26/12/01 Pour ne pas avoir l'œil fixé sur la finalité de la vie terrestre qui est la vie éternelle, on ne comprend pas assez que le temps présent n'est que temps de miséricorde Divine.

27/12/01 La souffrance en état et la Gloire en espérance crucifient avec Jésus-Christ la plénitude de la révolte humaine.

28/12/01 Si le côté affectif est primordial pour le bébé, son regard intelligent et profond en dit plus que celui de beaucoup d'adultes.

29/12/01 LA BONNE NOUVELLE = Le monde est entièrement purifié par les souffrances amoureuses, indicibles, de la vie du Christ et la Gloire infinie du royaume des cieux lui est ouverte pour un peu de souffrance dans le temps, unie à celles du Messie juif.

30/12/01 ... Ainsi le destin de l'homme est souffrance ET gloire. Bien que la souffrance ne soit pas toujours intense et qu'elle prenne souvent le déguisement du bonheur de vivre, elle n'en prépare pas moins à la Gloire qui se laisse deviner et pour la quelle en tout état de cause nous devons avoir foi. En Christ a résidé une souffrance que jamais aucun être humain n'a pu et ne pourra éprouver. Sa Gloire éternelle est en proportion.

31/12/01 Tout enrobé de consolations humaines et spirituelles que je sois, je vois combien la souffrance, nue, absolue, de Jésus-Christ, secondée par celle de Marie, anéantit notre révolte continuelle et ouvre la route des cieux à tous de quelques religions qu'ils soient.  Une telle douleur Divine dans une chair d'homme, le juif Jésus, Seigneur et Messie, ne peut rester cachée.

1° semaine janvier 2002