Janvier 2007

01/01/07 les pires ...

Pour les pires des créatures que nous sommes, en fonction même des grâces qui nous sont accordées, il n’y a qu’un refuge: le Coeur au dos arraché, à la poitrine ouverte, aux poignets et aux pieds cloués, à la tête transpercée et à tout le corps malmené, du Christ Jésus, Verbe incarné, mort et ressuscité pour notre Rédemption .....

02/01/07 sacrificielle ....

DIEU À DIEU dans SON humiliation Amoureuse pour nous... Honorons la clairvoyance et la volonté sacrificielles qui ont toujours été celles de Marie depuis son immaculée conception jusqu’à son Assomption en passant par l’Incarnation, la Mort dans la Passion et la Résurrection de son Fils .......

03/01/07 démarche sacrificielle de Marie ...

La démarche sacrificielle de la Vierge Marie qui a été la sienne depuis sa conception unique sans péché dite immaculée a toujours correspondu très exactement à ce que DIEU attendait de SA créature. C’est à dire une gratuité humble et douce à l’image de la SIENNE propre. Elle impliquait une pénitence rigoureuse de tous les instants, mais sans ostentation comme s’y laissent parfois prendre les ascètes orientaux imparfaits qui n’ont pas la grâce de connaître encore l’humiliation du Christ. C’est pourquoi l’Esprit Divin a pu faire naître de Marie, SON Alter Ego engendré, et non pas créé par le Père. En effet le Christ Jésus, Verbe incarné, pouvait seul présenter en plénitude par SA vie, SA mort, SA Passion et SA résurrection le mode sacrificiel absolu auquel nous devons nous associer. C’est vrai que dans l’exaspération de sa révolte originelle l’homme ne veut pas facilement en reconnaître la nécessité et se dresse contre elle mais la petite minorité qui le fait reçoit au milieu de ses souffrances une grande paix subtile et infiniment plus haute que la joie proposée par le monde. C’est là un motif d’incompréhension entre humains avec toutefois l’espérance d’un Beau Temps de consensus à venir sur terre, aidé par des principes de connaissances universelles, pour la Gloire de DIEU et le salut du monde ...

04/01/07 impatience ....

À quel excès de désagrément d’impatience à cause de nos péchés devait être le coeur immaculé de Marie qui ne désirait que la Volonté de DIEU et la venue du Messie? Mais c’est nous, tels que nous sommes, que Marie unit à l’offrande du coeur de Jésus .....

05/01/07 jonction ...

Dans le chemin étrange qui peut être le nôtre, dans le coeur de Marie, Reine des créatures, joindre DIEU à l’homme comme l’homme à DIEU ... Jamais l’un sans l’autre ... toujours ensemble .....

06/01/07 paralysés ....

Enfants-de-rien, paralysés de naissance, il nous faut espérer de l’union de Marie, unique créature immaculée, et de son Fils DIEU-homme, une véritable pénitence en nous humiliant sans cesse toujours davantage pour la Gloire de DIEU et le salut du monde ( unissons-nous à l’humiliation sans mesure de Jésus-Christ à Gethsémani comme en toute SA Passion ...) .....

07/01/07 confidence ....

Un jour de pèlerinage familiale quand mes enfants étaient encore petits, dans le dortoir qui nous accueillait, j’avais demandé la nuit à la Vierge Marie la grâce de m’indiquer le défaut principal qui lui déplaisait en moi de façon à le combattre de préférence.... Intérieurement je me suis vu attirer cette verte réplique en un seul mot: TOUT. Tout déplaisait en moi à Marie. Il ne me restait donc que de prier celle qui a su attirer du Ciel sur terre le coeur de DIEU de me voir tout arracher de moi-même.... Ainsi ...avec les mille précautions d’une Mère aimante et attentionnée, bien qu’il n’y en ai pas de fin ici-bas, dans cette humiliation temporelle de l’Esprit glorification d’éternité .....

08/01/07 par Marie ....

Marie, Présidente et Reine de l’univers par sa conception immaculée, représente toutes les souffrances et les joies de la terre que Son Fils Jésus unit à celles infinies de DIEU pour la Rédemption douloureuse de l’orgueilleux genre humain.... Ainsi le BEAU TEMPS à venir de l’humanité qui est annoncé judicieusement ne peut pas faire l’économie de cette souffrance qui doit être accomplie volontairement par les enfants-de-rien en esprit d’Amour et de pénitence. Car comme il m’a été donné de le dire et de le redire maintes fois avec insistance, et comme il apparaît, les fondements de ce temps sont à double faces ....

09/01/07 Oui ...

La Toute Puissance sans limite comme l’humilité et la douceur sans mesure de DIEU se sont laissées inviter jusqu’à s’y incarner au fond de l’ignoble orgueil humain illimité par le pur assentiment d’une jeune Vierge Juive, Marie.... Qu’elle couvre notre révolte spirituelle de son "Oui" sans réticence... AVEC MARIE il nous faut assumer notre rien pour accueillir l’humble TOUT ....

10/01/07 merveilleuse laideur de l’Église....

C’est cela qui choque l’orgueil monstrueux de l’homme révolté. Comment DIEU-homme Tout Puissant Christ Jésus peut-IL S’avaliser LUI-MÊME ainsi?.... Aussi le malheureux est-il tenté de chercher ailleurs ce qu’il croit être la Beauté Divine... La perfection Céleste, qui sur terre n’est que toute humiliation avant d’être Gloire éternelle, lui échappe... Il voudrait "sa" perfection et dans son orgueil insensé et subtil ne comprend pas Celle de DIEU, qui pourtant ne cherche qu’à le guérir....

Il s’éloigne alors de la pratique religieuse parfaite et de son propre achèvement.... Plût au ciel qu’il ne s’éloigne pas de son salut éternel ......

11/01/07 Marie, clairvoyante de la Passion dans sa foi librement aveugle, criait son magnificat: "Mon âme magnifie le Seigneur, exulte de joie en DIEU mon Sauveur. Car IL S’est penché sur son humble servante, désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Seigneur fit pour moi des merveilles, Saint est SON Nom. SON Amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui LE craignent. Déployant la force de SES bras IL disperse les superbes et élèvent les humbles. IL renvoie les riches les mains vides et comble de bien les affamés. IL relève Israël SON serviteur et se souvient de SA promesse faite à Abraham en faveur de sa race à jamais...."

Comme Marie et Joseph, son époux électif, continuellement en rapport avec les esprits, nous ne devons pas faire, du moins en pensée, l’économie des souffrances de Jésus-Christ, dont les saints catholiques garantissent l’enseignement, car de nous-mêmes nous ne voudrions que les édulcorer ....

12/01/07 intérieur de Marie ...

Avec Marie ne laissons jamais passer aucune occasion de nous humilier intérieurement et, lorsque cela est possible dans ce monde de péchés, extérieurement. Ainsi nous nous unirons, selon nos faibles moyens, à l’humiliation Divine, infiniment Sainte, de Jésus-Christ qui dans SON Amour nous sauve, de cette manière, de notre faute originelle et de celles actuelles. IL nous permet, à notre tour, d’aimer DIEU et les autres sans autre mesure que notre liberté.... L’état intérieur immaculé de la Vierge Marie était l’état moral d’humiliation qui était celui de l’homme primitif avant que ses représentants qualifiés, le couple, arrivé à maturité sociale et religieuse, sollicité pour l’union mystique pleine à répandre dans le monde, s’en soit révolté.....

13/01/07 un fait ....

C’est un fait ... Plus on souffre dans la paix du Christ, sentie ou non, plus on sert l’humble salut du monde, Gloire de DIEU... Mais si le hors-nature a ses lois, la nature, elle, ne supporte même pas la moindre contrariété!? Lors dans la foi au coeur de DIEU enrobé de celui de Marie nous offrons, en nous y soumettant de manière sentie ou non, l’état d’humiliation de SA Passion au centre de laquelle, créateur, IL est contenu dans la croix pour notre rédemption et notre sanctification.... Dans notre constat d’incapacité spirituelle ou même matérielle n’ayons donc pas peur d’en soupeser avec Marie, les poignets et les jambes cloués et étirés, la tête transpercée, le dos arraché, la poitrine défoncée d’où jaillit à la mort l’eau et le sang.... en toute libre volonté pour le dernier d’entre nous. Mais qui dira la profonde détresse de l’humiliation Divine? Le Christ Jésus porte sur LUI SA Passion pour en communiquer les mérites à notre infinie petitesse où IL veut reposer la plénitude de SA Gloire Miséricordieuse.... Le livre de LUI et moi (de Gabrielle Bossis aux éditions Beauchesne) est fait pour mon livre de chevet. Je n’aurais rien à y ajouter si ce n’était ces intuitions étranges de 1963 et leur suite qui me rendent proche des intuitions du Printemps de l’Église de Marthe Robin et d’autres mystiques comme de celles du new age gnostique... La lenteur de l’Église à prendre conscience de ces démarches de l’Esprit est une des conséquences de sa sagesse, garantie à Pierre et à ses successeurs par le Christ LUI-MÊME, et sans laquelle SON message serait facilement faussé, l’esprit ou les esprits pouvant être à la fois bons ou mauvais selon chacun .....

14/01/07 cause de DIEU .....

Marie est parthénogenèse de DIEU en nous, si nous le voulons, en vue de la Passion et de sa résurrection.... Mais ne nous trompons pas sur le témoignage que nous avons à rendre ... Un jour, lors de la guerre froide extrêmement tendue avec le communisme athée de Staline, une radio française avait produit une confrontation entre un éminent partisan et un prêtre catholique. Dans cet interview le communiste d’une grande intelligence écrasait sans pitié tous les arguments du pauvre prêtre. À la fin le speaker demande à chacun pourquoi il était venu à cette émission radio. L’athée dominant clamait très fort que c’était pour le triomphe de la "cause". Le prêtre, lui, a simplement déclaré qu’il était venu par "obéissance". C’est alors qu’a éclaté l’humble triomphe de DIEU et de SON Christ. En effet la cause de DIEU n’est rien d’autre que cette exigence d’humilité vis à vis du Père des Cieux que nous ressentons librement en nous-mêmes, quand bien même l’athéisme conquerrait de manière irréfutable tout l’univers.... Car DIEU est infiniment doux et humble en SON centre ....

15/01/07 le Pauvre ....

Comme le Saint larron du calvaire pensons que nos douleurs ne nous sont que dues et implorons de Jésus-Christ qu’IL se souvienne de nous dans SON Royaume..... Malgré notre propension continuelle à prendre nos aises, toujours revenir à éprouver un peu de gêne, aussi minime soit-elle, en communion à la pénitence hors norme des saints et de celle infinie du Christ Jésus.... Bien qu’il me soit donné de voir les conditions du BEAU TEMPS spirituel de l’humanité, annoncé par plusieurs, c’est surtout sa précarité qui me fait prendre conscience qu’il ne sera qu’une préparation de l’humanité entière à sa terrible et dernière épreuve spirituelle. C’est donc entraîner, en étant avec Marie toute charité pour les pauvres et surtout pour le Pauvre Son Fils, les enfants-de-rien, responsables dans tous les temps de la marche spirituelle de l’histoire, .... les entraîner dans un surcroît de ferveur et de pénitence qui convient avant tout malgré mes faibles moyens .....

16/01/07 incarnation ....

La parthénogénèse de DIEU en Marie se renouvelle en toute l’humanité et en chacun notamment par l’Eucharistie... Ô Esprit du Père, incarnez votre Fils avec Marie en chacun d’entre nous comme IL le désire dans la joie de la sainteté et la douleur du péché......

17/01/07 plénitude ....

Combien l’état d’humiliation de DIEU dans la temporalité et surtout en l’incarnation au genre humain révolté doit LUI être douloureux, LUI à qui tout est dû, à qui tout appartient et sans lequel n’existe aucun bien!.... De même quelle pénitence devait faire Marie, celle conçue sans le péché, en attente de la confirmation par la venue du Messie de cette humiliation rédemptrice amoureuse? .... Aussi depuis notre jeunesse TU as creusé notre misère pour que nous puissions avec Marie T’en offrir l’abîme au soir de notre vie, afin d’y inscrire le rappel de TA plénitude Miséricordieuse .....

18/01/07 programme 2007 ....

Comprenons-bien. Nous, enfants-de-rien, sommes l’insignifiance même jusqu’au ridicule ... Pratiquons donc avec ferveur la religion qui nous est donnée, en nous humiliant devant ceux qui ne nous comprennent pas, sans chercher à innover, car nous sommes trop petits et en vérité nous ne sommes pas faits pour ce monde. Effectivement le "ridicule tue" et au milieu du monde religieux et laïc nous sommes des "morts vivants". Même si par inadvertance ou du fait que nous avons à gazouiller, le monde religieux ou laïc nous éperonnait, ne perdons jamais de vue cette identité nôtre d’insignifiance totale, quelque poste social, aussi élevé soit-il, que nous occupions, sinon nous ne servirions plus à rien. L’Église catholique du reste, qui en son coeur sait tout cela, prie à chaque messe pour le rassemblement des enfants dispersés. Cependant il est peut-être meilleur puisqu’en effet nous sommes comme le sel de la terre, que le sel soit dispersé parmi tout l’aliment du monde, bien qu’unis au Christ ( quelque nom que nous LUI donnions) nous ne soyons jamais isolés. En fait le nom d’enfants-de-rien donné dans ce site correspond à la fois aux enfants-du-verseau et à la fois aux enfants-de-Dieu qui en esprit avec Marie Vierge Mère ne cherchent pas n’importe quoi.... Le programme est clair mais soumis, bien entendu, à la gratuité de la grâce de DIEU ....

19/01/07 laissons-nous ....

Laissons-nous conduire par Marie, l’Immaculée, comme elle-même a été rendue capable de le faire, à la totalité de la miséricorde de DIEU, pour nous et pour les autres. En effet Son Fils Jésus-Christ a transcrit sur terre l’effroyable souffrance que le péché fait endurer à DIEU et plus que tout le refus de l’être humain à s’humilier avec LUI, ce qui est refuser SON Amour... Pourtant IL nous a montré en ressuscitant LUI-MÊME que cette mort amenait à la Vie ....

20/01/07 Bien intangible ...

J’ai dit le 12/12/06 que l’Église catholique ne pourrait accepter la métaphysique unitaire du Principe de Contradiction Moral Divin. En effet, telle quelle, la notion de Bien qu’elle inclue est ambivalente. Il faut simplement préciser de quel Bien il s’agit d’entendre pour l’humanité. Et là nous n’avons le choix qu’entre celui que propose la vie de Jésus-Christ dans l’enseignement catholique soumis au Pape ou son opposé... La vie de Jésus-Christ, comme DIEU reconnu ainsi par la foi, enseigne avant tout dans son déroulement l’humilité et la douceur du centre Divin, comme il le précise LUI-MÊME à propos de SON coeur, fondement de la vérité de SON Amour. L’amour de DIEU se révèle d’autre part ne pas pouvoir se contenter de la courte vie matérielle de chacun mais vouloir la programmer pour la vie béatifique d’éternité au-delà de l’univers. Ce sont là les deux bases du Bien intangible proposées par les évangiles. C’est l’humanité qui a à se déterminer ....

21/01/07 assujettir ....

Assujettir gracieusement à l’humiliation Divine, le monde hostile, Jésus Christ-DIEU, permettant à ses enfants-de-rien de l’y aider, le peut en vue d’un épanouissement de l’humanité sans précédent avant la terrible épreuve finale de la fin des temps..... Ne pas se tromper sur le moyen d’aider le Christ: nous avons SA vie, enseignée sans fautes par l’Église et illustrée par celles des saints ....

22/01/07 aide spécifique ....

L’aide spécifique qui est demandée aux enfants-de-rien, c’est de fusionner avec davantage de ferveur encore au visage humilié et défiguré par les coups du Christ Jésus, DIEU Incarné, durant SA Passion et jusqu’à SA mort, gage de la Résurrection. Il n’y en a pas d’autre. L’humble Toute Puissance du Christ fera le reste.... Mais c’est vrai il n’y a rien de plus foncièrement contraire à la recherche de la nature blessée par l’orgueilleux péché originel. Aussi ne nous étonnons pas qu’un fantastique combat spirituel soit engagé en chacun de nous, bien que vu ce que nous sommes , il ne se résume que dans les petites choses de tous les jours. Ayons confiance dans la victoire du Christ-DIEU qui nous soutient d’autant plus qu’IL s’est fait chair de la chair d’une créature, vierge juive immaculée Marie, dont le seul but avec LUI, dans sa souffrance du péché, n’a été toujours que l’humble salut du monde pour la Gloire en DIEU et Gloire de DIEU ....

23/01/07 pensées ....

Attention, c’est de nos pensées profondes que dépend l’orientation de notre volonté. Veillons donc à ce que nos pensées soient rigoureusement droites et sans équivoque. Que notre oui soit oui et que notre non soit non. Ainsi la foi, avec ou sans sentiment, n’est qu’une question de bonne volonté qui doit persévérer jusqu’à la fin de notre vie et faire passer la prière en priorité avant le raisonnement. En effet face à ce monstrueux monobloc d’orgueil qu’est la créature humaine, seule l’humiliation de la pensée unie au Christ dans SON humiliante et douloureuse Passion peut arriver à le fissurer mais il faut demander la persévérance finale par une prière constante. Du reste la vocation de l’être humain est simple: pour un peu d’humiliation douloureuse sur terre ( pour l’homme pécheur toute souffrance est d’abord une humiliation) il accède à une éternité de jouissance béatifique ....

 24/01/07 Le Père ...

Devant la révélation de l’humilité et la douceur infinies du Centre de DIEU par Jésus-Christ, notre orgueil et notre violence congénitaux nous brisent sans rémission si nous ne comprenons pas que DIEU LUI-MÊME s’est fait chair de notre propre chair en Marie vierge juive immaculée. Cette humilité et douceur nous sommes obligés de le reconnaître en Jésus-Christ mais nous voudrions en fait que le Père, que personne ne peut voir hormis le Christ Jésus LUI-MÊME, soit à notre image: orgueilleux et violent. CELA N’EST PAS..... Aussi Marie est la voie d’approche véritable de cette humiliation Divine dans la temporalité et sans elle notre orgueil ne peut que s’y casser les reins.. C’est pourquoi entre autre l’oecuménisme chrétien et le dialogue interreligieux, nécessaires au Beau Temps de l’humanité à venir ne peuvent se faire sans elle. Car ,elle, elle sait reconnaître pour nous les fondations du coeur de DIEU ( essentielles plus que jamais aux temps qui viennent) qu’aucune langue au monde ne pourrait décrire mais qui nous est donné de méditer en nous y unissant dans la vie du Fils Divin de la créature telle que DIEU la désire.... Le brouillard de la joie de vivre qu’accorde la Miséricorde Divine à l’homme ne doit pas cacher sa déchéance spirituelle..... humilié de n’être pas humilié, souffrir de ne pas souffrir, à chacun le Christ mesure selon son aune ....

25/01/07 anormalité ....

Depuis sa conception sans la faute originelle jusqu’à son Assomption au Ciel, Marie, la juive, n’a vécu dans l’humiliation et la douleur que pour l’attente de la réalisation de la rencontre finale avec DIEU, à laquelle nous sommes tous destinés. En même temps que la douleur quelle n’a pas été sa joie à l’annonce de l’Incarnation Rédemptrice de l’anormalité humaine. Du reste puisque DIEU EST TOUT, Son enfant-DIEU, incarné déjà dans chacune de SES créatures, ne faisait que renouveler dans une plénitude unique avec Marie, SA fusion avec l’être humain qu’IL élargira à chacun de nous par l’Eucharistie. En chacun cependant IL respecte la liberté tirée du néant qu’IL nous a créée .....

26/01/07 pénitence ...

Il eut été normal que Jésus, sauveur du monde, parle pour se faire comprendre par tous. Or IL l’a fait en paraboles de façon que, hormis les siens, on ne puisse pas le comprendre de peur de se convertir et ainsi d’être sauvé. En effet Il le dit LUI-MÊME si l’on reçoit clairement la parole de DIEU sans une assise de pénitence suffisante, notre démon serait bien expulsé mais revenant ensuite et trouvant la place sans force adaptée, il s’y installerait de nouveau avec en plus sept autres esprits encore plus méchants que lui. Ainsi l’état du converti serait pire qu’avant. N’hésitons donc pas à faire pénitence et à la réclamer autour de nous. Faire pénitence n’est du reste pas difficile. Il suffit d’y penser en commençant et recommençant sans cesse en droiture de conscience et les actes suivront. Mais notre pensée est réticente et combien ont peur de ce qu’ils croient être les exigences de DIEU et qui ne sont que des bienfaits. Du reste la plupart des religieux qui commentent les évangiles en restent à la surface car cela n’engage pas. Mais le progrès des connaissances humaines va obliger l’humanité à y aller au coeur. En effet elle va avoir à se déclarer sans ambiguïté pour ou contre DIEU, pour ou contre Jésus-Christ Messie ....

27/01/07 événements ....

À DIEU appartient le déroulement des événements. Ensemble nous avons à les sanctifier, c’est à dire à en guérir l’orgueil de la faute originelle. Le Christ seul, chair de la chair de la créature, en est le Sauveur. Fusionner donc avec Marie Sa Mère continuellement à la Passion grâce d’éternité, malgré tous nos retours incessants. Car Jésus-Christ, DIEU Trinitaire, seul est LUI-MÊME notre guérison ....

 28/01/07 humilité ....

Avec Marie, Reine Présidente de l’univers et des Cieux, nous enfants-de-rien avons à fusionner librement à l’humiliante et douloureuse Passion du Fils-DIEU, condition de résurrection, pour nos frères prodigues qui ne croient pas ou qui croient mal. L’humiliation temporelle Souveraine de DIEU n’est pas de trop pour recevoir la nôtre, celle que nous méritons, et pour que ceux qui sont habilités pour le faire sachent en parler et convaincre, car c’est le fondement de tout amour véritable. Pourquoi humiliation? Parce que l’humilité et la douceur qui en découlent, radicalement opposées à la nature pécheresse orgueilleuse et violente de l’être humain ne sont possédées par personne sur terre, aux yeux de DIEU, hormis par Jésus-Christ et par grâce unique par SA Mère la juive Marie. Ce sont les conditions suprêmes du coeur de DIEU telles que seules le Messie- DIEU pouvait les dévoiler. Ce que l’on appelle l’humilité d’esprit et de coeur d’un homme, nécessaire à son retournement de pécheur à la charité, n’est en fait qu’une tension d’emprunt de marche sans fin vers celle parfaite en Christ et en SA Mère, que l’on peut dire hypostatique ....

29/01/07 appel muet ....

La croix du Christ était impure aux yeux des juifs qui l’ont fait condamner à mort. Les chrétiens en ont fait un ornement .... chercher à en vivre la réalité qui est libre livraison jusqu’au bout... En effet la pire des tentations que Jésus ait pu connaître est celle ou cloué sur la croix, à l’interpellation ironique de la foule d’en descendre pour leur donner la foi, IL s’est , sans aucune espèce de doute, vu parfaitement libéré et tenté de répondre par SA puissance à effectivement s’en détacher. Sans aucun doute non plus, Marie (entre autres) a dû voir aussi cette transformation et son humble prière pour qu’IL n’y réponde pas, n’a pas dû être de trop pour Son Fils. Du reste durant le déroulement de la Passion, n’aurait-IL pas pu s’évader dans l’au-delà, LUI qui s’était déjà montré DIEU Trinitaire à SES disciples choisis au Mont Thabor.... Fusionnons donc en esprit du moins, car nous avons chacun une croix originale à notre taille à porter, d’une manière visible ou invisible.... Ainsi l’humanité entière provoquée par l’avancée de ses connaissances ( notamment scientifiques) ne pourra plus se contenter de considérer comme personnelle à chacun son option en faveur de DIEU ou contre et sans LUI ( ce qui revient au même). C’est pourquoi elle est appelée, et la France d’abord, à se convertir et à entrer dans la pénitence (cf. Le 26/01/07). La France ne peut se contenter, comme le voudraient certains, des actions de l’abbé Pierre sans se poser la question de son engagement religieux ....

30/01/07 plus tu souffres, plus tu sers ....

Plus tu souffres, plus tu sers .... leitmotiv consolant lorsque la douleur s’impose dictatorialement. Mais pourquoi la souffrance? ... Suivant "peuch’doudou" 25/12/05 ( http://www.f-v-m.net/delayefvmjour/decembre6d.htm ) lorsque l’humanité n’avait pas encore atteint sa plénitude sociale et religieuse, l’état d’humiliation, à l’image de celui de DIEU, était l’état moral normal. Il n’y avait aucune révolte ni interrogation à propos de la souffrance et de la mort. En dehors de leur utilité matérielle elles ne servaient qu’à exalter cette image Divine. Mais au refus par un couple devenu universellement responsable de la spiritualité humaine (paradis terrestre mystique) de confirmer cet état d’humiliation moral, la souffrance et la mort sont devenues d’un poids intolérable pour la révolte de l’homme.... Le Christ Jésus, mieux que d’autres parce que Messie annoncé, a rendu son utilité première à la souffrance pour le salut des âmes dans leur mort.... Ainsi bien que dans la foi même qui nous est demandée, nous tombions dans cette révolte devenue congénitale, même les meilleurs, à chaque instant ( ego, égoïsme, amour-propre, çà, estime de soi ou son contraire, etc... en fait orgueil sans fin de vanité, de cupidité et de sensualité), à chaque instant le Christ nous relève par SES propres souffrances aux quelles nous avons à nous associer selon ce qui est donné à chacun. Notamment en nous nourrissant dans l’Eucharistie IL fait de notre chair devenue criminelle et maudite SA propre chair trois fois Sainte et douloureusement humiliée, humiliation qui divise profondément le monde en deux camps que nous ne pouvons plus ignorer ....

31/01/07 comment dire ....

Comment dire à la fois l’appui total possible des sciences à l’avènement de l’âge d’or de l’humanité et de la foi en Jésus-Christ ( les prophètes du new age le programmeraient en l’an 2200 paraît-il? ) et leur ambiguïté qui rendra aussi bien possible leur inversion complète? .... Luz Amparo Cuevas, une femme très ordinaire visionnaire de l’Escorial voit simplement ses apparitions en 1992 traiter leur réalisation concrète immédiate ( par d’autres intuitivement 1963"intégrateur de Puissance" ou 1965 "moteur à ion"....) de "char du Seigneur" ( décrit plus posément en 1995) avec cette seule réserve que les ennemis du Christ le posséderont aussi. Les visions sont toujours sujettes à caution. Les intuitions plus terre à terre ont servi souvent à guider ou confirmer l’avancée des sciences. Dans celles qui m’ont été données il s’agit en fait d’un mélange des genres. Mais je suis fermement décidé à ne donner si j’en ai l’occasion le dessin de l’anti-moteur qui présiderait à l’inversion générale qu’au Pape lui-même, car se serait un des signes de la fin des temps et de la persécution massive qui s’abattrait sur l’Église ... Pour le reste, peut-être dans le vide, j’ai à continuer à proclamer les conditions de cet âge d’or à venir ( pour les catholiques "printemps de l’Église") et de sa fragilité ....

Février 2007

01/02/07 cela ne suffit pas ...

En fait rechercher dans l’art le secret accompli du relief sur une surface plane qui a été résolue le 21/05/04, ne suffit pas. Si la recherche du secret moral de l’humanité a été résolue dans un conte le 25/12/05, cela ne suffit pas. Si la recherche de la philosophie unitaire a été résolue le 20/01/07, si le secret mathématique de la finalité des sciences a été posé le 11/05/06, cela ne suffit pas. Il faut maintenant en vivre la réalité. Avec Marie, juive immaculée, vierge mère, douloureusement humiliée et merveilleusement confortée, il n’y en a qu’une, assortie à chacun. La Médaille Miraculeuse de la rue du Bac, à Paris, symbolise parfaitement par un trait transversal l’écrasement mystique de Marie au pied de la croix et la victoire en Son Fils Jésus sur l’orgueil de l’humanité ....

02/02/07 chandeleur ....

À condition de ne pas s’y accoutumer, ne pas avoir honte de notre faiblesse et de notre imperfection, car c’est avec ces humiliations que le Christ assure SA Victoire qui n’a rien à voir avec celle que le monde comprend..... C’est la victoire de Marie, la juive sans tache, recevant, pour nous, dans sa chair, la plénitude de l’humiliation et de la douceur Divine. Aussi elle seule, sait-elle, maîtresse des Cieux et de la terre, comment manifester cette humiliation et cette douceur en chacun des disciples véritables de Son Fils Jésus.... Du reste de nous-mêmes que pourrions-nous faire, nous, qui ne sommes qu’orgueil et violence continuels ? ....

03/02/07 vous avez dit mystiques?...

L’extrême difficulté d’appréhension, pouvant apparaître à certains, du journal spirituel comme du site qui en découle:" dialogue mystique interreligieux art science philosophie spiritualité ", c’est qu’il est affronté finalement au problème aigu de l’âge d’or humain à venir dont il a conscience ( prédit catastrophiquement par certains voyants ou au contraire sans complexe par les mystiques du new age américain) et de la solution pérenne qui en est nécessaire. La solution universelle bien sûr c’est l’Église catholique qui l’annonce. Encore faut-il l’expliciter, sans rien toucher aux dogmes, d’une manière nouvelle, suffisamment circonstanciée et approfondie. Enfin le fait d’avoir bénéficié en science et en philosophie d’intuitions spéciales, s’il peut réconcilier le new age avec lui-même ( car il est souvent le siège de déviations terribles) et avec l’Église ou permettre de rassembler tous les apprentis mystiques du monde entier, ne laisse pas d’augmenter la confusion ...

04/02/07 sans oublier ...

Enfants-de-rien SANS OUBLIER que nous sommes enfants-de-DIEU ......La vie mystique est simple. C’est penser sans cesse au Christ et à SA vie. Mais comme notre pensée est habituellement, par suite de la faute originelle tournée constamment vers autres choses, il faut sans cesse la ramener doucement à son but. C’est simplement s’humilier d’une manière constante et c’est d’humiliations qu’est fait le fondement du règne du Christ sur terre. Mais c’est du refus de l’état primitif d’humiliation qu’a été conçu le péché originel, polluant ainsi la vie de l’humanité. Le retour à cet état, en vue de la résurrection éternelle, qui a tant fait souffrir Jésus-Christ, interpelle particulièrement les mystiques qui sont en réalité la clef de voûte du monde. Leur petit nombre, conduit par l’Esprit Saint, aimerait en voir un enseignement plus approprié notamment dans les paroisses. Ils se regroupent parfois dans des mouvements charismatiques. Cependant ces derniers ont aussi leurs propres problèmes, dus toujours à l’affleurement particulier ou général de la faute originelle. La solitude intérieure avec DIEU seul, bien que quelquefois ardue mais dans la paix intérieure, est aussi une dimension du mysticisme. "Trouver", n’est-ce pas "chercher", "recevoir", n’est-ce pas "demander", "ouvrir", n’est-ce pas "frapper" ??? Courage !!!

05/02/07 dialogue ....

Le dialogue interreligieux de fond qui ne peut être que théologique doit être aussi forcément mystique. En effet seule la mystique se trouve d’une part suffisamment libre par rapport aux contingences religieuses et d’autre part bien que les âmes mystiques soient très minoritaires elles forment l’éventail de toutes les catégories. Ce dialogue interreligieux est lui-même indispensable au mouvement oecuménique pour faire ressortir les conditions d’union chrétiennes malgré des divisions spirituelles d’autant plus profondes et subtiles qu’elles s’appuient sur des textes religieux semblables et des affrontements historiques violents. N’oublions pas que , sans manichéisme, il faut bien constater que le monde est divisé et que dans les temps qui viennent, poussés par un certain achèvement des connaissances, il va bien falloir choisir son option. Notamment toutes les âmes mystiques ( si l’on demande le sens du mot mystique, entre autre, c’est que soi-même on ne l’est pas....) qui sont en quelque sorte le coeur de l’humanité et des religions doivent se déterminer à s’unir en conscience, d’une manière ou d’une autre, autour de l’état d’humiliation primitif que Jésus-Christ, Messie universel, rapporte au monde avec la foi en la vie sans fin de l’éternité.

06/02/07 fondus ....

Fondus avec la douleur de Marie au pied de la croix comme le veut la Médaille Miraculeuse de la rue du Bac et tous ceux qui la prient pour s’unir au sacrifice Rédempteur de Jésus-Christ ....

07/02/07 témoignage ....

Rendre grâce et témoignage à l’humble Toute Puissance de DIEU que le coeur le plus dur et le plus fermé ne rebute pas. L’horreur absolue de ce dernier n’en reste pas moins, par l’intervention immaculée et douloureuse de Marie, tournée, bien que paralysée, vers le sacrifice fécondant du Fils ....

08/02/07 cheminement syncopé ...

Toutes les religions d’abord monothéistes ont chacune un ordre de chemin spirituel privilégié. Les juifs actuels préfèrent l’"obéissance" aux Lois de DIEU, les musulmans l’"adoration" au Nom de DIEU, les chrétiens l’"amour" de DIEU et du prochain. Cependant il y a un fondement unique de ces voies qui est vouloir témoigner de la Vérité. Qu’est-ce donc que la Vérité unique bien qu’il est vrai qu’on puisse dire que la vérité est une et multiple? ... L’on voit que le Messianisme de jésus-Christ consiste à dire " JE SUIS la vérité et la vie". Autrement dit qu’on doit fusionner à l’essence de ce qu’IL EST. Tout au long des évangiles cela ne consiste pas à autre chose que de se livrer nous-mêmes, d’un coeur doux et humble, sous les coups de la violence et de l’orgueil, d’abord livraison de soi-même à soi-même, puis aux autres, et enfin au monde suivant ce que la Providence décide. Il n’y a pas besoin d’être grand clerc pour comprendre qu’en chacun de nous dominent , quelquefois d’une façon subtile mais réelle, la violence et l’orgueil de vanité, de cupidité et de sensualité sous quelque forme d’amour-propre qu’on veuille les appeler. Les plus grands saints, extrêmement perspicaces sur l’intérieur d’eux-mêmes, les nommaient la "vaine gloire". En conséquence il est bien évident que seul DIEU est doux et humble de coeur, personne n’étant supposé vouloir "obéir à", "adorer", ou "aimer" un DIEU de violence et d’orgueil. La seule démarche alors que puisse faire chacun de nous est un cheminement syncopé vers LUI. On voit cela d’autant mieux par la réaction douloureuse que tous font à l’humiliation qui n’est en soi-même que la preuve par neuf de l’humilité et de la douceur. Jésus-Christ, Messie universel, nous les révèle comme étant l’état de DIEU dans l’univers et donc l’état moral primitif de l’humanité avant la transmission d’une révolte originelle qui reste à circonscrire dans le temps ....

09/02/07 Eucharistie ....

Dans l’Eucharistie le Christ insémine de SA chair trois fois sainte, incarnée dans le désir de Marie de souffrir sans mesure pour nos péchés, nôtre chair criminelle et maudite qui ne désire que consolations indues dans tous les domaines ... C‘est vrai qu’il y a des âmes d’une telle fragilité qu’elles peuvent rarement être mises à l’épreuve. Elles doivent se contenter de tourner sans cesse leur pensée vers la Miséricorde insatiable de DIEU, le néant libre offert à l’Infini... N’empêche pourtant qu’elles sont dignes des tourments des blasphèmes, des interrogations et de toutes tentations .... Marie, maîtresse des Cieux et de la terre, sait comment manifester en chacun la plénitude d’humiliation et de douceur de Son Fils de sorte que nous pouvons le consoler ici-bas de SES souffrances pour nous, d’une manière ou d’une autre .....

10/02/07 sainteté ....

Dans la foi nous devons tous être saints. Il n’y a pas d’exception. Toutefois on se fait souvent une fausse idée de la sainteté. L’abbé Pierre était un saint "à la française" c’est à dire bourré d’imperfections monstrueuses que d’aucuns se sont empressés de s’approprier pour justifier leurs propres vices sans se préoccuper de ses vertus.... La vertu est toujours un acte d’amour pour DIEU. Le manquement à la vertu en est toujours une offense. Mais nous sommes ainsi faits, depuis la faute originelle, que, en fonction même de l’intensité des grâces naturelles ou surnaturelles qui nous sont concédées, nous manquons toujours plus à la vertu en proportion de ce qui nous est exigé et finalement ne faisons qu’offenser DIEU. Il en est ainsi même de ceux que l’Église béatifient et qui étonnent par des prouesses vertueuses qui en fait ne proviennent absolument pas d’eux ce que nous avons du mal à croire. Alors qu’est-ce que la sainteté qui est un devoir pour tous? Poussé par les prémonitions concrètes d’un âge d’or de l’humanité à venir, peut-être dans un temps proche, et que Marthe Robin, stigmatisée, appelait le Printemps de l’Église, les conditions interreligieuses, pour tous donc, en sont dites et redites depuis le début de ce site et développées progressivement... Il ne s’agit simplement que d’UN REGARD intérieur, sans cesse renouvelé par ce que sans cesse fuyant, vers la reconnaissance de l’humiliation Divine ici-bas, déterminant un état d’humiliation moral qui a été celui accepté par les sociétés humaines primitives et que seul il est vrai le Messianisme du juif Jésus a révélé. C’est le fondement de la Miséricorde que veulent exprimer, si difficilement, toutes les religions bien nées. Nous en avons l’expression dans l’humiliante Passion de Jésus-Christ, traité là comme un ver et non plus même comme un homme. Et nous en avons la finalité par SA résurrection de 40 jours sur terre suivie de SON ascension dans l’Empirée où, si nous le voulons ( c’est à dire si nous ne refusons pas de nous humilier ensemble et d’accueillir ainsi l’infini de la Miséricorde Divine), nous sommes tous attendus pour l’éternité d’une jouissance sans mesure ... Nous avons besoin par dessus tout du concours de la juive vierge mère Marie pour aller à Son Fils ....

11/02/07 Jésus homme ...

Le sentiment mystique, provenant du hors-nature, n’est pas donné à tout le monde. En revanche il exige davantage. Le sentiment religieux, lui, provenant de la nature, s’il ne paraît pas non plus donné à tous, peut être acquis par le raisonnement de la pensée. Il ne se mélange pas au sentiment mystique mais ayant cependant les mêmes règles, il prête par là même à confusion ce qui parfois à notre époque en décourage plusieurs pour ce que je vais préciser plus bas. Il est un acte de la volonté libre, pas toujours sensible, qu’il convient de maintenir jusqu’à la mort. Ainsi donc on peut aborder le sentiment religieux en ayant affaire à la simple humanité de Jésus. Mais beaucoup voudraient goûter les sentiments mystiques, non pas par une intention droite de louer davantage DIEU jusque dans l’épreuve, mais pour en avoir seulement la jouissance. Aussi il ne faut pas avoir peur de se livrer à l’étude de l’homme Jésus, qui, LUI, s’adresse à la fois au religieux et au mysticisme, en comprenant cet appel constant qu’il lance par toute SA vie et SA mort, jusqu’à compris SA résurrection dont les disciples témoignent, à l’acceptation de l’état moral d’humiliation qui semble bien avoir été celui de l’homme primitif avant la transmission de la faute d’orgueil originelle. Il en résulte alors une approche de la notion de DIEU qu’IL dit ÊTRE LUI-MÊME, tout à fait différente de celle qu’on est tenté d’imaginer, souvent évidemment en vain .....

12/02/07 religieux et mysticisme ...

Sans aucun doute il faut distinguer les deux bien que leur enseignement soit rigoureusement semblable. Il y aurait, dit-on, plus de 50% des gens qui auraient fait ou font dans leur vie une expérience mystique parfois considérable mais peu en tirent des conséquences bénéfiques sinon inverses. Ceux qui sont réellement ouverts au problème mystique forment une toute petite minorité parmi les croyants alors que le nombre équivalent y est violemment hostile. Quels sont donc les rapports que les religions entretiennent entre esprits religieux et esprits mystiques? D’une part il peut être difficile de distinguer entre les uns et les autres, d’autre part lorsqu’ils s’affirment nettement, leur rapport peut être souvent conflictuel. Mais ce n’est pas forcément parce qu’on est mystique que l’on est dans le droit chemin et inversement. Dans la foi catholique la route est tracée sans ambiguïté autant du moins que la nature humaine le permet dans un temps donné. Toutefois la marche peut rester chaotique entre les deux bien que nous croyons que La Providence conduit cette Église d’une main sans faille. C’est ce qui fait du reste l’unité oecuménique dont la conscience est encore à développer. En effet sous le coup du péché originel les mystiques comme les religieux ou tout homme quelconque ont une tendance subtile d’orgueil à ne vouloir considérer que leurs propres problèmes. Aussi faut-il avec Jésus et Marie ne pas hésiter à communier librement et fidèlement aux détails humiliants de notre livraison sous quelque forme qu’elle se présente, connue ou inconnue, visible ou invisible ... C’est la victoire de tous les écrasés de la terre .....

13/02/07 Jésus conscience ....

Le Christ n’est ni plus ni moins que la voix parfaite de la conscience qui est en chacun de nous, incarnée en l’homme Jésus, juif de la lignée de David. On la voit exprimée clairement lorsque l’apôtre Pierre dans la barque au milieu d’une tempête effroyable et croyant avoir affaire à un fantôme, se décide follement rien qu’à la reconnaissance de cette voix de se précipiter sur les eaux pour y marcher et rejoindre ainsi Jésus. Tout au long des évangiles il en est de même. Mais cette voix Christ et conscience, présente en tous, humiliation parfaite de DIEU en l’homme, est infiniment délicate et fragile. Elle a besoin d’être entretenue constamment par une fidélité ou plutôt par un retour humble continuel de fidélité. Elle est un compagnon libre et réservée qu’on doit défendre. Elle est plus réelle que nous-mêmes. C’est la prière qui nous met en étroite relation avec elle. Cette voix est plus ou moins vive en chacun selon ses dispositions. Nous en sommes l’objet le plus attentionné et le plus mesuré adapté à la réalité de notre être profond. Elle est la plus discrète car il faut pour l’entendre en prendre un soin constant en s’efforçant de nous humilier des offenses qu’on lui fait. Elle est le Christ-DIEU. En s’en rendant compte on est loin des disputes théologiques qui font cependant partie de la nature pécheresse de l’homme. Il faut aussi s’efforcer d’ajouter gratuitement aux mortifications ordinaires de la nature sans rajouter à ses iniquités déjà infinies ....

14/02/07 Jésus chef de guerre ...

Sans manichéisme possible par suite de notre complexité toujours changeante et notre liberté toujours sollicitée, mais, sans aucune espèce de doute, le monde est divisé en deux camps, ce qui est plus sensible aux esprits religieux qu’aux autres. Le Christ Jésus y est venu apporter une guerre inexpiable... Chef de guerre et Christ-Roi, IL se présente le front transpercé d’une couronne d’épines, sur les épaules un manteau royal de dérision, déchiré et sanglant, pour sceptre un vulgaire manche à balai, les yeux bandés d’un chiffon couvert de crachats... C’est le Seigneur de l’univers. C’est dans cet apparat qu’IL conduit SES troupes à la bataille, SES officiers étant au Q.G. de la livraison, pour la victoire de l’Éternité.... Un de mes petits fils se gaussait du ridicule moderne des gardes Suisse papales... Depuis 2000 ans l’affrontement est sans merci. La royauté humiliante du Christ Jésus fait feu de tout bois. Son humiliation victorieuse s’empare de tout, depuis les richesses incongrues de Son état du Vatican jusqu’au dénuement d’une Teresa de Calcutta en passant par ce que nous sommes.... Malheureux qui s’en scandalise ou au contraire l’admirerait sans l’imiter. S’il ne se convertit pas comment pourrait-il entrer dans le Royaume des Cieux, horreur de la terre, jouissance de l’éternité?... Mais s’il est donné d’annoncer la glorification du Christ Jésus déjà sur terre et les conditions étonnantes qui subjugueront le monde en même temps que la fragilité de ce BEAU temps qui vient, où est l’armée des enfants-de-rien fidèles appelée à combattre jusqu’à la fin des temps?.... Pourquoi ce désert ? ....

15/02/07 champ de combat ....

La communion à l’humiliation Divine est le chemin de l’amour pour la livraison finale qui ouvre l’éternité de Gloire. S’unir donc aux Cieux avec le regard de la Passion jusqu’au gibet.... La vocation si simple de l’homme n’est qu’un instant de peine pour une jouissance sans fin..... Le champ de combat est à l’intérieur de nous mais il irradie sur toute la surface de la terre et du Ciel. C’est sa radiance qui fait notre tourment .....

16/02/07 mission .....

Le Christ invite le monde entier à partager SES peines, chacun selon ses normes, en vue de la résurrection. Les esprits mystiques les désirent librement. Les esprits religieux ne font que les accepter sous contrainte. Tous en ont la révolte inscrite en eux. Mais c’est DIEU qui les dessine unique pour tout un chacun selon sa mission propre pour la glorification de l’amour sans fin ....

17/02/07 l’Être .....

La mission des enfants-de-rien n’est que de témoigner, à temps et à contre temps, de leur incapacité totale en toutes choses que l’humiliation et la douceur de DIEU peuvent seules confirmer en eux. Dans l’Eucharistie SON Messie Jésus-Christ nous en offre le broiement et l’anéantissement douloureux et joyeux de SON corps et de SON âme. Ainsi chaque jour à notre tour nous offrons plus profondément par amour l’abîme de notre être et néant libre et partiel à la Plénitude de DIEU, ÊTRE Et néant parfait et éternel. En effet pour l’amour pur la liberté est une imperfection et son sacrifice constant, joyeux bien qu’étant humiliation, le nourrit. L’Être s’investit donc jusqu’au néant re-créateur, la liberté étant la seule chose dont nous ne pouvons concevoir l’essence ici-bas .....

18/02/07 Royaume des Cieux ....

Le Christ étant la perfection de la conscience de chacun, incarnée dans un homme Jésus, combien les chrétiens qui connaissent SA vie et les détails de SON enseignement jusqu’à la Passion et la mort explicitées par SA résurrection suivie de SON ascension, davantage encore s’ils sont dans la plénitude catholique, sont-ils privilégiés. En effet notre conscience-Christ se trouve, déjà depuis notre prime jeunesse, sans cesse étouffée plus ou moins gravement par l’actualisation de la faute originelle et nous avons tous besoin d’un Messie sauveur. Néanmoins les mystiques de toutes religions, qui ont reçu un don de connaissance hors-nature exacerbé et aux quels de fait il sera plus demandé, en font une expérience choisie. Le Royaume des Cieux est donc avant tout en nous ....

19/02/07 Prière ....

TOI, ,TU sais jusqu’où TU veux faire descendre TA Miséricorde sur cette âme et sur le monde entier, planchers de l’ignominie spirituelle quand elle n’est pas matérielle... Tu nous en as dit et montré les modalités en Jésus-Christ et SA Mère.... La perfection de TON anéantissement nous permet ainsi de T’offrir la plénitude de TA Miséricorde.... Comme il faut T’aimer Ô DIEU mon Amour, TOI qui relèves du néant après T’y être abaissé ....

20/02/07 tremblement ....

Que le BEAU temps de l’humanité vienne et que nous y travaillons, autant qu’à leur durée, mais non pas sans préparer la terrible épreuve de leur fin.... Ce n’est pas sans un certain tremblement nécessaire devant nous-mêmes .... Si les religieuses de service, quand elles nous voient arriver au sanctuaire, ne nous mettent pas à la porte, scandalisées, c’est qu’évidemment comme tout être humain elles sont aveuglées, ou bien que leur coeur a été changé en celui même de DIEU dont la bonté n’a pas de limite ....

21/02/07 structure ....

La structure de l’univers est la perfection de l’humilité et de la douceur de DIEU qui culmine dans notre libre combat, titanesque bien que quotidien, d’union au coeur du Christ, alpha et oméga ..... Donner davantage à la France qui collecte avec avidité les centimes et dont la somme ne fait qu’une fortune animale aux plus obstinés, en lui donnant la foi vivante ......

22/02/07 charité .....

Il y a la charité sociale visible à laquelle les hommes sont particulièrement sensibles mais il y a surtout la charité mystique invisible et particulièrement efficace parce que elle est celle de DIEU, Christ broyé pour nous..... Si tout le monde a la vocation de pardonner non d’être innocent, ayant à être pardonné à son tour combien les larmes sans amertume des justifiés sont nécessaires ......

23/02/07 mérites ....

Le Seigneur a déployé les mérites de SES souffrances infinies, jointes à celles de SES amis, pour nous redonner vie et nourrir notre chair temporelle criminelle et maudite de la SIENNE éternelle trois fois Sainte ......

24/02/07 condition ....

Le Christ-conscience S’est incarné en Jésus pour les pécheurs et non pour les innocents, mais pour les pécheurs qui reconnaissent leur faute et s’en humilient. Comment le Pape lui-même ne se reconnaîtrait-il pas comme le dernier des pécheurs? Sinon que pourrait faire le Christ pour lui? ... Car cette reconnaissance et l’humiliation qui s’en suit (humiliation dont l’origine dans celle de DIEU a été indiquée précédemment) est la condition sine qua non de toute vie de l’âme jusqu’à l’éternité comme de l’épanouissement du monde. Cet épanouissement, avec d’autres, il m’a été donné d’en toucher les conditions qui sont doubles: D’une part la recrudescence de la ferveur des enfants-de-rien en prenant les dimensions du Christ-église, ce qui entraînera le retournement de la France et du monde entier, d’autre part le choix délibéré des connaissances humaines de dépendance à l’au-delà dans ses avancées matérielles, ce qui provoquera un essor pacifique sans mesure de leur puissance. .... Si la vocation humaine est simple puisqu’il s’agit tout bonnement d’un instant de souffrance librement consentie pour accéder à une éternité de jouissance sans mesure, encore faut-il, étant donné le caractère de cette souffrance, s’y préparer par l’obéissance aux lois divines..... En effet les sciences vont avoir comme la religion à s’emparer de la notion du hors-nature et de ce fait vont avoir à être affrontés à une ambivalence sans concession qui ne peut être résolue que par un choix moral en accord avec l’enseignement désintéressé de l’Église catholique ......

25/02/07 fidèle ....

Un vieillard dérisoire, un simple blog parmi tant d’autres, il est vrai entretenu et développé depuis sept ans mais dans un registre peu accepté, que peut-on en faire? .... L’ampleur de ce qui est décelé .... un pécheur .... le sang du Christ déjà versé depuis SA prime enfance ..... Mais le rappel de l’état d’humiliation originel de la société, si dur soit-il à notre révolte actuelle, ne peut être évité. Il ne peut être que fondu avec Celui de DIEU pour pouvoir être accepté par ceux qui LUI sont fidèles. Pour les autres il sera fondu avec les avancées technologiques qui s’en pareront ( ... char du Seigneur de luz Amparo Cuevas,....), pour le temps où l’humanité restera fidèle ......

26/02/07 au bout du corps ....

Le combat sans merci que livre DIEU-Christ pour retirer SA créature du néant vers lequel elle se penche depuis la faute originelle et la re-sanctifier exige qu’elle brise sa volonté jusqu’à anéantir toutes ses facultés, ce qui ne va pas de soi bien sûr. C’est pourquoi nous avons besoin d’une étroite et incessante familiarité avec les souffrances sans mesure de Jésus-Christ, communiées par Marie SA Mère immaculée, et unies à celles du monde entier, depuis les plus infimes du quotidien jusqu’aux plus violentes, qu’IL rend intelligibles par SA résurrection.... Mais nous sommes retenus par la peur d’aller au bout du corps pour le Seigneur, alors que d’aucuns le font pour un vulgaire triomphe humain sans lendemain éternel ....

27/02/07 processus ....

L’homme dans son orgueil violent éveillé par le péché originel ne voit que successions d’erreurs dans le processus scientifique de l’univers ... Comme il lui est difficile de se pencher sur sa propre erreur?... Oui, la science rationnelle doit rejoindre la foi religieuse mais pour que l’être humain s’abaisse dans cette dernière pour l’heure de Gloire temporelle de Jésus-Christ et de SA Mère Marie, aussi jusqu’à même son inversion..... Il faut donc travailler de toutes nos forces à cet avènement heureux dans le temps et à sa prolongation qu’il faut espérer magistrale, sans évacuer la pensée du drame qui pourrait suivre.... Comprenons bien que jamais le Christ, même depuis le "peuch’doudou" ( péché originel conté le 25/12/05) , n’a déserté la conscience humaine en vue de la plénitude de SON incarnation. De ce fait l’humain a toujours été capable de tout, même du Bien qui est lui-même DIEU. Et si du reste le Bien ne fait pas de bruit, c’est que DIEU est humble et doux de coeur, ne connaissant qu’un mal, la séparation d’avec LUI......

28/02/07 pourquoi si direct ...

Presque au départ de ce blog, il y a sept ans, un correspondant très avisé me faisait donc remarquer qu’à être trop direct je ferais fuir tout le monde. Il ne m’a pas été donné de faire autrement. D’une part étant à la limite du mysticisme, il m’était possible de comprendre la mystique qui ne peut se payer de mots, d’autre part rampant comme tout un chacun dans l’ambiguïté humaine il fallait y parer. En effet le royaume du Christ réside avec certitude dans l’au-delà de toute temporalité. Il m’était donné en outre de prévoir sa glorification temporelle et même sous réserve ses conditions matérielles mais pour un moment dont la durée dépendra de la fidélité humaine. Il fallait à tout prix lever toute équivoque sur le contenu de cette glorification temporelle. Il en est ainsi du combat permanent de Jésus-Christ ici-bas même si des temps heureux de rassemblement dans la foi sans distinction sont prémonitoires. ....

 

Mars 2007

01/03/07 beauté ....

Le sang de la chair broyée du Christ, offert par Marie SA Mère, investit le monde pour lui donner la vie... Qui dira la beauté de la souffrance?.... Ainsi la chair trois fois sainte de DIEU est broyée dans les entrailles condamnables de l’homme nourrissant jusqu’à la moindre cellule de son sang. Mais comme notre sens de la beauté a à revenir de loin, à travers celle de l’humiliation Divine dans la nature et celle des chefs d’oeuvres humains de l’art, de la science, etc... qui n’en sont de fait que d’impropres évocations grossières. Avons-nous pressenti la beauté de l’ange et celle du calvaire? C’est vrai, nous ne sommes que "vide"... vide réfléchissant de miroir peut-être.... vide offert par Marie au centre de la croix à TA plénitude, au milieu d’une opacité générale .....

02/03/07 mystère ....

La souffrance du monde entier, passé présent et à venir, unie à celle illimitée, puisque homme-DIEU, de Jésus-Christ provoque notre ignominie ( ou si nous préférons un mot plus doux: notre misère) à travailler pour la Gloire de DIEU, salut des âmes.... Le mystère de l’Amour a été éclairci par la révélation de l’homme -DIEU, Jésus, dévoilant que DIEU est humble et doux en SON centre .....

03/03/07 coeur de Jésus ....

Combien notre intention profonde a besoin sans cesse d’être purifiée et renouvelée en la Ste Trinité. Ainsi même la plus infime, à tout point de vue, des créatures peut se sanctifier en travaillant avec le Christ au salut des âmes. Mais en fonction même des grâces reçues, peut-il exister au monde une âme aussi coupable que la nôtre?... C’est vrai aussi que la mort rôde en beaucoup. Le coeur de Jésus couronné royalement d’épines humiliantes verse sur nous son sang réparateur, appelant les âmes et le monde à s’humilier avec LUI, dans nos chutes continuelles et répétées, pour la vie de l’Amour éternel comme temporel.... De toute façon l’état d’humiliation facteur d’Amour est nécessaire à la sur-vie de tous pour le temps qui vient comme celui qui suivra.... Nous avons un besoin extrême de la poitrine ouverte à la mort du Christ sur la croix, Puissance donnée à Marie SA Mère.... Nous efforcer de rajouter aux pénitences de la nature et de ne rien rajouter à nos fautes quotidiennes ....

04/03/07 transfiguration .....

À la vision de la transfiguration de Jésus sur le Mont Thabor on pourrait aussi bien dire que les deux autres personnages apparus avec LUI étaient le Père et l’Esprit Saint comme l’ont vu par la suite plusieurs mystiques chrétiens. Mais pour nous, laissons donc l’ignorance des apôtres, puisqu’ils ne savaient pas ce qu’ils disaient, couvrir le nom de ces apparitions de notre propre ignorance. Les mystiques qui le veulent, bien qu’ayant à souffrir différemment des autres pour le salut du monde et leur propre sanctification en y étant aidés par des joies surnaturelles puissantes, ne sont pas à l’abri des approximations diverses dont du reste le monde ne peut saisir les contradictions apparentes, DIEU étant un ET multiple .....

05/03/07 n’être rien ...

Nous sommes ces chutes continuelles d’amour-propre orgueilleux dont le Christ humblement nous relève sans cesse par tous les moyens qui ont leur source au centre de la croix. C’est cette marche syncopée sans fin de tous les hommes de bonne volonté qui les conduit à la victoire éternelle. N’être rien dans la société ou dans l’histoire c’est le sort de beaucoup. N’être rien face à l’univers c’est le sort de tous. N’être rien face à soi-même c’est la nécessité de tous pour renaître en DIEU... Adorer notre croix depuis sa forme la plus insignifiante jusqu’à la plus aigue, elle est le rappel de celle rédemptrice et co-rédemptrice de Jésus et Marie.

06/03/07 utilité des mystiques ....

Les mystiques sont plus utiles à l’humanité par l’intensité de leurs souffrances humiliantes endurées que par toutes les voies des charismes extraordinaires qui peuvent être les leurs et faire notre admiration. Toutefois l’intensité des joies hors-nature dont ces douleurs mêmes, d’avant ou d’après, les rendent capables dès ici-bas, sont une immense Gloire pour DIEU...... Le paroxysme infini de l’humiliation Divine dans l’univers se manifeste en l’homme. ... Comme nous devons y unir les nôtres insignifiantes et travailler avec le Christ au retour de l’humiliation morale primitive humaine ....

07/03/07 responsables .....

En Christ la Toute Puissance de l’humiliation Divine nous arrache, si nous le voulons, à l’abîme de notre orgueil originel, mais nous restons cependant pleinement responsables des fautes que de nouveau nous actualisons.... Si la plupart des hommes semblent en dehors de notre projet, néanmoins le champ de notre combat pour les conquérir demeure à l’intérieur de nous-mêmes. Le Christ-DIEU LUI seul est Tout Puissant pour intervenir au temps qu’IL voudra et qui peut dépendre de notre bonne volonté.... Les yeux couverts par le chiffon ensanglanté dont les bourreaux se sont servis pour aveugler les yeux du Christ, marchons en aveugle sous SA direction, les épines de SA couronne transperçant toujours jusqu’à la racine de notre être .....

08/03/07 parangons ....

Pour ces parangons d’orgueil et de violence que nous sommes, nous avons besoin de tous les attributs de la Passion du Christ depuis les coups et les crachats reçus jusqu’aux arrachements et percements de SA chair et de SES nerfs sans quitter des yeux la finalité de SA résurrection....

09/03/07 rappel ....

Que serait notre âme si Jésus ne la rappelait pas à chaque instant à LUI .... S’humilier de ne pas savoir s’humilier ....

10/03/07 redire ....

Lutter et aimer, sans honneur et sans gloire, avec ou sans consolations. Plus tu souffres, plus tu sers ......

11/03/07 état ....

L’humiliation vis à vis de soi-même et vis à vis des autres est ce qu’il y a de plus dur pour l’être humain depuis le péché originel, alors que Jésus-Christ nous révèle qu’elle est l’état de DIEU dans l’univers......

12/03/07 site internet .....

Ce site m’est apparu comme un immense brouillon dont je vais essayer de construire un livre conséquent, sans savoir si je trouverai un éditeur cette fois capable d’en assurer la distribution....

13/03/07 journal ....

En relisant des notes anciennes du journal, je me rends bien compte du "galimatias" de certaines.

C’est qu’il n’est pas facile, peut-être à moi plus qu’à d’autres, d’annoncer cette fusion des différentes disciplines humaines dans l’optique de la foi. Je ne toucherai pas néanmoins à l’ensemble de ce journal sur internet pour qu’on se rende bien compte de ma "misère". Par contre dans le livre en cours je vais m’efforcer ( mais est-ce possible?) de ne mettre que le plus clair.....

14/03/07 créatures ....

C’est notre liberté de TOI-MÊME au centre des TOI-MÊMES que sont nos âmes créées. ....

15/03/07 s’incliner ....

Nous sommes au centre de ce corps qui est DIEU ou plutôt humiliation multiple de DIEU, une âme libre qui sans cesse fuyons l’union Divine source d’éternité bienheureuse. DIEU et l’âme s’inclinent en adoration devant cette fusion quatre fois Sainte .......

16/03/07 éprouvées ...

En regardant sans cesse la croix de Jésus-Christ et ses stigmates, avec au centre le coeur ouvert entouré de celui de Marie SA Mère, il nous faut bien sûr s’unir à toutes les souffrances du monde, passé, présent ou à venir, des plus infimes aux plus terribles, qui sont celles éprouvées par l’humiliation Divine ....

17/03/07 rajouter ....

Aux pénitences que nous accorde la nature, et qui sont rarement de notre goût, il faut ne pas avoir peur d’en rajouter librement, ne serait-ce que d’une manière dérisoire. Par contre à l’inverse nous avons toujours à diminuer de nos fautes habituelles, même si nos efforts paraissent vains .....

18/03/07 aider ...

Seigneur Jésus qui a été souffrance pure, c’est à dire humiliation pure, apprends à notre effroyable orgueil à marcher à TA suite dans le peu que Tu attends de nous dans Ta délicatesse infinie, pour T’aider au salut du monde et des âmes ....

19/03/07 une seule chose ...

Une seule chose est nécessaire ......

20/03/07 finitude ...

S’il m’a été donné, comme à plusieurs mystiques catholiques ou du new age, de me rendre compte que la mystique ( la foi ne peut se passer de cette dernière. Elle en est le moteur) et la science devait interférer dans l’avenir, il m’a surtout été montré que cela impliquait le choix sans équivoque d’un messie humain ayant la bénédiction et l’enseignement Divin. C’est pourquoi il est tant fait mention dans mes écrits de Jésus-Christ, dans SA révélation catholique, seul Sauveur donné au monde.... Le Christ-DIEU s’avance avec majesté dans la finitude humaine tout en respectant la liberté qu’IL lui a donnée ...

21/03/07 Nouvelle page ...

Toujours Ensemble, dire en tout avec respect, Notre ....... Dans un renouvellement perpétuel .....Le plus grand ET le plus petit, pour ne pas dire l’infini ET le néant ....

La souffrance est le noeud de la liberté de l’Amour.

Dans l’Eucharistie le Christ donne à chacun de SES fidèles la totalité de SES vertus selon leurs propres dispositions et qu’ils ont à reporter sur les autres. Ne vivre que de miracles....

22/03/07 Atermoiement Divin ....

Éprouvant un intense désir du bonheur de SA créature, DIEU dans SA miséricorde, à travers son humiliation temporelle, est pris entre deux feux. Il ne peut pas ne pas en désirer leur bien temporel mais en même temps ne pas voir qu’il n’est pas forcément compatible avec leur bonheur Éternel, infiniment plus important ........ Confiance aveugle en la Sainte Providence .....

23/03/07 misère ...

L’effroyable misère humaine, ce n’est pas celle des plus épouvantables de ses souffrances, même si pour le dire on ne les a pas encore expérimentées, mais celle de ne pas vouloir entrer dès ici-bas, dans la munificence de l’Au-Delà .... Et cela quelqu’en soit le coût selon la manière de ce qui est demandé à chacun, à tous étant demandée la même chose .......

24/03/07 allégement .....

Ainsi la peine la plus lourde des hommes qui est ce refus d’état d’humiliation est parfaitement allégée par la foi en la Passion du Christ Jésus suivie de Sa résurrection de 40 jours sur terre dans l’état qu’aurait peut-être connu l’union mystique d’Adam, sauf bien entendu qu’elle aboutit à l’Ascension eschatologique définitive.... Sans la mystique et la foi qui va avec, nous ne pouvons pas comprendre la destinée humaine ni la manière véritable d’y répondre efficacement .....

25/03/07 disciples ...

C’est à cause de ses dons de thaumaturge et de la chaleur de sa voix que les foules  suivaient Jésus en son temps. Mais pas plus elles que Ses propres disciples ne comprenaient la teneur de son enseignement qui en effet prenait le monde humain à contre pied. Pour Ses disciples fidèles et conscients, il en sera de même de nos jours, LUI seul sachant confirmer leur envoi là où IL veut et de la manière qu’IL veut...... Épouser en plénitude la forme de la croix qui nous est destinée, visible ou invisible..... Les évangiles c’est le mystère du choix de la dernière place absolue à laquelle tout homme est invité, quelle que soit sa condition extérieure, pour correspondre à celle de DIEU et obtenir la Résurrection éternelle. Mais nous avons besoin avec tous les saints des bras étendus de la Vierge Marie au pied de la croix pour nous confirmer dans le respect..... En effet ce n’est pas parce que le Christ Jésus dans Sa Miséricorde décide de donner au monde un BEAU temps ( dès l’an 2200 disent certains) qu’IL amoindrira la vérité de ses instructions qui aura toujours à être vécue..... Certes avec l’aide notamment des la ferveur activée des apprentis mystiques ( c’est à dire de ceux qui par leurs expériences particulières sont plus capables de toucher la réalité de l’au-delà) ou enfants-de-rien, on peut espérer la conversion de beaucoup d’autres mais il sera nécessaire de continuer l’accroissement de cette ferveur sans plus jamais s’arrêter jusqu’à la fin des temps .....

26/03/07 rien ....

Rien de la terre, rien du Ciel, rien à droite, rien à gauche, rien devant, rien derrière, DIEU Seul au-delà de Tout, témoigné en Jésus-Christ ........

27/03/07 le pain ...

Tout ce que nous pouvons apporter à l’Église et au salut du monde, malgré quelques autres activités apparentes que ce soit, c’est le rappel de la croix du Christ Jésus.... En conséquence avec LUI nous avons à nous nourrir du pain quotidien de l’humiliation, selon ce qui nous est donné, doux fardeau et joug léger en comparaison du poids terrible et du lourd esclavage de l’orgueil .....

28/03/07 le noeud ....

Oui, le noeud de la souffrance c’est le refus de reconnaître l’état d’humiliation (et de douceur) qui est celui de Dieu dans l’univers..... Cependant même jusqu’au néant révolté que je suis, TU sais TE pencher. Où irais-je donc , Mon Dieu, sinon au fond de l’abîme de Ton Amour, l’humble et doux coeur et où puis-je mieux entraîner les autres ? ....

29/03/07 7000 ans ....

Oui, c’est vraiment l’humiliation (douloureuse) sans limite et la douceur de DIEU qui donnent vie au monde.... Si j’ai indiqué la limite de 7000 ans comme étant à l’origine du péché originel, c’est qu’il semble bien que vers cette époque l’humanité morale et spirituelle a subi une profonde mutation. N’est-ce pas vers cette date qu’on voit comme une traînée de poudre de l’orient à l’occident, d’Amérique du Sud à l’Extrême Orient se répandre une sorte d’idolâtrie, l’érection de dolmen, des statues de l’île de Pâques, etc... Il semblerait en effet qu’à partir de ce moment les sociétés humaines soient incapables de sortir du panthéisme, c’est à dire de la notion de Dieu seulement inclue dans l’univers et non plus dans celle de Dieu à la fois dans l’univers et hors de l’univers comme elle devait être précédemment d’une manière inconsciente.... Mais, sans prendre au sérieux les possibilités de l’union mystique et de la mystique en général, on ne peut arriver à comprendre ce changement brutal, qui aurait pu être aussi bien celui d’un simple couple humain ......

30/03/07 fil ....

C’est donc en reconnaissant l’infini de l’humiliation de DIEU en notre univers, et en y communiant, qu’avec SA douceur nous allons au fond de nous-mêmes et de notre néant comme à la plénitude de l’Être.... Ne pas avoir peur de rechercher d’abord l’âpreté de l’humiliation Divine comme la nôtre, en laissant le soin à DIEU Seul de nous relever dans la Paix de Sa douceur qui n’a rien de matérielle..... Car la révolte est sans cesse en nous, d’une manière autant subtile qu’ignoble, toujours présente... Aussi ne jugeons personne, mais prions pour tous, qui que ce soit. Du reste, nous les inexistants, enfants-de-rien, sommes tenus par le prodigieux fil de la fidélité Miséricordieuse Divine, en commençant nous-mêmes et en recommençant sans cesse ...

31/03/07 néant ...

Néant, ce que nous sommes, néant, ce que nous faisons, mais l’Infini de Miséricorde descend jusqu’au néant.... Ce n’est pas pour soi qu’il faut se mortifier mais pour qu’à travers ces petits inconforts, si restreints soient-ils, la foi avec le Christ Jésus grandisse dans le monde comme la Gloire de DIEU d’humilité et de douceur doit y éclater ....