éternelle...

Ce n’est pas parce que l’on se voit incapable de souscrire au moindre inconfort qu’il ne faut pas communier à la souffrance de Jésus-Christ et de ceux qui lui sont unis, dans leur mérite. Car c’est elle et le fait d’y être soudé qui nous guérit comme tous ceux qui nous entourent (depuis les chefs d’état et religieux jusqu’à la dernière des âmes) ......

03/04/04 Sans aucun doute Jésus a dû être sollicité, à chaque instant de SA vie terrestre, d’abandonner et a cependant triomphé jusqu’au bout à travers SES probables multiples agonies. De même dans nos misérables et perpétuels commencements et recommencements communions à la fidélité victorieuse de CHRIST. Et de nous IL fera ce qu’ IL jugera bon pour SA Gloire ....

04/04/04 Si l’on veut la reconnaissance nécessaire par l’humanité entière de la douce humilité de DIEU Tout Puissant, seule capable de contenir l’orgueil humain, et fondement de SON Amour, LUI confier l’entière direction de nous-même en SON CHRIST quel que soit l'usage qu'IL veuille faire de nous.....

05/04/04 .... TOI, TU connais les chemins, même pour la dernière et la plus grossière de toutes les âmes, qui mènent à la croix haute, nécessaire aux enfants .

Si DIEU a voulu enfermer l’être humain dans la révolte de l’orgueil, que ce dernier y ait contribué par le péché originel du premier homme et de la première femme, déjà suffisamment évolués (il y a seulement environ 7000 ans, comme je le crois) pour accéder, au nom de tous, à l’union mystique parfaite mais non tenue, ou bien non, il n’en reste pas moins que le but de la créature est bien ,AVEC Christ, la reconnaissance douloureuse, parce que libre, de l’humilité et de la douceur infinies de la Majesté Divine. C’est en effet la condition de SON amour à la quelle DIEU nous invite pour une jouissance sans mesure dans l’éternité comme dès ici-bas assez souvent dans l’épreuve.

Suppléé à la liberté défaillante des âmes, demeure le rôle de ceux qui dans la joie comme dans la douleur vivent en intime AVEC Christ et, Jésus, Messie souffrant pour nous toute SA vie jusqu’au paroxysme de SA Passion.

06/04/04 Il y a des âmes, nombreuses, qui ne peuvent accepter que cette création si belle de l’univers et sa possibilité de conquête, ne soit que le marchepied de la vie éternelle. Il faut leurs dire qu’elle est aussi la manifestation d’humble douceur de l’infinie Majesté éternelle de DIEU. Que celles qui le comprennent, redoublent de ferveur et de confiance. Elles obligeront ainsi CHRIST à donner à chacun la nourriture qui lui convient dans l’unité de la foi .

Comme nous devons prendre notre croix à la suite de Jésus! Car "pour nous ce n’est que simple justice, après ce que nous avons fait", d’autant plus grandes ont été les grâces qui nous ont été octroyées, et cela même pour arracher nos âmes de l’orgueil et glorifier ainsi la douce humilité du DIEU Tout Puissant et Tout Bien

07/04/04 Que les "simples et les petits", c’est à dire ceux à qui l’intelligence des évangiles est donnée en esprit et en vérité, ne se trompent pas et ne recherchent personne d’autres pour les défendre que l’ Esprit Saint. De plus qu’ils prient et se livrent, d’un coeur droit*, sans cesse pour les sages et les savants, eux qui cherchent toujours à dominer en se parant de leurs titres, sans pouvoir comprendre en vérité .....

* ... en droiture de conscience ... et cela n’est pas si facile ......

.... AVEC Jésus, à Gethsémani, faire acte ....

2e semaine avril 2004