Avril 2005

01/04/05 ... Comme nous devons nous humilier, si nous avons reçu les prémices de la foi !....... Et comme nous devons communier aux souffrances rédemptrices finies, infinies et SUR-infinies du Christ Jésus ....

02/04/05 Avec le sang indélébile de Jésus-Christ, c’est le coeur de l’ hors-univers éternel des cieux qui se révèle, gloire Toute Puissante de Miséricorde, dans l’humiliation temporelle Divine..

03/04/05 .... fondus par la foi amoureuse en la SUR-nature du Christ et toutes ses conséquences ....

04/04/05 leitmotiv .... lutter et aimer sans honneur, sans gloire et sans consolation.... Vivre la SUR-éternité du corps et du sang de Jésus-Christ ... Avec Marie vaincre nos réticences .....

05/04/05 L’univers temporel n’est qu’une infime partie de la Toute Puissance créatrice de DIEU, mais il est le lieu de SON humiliation voulue, pour LUI unir étroitement SES créatures dans SON humilité éternelle amoureuse, par l’insertion douloureuse de SON Fils Jésus-Christ il y a 2000 ans en une Vierge Juive nommée Marie ...

Quant à moi, finalement, le peu que j’ai à dire se résume à rappeler que vers 1965 un peintre américain faisait publier dans la presse internationale , la peinture d’un engin très caractéristique qu’il appelait "moteur à ion". C’est seulement en 1998 qu’une voyante Luz Amparo Cuevas à l’Escorial en Espagne en a eu la vision typique en action (telle une langouste crachant un terrible feu) que ses apparitions de Notre Seigneur nommaient "char du Seigneur". En effet cette création scientifique serait absolument fabuleuse, non seulement par ses performances techniques, apportant à l’humanité l’énergie illimitée, douce et gratuite dont elle a besoin en même temps que la possibilité de traction dans le cosmos à des vitesses inconnues jusqu’ici, mais aussi parce que les fondements de son élaboration reposeront sur l’existence d’un monde hors univers corroborant le génie humain du juif Jésus-Christ. Les conséquences en seront donc d’une part le retournement de la position d’Israël vis à vis de Jésus et par voie de fait la christianisation du monde presqu’entier et d’autre part le plein épanouissement de la vocation humaine, mais cependant à la condition essentielle d’être soumis aux lois du Christ enseignées par l’Église catholique faute de quoi on verrait apparaître une dernière ère avant coureur de la destruction de l’univers lui-même.

C’est donc ce tout petit peu dont j’ai à témoigner .... MAIS ON NE DIRA JAMAIS ASSEZ L’UTILITÉ SPIRITUELLE IRREMPLAÇABLE DE LA MOINDRE SOUFFRANCE VÉCUE DANS LA PAIX. C’EST LÀ L’ENSEIGNEMENT PRIMORDIAL DE TOUTE LA VIE DU CHRIST ET DE CELLE DE SES SAINTS. CES SOUFFRANCES DES CRÉATURES SERVENT EN EFFET À RAPPROCHER LES ÂMES, proches ou lointaines, DE l’UNION À DIEU par les souffrances incommensurables rédemptrices uniques du Seigneur Jésus ....

06/04/05 Être petit, c’est être encore quelque chose. Nous par nos péchés et ingratitudes continuelles ne sommes absolument rien. Cependant il nous faut espérer éperdument car même du néant DIEU peut faire encore resurgir ce qui LUI convient par la croix co-éternelle de SON Fils ..

07/04/05 Comment la Vierge Marie à l’ Annonciation de l’Incarnation du Verbe, n’aurait-elle pas eu la vision panoramique de la livraison nue et absolue, en même temps que co-éternelle, pour son Fils et par sa propre association pour elle-même, nécessaire au salut du monde et à celui des âmes.

Jean-Paul II a bien compris l’essentiel du message d’amour du Christ en se livrant pour l’union des âmes à DIEU, proches ou lointaines. Mais bien souvent le Christ, en égard à notre faiblesse, ne nous demande que notre bonne volonté .....

08/04/05 La livraison rédemptrice, nue et absolue, co-éternelle, du Christ faite irrémédiablement au monde dont nous sommes les premiers bénéficiaires et à laquelle nous fusionnons, nous devons la reporter sur tous les êtres humains, sans absolument aucune exception, ni de près ni de loin ...

09/04/05 ... Les modalités, c’est DIEU qui les connaît. Notre esprit est trop court pour cela ....

... Le dernier pape a posé les fondations de la nouvelle évangélisation qui consistent avec le Christ et Marie en la livraison à DIEU et aux autres, nous arrachant ainsi à la damnation. Les prochains papes auront à en construire les édifices ....

10/04/05 .... Offrir, au moins, à Jésus le soulagement d’un accueil de SES souffrances rédemptrices sans mesure ....

... Contempler, en même temps que toute SA vie de douleurs nues et absolues, la rigoureuse solitude dans le Père des cieux, qu’a été celle du Christ, même vis à vis de SA Mère, Marie ....

11/04/05 Quand dans les médias qui savent bien le faire, on nous présente un corps supplicié cruellement, notre premier mouvement est la révolte. Pour que celle-ci se transforme en prières, autant pour la victime que pour le bourreau, il ne faut rien de moins, à notre propre abomination spirituelle, que le souvenir de l’arrachement intérieur du coeur de Marie au pied de la croix, achevé par le percement de la poitrine de Son Fils mort ...

12/04/05 RE... Avec Marie, consolatrice maternelle infinie du coeur de Jésus, offrir à Son Fils la consolation d’un nôtre accueil le plus fervent possible de SES souffrances Rédemptrices sans mesure, soyons-nous même paralysés spirituellement ....

13/04/05 Qui aurait idée de l’infinie humiliation de DIEU sur-éternel dans la temporalité de l’univers jusque dans l’incarnation de la moindre personnalité humaine sujette à la liberté de son union . En plus il faut ajouter l’incarnation douloureuse de SA personnalité sur-infinie en Jésus-Christ pour donner à l’homme SA Gloire sans mesure ... Remercions l’Église catholique pour avoir préservé l’insigne don de l’Eucharistie au milieu de la croix.

En fonction des grâces reçues, il n’y a peut-être pas une seule âme sur terre plus coupable que la nôtre. Jusqu’à quel pardon devons-nous donner aux autres ? ...

14/04/05 L’humiliation de DIEU sur-éternel dans la temporalité de l’univers reflète cependant toujours un peu de SA personne dans tous les domaines hormis le péché. Notamment elle se reflète dans la beauté du cosmos qui étonne et comble notre petitesse, nous faisant devenir parfois artiste ou poète. Mais cette beauté admirable n’est cependant rien en face de celle sur-infinie qu’entrevoient les mystiques favorisés d’une vue plus ou moins directe de DIEU, si nous savons lire leurs témoignages. C’est pourquoi il nous faut aller chercher toujours plus loin.....

....moi, je suis à la porte de la Vie! Qu’ais-je donc à faire avec ce passage de mort? Oh, je sais bien combien le fil illusoire de l’histoire nous tient encore serré tant qu’on y est plongé, mais quand même il faut bien savoir que tout est fait pour l’amour éternel, même la haine de quelques uns ....

Mais je ne suis qu’un voleur de grâces, qui fusionne avec les mérites des souffrances Rédemptrices infinies du Christ et celles co-rédemptrices (nous offrant au Christ) de SES amis ....

15/04/05 À l’occasion d’une conférence sur Teilhard de Chardin, l’union mystique du jardin d’Eden dont j’avais proposée la solution pour palier à ses déficiences sur le péché originel, a été traitée par un religieux de "rêverie ". Il faut prendre soin qu’effectivement elle ne le soit pas pour nous et débouche sur des vertus éprouvées. Nous autres mystiques cependant sommes complètement isolés en ce monde mais soutenus par les données de la foi indéfectible de Rome. Du reste notre rôle est bien d’être livrés, sans défense, aux autres comme à DIEU.... Je m’étais senti investi du devoir de révéler la réalité de la mystique au monde, en commençant par les enfants-de-rien. Toutefois dans la mystique il y a aussi des illusions: notre terrible ennemi, "l’amour-propre" (ou égoïsme, ou quelque autre nom qu’on veuille lui donner) ; notre arme, la perfection (demandée par le Christ) de l’humiliation amoureuse de DIEU et des autres ....

16/04/05 Chercher à absolument tout voir au centre de la croix porteuse de la souffrance nue et absolue de DIEU, c’est tout voir au centre de l’ Amour.... L’amour charnel, ne peut comprendre cela, tout au moins qu’il l’accepte.....

Mais une telle fragilité est inconcevable ... Par Marie l’offrir au Christ Trinitaire ....

16/04/05a Note: À propos de Teilhard de Chardin et de la référence que j’en fais, il faut noter "qu’il faut soigneusement distinguer le progrès terrestre - aussi spirituel qu’il paraisse - de la croissance du règne du Christ (Vatican II; Gaudium et spes p.39)"., et que ce sera là justement le travail éminent de l’église catholique dans un monde de christianisation universelle qui aura tendance à vouloir confondre les deux.

17/04/05 ... Marie, au pied de la croix, victorieuse de DIEU pour nous ....

.. Contrairement à notre nature, face à l’humiliation de DIEU et à l’orgueil de l’homme, revendiquer l’insignifiance ....

18/04/05 ... Pour revendiquer l’insignifiance au moins intérieure, il ne faut rien de moins à l’être humain que les mérites des souffrances humiliantes, sans terme dans l’eucharistie, de Jésus-Christ.

... Toutes les âmes et chacune sont les préférées de Notre Seigneur. On est d’autant plus coupable de ne pas répondre à ce qu’IL attend de nous. Mais pour certaines IL manifeste SA préférence d’une manière spéciale qui n’est cependant pas exclusive des autres. Le Seigneur est à la fois UN et multiple, Principe de contradiction d’Amour par excellence ....

19/04/05 Les prémonitions, qu’elles soient vraies ou fausses, sont un poids lourd à porter, dans l’humiliation temporelle douloureuse de DIEU. Mais il nous est demandé la foi (espérance et charité) de la RE-Naissance éternelle à travers l’humiliation de notre anéantissement personnel.

.... Nous sommes ce point de néant à être librement livré (essentiellement nos facultés et ensuite notre corps) pour que l’ÊTRE puisse s’y poser éternellement .....

20/04/05 Vivre le Règne de DIEU sur terre comme au ciel dans la seule différence, humiliation temporelle jusqu’au bout/ Glorification éternelle sans fin et avec SA commune Charité .....

21/04/05 ... Porter notre vie, c’est porter le néant .... Laisser DIEU SE l’offrir à LUI-MÊME ( et les autres à eux-mêmes) , c’est témoigner de Jésus-Christ, ÊTRE Trinitaire ( et de la co-rédemption de la Vierge Marie et des saints ) ...

DIEU a caressé le néant de la liberté humaine, mais à quel prix, sinon celui de la déréliction de toute la vie de Jésus-Christ comme celle de la Vierge Marie et de tous les saints .....

Souvenez-vous, Mon DIEU, des enfants-de-rien de toutes les religions qui n’ont que leur néant à vous offrir ... Révélez-leur votre Eucharistie ....

22/04/05 C’est l’amour qui nous structure, par la souffrance vécue sur terre dans la paix... Ce sont en effet les douleurs humaines et Divines, visibles et invisibles, dans la paix du Christ qui nous procréent, nous arrachent à la damnation et nous sanctifient pour la vie éternelle. Mais la joie terrestre est nécessaire aussi à la préparation de cette paix ....

Si pour la conversion d’un Paul Claudel DIEU s’est servi d’un simple cierge, pour d’autres conversions , IL peut aussi bien se servir d’une âme presqu’entièrement paralysée et même en fin de vie ...

23/04/05 Si nous sommes paralysés au point d’être incapable d’avoir des mérites, intérieurs comme extérieurs, Jésus avec SES propres mérites nous donnera ceux des autres. Avec le bon larron, voler le Paradis et pour cela ne pas quitter des yeux le coeur de la croix de Jésus-Christ...

24/04/05 .... En élevant sans cesse notre esprit à la Gloire éternelle de DIEU, communier à SON humiliation temporelle ...... Jésus-Christ, l’homme-DIEU, a souffert l’incommensurable toute SA vie, pour que nous puissions approcher notre orgueil de SON humilité nécessaire à la Vie sans fin.

25/04/05 ... ne jamais oublier que notre corps est l’humiliation hiérarchique temporelle de DIEU à faire valoir spirituellement dans le temps, pour servir librement d’union à notre âme ( elle-même point de néant sur lequel DIEU a voulu poser SON Esprit éternel Trinitaire) ...

26/04/05 Jean Paul II nous a montré sans parole, plus que celle de l’efficacité du pouvoir ou de la vertu du renoncement, la nécessité de la souffrance vécue dans la paix du Christ. Il avait cependant semblé nous dire, peut-être par humilité, qu’il ne comprenait pas le pourquoi de la souffrance, pas plus que les fondements de la co-rédemption ou l’unique responsabilité des catholiques. Il les a vécu. À quoi donc me servirait de le comprendre si je ne le vit pas? Mais je crois que Jésus-Christ est venu sauver ce qui était perdu. C’est là mon espérance dans la constante vision intérieure de tout au centre de SA croix rédemptrice....

... Au-delà de toute joie ou de toute souffrance, c’est la paix du Christ, non comme le monde la donne ( celle de ne pas vouloir souffrir), qui nous réunit et que nous avons à annoncer, visiblement ou invisiblement, sur terre ou au ciel, quand même toutes les créatures nous oublieraient ......

27/04/05 Les catholiques, mais je sais bien que sous ce vocable on inclue beaucoup de monde, sont la conscience du monde et donc une responsabilité unique. À ce titre leur église apostolique et romaine doit travailler non seulement à l’épanouissement de la société humaine, mais encore tout faire pour éviter (cet énoncé peut paraître étrange dans la période encore préhistorique des sciences que nous vivons actuellement) la destruction de l’univers lui-même....

Des penseurs catholiques chevronnés, pour s’appuyer trop sur les capacités de leur science, vont parfois en essayant de justifier une bonne intuition émettre des conditions d’idées erronées comme Teilhard de Chardin par exemple.....

... Souffrir sur terre comme il faut, c’est témoigner de la Paix ineffable de Jésus-Christ, parfaite jusque dans ses retombées, de la façon dont nous le ferons, dans la jouissance du ciel ......

28/04/05 90% des gens, croyants ou non, ont peur de la mystique et cherchent par tous les moyens à la fuir, même en la déformant ou en la combattant. En effet la mystique témoigne du hors-nature. Pour essayer de signifier la jouissance supra-normale à laquelle elle peut déjà atteindre, elle a essayé souvent de prendre en comparaison le mariage... Même sa tendresse, même le coït, etc... pour ceux qui l’ont éprouvé, n’ont rigoureusement rien à voir avec cela. C’est tout autre chose, absolument inconnu du monde humain. Et c’est justement pourquoi, devant l’inconnu, tant de gens réagissent de cette manière, bien que tous y soient appelés. Seront-ils capables de conversion?... Les enfants-de-rien sont témoins,, mais les faux témoins aussi pullulent..... Car DIEU est un DIEU jaloux et SE veut l’UNIQUE pour chacun. C’est pourquoi sachant ce que nous sommes IL nous a donné un Rédempteur, en nous demandant d’être à notre tour celui de nos frères ....

29/04/05 ...Il faut reconnaître le néant lié à notre liberté de laquelle DIEU veut s’unir et pour le faire reconnaître aux autres libertés révoltées humaines, il faut embrasser, ne serait-ce qu’en esprit, la vie de déréliction humiliante du seul Rédempteur Jésus-Christ ....

DIEU Éternel de l’éternité s’humilie dans la temporalité de l’univers, pas tant dans chacun des corps d’êtres humains hiérarchisés qu’IL S’est fait que dans la liberté qu’IL leur a donné pour S’y assujettir et leur donner l’éternité, malgré la souffrance sans mesure qu’Il ressent en Jésus-Christ de leur révolte...

... Un néant librement pécheur et ingrat, s’il se reconnaît, ne peut que chercher à approfondir toujours plus le sur-abîme de la Miséricorde et Bonté Divine ...

29/04/05a notification

Il est certain que si les fondements de l’ intégrateur de Puissance sont établis par un mécréant et non pas par un homme de foi catholique vivante, l’humanité est perdue rapidement. Mais DIEU seul sait la Miséricorde qu’Il veut faire au monde en se servant des enfants-de-rien et le nombre des élus qu’avec leur liberté IL veut SE choisir. Cependant l’Église catholique doit être instamment sollicitée puisqu’il va se passer l’inverse du temps de Galilée. À ce moment-là, la science en se mathématisant a provoqué une certaine distance avec la religion. Cette fois-ci c’est en mathématisant les évangiles et corroborant les données de la religion que la science forcera l’Église catholique à assumer l’exacte dimension des derniers temps.....

30/04/05 .... Toujours au centre de la croix des souffrances du Christ et de l’Église, ...être ensemble ce point de néant libre dans le temps et dans l’espace où DIEU aura pu se poser .... (une de mes filles se meurt...)

30/04/05a exemple : Le professeur Reeves, astrophysicien connu, interviewé à la télévision, disait:

" les savants font de la science pour se rassurer eux-mêmes, parce que les fantômes, ..."tout ça" ...., les effrayent. Eh bien, justement, avec l’intégrateur de puissance (moteur à ion, char du Seigneur,... appelez le comme vous le voulez) la science va se trouver affrontée, à nu, avec "tout ça", ce qui n’est autre chose que l’eschatologie .... Elle aura le choix de s’y soumettre en respectant Jésus-Christ qui enseigne "JE SUIS celui qui suis", pour l’épanouissement du monde ou de vouloir se l’approprier, provoquant sa fin monstrueuse. En réalité lorsque Teilhard de Chardin parle de la spiritualisation de la matière, il serait beaucoup plus juste de parler de la prise de conscience par l’homme de la spiritualité de la matière, qui a toujours été spirituelle, et surtout de comprendre le dilemme auquel l’homme, va plus que jamais se trouver affronté jusque dans ce domaine. Prions pour que les suites de la tentation toujours actuelle du péché originel perpétré par le premier couple humain arrivé à maturité sociale et religieuse parfaite, leur permettant l’union mystique intégrale qu’il devait transmettre au reste de l’humanité, puissent être avec la grâce de DIEU surmontées par l’Église .....

 

Mai 2005

01/05/05 Chaque instant DIEU détermine, à travers nos libertés physiques, morales ou spirituelles, ce qui est nécessaire pour notre béatitude éternelle et celle des autres par le bonheur ou par la douleur comme par la neutralité apparente. En échange, IL ne nous en demande qu’un peu de foi. Est-ce trop demander? Mais l’état misérable de la révolte humaine, qui n’a heureusement qu’une courte vie pour se résorber, fait pitié. Cependant la plénitude de la vie du Christ nous a été donnée.

05/05/05 Regardé le 2 Mai, au chevet d’une morte bien aimée ("Oui, mon papa"), par la fenêtre de l’hôpital, la beauté de l’univers. Pourtant il n’est qu’un point de néant temporaire... Qu’est-ce donc alors que le ciel éternel?... Mais tout est fait pour nous y amener... DIEU veut montrer que ce qui LUI importe pour cela avant toutes choses, avant quelques vertus ou événements que ce soit, est la nécessité pour SA créature de ce "rien", c’est à dire de cette libre disposition à s’humilier, fondement de l’amour, si fragile et si souvent mise à l’épreuve.... C’est pourquoi IL nous a par avance fait don de LUI-MÊME en Jésus-Christ... C’est aussi le pourquoi de l’histoire si mouvementée de l’Église et des hommes, en groupe ou individuellement ....

06/05/05 Quelle merveille que l’Église catholique!..... Quelle responsabilité en ont ses membres!.....

07/05/05 Si depuis 5 ans, des prémonitions mystiques très précises ont été amenées à être publiées, dans ce site www.f-v-m.net, quoique l’on soit, ce qui importe c’est de travailler, visiblement ou invisiblement, sur terre comme au ciel, en esprit et en vérité, dans la douleur comme dans la joie, en offrant sans cesse les souffrances uniques de Jésus-Christ, au salut des âmes. Car DIEU permet qu’on L’aide, avec Marie et tous les saints, selon ce qui est demandé .....

08/05/05 Après une faute, aussi grave paraît-elle, même et surtout sans aucun sentiment, nous humilier par volonté devant le Christ en LUI demandant la grâce d’une véritable contrition ...

09/05/05 À d’autres Jésus a donné un amour fort et parfois violent. À moi, malgré ce que je suis, IL a donné SA tendresse ... Merci ... pardon

RE: être ce néant-libre dans l’espace et le temps, sur lequel DIEU aura pu poser SA Miséricorde un instant pour l’éternité ...

... tout voir, ... absolument tout ... , au centre de la croix, Glorieuse ou douloureuse ....

09/05/05a exemple2

Si des militaires ont déjà réussi à créer de manière expérimentale le moteur à ion intégral simple qui se présente, sous la forme photographique d’OVNI prise en Amérique du nord, d’une boule apparaissant et disparaissant immédiatement à cause de sa grande vitesse, ils sont encore loin de compte. Même si d’autre part, en Europe je crois, on aurait vu des ensembles de ces boules (lumineuses) en association genre soucoupe volante, cet appareil même groupé me paraîtrait inoffensif car il ne saurait porter, à mon avis, de charges atomiques qui sont l’obsession des armements nationaux. En réalité il serait la route vers le moteur à ion intégral complet (ou intégrateur de Puissance comme je l’appelle ou char du Seigneur comme le nomme Luz Amparo Cuevas) dont la performance, je l’ai dit et redit, sera de donner à l’humanité l’énergie illimitée dont elle a besoin pour son épanouissement. Cependant il est une condition drastique pour en assurer la pérennité. En effet comme je m’escrime à le dire pour plusieurs raisons, la science va se trouver face au problème de l’union à la foi chrétienne. Acceptera-t-elle de s’y soumettre pour le bien humain de tous ou voudra-t-elle la phagocyter à son avantage en provoquant ipso facto la fin de l’univers? DIEU seul sait la Miséricorde qu’IL veut faire à l’homme avec son aide et c’est pourquoi entre autre l’esprit de mon journal, même s’il n’est pas toujours compréhensible, est plus important que toute autre chose.

10/05/05 ... demander que nous recevions l’ampleur de la Miséricorde Divine qui est biens spirituels résonnant dans l’éternité, même si en plus des biens temporels nous sont prêtés .......

11/05/05 Que peut-on rappeler d’autre aux enfants, selon ce qui nous est donné, que la livraison de Jésus-Christ ... et SON humiliation ne sont pas de pacotille ....

12/05/05 ;;; l’amour de Dieu et du prochain au centre de la croix .....

12/05/05a l’art oublié

Il faut que malgré tout je dise quelques mots de l’art pictural auquel il m’a été donné d’être affronté malgré le fait qu’il n’ait pu être accepté par aucun professionnel et donc paraisse forclos.

Après la période de ma peinture typiquement angulaire qui avait commencé à susciter l’opposition (tableau des "chevillards", etc...cf. mé-art) , la période sphérique a suivi tout de suite après. Cette dernière avait pour but intuitif d’harmoniser les fins fonds du phénomène de la vision que l’on trouve chez les bébés avant son éducation par l’expérience tactile. Malgré la contestation générale, ça été pour moi un succès. J’y ai eu du reste des amateurs même s’ils n’ont pas été très nombreux (cf. Mé-art). Ma femme par son exclamation instinctive lors d’un spectacle théâtral, m’a confirmé dans l’idée que ce type de vision reste bien fondamental chez l’être humain, d’où la proclamation de ma "culotte de pyjama" que "toute l’esthétique se construit par l’interférence de sphères". Du reste dans la méthode de vulgarisation de la stéréoscopie qu’il m’ a été donné de mettre au point le 21 Mai de l’année dernière (jour anniversaire de mon mariage), il en est tenu compte.

Ensuite toujours en recherche d’arriver à une approche plus serrée des fondements de l’art, non seulement de l’esthétique mais aussi des règles profondes de la vision humaine, il m’ a été donné à travers un tableau intuitif du Sacré Coeur de découvrir ce que j’ai appelé à la fois la "stroMboscopie" (application de la stroboscopie à l’esthétique) et le taggisme (application de l’esprit des taggs à un art plus complet). Ce n’était pas ma vocation de développer beaucoup la stroMboscopie du fait de son origine spirituelle beaucoup plus élevée que celle de l’art. Il en a été de même du taggisme qui n’est pas l’application de la reproduction visuelle des sujets par des croix ou des points, comme le peintre Vasarelli, je crois, l’a fait, ou bien ce peintre américain qui pour faire scandale a reproduit de cette manière le portrait d’un criminel célèbre, mais qui est un tout autre mode d’expression. Il s’agit en fait de signes distinctifs, tous différents, mais intuitifs à la manière de certains taggeurs, pour tenter de fixer sur la toile ce qui ne pourrait l’être autrement. C’est ainsi qu’on peut arriver à toucher à l’eschatologie qui fait fuir tant de monde. Si j’ai pu produire cependant un certain nombre de ces toiles, je me suis aperçu aussi que dans ce jeu plastique n’entraient pas toujours ceux qui cherchent avant tout une vie religieuse véritable et qui préfèrent les choses communes. Du fait que cela demandait aussi une tension personnelle exceptionnellement intense, j’ai décidé d’arrêter cette expérience et de me tourner vers quelque chose de plus accessible jusqu’au jour où j’ai mieux compris que malgré l’utilité qu’en faisaient les hommes, l’art doit céder le pas à une plus grande profondeur et que pour ce faire, la foi catholique doit prendre la pleine mesure de son universalité spirituelle ( révélation de l’humilité et la douceur sans mesure de DIEU support de SON Amour) et se mettre au service de tous ceux qui ne sont pas contre elle et sont donc ipso facto pour elle.

13/05/05 Le secret de l’Amour-Vérité:

... l’humilité du DIEU que nous sommes dans SA hiérarchie, demande à s’humilier librement devant ceci même comme devant l’humilité du DIEU que sont les autres....

Depuis la faute originelle, nous sommes cependant en révolte. Humilions-nous donc en esprit et en vérité, avec le Christ jusqu’au bout, devant DIEU, nous-mêmes et les autres, sans comprendre en acceptant que notre DIEU soit un DIEU jaloux puisqu’IL EST seul Tout Bien.

DIEU Trinitaire et avec nous Quaternaire, est l’incompréhensible et le compréhensible, étant le Principe Suprême de contradiction moral, ÊTRE et néant en mouvement immuable vers le toujours mieux ...

... DIEU SEUL en LUI-MÊME ou dans les autres .....

Remercions la Vierge Marie d’avoir mis pour nous à Cana en Galilée, un jour de noces, le lourd manteau de thaumaturgie sur les épaules de SON Fils, unique Rédempteur ....

14/05/05 Aussi bas que nous soyons, Christ est encore infiniment plus bas ... Nous plonger dans SA livraison infiniment humiliante .... Car rien en dehors de DIEU ... Rien en dehors de TOI dans TES multiples visages hiérarchisés, sur fond de libertés créées, un dans le Christ Jésus ....

L’ être humain ( cette liberté d’union à l’image de DIEU qu’il est) ne peut vouloir la souffrance, Jésus-Christ LUI-MÊME, en tant qu’homme, ne l’a pas voulue, mais avec LUI il doit vouloir la perfection de l’amour.... Si DIEU a permis la faute originelle ( nos premiers parents responsables étant sans aucun doute dans la plénitude de leur évolution sociale et religieuse) en même temps que la souffrance et la mort telle que nous les connaissons, ce ne peut être que pour une exaltation plus grande de l’amour, à notre profit ....

15/05/05 DIEU à DIEU s’est souvenu de nous, de toute éternité, pour y poser dans la liberté de l’Amour l’humiliation temporelle sensible de SON visage ....

Il est donné à la seule église catholique apostolique et romaine, à travers le monde, d’en maintenir la plénitude de la révélation, visiblement et invisiblement.....

16/05/05 ... embrasser cette humiliation amoureuse infinie du visage de Jésus-Christ en nous dans laquelle SA croix, Glorieuse ou douloureuse, nous maintient ....

17/05/05 .... les souffrances du Christ piègent le fil de l’histoire terrestre peccamineuse en nous révélant dès ici-bas celui du Ciel .....

... Nous autres, encadrés par les mérites de la livraison de Jésus-Christ, avons à proclamer contre vents et marées, le visage humilié sur terre de DIEU, débouchant sur la résurrection dans SA Gloire éternelle, aussi bien par nos paroles que plus essentiellement par notre vie..... Les esprits à qui cela n’est pas donné , ne peuvent comprendre le langage mystique de mon site qui de ce fait leur est à trois quart fermé. Mais ils doivent accepter en tout état de cause ce que je viens de dire. Pour cela un quart de ce site www.f-v-m.net traite de la prémonition de l’évolution des connaissances humaines scientifiques qui vont avoir à se heurter concrètement (intégrateur de Puissance)  à la réalité de l’au-delà, pour le bien de l’humanité (sous condition de cette reconnaissance de l’humiliation Divine en Jésus-Christ).

18/05/05 S’il ne faut jamais oublier le leitmotiv: "plus tu souffres.... plus tu sers ...." (Dans la paix, sensible ou non, de l’union au Christ .... pour la guerre, sensible ou non, de l’union des âmes ...) il faut en tout état de cause répandre la joie autour de soi ....

19/05/05 ... Si nous avons été ( sans aucune exception autre que la Vierge Marie, mère du Christ) tous enfermés dans la révolte spirituelle innée (et davantage peut-être ceux qui n’y croient pas), cela n’a été permis que pour une plus grande exaltation de l’amour humain en Jésus-Christ, couronné dans l’au-delà, à travers les réactions à la souffrance que nous connaissons depuis ....

19/05/05a Questions mystiques à propos de Luz Amparo Cuevas:

J’ai essayé de revoir tout ce que cette voyante avait dit, à ma connaissance, sur les chars du Seigneur dont j’ai fait mention à la suite du livre de Mgr.Aldo Gregori "La Venue Intermédiaire de Jésus" (edit. Parvis).

D’abord le 20/07/04 où, dans mon journal, sans mentionner de date, je parlais de la comparaison de "langoustes" qu’aurait fait cette voyante en me donnant irrésistiblement à penser aux caractéristiques si typiques du moteur à ion (complet) ou intégrateur de Puissance tel que je le nomme. Ensuite le 29/10/04 où je parlais du nom de "char du Seigneur" qui aurait été confirmé en 1998 (?) et donné déjà le 24.2.1983 selon Mgr Aldo Gregori. La revue "Chrétiens Magazine" de René Laurentin aurait pu en citer des passages, mais d’après le seul livre des messages de 1992à1998 de Luz Amparo en ma possession, la description qu’elle en donne le 04/04/92 n’est à proprement parlé que purement apocalyptique.... En fait quoiqu’il en soit, dans les visions prophétiques mystiques, les événements et les images peuvent facilement se mélanger, sans compter la personnalité du sujet. Luz Amparo Cuevas a-t-elle réellement vu cet engin qui serait absolument fabuleux pour ses performances techniques et pour son implication proprement spirituelle entièrement nouvelle dans l’histoire de l’humanité ? A-t-elle seulement interpolé ? Finalement cette réalisation scientifique qui pour moi, impliquerait une responsabilité unique du monde de la science et de l’humanité, est-elle seulement pour l’instant une prémonition d’un temps à venir très éloigné ? L’apport extraordinaire d’énergie qu’elle apporterait au monde humain, doit-il être précédé par une destruction massive et sélective de ceux-ci ou bien est-ce encore une extrapolation de la fin des temps ? Le monde dangereux et instable dans lequel nous vivons n’exclue pas facilement une telle idée ....

Quant à moi, ayant reçu l’intuition précise de cet engin mais en même temps la perception, à ce sujet, du choix qu’il y a à faire entre Jésus-Christ, unique Messie, ou entre l’être humain dans toute l’horreur de sa révolte s’appropriant ce qui ne lui appartient pas, il m’a été donné de l’exprimer après 40 ans de méditation. Je n’y ai pas caché la suite terrifiante de l’anti-moteur et de la fin de l’univers qu’il précédera ...

Ainsi, malgré les modes extrêmes de la voyante , il n’y a pas de doute que le fond de son message reste d’actualité. La Venue Intermédiaire de Jésus se réalisera selon SA volonté et de la manière qu’IL voudra, mais comme je m’efforce de mon côté à le dire, certainement pas sans l’aide co-rédemptrice de ceux que j’appelle les enfants-de-rien.

20/05/05 Préparation d’une noce d’or, le 21:

.... Si Evelyne et moi, sommes encore en vie aujourd’hui, après un demi-siècle de cohabitation heureuse et aussi douloureuse, cela n’est dû, pour moi, qu’à la teneur du site que je m’efforce de maintenir sur internet. Ce dernier au trois quart incompréhensible pour beaucoup, du fait de sa voie mystique fermée à la majorité des gens, et que même Evelyne, peu mystique, malgré notre accord de fond, a quelquefois du mal à suivre, comporte aussi un quart plus général. Il s’agit de cette prémonition que nous sommes au moins trois dans le monde à avoir reçue, d’un engin absolument fabuleux qui va asseoir le développement humain en même temps qu’il va faire toucher du doigt par la science l’existence concrète du phénomène de l’au-delà, jusqu’ici réservée à la religion. Cela ne saurait aller sans des risques que j’ai essayé d’évoquer mais aussi avec une orientation d’unité d’esprit mondial inimaginable. C’est pourquoi, voie mystique ou non, prémonition ou non, il y a une chose nécessaire, c’est la reconnaissance par vous tous ici, de la teneur générale du site, s’inclinant devant l’humiliation de l’amour de Jésus-Christ ....

22/05/05 ... le secret d’humiliation de l’amour de DIEU se vit dans sa chair en évoquant non seulement toute la souffrance de l’humanité mais spécialement celle des âmes qui revivent la Passion de Jésus-Christ ...

23/05/05 Dans la Trinité, c’est au Père que revient, en dernier ressort, la gestion des âmes. Adorons SA Providence, que, pour ne pas pouvoir comprendre, nous mettons si souvent en cause par notre révolte ....

Pour s’unir à cette humiliation d’amour de DIEU à DIEU dans la temporalité, à la participation de laquelle nous sommes conviés, offrons DIEU-Jésus avec qui nous fusionnons, à DIEU-Père, par DIEU Esprit-Saint ....

.. Pour nous élever de notre ignominieuse richesse jusqu’à la parfaite et impossible pauvreté du royaume des cieux, DIEU nous a fait le don incommensurable des souffrances rédemptrices nues et absolues de Jésus-Christ. Personne n’est digne d’en recevoir les mérites, c’est pourquoi à la suite de la Vierge Marie, unique créature conçue sans péché, nous avons besoin de l’intervention d’âmes co-rédemptrices depuis celle des saints jusqu’à celle de la plus petite âme fidèle à l’Église ....

24/05/05 Si ce ne sont pas ceux qui disent "Seigneur, Seigneur", ou qui enseignent SON nom aux croisées des chemins, ou font des miracles en SON nom, qui entreront forcément au royaume des cieux, mais ceux qui font la volonté du Père, il y a aussi ceux qui sont choisis pour porter du fruit et pour que leur fruit demeure .... Mais comment faire la volonté du Père sans chercher expressément à la connaître, selon ce qui est donné à chacun? .... Attention cependant que celui qui croit avoir peu reçu, ne l’enterre sans le faire fructifier, car il serait condamné ....

... Ainsi tout est DIEU, dans la Gloire éternelle du Ciel, comme dans l’humiliation temporelle de l’univers, hormis le péché qui est séparation d’avec LUI.... Ainsi DIEU à DIEU sur la terre a voulu poser le point d’interrogation sur LUI-MÊME de la "liberté", en qui seul SON Fils Jésus-Christ, accompagné de SA Mère, unique créature immaculée, après nos premiers parents mais fidèle, a répondu pleinement, en y associant la hiérarchie des autres libertés créées qui auront bien voulu des souffrances de SON Amour ...

25/05/05 En Jésus-Christ, DIEU nous donne dès cette terre comme au ciel, à nous qui sommes révoltés et ingrats, d’offrir DIEU à LUI-MÊME, seul Bien digne de LUI ... Merci ... pardon ....

L’Église a eu raison, en son temps, de condamner les thèses de Galilée, car les vérités scientifiques, par rapport à la Vérité éternelle, seront toujours relatives et qu’Elle a avant tout à tenir compte de la faiblesse de son peuple. Et si Elle n’a rien à craindre de moi puisque je ne suis pas même un savant, la fusion de la science et de la religion dont j’annonce certaines modalités seront toujours, quoiqu’il arrive toutes relatives ....

26/05/05 ... Comme il faut être amoureux de tous les traits de la Providence, en comprenant sans comprendre que toute absurdité ou injustice ne vient que de nous-mêmes et que absolument rien n’est inutile. On peut oser dire du reste que ce sont les mêmes traits que dans la vie éternelle mais ressentis provisoirement d’une manière différente .....

... Pour mériter de "participer à la Passion du Christ, il faut être libre (de péché) et léger (de soi-même) ".... Seigneur rendez-nous tel ... ne jamais quitter des yeux intérieurs, jour ou nuit, les souffrances, nues et absolues, (coeur transpercé), de Jésus-Christ .....

27/05/05 Les souffrances nues et absolues de Jésus-Christ couvrent tout (hormis bien sûr le refus que notre liberté peut en faire) en un graphique de l’âme en dents de scie qui doit toujours monter. Mais quand l’âme jette un coup d’oeil sur elle-même, elle voit le même graphique inversement descendre ...

Si pour des raisons basses (matérielles) la vision intérieure des souffrances ( Glorieuses ou douloureuses) de Jésus-Christ nous était enlevée, il ne faut avoir de cesse que de la retrouver, en y émargeant, même d’une manière infime.

28/05/05 C’est du Ciel que nous vient la certitude de la fidélité .... C’est donc au Ciel qu’il faut placer notre entendement .....

29/05/05 J’aurai voulu dire que le site entier www.f-v-m.net pose un problème absolument inédit dans l’histoire de l’humanité et pourtant récurrent dans celle de l’Église catholique. Mais comment peut-on prétendre annoncer l’extension au monde entier des conditions de la voie mystique ? ... Qui donc peut être à même du reste de contrôler la voie mystique? Elle est comme à peine un point sensible qui s’étend dans le temps à travers toutes sortes de religions et de sectes, et complètement étranger à presque tous. On pourrait facilement établir une thèse sans fin pour le corroborer. Si, moi, je dis donc, qu’elle doit régir le monde à venir, et même dans des conditions concrètes, ou bien qu’alors celui-ci serait presqu’immédiatement condamné, sur quoi puis-je m’appuyer? .... Rien d’autre que sur cette humiliation temporelle Divine, sachant , Elle par Amour, le nombre et les moments des âmes, et pouvant aussi se servir de la raclure du libre-néant humain. La grandeur incomparable de cette moisissure terrestre qu’est l’homme, du reste, consiste à reconnaître et à partager, à son échelle, cette humiliation de DIEU... Comme on voit facilement cependant que c’est exactement l’opposé de sa révolte congénitale .....

30/05/05 Oui, je crois que si ceux qui ont reçu le don de piété en Jésus-Christ, à un degré ou à un autre, étaient fidèles en esprit et en vérité, le péché du monde qui est le seul mal réel, serait jugulé. Mais ils doivent, fidèles ou non, se jeter dans l’humiliation douloureuse de SON coeur blessé d’amour , blessure à laquelle communient sans cesse la Vierge Marie, SA Mère et tous les saints ....

.... J’ai évoqué depuis 5 ans ... mais comment le monde, orgueilleux et frivole, peut-il être amené à plier les genoux en esprit et en vérité? .... la faiblesse de l’homme propose; la Puissance de Dieu dispose .....

31/05/05.... Souffrir, c’est éprouver ce que nous ne voudrions pas, soit physiquement, moralement ou spirituellement; c’est donc ressentir ainsi l’humiliation à des degrés infiniment divers. Mais l’humiliation temporelle de DIEU, révélée en SON Fils Jésus-Christ, dépassera forcément en douleur tout ce qu’on peut imaginer ...

Juin 2005

01/06/05 .... Porté par Marie et tous les saints, se livrer avec Jésus, pour que chacun, dans la hiérarchie qui lui est proposée, remplisse en plénitude sa vocation de fils de DIEU ...................

02/06/05 En esprit... crever la pellicule de temporalité, pour accéder à la réalité de l’Éternité ....

... par douceur et excès de Miséricorde, Jésus-Christ désire transformer certaines âmes pour obtenir d’elles, une livraison d’humiliation amoureuse plus absolue ...

... La vision irréelle de la beauté dans l’univers ou dans les oeuvres d’art à laquelle arrivent certaines âmes et qui permet à l’artiste de faire des chefs d’oeuvre n’a absolument et strictement rien à voir avec la (ou les) vision (s) mystique (s) de la beauté de l’Éternité que peuvent avoir les âmes de foi. C’est la nuit et le jour. Cependant à beaucoup de mystiques le cheminement rampant de l’esthétique peut servir, à un certain niveau, à s’élever un peu, mais à la condition expresse qu’ils puissent savoir s’en dégager complètement. Cependant on ne peut condamner la matérialité spirituelle de l’art qui colle à la peau des hommes comme une défroque humiliante et dont du reste la liturgie religieuse fait abondamment usage, mais, avec Jésus-Christ, portés par tous les saints, il nous faut, dans l’humiliation temporelle Divine qu’est l’univers, être avant tout témoin du Ciel, persécuté par nous-mêmes, les autres ou le démon...

03/06/05 ... En Jésus-Christ, DIEU nous révèle qu’ IL s’anéantit en toutes choses dans l’univers, pour nous les remettre totalement, avec l’espérance, par SON humiliation infinie de nous unir librement à SON Amour pour l’éternité.

04/06/05 .... Pour regarder quoique ce soit de la vie du Christ, même SES souffrances humiliantes, il faut regarder, encore et toujours, à travers de SES douleurs Rédemptrices accompagnées de celles de SES Saints qui seules neutralisent notre orgueil ....

..... En Jésus-Christ, DIEU Seul, un et multiple, dans la joie du Saint Esprit .....

05/06/05 ..... se rendre compte que nous sommes appelés à embrasser l’anéantissement parfait de DIEU ( selon notre hiérarchie) , ÊTRE et néant, Principe de contradiction Morale (cf. Philosophie, développement unitologique 28/01/05a//b .....), qui se révèle déjà ainsi à travers l’univers temporel et atteint SON chef d’oeuvre en Jésus-Christ, pour que SES créatures humaines puissent recevoir librement en LUI la totalité de l’ ÊTRE. Certaines religions ont pu entrevoir la nudité de cette Vérité; aucune n’a pu le faire comme la plénitude humaine et Divine de la révélation catholique: Amour humilié et ressuscité ....

06/06/05 .... Quand même nous serions tordus comme des vers, sans aucune dignité, par la douleur quelle qu’elle soit, avec Jésus-Christ offrons-nous au Père dans l’action Toute Puissante de l’humble Esprit Saint ....

... La finalité de l’être humain, qu’on le veuille ou non, est de reconnaître l’humiliation infinie par Amour de DIEU dans l’univers temporel, malgré la puissance mathématique et esthétique qui se montre, là, à l’homme et dont il lui est donné de s’emparer. Il doit s’associer à cette humiliation Divine inouïe pleinement et librement par amour à son tour dans l’espérance de l’éternité ....

Mais pour l’unité Sainte du monde divisé jusque dans l’Église, nous devons nous tenir, nous mystiques, en réparation au pied de la croix, entre la poitrine transpercée de Jésus et le coeur blessé de SA Mère, Marie. En effet, comme de nouveaux Christs, nous n’avons pas à faire de bruit aux carrefours des chemins ou sur les places publiques et nous témoignerons lorsque nous serons traînés devant les gouverneurs et les rois, l’Esprit Saint nous dictant alors ce que nous aurons à dire .... N’ayons pas peur de laisser les autres agir autrement. Chacun a sa vocation .....

07/06/05 Que le sang qui coule du front de Jésus, aveuglant SES yeux, couvre notre vue .... En effet le poids de vision de telles prémonitions et leurs modalités est trop lourd à porter pour une âme aussi frêle. La totalité de l’humiliation des souffrances du Christ et de SON Église lui sont nécessaires ....

Le respect que nous devons avoir pour l’humiliation sans mesure de DIEU dans l’Eucharistie, doit être un respect d’amour nous prenant aux entrailles .....

08/06/05 Au Christ humilié le Règne, Au Saint Esprit triomphant la Puissance, Au Père des Cieux la Gloire ... DIEU seul ...

Si j’avais bien écrit le 12/05/05 (art oublié) que concernant la vulgarisation de la stéréoscopie le 21 Mai 2004, c’était "m’être au point" et non pas ,comme me l’a fait rectifier ma pragmatique épouse "mettre au point", c’est qu’il s’agissait de parole prophétique. En effet cette mise au point ( appliquée) ne se fera par moi que si on me le demande dans les condition nécessaires. Il est en effet difficile de comprendre un prophète à qui l’on dira qu’il est trop direct, qu’il ne devrait pas être inconnu, ou que même l’adresse de son site internet ne convient pas ,etc ... Car ce dernier doit faire appel à la seule toute puissance de l’Esprit Saint, fusionnée avec l’humiliation du Fils pour la plus grande Gloire du Père. Comprenez donc si vous pouvez, celui qui annonce le don de la foi pour tous, bons comme méchants, alors que dans notre pays presque tous s’éloignent de l’Église et que même les vieux prêtres diocésains surchargés se désespèrent de ne pas voir de relève ....

Nous avons à comprendre que l’église catholique représente le coeur du monde, c’est à dire de l’unité des bons ET des méchants.... des méchants parce que Jésus-Christ s’est livré à eux pour les sauver, à l’intérieur de la foi Juive, et .... les bons parce que à l’exemple de Jésus-Christ ils ont à se livrer à l’intérieur de cette même foi .... L’évêque de Partenia avait compris cette foi d’unité qui avait subjugué la France en un temps mais il avait oublié d’en rappeler l’énorme prix des souffrances du Christ et de ses conséquences ....

09/06/05 Tout est DIEU , un et multiple, hormis le péché qui est séparation-néant d’avec LUI...Mais la temporalité est plus exactement l’humiliation contingente de DIEU par nature sans commencement ni fin. Nos corps, image hiérarchique de DIEU, sont encore plus rigoureusement l’humiliation temporelle Divine. Elle atteint, avec la liberté attachée au néant, depuis la faute originelle, que sont nos âmes interrogées par notre corps, un degré ultime.... De même que nous créatures, libre-néant, souffrons de toute humiliation, ainsi la souffrance de DIEU dans SON humiliation n’a pas de mesure. Elle touche à son paroxysme dans l’être humain qui dès l’origine librement le rejette. C’est tout l’enseignement de la souffrance de l’homme-DIEU Jésus-Christ. Mais IL est venu pour nous montrer que l’amour de DIEU-ÊTRE ne nous condamne pas à cause de SA propre douleur, incarnée sans mesure dans un juif. IL nous montre au contraire le retour Divin vers nous d’une part pour nous soulager de ce que en conséquence nous endurons de notre attachement au néant et d’autre part pour au contraire nous donner, après la libre interrogation temporaire nécessaire à l’amour, SON ÊTRE éternel.

La mission dernière de l’Église est donc de réunir tous les hommes, ceux déjà soumis comme ceux encore révoltés, pour les soulager de leur peine, les uns pour faciliter leur conversion, les autres pour les engager à suivre la livraison du Christ, tous dans le but de recevoir l’Être éternel en les arrachant à la fuite infernale vers un néant sans fin.

.... ce qui ne veut pas dire que l’Église, sensible tant aux souffrances de l’homme-intégralement-DIEU qu’aux nôtres, n’a pas à émettre des règles pour les diminuer. Les contraintes qui semblent en résulter n’ont pas pour d’autre objet que d’alléger nos charges dues à notre révolte innée ....

10/06/05 C’est sur l’humiliation du FILS que le SAINT ESPRIT assoit SA puissance pour la Glorification du PÈRE ...

... C’est dans l’Eucharistie catholique que l’humiliation infinie de DIEU arrive à un sommet insurpassable. En effet le paroxysme de SON abaissement qui LE livre sous forme d’aliment juif ordinaire, pain et vin, à l’être humain révolté, en laisse plus d’un scandalisé. De plus cela ne dérive que de la simple parole d’un prêtre plus ou moins digne, soumis il est vrai dans tous les cas à l’obéissance au Pape promis à l’infaillibilité par le Christ..... ?Cependant nous devons tout faire pour être en communion spirituelle perpétuelle jusque dans la manducation de nos aliments les plus courants, DIEU étant partout.... L’honneur infini Divin s’unissant au déshonneur extrême humain, nous comprenons les pauvres manoeuvres eucharistiques de l’église catholique (ex-communion des divorcés remariés, ex-communion des églises séparées, etc...) pour sauvegarder un respect dû à un tel don du Ciel... Mais ce respect eucharistique sans mesure que nous devons avoir ne peut se réaliser que si nous l’encadrons, en esprit et en vérité, par les souffrances nues et absolues de la vie du Christ et celles de SES saints ....

11/06/05 ... le "non" du referendum français était le non de toute l’Europe d’en-bas à un chef d’oeuvre d’intelligence et de compromis qu’était la constitution européenne. C’est qu’en effet les populations "d’en-bas" ne se font guère d’illusions sur leur sempiternelle contribution aux aléas de la vie. Ainsi des promesses, en tout état de cause, de mieux être sans effet immédiat ne peuvent leur suffire. L’Amérique libérale leurs donnera l’idéal national de liberté du DIEU de la Bible. La Chine lui imposera la contrainte de la victoire nationale du Marxisme. La Russie retrouvera l’assise de sa religion orthodoxe nationale ..... Mais l’Europe d’en-bas sur quoi va-t-elle asseoir ses misères inévitables?.... Pourquoi donc ne le ferait-elle pas sur la compassion de l’humiliation Divine temporelle clairement énoncée du coeur de Jésus?! Ce ne serait certes pas une intelligentsia politique, aussi habile soit-elle, qui pourrait l’engendrer mais l’unité spirituelle des gens d’en-bas ....

Mais avant toute chose ne rien voir qu’au centre de la croix des souffrances du Christ .....

13/06/05 Question?

... Puisque tout est DIEU, hormis l’attachement au péché qui est néant, dans la Gloire éternelle du ciel comme dans l’humiliation temporelle de l’univers, devant nos corps-DIEU en cause du néant-libre de nos âmes, n’ayons pas peur d’envisager notre incapacité absolue.... Même si des dons extraordinaires nous sont prêtés (le goût du travail, le talent, la réussite, etc....) naturellement, adorons la Puissance de l’Esprit saint d’où ils proviennent .... Cependant un mystique ne peut-il être compris que par un mystique? LA QUESTION RESTE OUVERTE! Et dans ce cas il ne resterait que la foi du charbonnier pour les autres ... mais tous réunis, dans leur conscience profonde, par le même coeur d’Amour du Christ pour travailler à l’unité chrétienne du monde...

À moi, il est donné de prophétiser: ... Après SA mort, SA résurrection sur terre de 40 jours suivi de SON ascension au Ciel, le Christ, suivant la ferveur de SES amis intimes, revient, à la faveur des avancées scientifiques humaines, prendre possession du monde, mais IL n’exclut pas, en cas de leur relâchement éventuel, d’abandonner cette possession ...

... par l’humiliation du Fils, pour la Gloire du Père, se fier à la Toute Puissance humble de l’Esprit Saint, au milieu de ce vernis général de la révolte humaine, si douloureuse au coeur de DIEU comme finalement au nôtre ...

14/06/05 un coeur ...

DIEU Trinitaire, un seul DIEU en trois personnes, n’a qu’un seul et unique coeur, le coeur de Jésus-Christ transpercé au centre de la croix. À LUI le Règne, la Puissance et la Gloire jusque dans notre misère quelle qu’elle soit ....

Forum de Partenia

J’ai émargé sur ce forum par hasard, ayant dû parler dans mon journal de l’évêque de Partenia. Depuis j’ai cherché sur internet des forums chrétiens ouverts à l’exemple de celui-ci et n’ai trouvé dans toutes les confessions que des cercles fermés sur eux-mêmes. Cependant je ne sais pas réellement qu’elle pourrait être ma place ici, un prophète aussi infime soit-il étant toujours dérangeant, mais je tiens à remercier Mgr. Gaillot pour avoir mis en oeuvre son ouverture d’esprit.

Amitiés Francis Victor Marie www.f-v-m.net

15/06/05 louange

... laissons-nous emporter par cette louange sans fin du TOUT BIEN au TOUT BIEN, de DIEU LUI-MÊME à DIEU LUI-MÊME, à laquelle IL veut nous associer sans limite dès l’anéantissement , si douloureux pour LUI, de cette terre ....

.... Au coeur blessé de la croix du Christ, dans SA Paix qui dépasse toute joie, soyons ce libre-néant personnalisé du temps et de l’espace où DIEU aura pu poser un instant SON ÊTRE jusque pour l’éternité ....

16/06/05 mots ...

On me reproche des mots qui ne sont que des mots, d’employer toujours le même terme "humiliation" de DIEU. Mais devant ce que DIEU fait pour nous, en nous, jusqu’à l’Eucharistie catholique et tout le reste, comment ne pas pousser son cri comme un braiment d’âne sauvage? Je voudrai ramasser ce qu’il y a de plus pitoyable sur terre et ce ne serait pas trop que de l’offrir à SON Amour meurtri dont d’autres savent, eux, endurer le tourment. Mais qui peut descendre jusque là s’il n’a Jésus et tous les saints dont Marie leur Reine comme bras? ...

La mystique? ...

Décidément ce forum du diocèse de Partenia me pousse dans mes retranchements: la mystique? Sans aucun doute Jésus-Christ a emprunté cette voie, mais évidemment d’une manière parfaite. Rome en a toujours, contre vents et marées, même sans forcément le comprendre, défendu la vérité. Pourtant il est évident que la très grande majorité des humains n’est pas mystique (sans compter ceux qui en ont une haine féroce), à ce point qu’on n’hésite guère à la traiter de pathologie d’exception ( bien qu’à dire vrai, on puisse, à l’observation du comportement du monde, penser facilement l’inverse). Cependant, chrétiennement parlant, n’y aurait-il que les mystiques pour être sauvés? Le Christ est rigoureusement formel sur ce point: ce qui compte c’est de faire la Volonté du Père des Cieux, selon SES lois connues de nous .... Mais un mystique a clairement, dans ses charges comme dans ses consolations, une connaissance infiniment plus profonde de la nature du Christ et donc devant DIEU a aussi une responsabilité infiniment plus grande qu’aucun autre. Quant à ceux qui ne le sont pas, toujours malgré tout dans une possibilité de le devenir sur simple appel Divin, leur état qui n’est pas mince (ne serait-il pas le plus important? Bien que beaucoup de mystiques, peut-être par amour-propre spirituel ou pour être encouragés dans leur labeur qui est parfois terrible, sont amenés à penser le contraire ...), leur état donc est de suivre l’esprit et les lois de l’église jusque dans des modalités parfois très différentes ....

17/06/05 Quand même .....

..... quand même il me serait donné de percer le secret des Cieux ou même de travailler à la conversion du monde entier, si je ne me livre pas comme et avec Jésus, je ne serai qu’une cymbale vide de sens .....

Structure du péché ....

Il est facile de se rendre compte que dans la société, et donc dans l’homme puisque cette dernière n’en est que l’addition, il y a quelque chose qui ne va pas. L’Église l’appelle le péché, originel dès la conception de l’individu, et actuel dans son renouvellement ou développement continu. Il est moins facile, malgré les règles qu’Elle nous donne pour tendre à le juguler, de déterminer ce qu’il est, puisque apparemment nous sommes dedans .... En effet nous sommes dans cet orgueil, en révolte, dont la racine peut s’appeler "amour-propre", "ego", "égoïsme", le "çà" des psychologues ou de tout autre nom que notre observation voudra bien lui donner.... Le Padre Pio bon observateur, comme beaucoup d’autres mystiques, faisait remarquer qu’à tout vice il y avait une contrepartie de vertu, sauf en ce qui concerne ce "çà" que lui appelait la "vaine gloire", sans cesse présente même chez les plus saints comme l’ombre l’est au corps... En un mot la véritable humilité humaine n’existe pas par le fait que la structure de l’orgueil inné la dépasse encore. C’est donc bien en cette pointe extrême irréductible de l’orgueil ou de révolte mentale que consiste la structure du péché originel. Il n’y a qu’un moyen, dont Jésus nous donne la plénitude d’enseignement par SA vie, de n’être pas suivi de cette ombre, c’est de se tenir à l’aplomb du soleil c’est à dire à l’aplomb du coeur blessé de DIEU. Encore faut-il s’y entraîner et ne pas en bouger. S’y entraîner est nécessaire, car on n’y arrive pas d’un coup. Mais en le faisant on encourage d’autres, moins mystiques, dans ce chemin ou tout au moins, par nos efforts, on leur donne l’explication de ce malaise s’ils cherchent à le comprendre.; malaise permis par la providence non pas pour la perte de l’être humain mais pour sa plus grande gloire éternelle .....

18/06/05 doctrine .....

De nos jours, il ne suffit plus de dire, aimez-vous les uns les autres. Tout le monde le dit, mais sans se soucier des arrières pensées de haine ou d’égoïsme qui conduisent immanquablement à la mort de l’amour. C’est pourquoi il nous faut lutter et aimer, sans honneur, sans gloire et sans consolations mais dans la Paix du Christ qui surpasse tout. Il est en effet, pour les amis du Christ, plus important que n’importe quoi de descendre de leurs hauteurs. C’est pourquoi je n’apprécie pas tant Mgr. Gaillot pour ses exploits médiatiques (qui manquent peut-être de doctrine explicite) que pour assurer l’humiliation dont il a été l’objet dans l’église. L’ancien mot d’humiliation, nécessaire fondement de SON Amour, de DIEU en SON Christ était le mot opprobre.... Si on s’étonne du reste que je reprenne une doctrine traditionnelle, c’est que celle-ci ne peut changer (cf.Vatican II) mais moi je m’efforce de le faire avec des mots nouveaux vécus.

Nécessité ....

J’ai besoin du bandeau sale et douloureux dont ils avaient aveuglé les yeux de Jésus chez Pilate pour me laisser conduire là où peut-être je ne voudrais pas ....

La marche ....

Beaucoup n’y seront pas vraiment intéressés; certains s’en irriteront; ce qui compte est la marche en avant... Peut-être une seule âme pourrait la goûter .... Et si plusieurs l’entreprennent alors ce que, à moi prophète il a été donné de désigner, s’accomplira .... Mais pardon Seigneur de TE faire descendre aussi bas, dans l’enfer que je suis ...

19/06/05 commencer ......

Dans la vie intérieure, même si nous avions reçu les plus grandes grâces ( comme l’Eucharistie, etc ...) nous devons toujours commencer et recommencer au point de départ, comme si nous venions de naître et que nous n’avions encore jamais rien fait .....

Gros mots ...

Tu déconnes! Voilà ce qu’on pense avec juste raison de ce que je dis ( assez curieusement comme de mes pauvres peintures?) .... En effet à moi, prophète (qui doit donc parler) et mystique (qui doit donc me taire) il a été donné d’embrasser la folie du coeur de Jésus .... Comment n’aurais-je de cesse que de la faire partager à tous sans distinction et d’abord bien sûr à ceux qui, comme moi, sont les plus pitoyables? .... Le coeur de Jésus? ... Mgr Gaillot l’a présenté en son temps à la télévision sous forme d’un soleil de religion pour tous. Il avait seulement oublié d’y faire figurer à l’intérieur la barre des souffrances humiliantes de DIEU. Je ne suis pas sûr que maintenant il l’oublierait de nouveau.

Allez donc! ... Qui veut de NOTRE folie? ... N’ayez pas peur de répondre! Internet permet l’incognito

amitiés francis victor marie

Comprendre, raison ou intuition? ...

Même la relativité d’Einstein, maître mot de l’intelligence moderne, n’est pas si facile à comprendre. Tout au moins les avancées de la science qu’elle a ouvert nous donnent l’impression d’être plus intelligents que nos ancêtres. Nous voulons donc tout comprendre.... Il faut pourtant bien admettre qu’il y a deux manières d’appréhender les choses: l’une par la raison, l’autre par l’intuition, sans qu’on ait pu jamais définir d’une manière satisfaisante, l’un ou l’autre de ces termes. C’est par l’intuition vérifiée par la raison que se font généralement les grandes découvertes. Rien ne prouve que cela puisse être le contraire tellement leur union paraît étroite. Mais leur antinomie ne l’est pas moins. Alors? Comprendre comment? Dans ce site www.f-v-m.net, depuis 5 ans, j’ai annoncé leur fusion à venir d’une manière pratique mais non pas sans conditions. Ce sont ces conditions qui me poussent à intervenir et me font verser tantôt dans la raison plus rigoureuse mais plus étroite, tantôt dans l’intuition plus souple mais plus profonde. C’est ce mélange qui est difficile à comprendre car il cherche à toucher la jointure de l’esprit. Je vous prie donc de ne pas vous lasser, mais sans la prière on ne peut arriver à rien ....

Rassemblement ....

Où trouverais-je le rassemblement dont j’ai besoin, de ces malfrats spirituels et à qui j’avais donné jusqu’à présent le nom encore trop beau, pour cette racaille, me ressemblant, désirée par le coeur blessé de Jésus et le mien, d’ "enfants de rien de toutes religions"? ... Ce sont eux (mais dépendant des âmes vivant la Passion) si je ne m’abuse qui doivent entraîner la conversion de la France et du monde, nécessaire au prolongement de la survie universelle dont j’ai eu les données ... Où les trouverais-je?... est-ce ici ? ...

20/06/05 toujours ...

En quoi que nous fassions, toujours DIEU, jamais nous, en se tenant à la blessure de SON coeur, que nous avivons sans cesse par nos fautes et ingratitudes répétées (Pardon! ....Merci! ), uni au coeur fouaillé de Marie .... Et la tourterelle chante sans cesse: ... c’est DIEU le Père, c’est DIEU le Fils, c’est DIEU l’Esprit ..... c’est DIEU .....

OUI ....

Oui, il faut porter l’indifférence du grand nombre, le ricanement des autres, pour dénicher les enfants-de-rien de toutes religions, dont beaucoup s’ignorent eux-mêmes, qui soutiendront le monde de demain, en commençant par mon pays .....

PARDON ....

Comprenons bien que plus les enfants-de-rien reçoivent ou ont reçu de grâces (spirituelles ou matérielles) , plus ils sont coupables aux yeux de DIEU, par rapport aux autres .... Mais il n’y a pas à craindre cette descente sans fin, qu’il faut désirer, si on prend conscience de la nature infinie même de DIEU blessé qui n’a de cesse de vouloir toujours pardonner davantage pour qu’à leur tour ils puissent savoir pardonner sans limite, aussi bien à ceux qui les entourent, qu’à l’Église, qu’à la société, à la Providence Elle-même cachée si souvent, etc....

Position ...

Si la fission nucléaire peut produire des ravages irréversibles sur notre planète, ce ne serait que sur elle-même. J’ai vu que ce que j’appelle l’"intégrateur de Puissance" (que d’autres appellent autrement; cf.site...) Reposerait sur la connaissance même de la structure de l’univers. En conséquence de quoi, de toute façon si le monde ne se réfugie pas dans la plaie ouverte de la Miséricorde de DIEU en SON Coeur , il ne pourra pas plus survivre que l’ensemble du monde. Comment toutefois ne pas penser que le Christ ne veuille avant la fin de cet univers, instaurer sur terre la Volonté de DIEU comme au ciel, de la façon que LUI-MÊME nous fait le demander?.... Du reste autant que cela me concerne, j’ai cru voir que ce serait peut-être pour un long moment. Quoiqu’il en soit ce qui importe, avec le salut des âmes, est de travailler à l’avancement de cet avènement ....

En son temps, en dehors de toute application prophétique concrète, j’ai interrogé des centaines d’évêques et de théologiens sur ma position spirituelle conséquente. Il en est ressorti qu’environ 10% d’entre eux étaient ouverts aux questions mystiques, 10% en avaient une haine féroce et le reste comprenant parfois des célébrités notables, nageaient dans un espace sans consistance. Où se situe l’évêque de Partenia que je n’ai jamais interrogé jusqu’ici, peut-être parce qu’il paraissait aussi mal fagoté que moi? Je n’ose pas trop m’en enquérir. Lui-même saura bien me le préciser s’il y a lieu, m’ayant déjà adressé un e-mail encourageant. Du reste ici-bas envers et contre tout un prophète doit avoir, comme Jésus bref envoyé d’un quartier juif et cependant sauveur du monde entier, sa demeure dans les cieux, moins la vision et la jouissance ....

21/06/05 l’oeuvre ....

La seule oeuvre nécessaire est donc le témoignage du royaume des Cieux. DIEU seul veut et peut le faire. Pour que nous puissions être associés à SON témoignage, il nous a donné SON coeur transpercé au centre de la croix, uni à celui, vivant au pied de cette croix, de SA Mère qui entraîne à son tour ceux des disciples intimes. Cette intimité avec DIEU-CHRIST qui ne doit pas connaître de limite et dont il faut toujours nous appliquer au commencement et au recommencement, ne doit pas cesser en nous .....

Exclamation!

Que Jésus-Christ est mal connu! Et pourtant c’est à LUI qu’appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire dans la pérennité du Ciel comme dans l’humiliation de la terre, en SON Père et l’Esprit Saint. Beaucoup parlent de l’amour qu’ils LUI attribuent. Voyant la nécessité de SA plénitude, j’essaie d’expliciter la foi qui y conduit. Tollé général! Lever de bouclier! ... De toute façon il faudra bien que tous y viennent de gré ou de force, ne serait-ce que pour le salut matériel de l’humanité... Aussi je ne peux que demeurer impavide .....

L’Église ...

Comment je vois l’Église visible de nos jours?: D’abord au premier rang ses chrétiens spirituels, ensuite au dernier rang ses chrétiens sociaux et enfin au milieu la masse de ses chrétiens qui en ont pris leur distance sous toutes les formes.....

Comment retrouvera-t-ELLE sa plénitude ? : par l’augmentation de ferveur des enfants-de-rien de toutes religions ( inclassables en eux-mêmes puisqu’ils en sont le centre), ferveur due peut-être à un rassemblement virtuel possible .....

22/06/05 TOUT ...

..... rien de nous .... TOUT de LUI et de SON Église .....

.... Vraiment je LE remercie d’avoir bien voulu y ouvrir un espace de liberté à Partenia ....

Amitiés francis Victor Marie

incarnation ...

... Je crois à l’incarnation humiliée ( puisqu’abaissée de l’éternité sans commencement ni fin, à la temporalité ) de DIEU dans tout l’univers et au paroxysme de SON humiliation jusque dans l’église catholique.... C’est pourquoi j’ai dit que, par leur responsabilité des grâces reçues, les catholiques sont le coeur du monde ....

Perfection ...

J’ai dit que c’est par l’augmentation de ferveur des enfants-de-rien de toutes religions que l’Église recouvrerait sa plénitude ... Il faut entendre par ferveur un abandon toujours plus total, sans cesse commencé et recommencé, de la connaissance de notre néant-libre à DIEU - ÊTRE infini. S’appuyer sur soi-même, notre pensée (même apparemment pour le bien), est le fondement du péché. Bien des fondateurs de religions en ont eu l’intuition, seul Jésus-Christ, par SA nature homme-DIEU et SA Livraison, a pu avoir la surabondance de sa réparation. C’est pourquoi, sans revenir à tout instant à SON sacrifice total (qui est l’essence de LUI-MÊME) nous ne pouvons rien faire de valable ... Du reste c’est LUI qui donne à l’homme toutes ses impulsions pour qu’en combattant ce qui ne convient pas et s’en humiliant, il s’approche toujours de cette seule et véritable perfection offerte (après la vie de la Passion) à l’être humain ....

23/06/05 le rôle ...

Le rôle du prophète catholique, de plus optimiste comme je suis, n’est pas tant d’annoncer les événements à venir (cf.site) que de faire progresser le royaume des cieux sur la terre comme dans l’éternité. Cela m’est d’autant plus nécessaire, puisque j’ai vu l’un dépendre de l’autre. La condition impérative étant d’abord l’accroissement de l’abandon intérieur à DIEU l’INCOMMENSURABLE des enfants-de-rien de toutes religions, il convient en premier lieu de définir ce que j’entends par ces "enfants". À mon corps défendant, ayant eu à en confirmer la description dans un libre lieu publique, j’y trouve comme il faut s’y attendre un certain lever de bouclier. C’est qu’en effet, d’abord, on ne naît pas forcément enfant-de-rien; on le devient souvent blessé par la vie ou la question de la vie. Ensuite c’est librement, aidé par une prière constante, qu’il faut voir évoluer les positions confortables dans lesquelles on peut être installé. Enfin il faut accepter de se trouver démuni de soi-même, ce qui est le plus dur. On comprend alors ces violentes réactions et ces atermoiements dans lesquels tout un chacun se tortille. Mais il me faut à toute force chercher ces enfants-de-rien sur qui repose l’avenir du monde .....

Au-delà ...

Au-delà de tout c’est de l’humiliation du Christ que les enfants-de-rien ont à se nourrir. C’est là la condition expresse de l’Amour et de l’avenir du monde ....

Le choix ...

L’humiliation du Christ-DIEU fondement de SON Amour, qui la dira et la vivra? Inconnu, injurié, méprisé ou loué, honoré, connu, peu importe: une seule vie, une seule mort, la SIENNE qui est plénitude sur terre comme au ciel ... Voir les êtres humains se dresser sur la pointe des pieds d’eux-mêmes contre DIEU et SON Église serait simplement risible s’il ne s’agissait du choix de la vie éternelle, le Ciel ou l’enfer. Et sans le sacrifice du Christ Trinitaire, sauveur du genre humain par SA livraison, ils seraient tous voués irrémédiablement à l’enfer ....

24/06/05 Jugement ....

C’est donc bien l’humiliation de DIEU à DIEU - puisque nous LE sommes tous par image - qui explicite cet Univers-DIEU temporel.... Le jugement se fait ainsi entre ceux qui, revêtant cette humiliation, l’acceptent et ceux qui, se durcissant en eux-mêmes, la refusent. Les modalités sont diverses, la vérité unique. Le coeur transpercé du Christ au centre de la croix revêt intérieurement, d’une manière ou d’une autre, les enfants-de-rien (les âmes qui se considèrent ainsi) avec le manteau royal de dérision de SA livrée dont il a été recouvert chez Pilate. Car la Gloire du Ciel et l’humiliation de la terre sont une seule et même chose, l’une de jouissance illimitée, l’autre de douleur limitée, limitée sauf pour ceux qui délibérément préféreront la damnation éternelle .... Le fait du reste de ne pas vouloir accepter sur terre la réalité de l’enfer ( fuite sans fin dans des tourments indicibles de DIEU-ÊTRE) oriente déjà la volonté vers le péché contre l’Esprit que Jésus, DIEU-en-plénitude, nous enseigne impardonnable. En effet il n’y a dans la foi qu’un seul mystère parfaitement inaccessible à notre appréhension, c’est celui de la liberté humaine, physiquement très relative mais spirituellement absolue. On peut (et on doit) chercher à comprendre ou même à expliquer tous les autres mystères de la foi sauf celui-là. C’est le fond de l’épreuve humaine à laquelle l’homme ne peut que se soumettre aveuglément .....

Témoignage ...

... Ainsi, selon l’enseignement des Évangiles, dans l’univers-DIEU, l’humiliation de DIEU à DIEU, fondement de SON Amour que l’on est appelé à partager, nous pousse à témoigner de DIEU à DIEU seul, quand même toutes les créatures nous oublieraient ou nous récuseraient. Nous avons donc, contre vents et marées, à rappeler les bienfaits des souffrances de Jésus-Christ, rédempteur unique, que sans doute d’autres aussi auront à renouveler .....

L’humilité ....

C’est une vertu si opposée à la nature innée de l’être humain et si pourtant nécessaire pour contrer l’orgueil dur et oppresseur qu’un esprit un tant soit peu avisé ne peut en rechercher ne serait-ce que des morceaux. Malheureusement l’humilité dans sa vérité ne se divise pas: ou on est humble, ou on ne l’est pas; on ne peut être "un peu" humble ... C’est donc dire à l’être humain qu’elle lui est pratiquement impossible ... On peut évidemment faire des semblants et beaucoup s’y essaient. En fait il faut bien le reconnaître DIEU seul est humble et donc forcément doux, comme le Christ Trinitaire le dit LUI-MÊME, puisque l’un ne va pas sans l’autre .... Alors il faut se résoudre à abandonner toute prétention d’humilité, en se laissant juger comme il plaira et rechercher sans cesse à toute force cette humilité infinie qui n’appartient qu’à DIEU et à SON Fils, DIEU parfait (et par dérogation à une créature la Vierge Marie SA Mère)... Comment mieux le faire qu’en contemplant dans l’univers matériel et spirituel l’action de cette humilité Divine qui se manifeste dans cette humiliation de LUI-MÊME à LUI-MÊME, illustrée par la vie de Jésus-Christ .....

25/06/05 Catéchisme au goût de liberté ...

N’ayant pas pu me procurer ce livre, épuisé, où Mgr.Gaillot, m’a fait entendre qu’à travers son équipe, je le trouverai, sinon lui-même (une âme étant toujours seule avec DIEU), du moins ses opinions, je dois me contenter de l’analyse du site culture et foi. C’est donc à moi en quelques lignes d’exprimer ce que j’entend par ce titre/

Contrairement au jugement de certains, la communauté des premiers chrétiens n’avaient absolument rien d’idyllique, en font foi entre autre les admonestations et les plaintes de St Paul.

En fait les premiers chrétiens n’étaient pas autrement que nous sur le plan spirituel, des pauvres petits affrontés également à la contestation permanente de notre nature.

Cette contestation a pris au cours des âges toutes les formes possibles. De nos jours il en reste en gros trois pôles: le protestantisme fermé sur sa contestation libertaire, l’orthodoxie fermée sur sa contestation nationaliste et l’église catholique apostolique et romaine que nous croyons défendue contre elle-même par le Christ LUI-MÊME en SON Pape. Mais comment dans cette église de Rome la contestation naturelle ne pourrait-elle pas continuer à fleurir, de nos jours comme hier?

L’évolution fantastique des moyens de communication médiatique ne peut que le rendre plus visible. Elle est, entre autre, celle de la masse française populaire. Sa liberté d’expression semble une nécessité contemporaine et c’est là l’apport génial, voulu ou non, de Mgr. Gaillot. Reste cependant qu’une contestation qui se veut rester dans la vérité du giron catholique, maintenue par le Christ, ne peut que demeurer ouverte à son enseignement traditionnel. Enseignement que l’Église de Rome a toujours défendu contre vents et marées et dont la hiérarchie spirituelle est le garant. C’est pourquoi j’avais demandé à connaître davantage l’évêque de Partenia ....

La messe ...

C’est dans l’incarnation des souffrances sans mesure de DIEU en SON Christ Jésus, renouvelée à la parole de consécration d’un prêtre, désigné par la succession des apôtres, dans une portion de pain et de vin que nous sommes rachetés de notre piteuse mal-croyance, à tous même des plus saints.... Bien que contrit, n’ayons donc pas peur de cette mal-croyance qui par Miséricorde infinie attire la personne du Christ-DIEU en nous. N’oublions cependant pas de remercier à temps et à contre temps ....

26/06/05 .... mission ....

Même si toutes les créatures m’oubliaient, à commencer par les plus proches, si TU établis TON règne en moi ( Gloire du Ciel, humiliation de la terre) , j’aurai rempli (ou restauré) ma mission...

TU m’as donné d’expliciter la foi .....

Péché originel ...

Voici un texte, sur un sujet pointu, dont j’ai demandé au journal La Croix une publication, suivi des deux autres écrits "La Mystique" (le 16/06/05) et la "structure du péché" (le 17/06/05). Je ne suis pas sûr que ce journal veuille bien le publier, car ,c’est un fait, que la mystique n’est pas facilement acceptée. On demande bien, de nos jours, des explications plus claires aux données des traditions de l’Église mais peut-être qu’on ne voudrait pas de celles de la mystique? .....:

Le dogme du péché originel dont vous avez dressé la question sur LaCroix du 2 crt., m’intéresse vivement, l’ayant résolue pour mon compte.

Ce,  à quoi semblent se heurter les théologiens de tout bord, est le refus de prendre en compte le point de vue des mystiques. La mystique, certes, est difficile d’accès pour ceux qui tablent sur la raison mais elle me paraît bien être la seule réponse valable sur le plan spirituel, ce qui n’exclue pas l’approche matérielle des scientifiques, espérant la découverte d’un anthropoïde humain unique pour toute notre espèce .

Pour un mystique, il n’est pas du tout inconcevable que le premier couple humain évoqué par la Bible, ne soit que celui arrivé à la perfection de l’évolution sociale et religieuse (peut-être il n’y a pas seulement plus de 6000 ou 7000 ans?) ayant bénéficié également de la perfection de l’union mystique; union mystique parfaite ( royaume des Cieux) dont il aurait eu la responsabilité de la propagation dans le reste, encore neuf, du genre humain.

Malheureusement les théologiens semblent ne rien vouloir savoir de la mystique, n’en ayant aucune expérience, et se contentent de traiter les écrits des plus grands d’entre celle-ci par l’extérieur.

Si vous pouviez obtenir la publication de ce court texte dans le journal, ne serait-ce qu’au courrier des lecteurs, je suis sûr qu’il réconforterait un certain nombre d’âmes, ce que je m’efforce de faire dans mon site www.f-v-m.net ....

27/06/05 Revenir ....

.... revenir sans cesse aux souffrances d’humiliation de Jésus-Christ et ses mérites de Gloire pour qu’en nous pardonnant, elles nous gardent de nous-même. Car pour moi je ne suis qu’un éléphant d’orgueil, cependant mystique et prophète ....

L’humiliation ;;;

Permettez-moi d’abord de dédier cette note plus spécialement à Mgr. Gaillot.

Il n’y a rien d’autrement douloureux que l’humiliation à ce point que l’être humain (individuellement ou collectivement) fait tout pour l’éviter et qu’on peut très bien la confondre avec le fait de la souffrance physique, morale ou spirituelle.... D’où vient donc ce rejet de l’âme et du corps? La structure du péché originel dont j’ai parlé, ne suffit pas à tout expliquer, bien qu’elle le fasse en grande partie. Certes la temporalité de l’univers dans laquelle apparemment nous naissons exclusivement, et qui ne dure pas, met en nous cette douleur. Pourquoi donc alors? Sinon parce qu’en nous il y aurait une exigence d’éternité non satisfaite! ...Ce que notre foi en l’enseignement de Jésus-Christ, homme et DIEU parfait, nous permet de comprendre, serait que cette humiliation demeure partagée par la Divinité éternelle Elle-Même, dans une peine irrémissible incarnée en LUI. J’en ai donné les raisons approchées, en réflexions spirituelles et philosophiques, sur mon site. Elles peuvent paraître en même temps trop nouvelles quoiqu’en même temps traditionnelles ce qui peut les faire paraître étranges à certains.... Mais la foi ne doit pas avoir peur de se dénuder ....

Familiarité ...

DIEU n’est-il pas l’ÊTRE unique Tout Puissant qui après avoir tué peut vous jeter dans la Géhenne et que Jésus nous dit de craindre par-dessus tout? En même temps, un et multiple, IL EST toutes choses, hormis le péché ( séparation d’avec LUI). Nos corps sont donc DIEU comme le reste. N’aimons-nous pas nos corps et n’avons nous pas avec eux une familiarité étroite? Quoi donc empêcherait cette intimité avec DIEU? C’est que nous avons une âme qui est un néant absolu mais incompréhensiblement libre en même temps que liée indéfectiblement au corps. Et l’union parfaite qu’elle devrait avoir, est obérée par la filiation au péché originel qui l’y rend rétive. Ainsi à chaque pas l’on tombe et à chaque pas il faut se redresser dans la honte du Christ Glorieux. Être confiant, dans une foi apparemment joyeuse, ce n’est pas posséder la confiance, peut-être illusoire, mais la renouveler à chaque instant .....

28/06/05 La Perfection...

Si la perfection n’est pas un luxe que serait-elle? Les scientifiques de pointe remarquent à quel point l’univers paraît bricolé, fait de bric et de broc. Moi, si j’ajoute qu’il est DIEU ... Alors? .... Pourtant il s’agit de la simple évidence .... De plus DIEU est non seulement parfait mais ne nous commande-t-il pas par SON Fils Jésus-Christ de l’être aussi? ... Alors? ... Ne faudrait-il pas peut-être éviter de se tromper de perfection ? .... Les artistes (chef d’oeuvre?), les scientifiques (prix Nobel?), les politiques (constitution Européenne?), etc.... atteignent-ils à la perfection?... A-t-elle quelque chose à voir finalement avec celle de DIEU? De même qu’au stade, dans une course d’obstacle il faut franchir ces derniers sans chuter, de même, mais tout à fait inversement DIEU ne se préoccupe guère des chutes mais de la seule manière dont on se relève.... La perfection Divine serait donc d’un tout autre ordre... De sorte qu’on peut dire qu’elle n’est que vivre de Miséricorde, douloureuse ET joyeuse, humiliée ET glorieuse, mais toujours nouvelle ... N’y a-t-il pas lieu de faire attention ni de nous tromper de perfection, ni de la refuser ? ....

L’esprit pharisaïque ...

C’est, sans conteste possible, l’esprit pharisaïque qui a mené Jésus à SA mort déshonorante et douloureuse qu’il avait désigné aux noces de Cana comme SON heure à venir c’est à dire comme SA raison d’être. Il fallait en outre que ce soit inévitablement SES prêtres qui réalisent ce sacrifice. Mais cet esprit n’en est-il pas moins présent chez SES disciples comme en témoigne le récit des évangiles? ..... Leurs seule défense a été de se méfier d’eux-mêmes, rappelés par Jésus ou les événements providentiels, sauf pour le malheureux Judas l’Iscariote qui n’avait pas voulu laisser assez de place à cette méfiance..... Avec le Christ, ce n’est donc pas en manière de personnes, de classes ou de castes, qu’il faut voir ou condamner cet esprit si général mais impérativement dans le fond de soi-même. À ce point du reste que le Messie nous dit: ce n’est que ceux qui seront fidèles jusqu’au bout qui seront sauvés! Il ne faut donc pas avoir peur de le regarder et de le pourchasser en nous jusqu’au fond de l’abîme où il gît, appuyés que nous sommes sur la livraison de Jésus-Christ, confortée par SA résurrection et SON ascension, par laquelle IL a vaincu le démon originaire de cet esprit ....

29/06/05 recommencer ...

.... J’ai beau le dire, je dois recommencer à le faire joyeusement, à chaque instant, en m’humiliant toujours plus loin.... Ne pas se lasser du travail de Jésus-DIEU, Seul vainqueur absolu, à quel prix ( c’est pourquoi plus on souffre - en la paix du Christ- ne serait-ce qu’une simple contrariété, .... plus on sert - avec le Christ- au salut des âmes visiblement ou invisiblement) ! ....

Illégalité ...

De mémoire d’homme il n’y a jamais eu de fleur de foi aussi fragile et gratuite que celle-ci. Sans la douceur sans mesure de la Toute Puissance du Très-Haut que serait-elle? .... Ainsi que le bourgeois repu ne refuse pas la pièce au "manchard" qui ne vit que d’aumônes illégales comme lui ne vit que d’un excès illégal de la grâce de DIEU .....

Science physique d’avant-garde ...

Que les réalisations scientifiques sont lentes! Elles en sont encore à celle du programme d’essai de fusion nucléaire d’ITER, alors que nous nous en sommes à la vision de l’"intégrateur de Puissance"! .... Mais c’est vrai que les conditions spirituelles de cet engin inouï, engageant la condition de notre survie, sont tellement aigues qu’il nous faut y réserver toutes nos forces ..... car la lutte risque d’être dure .....

Confidence ....

Je ne peux pas me contenter de quelque chose qui n’aurait d’assise que sur terre. Il me reste trop peu de temps à y vivre. Il me faut donc avoir jusqu’aux pieds dans l’éternité, me contentant de rayonner la blessure du coeur de Jésus témoignée, avec SES intimes, par celle du coeur de Marie.

30/06/05 Soumission ....

Quelle que soit la forme qu’elle prenne, c’est de l’humiliation d’Amour du Christ Trinitaire dont notre vie ou reste de vie doit être le témoin. Personne ne peut la saisir, à peine l’annoncer, mais tous nous devons en vivre la blessure de SON coeur car c’est elle qui soumet pour l’éternité l’"insoumettable" livré librement .....

Nouvelle évangélisation .....

..... Avec des mots nouveaux, dire des choses anciennes .... À Dieu trilogique, le RÈGNE - humiliation -, la PUISSANCE - l’esprit -, la GLOIRE - l’amour- :.... UN et multiple, jamais multiple sans être UN, jamais UN sans être multiple ... Mais pour moi, je ne suis qu’un voleur de grâces, comme ces éléphants ordinaires et grossiers qu’on revêt en Asie de riches broderies pour la fête des dieux ...

L’esprit ....

À l’esprit-DIEU appartient la Puissance d’humiliation d’amour qui structure l’univers temporel comme le Ciel éternel. C’est pourquoi lorsqu’il est interpellé par des procédés extrêmement grossiers, comme la science humaine intéressée, dans tous les domaines (art, science, commerce, politique, théologie, etc...), il ne peut s’empêcher de se laisser capturer mais seulement en fonction même de l’acuité de la demande, dans ce cas très minime ( style, particule, profit, pouvoir, approximation, etc....). Seule la prière constante et désintéressée de SES intimes LUI permet de SE laisser saisir plus pleinement jusqu’à quelquefois SA plénitude ....