16/04/05 Chercher à absolument tout voir au centre de la croix porteuse de la souffrance nue et absolue de DIEU, c’est tout voir au centre de l’ Amour.... L’amour charnel, ne peut comprendre cela, tout au moins qu’il l’accepte.....

Mais une telle fragilité est inconcevable ... Par Marie l’offrir au Christ Trinitaire ....

16/04/05a Note: À propos de Teilhard de Chardin et de la référence que j’en fais, il faut noter "qu’il faut soigneusement distinguer le progrès terrestre - aussi spirituel qu’il paraisse - de la croissance du règne du Christ (Vatican II; Gaudium et spes p.39)"., et que ce sera là justement le travail éminent de l’église catholique dans un monde de christianisation universelle qui aura tendance à vouloir confondre les deux.

17/04/05 ... Marie, au pied de la croix, victorieuse de DIEU pour nous ....

.. Contrairement à notre nature, face à l’humiliation de DIEU et à l’orgueil de l’homme, revendiquer l’insignifiance ....

18/04/05 ... Pour revendiquer l’insignifiance au moins intérieure, il ne faut rien de moins à l’être humain que les mérites des souffrances humiliantes, sans terme dans l’eucharistie, de Jésus-Christ.

... Toutes les âmes et chacune sont les préférées de Notre Seigneur. On est d’autant plus coupable de ne pas répondre à ce qu’IL attend de nous. Mais pour certaines IL manifeste SA préférence d’une manière spéciale qui n’est cependant pas exclusive des autres. Le Seigneur est à la fois UN et multiple, Principe de contradiction d’Amour par excellence ....

19/04/05 Les prémonitions, qu’elles soient vraies ou fausses, sont un poids lourd à porter, dans l’humiliation temporelle douloureuse de DIEU. Mais il nous est demandé la foi (espérance et charité) de la RE-Naissance éternelle à travers l’humiliation de notre anéantissement personnel.

.... Nous sommes ce point de néant à être librement livré (essentiellement nos facultés et ensuite notre corps) pour que l’ÊTRE puisse s’y poser éternellement .....

20/04/05 Vivre le Règne de DIEU sur terre comme au ciel dans la seule différence, humiliation temporelle jusqu’au bout/ Glorification éternelle sans fin et avec SA commune Charité .....

21/04/05 ... Porter notre vie, c’est porter le néant .... Laisser DIEU SE l’offrir à LUI-MÊME ( et les autres à eux-mêmes) , c’est témoigner de Jésus-Christ, ÊTRE Trinitaire ( et de la co-rédemption de la Vierge Marie et des saints ) ...

DIEU a caressé le néant de la liberté humaine, mais à quel prix, sinon celui de la déréliction de toute la vie de Jésus-Christ comme celle de la Vierge Marie et de tous les saints .....

Souvenez-vous, Mon DIEU, des enfants-de-rien de toutes les religions qui n’ont que leur néant à vous offrir ... Révélez-leur votre Eucharistie ....

22/04/05 C’est l’amour qui nous structure, par la souffrance vécue sur terre dans la paix... Ce sont en effet les douleurs humaines et Divines, visibles et invisibles, dans la paix du Christ qui nous procréent, nous arrachent à la damnation et nous sanctifient pour la vie éternelle. Mais la joie terrestre est nécessaire aussi à la préparation de cette paix ....

Si pour la conversion d’un Paul Claudel DIEU s’est servi d’un simple cierge, pour d’autres conversions , IL peut aussi bien se servir d’une âme presqu’entièrement paralysée et même en fin de vie ...

4e semaine avril 2005