1e semaine avril 2007

08/04/07 tâtonnement ...

La tâtonnement de retour en arrière qui nous presse et nous poursuit continuellement dans le monde auquel nous devons répondre par une intensité de marche en avant toujours plus grande, n’est que la garantie de notre liberté.... Jésus-Christ et tous les saints veulent notre victoire et l’ont déjà payée très chère. Confiance donc, car elle est cette frange de la douloureuse humiliation humaine et Divine dont Jésus et Marie font leur pain quotidien, nous appelant à nous y unir jusqu’au passage de la mort.... C’est ce qui fait la beauté de la dignité humaine ....

09/04/07 l’heure ....

Que notre heure arrive, de la façon que TU veux.... Elle est nécessaire parce que TU l’as voulu ....

10/04/07 accomplir ....

Depuis sa conception immaculée la Vierge Marie jusqu’à l’Incarnation de l’homme-DIEU a porté la totalité de la souffrance humaine à la quelle est venue correspondre l’accomplissement des douleurs Rédemptrices infinies de DIEU.... Avec le mal moudre du bien .....En effet personne ne peut admettre que ce monde soit parfait.... Les mystiques qui ont reçu un embryon d’expériences hors-nature considèrent que les religions sont faites pour instruire sur l’aboutissement de ces expériences qui par leur intensité surnaturelle paraissent le but heureux de la vie sur terre comme dans l’Au-delà. C’est en prenant résolument le parti des mystiques même infimes, du fait des confirmations qui peuvent nous être données, qu’il faut chercher à entraîner le reste du monde sinon dans cette voie, qui peut-être ne dépend pas entièrement de nous, du moins dans l’état de conversion qu’elle implique. Il est un fait que même si la moitié de la population mondiale peut avoir de ces expériences mystiques, la plupart ne savent pas comment les aboutir et se replient avec la grande majorité sur la rationalité.... Mais nous disons dans ce site:

www.f-v-m.net , que la rationalité sera obligée de s’incliner, SOUS CONDITIONS, à la mystique. Ce sont ces conditions qui font tout l’objet de nos soins. Elles se résument en la foi de l’enseignement catholique de Jésus-Christ, Messie universel, qui n’est venu abolir aucune religion, ses saints ou ses prophètes, mais les accomplir ......

11/04/07 Esprit ....

DIEU S’est investi dans la dure plénitude de la souffrance humaine, due à notre refus de l’état primitif d’humiliation Divin, en une jeune Vierge Marie, conçue sans ce péché originel. Il en a rendu la souffrance, unie à LUI, éminemment Rédemptrice. Adorons cette union de douleurs et n’ayons pas peur de nous y sanctifier dans le jardin des sacrifices..... L’Esprit est donc Esprit. C’est le même qui donne le génie à l’artiste ou la sainteté à celui qui en reconnaît l’origine Christique. Car tout est DIEU et rien ne se fait sans LUI hormis le péché qui de nature est fuite vers le néant. Cependant diverses sont les réponses faites à l’Esprit. L’artiste génial qui s’approprie son propre talent, son travail et son succès pèche contre l’Esprit. Il en serait de même pour celui qui agirait ainsi avec n’importe quelle manifestation de l’Esprit. C’est pourquoi dans nos relations avec l’Esprit il faut s’examiner soi-même avec crainte et tremblement. Cela d’autant plus que l’Esprit démoniaque, qui n’a de cesse d’agir contre le Bien, sait aussi imiter l’Esprit Divin.

12/04/07 peur ....

Avec Jésus DIEU Rédempteur et Marie Sa Mère créature co-Rédemptrice être en union de douleurs sans cesse commencée et recommencée, sans s’en faire une habitude et dans la Paix de la Résurrection qui dépasse toute joie, pour le petit reste de temps qui nous reste à vivre jusqu’au passage de la mort. Mais il y en a qui ont peur de reconnaître la suavité de l’humiliation Divine, l’humiliation étant pour l’homme pécheur synonyme de souffrance, de peur d’avoir à s’humilier eux-mêmes. Nous ne sommes en effet que pécheurs ingrats à qui il est demandé cependant la foi au salut du Christ Jésus. LUI peut nous guérir de notre paralysie spirituelle d’enfance par le triple baiser qu’IL nous donne en Marie Sa Mère douloureuse. LUI sait la profondeur de notre mal et la manière qu’il faut, avec notre aide, de cette guérison pour le profit de tous, d’abord pour Son Église, ensuite pour ceux qui sont en dehors et qu’IL veut tous rassembler. IL emploie avec chacun de nous une douceur infinie pour nous amener au but de la vie éternelle, douceur dont dans notre violence intérieure héritée du péché originel, nous ne savons pas le premier mot .....

13/04/07 résipiscence ....

Dans cette démarche continuelle du Christ Dieu pour nous amener à résipiscence , IL tient compte de chacun de nos manquements pour faire avec, comme aussi bien de tous nos gestes de bonne volonté. Ainsi chaque instant est-il peut-être le dernier pour nous sur terre avant la Rencontre. DIEU S’est livré à nous, à notre abomination , pour en prendre possession. Ne nous y opposons pas.... Chercher de toutes nos forces la réalité de l’amour miséricordieux sans limite dont les fondements sont la douceur et l’humiliation Divine dans l’univers .....

14/04/07 ne pas se débattre ....

Ne nous débattons pas ou le moins possible dans cette finalité de livraison.... Et nous entraîneront nos frères y compris prophétiquement dans la voie du salut, en titubant jusqu’au passage de la mort, ultime étape avant la vie éternelle..... Mais la chair et les nerfs déchiquetés du Christ Jésus ne peuvent être dissociés de Sa Résurrection comme nous l’ont confirmés du reste les attouchements de St. Thomas à ce moment là.

15/04/07 vocation ....

Non, vraiment, on ne peut comprendre la vocation humaine si l’on se refuse à se pencher d’abord sur cette blessure de la nature humaine que l’Église appelle le péché originel et qui est tant mis en discussion à notre époque. En suite on ne peut comprendre la nature de cette faute qi l’on refuse l’éclairage de la mystique dans ses plus petits et plus grands recoins. C’est en quoi les questions du new age américain sont précieuses, malgré leurs dérives évidentes qui peuvent être cependant redressées par l’appui des expériences catholiques et de leur enseignement. La rationalité qui dirige 90% des esprits doit du reste, comme il m’a été donné de le dire prophétiquement, s’allier à la mystique, sous des conditions expresses carrément apocalyptiques il est vrai, pour permettre ne serait-ce qu’aux sciences de se développer. Cependant n’oublions pas que notre seule liberté véritable est celle de demander et de, avec DIEU LUI-MÊME dans la l’univers et Sa douceur hors-nature, nous humilier sans cesse.... Il nous faut donc embrasser la mort du Christ, non bien sûr dans sa forme mais dans son Esprit, étant par les grâces reçues infiniment plus coupables que le Saint Larron de l’Évangile ......

3e semaine avril 2007