3e semaine avril 2007

22/04/07 lutte ...

Par sa sensibilité inouïe Jésus ressentait forcément plus que quiconque la répugnance humaine à la souffrance mais sa volonté luttait à mort à chaque instant de sa vie avec sa nature d’homme non seulement pour l’accepter mais aussi pour la désirer sachant quel moyen de salut elle était.... La Vierge Marie, investie, par sa conception immaculée, des douleurs du péché universel fut absolument stupéfaite quand à l’âge de 12 ans son fils avait semblé s’acoquiner avec les responsables du Temple Juif, ses ennemis irréductibles mais qu’il lui fallait pourtant aussi aimer .....

23/04/07 Volonté de DIEU ....

La Volonté de DIEU est que nous nous anéantissions avec LUI dans l’infini de SA Miséricorde! Où pouvons nous donc être le mieux?.... sinon avec Marie et les saints intimes au dessous de la croix de Jésus-Christ jusqu’à ce qu’IL daigne nous élever plus haut en vue de la résurrection .... N’ayons donc pas peur de LUI aliéner notre liberté en regardant au delà de la terre ....

24/04/07 lutte à mort ....

La lutte à mort intérieure que le Christ Jésus a voulu avoir librement à chaque instant de sa vie avec la volonté de sa nature humain dans son horreur de la souffrance qui pour LUI était totale, se prolonge en nous mais pour notre salut et le salut des âmes, Gloire de DIEU. Ainsi la haine naturelle du Christ pour la souffrance n’a d’équivalent que l’amour surnaturel pour son utilité ......

25/04/07 sujétion ....

Nous unir à la sujétion Sainte de la Volonté naturelle horrifiée du Christ Jésus à celle pacificatrice surnaturelle de DIEU dans son agonie de Gethsémani... C’est l’infini de la Miséricorde Divine qui amène notre marche syncopée par des révoltes continuelles jusqu’à cette soumission parfaite .....

26/04/07 on comprend mal...

On comprend mal l’amour comme voie de perfection et encore moins l’humilité et la douceur Divines, ses fondements, qui réclament la vie de la foi jusqu’à l’extrême. Il en est de même pour toutes les autres voies moins parfaites qui ont cependant les mêmes fondements. On ne peut mettre cette incompréhension sur le seul compte de la déviance originelle mais en fait la mettre sur le renouvellement fautif que nous en faisons volontairement à chaque instant ....

27/04/07 tout se joue ....

Pour chacun d’entre nous, tout se joue à Gethsémani..... La Trinité Sainte, dans Sa parfaite sagesse, lui donne la forme qui nous convient le mieux possible pour l’Éternité du Ciel ....

27/04/07 Pourquoi la non-pratique religieuse moderne?....

En effet quelle est la raison profonde du refus de la pratique religieuse occidentale de ceux qui pourtant continuent à se reconnaître croyants? Dans le monde occidental le degré de connaissances général s’est considérablement élevé et avec lui s’est affinée l’intuition profonde, d’une part de l’unité vive des religions et d’autre part d’une marche accélérée vers l’unité des sciences et de la religion à quoi les responsables religieux ne semblent pas dans l’état de répondre. Ces deux unités qui suivent celle en cours de route du monde, se heurtent en fait à un problème moral aigu. C’est pourquoi entre autre les autorités religieuses restent dans l’expectative . Car si du côté scientifique il peut s’agir d’une démarche circonstancielle et rationnelle concrète qui viendrait en son temps, encore que ... ( prémonitions de ce site???! ), du côté religieux c’est beaucoup plus sensible car on touche au point central du malaise intérieur humain. De ce fait la théologie "rationnelle" qui est celle de 9/10e des théologiens se heurte à ses limites et seule la théologie mystique ( c’est à dire de ceux qui ont d’une manière ou d’une autre l’expérience sensible de réalités hors-nature ) malgré ses caractéristiques pas toujours claires peut y répondre. C’est pourquoi pour simplement y toucher, en l’effleurant, par le biais du "péché originel", il m’a été donné de me contenter d’écrire un léger conte de Noël au titre africain ( www.f-v-m.net/delayefvmjour/decembre6d.htm ) . Cette unité interreligieuse devrait donc être la reconnaissance morale des profondeurs cachées de DIEU, TOUT en tout sauf le péché, pourtant en opposition avec celles déviées de l’humanité, telles que le Messie Juif Jésus-Christ, seul nom donné au monde pour son salut éternel, l’a clairement révélé par Sa vie et son enseignement qui ne sont jamais en contradiction avec le bien commun de chaque religion .....

28/04/07 toujours vacillant ....

Toujours vacillant, pire que la lumière d’un cierge, toujours titubant sur la route spirituelle, quel bien pourrait-on en tirer?... Espérons cependant qu’il fusionne en esprit et vérité au Fiat de Jésus-Christ et de Sa Mère... Ne faire que ce que nous demandons à l’Esprit Saint .....

29/04/07 intimité ....

L’iniquité de l’être humain est sans mesure constante mais tout aussi constant l’infini de la Miséricorde Divine, si nous en acceptons les humbles termes qui sont toujours à la mesure de chacun, est infiniment plus grand.... Au chapeau de celui-là il n’est demandé que la patience de son impatience du BEAU temps de l’humanité à venir et au sujet de l’angoisse de ses conditions, le rappel de la promesse de Jésus-Christ d’être avec nous jusqu’à la fin des âges (Mathieu 28/20)... N’ayons donc pas peur de faire sans cesse des actes gratuits de reconnaissance. Car Jésus, homme-DIEU, se plie à nous pour être notre parfaite ressemblance intime à la fois rédemptrice de nos péchés et Glorieuse de notre soumission éternelle, priant si nous prions, se reposant si nous nous reposons, travaillant, méditant, parlant, se taisant si nous le faisons, etc... Identité sublime de l’humilité et douceur Divine qui est plénitude d’Amour, ou de toute autre Voie qui est donnée, vivant l’éternité dès cette terre.... Être donc le point exact de la Volonté de DIEU dans l’univers comme au ciel.... DIEU s’abaisse à nous pécheurs pour vivre nous, dans son FIAT de Gethsémani après celui de SA Mère à Nazareth .....

30/04/07 TOI, moi.....

C’est TOI qui est moi avec cette douleur que TU as de mes péchés mais aussi dans TA joie hors nature de notre union. TU descends à un degré étonnant d’abaissement qui semble ne pas avoir de fin en même temps que TU révèles une Miséricorde de même ordre.... Entrer dans la connaissance de TON humiliation amoureuse vis à vis de TA créature humaine qui n’est que néant-libre inclus en toi, remet toutes choses en place et ne saurait que présider aux temps d’unité des sciences humaines et mystiques qui devraient s’ouvrir..... La souffrance infinie de l’humiliation Divine en nous, devrait nous pousser à une véritable haine de nous-mêmes. Si nous n’en sommes pas capables du moins ayons le parfait mépris de ce que nous sommes. Agissons en conséquence de cette réalité de DIEU "nous".... Humilions-nous donc dans l’Amour ou ses substituts avec DIEU LUI-MÊME ......

1e semaine mai 2007