24/12/04 ...C ‘est avec regret que le Seigneur se sert pour les âmes des défunts du délai du purgatoire. Aidons-LE, puisqu’IL autorise qu’on L’aide, à nous éviter ce damne stérile, par une confiance sans limite en SES souffrances ....

.... Vous souhaitant un Noël de fond joyeux et responsable, je m’excuse encore auprès de tous ceux qui figurant dans mon carnet pour une raison ou pour une autre, n’ont pas de prédispositions mystiques, de leur parler du site www.f-v-m.net

Mais pour l’Église comme pour le monde cet étrange témoignage ne doit pouvoir que conforter dans la confiance qu’il est nécessaire d’avoir dans l’avenir aussi bien temporel, auquel on est si fort attaché, qu’à celui éternel pour lequel, bien qu’il soit notre destination ultime, nous avons toujours un effort à faire ...

... En ce qui concerne le journal spirituel, au jour le jour, que certains semblent suivre régulièrement, il convient surtout de continuer à prier pour moi comme vous le faites déjà .....

Amitiés Francis

25/12/04 Les relations humaines internationales se concrétisent par la déclaration des Droits de l’homme . En creux elle indique les devoirs de l’être humain tenant en une ligne issue de la Bible et sous-tendue dans toutes les religions: NE FAITES PAS AUX AUTRES CE QUE VOUS NE VOULEZ PAS QUE L’ON VOUS FASSE À VOUS MÊME. Si on a un regard sans complaisance sur nous-mêmes, que l’on soit un particulier ou un groupe, on voit bien qu’on est loin de compte. Pourtant ceux, particulier ou groupe, qui acceptent la vérité de ce regard sont très peu nombreux. C’est pourquoi il est nécessaire que des enfants de rien n’aient pas peur de faire exception, sans limite, pour palier ce défaut de l’humanité .....

26/12/04 Pour répondre à la vision que j’ai de la Miséricorde de DIEU sur le monde à venir, il est nécessaire de ramasser la raclure des croyants fervents de toutes religions, ceux qui malgré leurs maigres efforts n’ont aucun mérite, pour que même les miettes de la table du Seigneur puissent servir, comme on le fait pour celles qu’on jette aux petits oiseaux afin que rien ne soit perdu à la fin d’un repas ....

27/12/04 ... Chercher l’humilité et la douceur (l’un ne peut se concevoir sans l’autre) de DIEU Omni Puissant, sans s’arrêter au peu, hormis dans les Évangiles, qu’il en a été dit jusqu’ici, en n’ayant pas peur de creuser l’indicible, quoiqu’on puisse penser de nous ...

.... La communion eucharistique sans cesse renouvelée , en esprit et en vérité, jusque dans la manducation des repas ordinaires .....

.... l’être humain, abomination rachetée .......

28/12/04 .... recevoir les grâces de Gloire ou de douleurs nous enrichit et rejaillit sur les autres...

..... Tout le long de SA vie la volonté du Christ a été mise en échec.....

.... La liberté du néant de l’homme se concrétise par l’obéissance aux lois physiques, morales et spirituelles ....

... la tentation est continuelle d’intervenir, au lieu de laisser faire La Providence, dans cette union des sciences humaines et mystiques ....

29/12/04 .... Par les souffrances infinies de toute la vie du Christ, l’humiliation sans mesure et temporelle de DIEU nous nourrit de SA Gloire éternelle, si nous le voulons librement .... En effet Tout est DIEU sur terre, depuis la nature jusqu’à l’homme et ses inventions, comme au ciel, hormis le péché qui est le refus du néant libre qu’est la créature de fusionner à l’Être dans la personnalité particulière que DIEU S’est créé pour chacun d’entre nous ...

Ainsi dans cette conception, nous vivons toujours fonder en DIEU TRINITAIRE DANS NOTRE PERSONNALITÉ COMMUNE et nous le voyons partout agissant, évidemment plus étroitement en l’homme avec sa libre révolte congénitale, pour se L’unir éternellement ....

Donc, à notre tour par notre esprit d’humiliation continuelle, nous ne sortons jamais de DIEU quoiqu’il arrive, dans SA hiérarchie créatrice et nous reconnaissons SON règne dès ici-bas. Mais il nous faut prier et contempler sans cesse avec un minimum de mortification .....

30/12/04 J’aurai beaucoup de choses à dire .... Mais pour celui qui aime Jésus, un leitmotiv : " Plus tu souffres, Plus tu sers" ( même d’une manière infime) ....

31/12/04 Je publie pour tous la lette de remerciement adressée à un ami de Santiago du Chili qui m’a gratifié d’une surprise étonnante:

Mon Cher Paul,

Je ne sais comment vous remercier du cadeau magnifique et délicat de cet oeuf de grande taille en céramique sur le quel votre petite fille Paulina, avec un grand talent, a reproduit mon tableau de l’apocalypse. Il vient à point non seulement pour m’encourager, car c’est là l’origine de mon site www.f-v-m.net (où il est reproduit dans les peintures "classique 1") qui ne semble rencontrer qu’incompréhensions multiples, et en même temps pour me rappeler que cette vision de l’apocalypse qui est la mienne, bien que très précise n’est encore qu’embryonnaire dans son expression.

L’enfant de ce tableau me représente évidemment. Mais pour calmer l’emballement d’une telle monture, seule la foi au Christ Trinitaire peut lui être un secours. Du reste un de mes correspondants internet de bonne volonté (ce qui est rare) m’avait écrit: " J’ai lu soigneusement tout votre site, mais comment voulez-vous que les scientifiques renoncent jamais à la recherche?". En effet, bien que la découverte de l’intégrateur de Puissance ou "moteur à ion intégral" soit de nature à satisfaire l’esprit humain dans ce qu’il a de plus exigeant (puisqu’il alliera la science et la foi) , il faudra bien que la foi vivante au Christ contienne la démangeaison orgueilleuse de l’homme et cela il faut espérer pour plus des mille ans de l’apocalypse de St Jean.

Toutefois il est bien évident que tous, chacun et en groupe, ne sommes dans le temporel qu’un point de liberté perdu dans l’éternité et que le phénomène d’entropie est irréversible .....

Aussi, il ne faut pas, nous, chrétiens fervents à qui il est donné de vivre déjà l’éternité sur terre (par la contemplation dans la Gloire ou la douleur de l’humiliation des souffrances rédemptrices du Christ) que nous faisions autre chose que d’encourager l’espérance de l’être humain, sans nous cacher ce que nous sommes.

Je vous souhaite à vous et à tous une nouvelle année 2005 responsable d’une foi vivante.

Vives amitiés Francis

1e semaine 2005