Avril 2004

01/04/04 ... "sans préférence de moyens" ... servir DIEU AVEC LUI par l’union sans faille au coeur de Jésus, centre Divin de la croix, car c’est LUI qui a décidé pour nous encourager, et non pour SA Gloire de SA résurrection de 40 jours sur terre. C’est LUI qui décide aussi de toutes choses, à travers la révolte constante du genre humain pour le bien de SON Église.

À ceux qui acceptent de croire à l’humiliation sans mesure de DIEU sur terre qui nous est révélée par les souffrances de Jésus, Messie universel, que personne jamais ne pourra représenter dans toute leur horreur, il faut rappeler qu’il s’agit là de l’effet d’un amour infini pour la créature humaine, dans sa révolte ignominieuse d’origine qui est celle de tous dont  la nôtre toujours.....

02/04/04 AVEC Jésus offrir au CHRIST les petites brisures de notre révolte en espérant la brisure complète et définitive du jour de notre entrée dans la vie éternelle...

Ce n’est pas parce que l’on se voit incapable de souscrire au moindre inconfort qu’il ne faut pas communier à la souffrance de Jésus-Christ et de ceux qui lui sont unis, dans leur mérite. Car c’est elle et le fait d’y être soudé qui nous guérit comme tous ceux qui nous entourent (depuis les chefs d’état et religieux jusqu’à la dernière des âmes) ......

03/04/04 Sans aucun doute Jésus a dû être sollicité d’abandonner, à chaque instant de SA vie terrestre,  et a cependant triomphé jusqu’au bout à travers SES probables multiples agonies. De même dans nos misérables et perpétuels commencements et recommencements, communions à la fidélité victorieuse de CHRIST. Et de nous, IL fera ce qu’ IL jugera bon pour SA Gloire ....

04/04/04 Si l’on veut la reconnaissance nécessaire par l’humanité entière de la douce humilité de DIEU Tout Puissant, seule capable de contenir l’orgueil humain, et fondement de SON Amour, LUI confier l’entière direction de nous-même en SON CHRIST, quel que soit l'usage qu'IL veuille faire de nous .....

05/04/04 .... TOI, TU connais les chemins, même pour la dernière et la plus grossière de toutes les âmes, qui mènent à la croix haute, nécessaire aux enfants .....

Si DIEU a voulu enfermer l’être humain dans la révolte de l’orgueil, que ce dernier y ait contribué par le péché originel du premier homme et de la première femme, déjà suffisamment évolués (il y a seulement environ 7000 ans, comme je le crois) pour accéder, au nom de tous, à l’union mystique parfaite mais non tenue,  il n’en reste pas moins que le but de la créature est bien ,AVEC Christ, la reconnaissance douloureuse, parce que libre, de l’humilité et de la douceur infinies de la Majesté Divine. C’est en effet la condition de SON amour à laquelle DIEU nous invite pour une jouissance sans mesure dans l’éternité comme dès ici-bas assez souvent dans l’épreuve.

Suppléé à la liberté défaillante des âmes, demeure le rôle de ceux qui dans la joie comme dans la douleur vivent en intime AVEC Christ et, Jésus, Messie souffrant pour nous toute SA vie jusqu’au paroxysme de SA Passion.

06/04/04 Il y a des âmes, nombreuses, qui ne peuvent accepter que cette création si belle de l’univers et sa possibilité de conquête, ne soit que le marchepied de la vie éternelle. Il faut leur dire qu’elle est aussi la manifestation d’humble douceur de l’infinie Majesté éternelle de DIEU. Que celles qui le comprennent, redoublent de ferveur et de confiance. Elles obligeront (!?) ainsi CHRIST à donner à chacun la nourriture qui lui convient dans l’unité de la foi.

Comme nous devons prendre notre croix à la suite de Jésus! Car "pour nous ce n’est que simple justice, après ce que nous avons fait", d’autant plus grandes ont été les grâces qui nous ont été octroyées, et cela même pour arracher nos âmes de l’orgueil et glorifier ainsi la douce humilité du DIEU Tout Puissant et Tout Bien.

07/04/04 Que les "simples et les petits", c’est à dire ceux à qui l’intelligence des évangiles est donnée en esprit et en vérité, ne se trompent pas et ne recherchent personne d’autres pour les défendre que l’ Esprit Saint. De plus qu’ils prient et se livrent, d’un coeur droit*, sans cesse pour les sages et les savants, eux qui cherchent toujours à dominer en se parant de leurs titres, sans pouvoir comprendre en vérité .....

* ... en droiture de conscience ... et cela n’est pas si facile ......

.... AVEC Jésus, à Gethsémani, faire acte ....

08/04/04 JESUS-CHRIST est venue sur terre souffrir pour qu’on LUI donne ce qu’ IL ne possédait pas, le mauvais de notre nature qui empêche la vie de l’éternité. Mais qui a compassion de LUI?

Le dos arraché, les poignets et les pieds cloués, la poitrine ouverte et le front transpercé qu’AVEC TOI nous soyons tout à TOI, dans l’espérance de la résurrection...

Avec et à la suite de Jésus, malgré ce que nous sommes et selon SA volonté, non seulement accepter mais vouloir et désirer sur terre partager SA souffrance qui est guérison de l’orgueil fondement de la révolte humaine et en même temps Gloire de la douce humilité fondement de l’ amour divin. Ainsi plus on souffre (librement), plus on sert (l’être humain et la Gloire de DIEU).....

09/04/04 Jésus est la Volonté parfaite de DIEU dans SON incarnation. Aussi nous avons besoin de SA volonté à vouloir se revêtir de l’impitoyable horreur pour cacher notre propre horreur sans fond.

10/04/04 ..... basculer , en son éternel recommencement, dans la Volonté de Jésus et Marie l’immaculée ....

Ce refus général de l’humanité, religieuse ou non, du mysticisme est la cause directe de son aveuglement. Il est bien entendu que les mystiques et visionnaires, dans leur recherche d’humilité, ne jugent pas des choses comme on les jugent en général et qu’ils n’ont pas peur des contradictions qui sont apparentes pour l’esprit commun, mais si on cherchait à les écouter depuis les plus petits jusqu’aux plus grands ou tout au moins si l’esprit rationnel daignait s’abaisser devant leurs révélations, l’humanité n’en serait pas là! .... Mais c’est aux mystiques de toutes religions, par leur livraison de foi, sans mesure, confortée par le messianisme universel de Jésus, à obtenir le salut du monde et des âmes comme la Gloire de DIEU ....

Jésus nous précise clairement dans les évangiles qu’aux sages et aux savants n’est pas donnée l’intelligence du royaume des cieux. Et comme ce sont eux qui dirigent le monde y compris les religions, mêmes chrétiennes, il ne reste plus aux simples et aux petits, à qui il est donné de comprendre, que de participer d’esprit et de coeur, si ce n’est de corps, à SA Passion, en ayant la certitude que leur sacrifice servira, au temps voulu, par la Toute Puissance du Seigneur, à incliner malgré eux les actes des grands....

11/04/04 Je ne sais pas si j’aurai à enfreindre la loi du législateur qui interdit en France la vision du film de Mel Gibson sur la Passion aux moins de 12 ans, pouvant être considéré psychiquement d’un âge inférieur, mais ce que je vois c’est qu’il divise ma propre famille. Les uns en effet en sont complètement bouleversés, les autres complètement révoltés par principe refusent d’aller le voir. Cette production ne mettrait-elle pas le doigt sur la fracture profonde qui divise non seulement l’église mais l’humanité entière et dont Jésus disait qu’ Il n’était pas venu apporter la paix selon ce que le monde désire mais plutôt la division? Cela ramène au problème à venir de l’ "intégrateur de Puissance". Comment le monde scientifique arrivé à ce stade de découverte, pratiquement eschatologique, pourra-t-il refuser d’aller plus loin et pourra-t-il suspendre toute autre recherche? Est-ce que la préhension du développement harmonieux du monde humain suffira-t-il à permettre cette véritable humiliation? Est-ce que en plus l’humanité pourra faire avec, sa profonde division spirituelle? Pour mon compte, je ne met aucune limite à la Toute Puissance du Messie crucifié, me fondant sur l’interaction des esprits humains qui LUI sont fidèles. C’est pourquoi avec ceux de toutes religions qui pourront comprendre et être atteints par ce que je dis, pour faire cadeau au monde avec l’aide de DIEU d’une ère de paix et d’épanouissement, redoublons de confiance et de ferveur.....

Pour chacun de nous individuellement, le Messie Jésus est vraiment la parfaite volonté de DIEU de toujours incarnée sur terre. C’est pour quoi IL nous apprend, par SA vie, à LUI donner notre révolte , la seule chose qui nous appartienne en propre et dont IL a besoin pour nous faire participer à SA vie éternelle.....

12/04/04 Jésus cherche aussi ce qu’il y a de plus loin de LUI, pour se l’approprier en plénitude...

.... Communier sans cesse aux souffrances d’agonie et à la joie de Jésus qui est la Volonté de DIEU incarnée.....

.... c’est VOUS qui savez jusqu’où .....

13/04/04 La grossièreté la plus basse, CHRIST veut s’en rendre propriétaire, car par SON sacrifice tout doit LUI revenir. Le coeur contrit et faisant effort pour l’affiner, en contemplant Jésus descendre jusqu’à y poser SA Gloire et de plus le voulant pour l’éternité, ne refusons pas.... Ô douce humilité Divine, qui TE célébrera dignement !? ..... La Gloire de DIEU sur terre, c’est l’humble obéissance amoureuse de la Passion de Jésus-Christ; au ciel aucun mot terrestre n’est valable pour en célébrer la jouissance et la magnificence ....

14/04/04 .... communier à la souffrance nue et complexe de Jésus-Christ comme à SA joie surérogatoire et conditionnée du salut du monde, Gloire de DIEU ...

15/04/04 Peut-être que dans l’oecuménisme, les chrétiens se crispent trop sur leur propre christianisme sans vouloir comprendre que c’est bien Jésus qui en est le centre dans SON savoir-faire Divin, développant un Messianisme universel et unique, qui intéresse toutes les religions quelles qu’elles soient, à commencer par la diversité chrétienne. C’est vrai aussi que pour nous mystiques, nous voyons bien qu’il peut y avoir ambiguïté du monde sur la compréhension du coeur de Jésus, mais il s’agit peut-être du prix à payer pour l’unification et le développement harmonieux de l’humanité future....

Le mot le plus équivoque et le plus mal traduit de la Bible est le mot "justes". En effet il n’existe pas manifestement de "justes" intégraux en dehors de Jésus-Christ par nature et de SA mère Marie par grâce unique, mais uniquement des "justifiés" par les sacrifices à DIEU, soit dans l’ancien testament par celui des animaux, soit dans le nouveau par la Passion de Jésus. Ce sens humble de notre révolte intérieure, n’est pas facile à accepter, mais il est absolument universel malgré les tentations de l’extrême orient ou d'ailleurs de vouloir le gommer en tout.....

16/04/04 ... On voudrait bien du christianisme, peu veulent de Jésus ..... Souhaitons être de ces derniers pour la Gloire de DIEU comme pour le salut du monde tout en relativisant ce que le monde croit nous apporter et qui n’est comme nous que néant ....

Effectivement comme le disent les évangiles à plusieurs reprises, je crois l’être humain foncièrement mauvais, bien que DIEU l’habite. Mais peut-être en fait n’y a-t-il de mauvais que moi-même et que tout le mal du monde découle de là?!.... Toutefois s’il y a beaucoup d’êtres qui paraissent bons, s’ils ne reconnaissent pas vraiment d’où vient leur bonté, ils blasphèment DIEU à qui tout Bien est dû et deviennent alors avec leur bonté les pires suppôts de l’enfer.... Cependant, plus que tout, je crois à la souffrance sans mesure de toute la vie humaine de Jésus-Christ, jusqu’au paroxysme de SA Passion et de SA mort, infiniment rédemptrice des pires maux, à l’exception toutefois de sa non-reconnaissance volontaire, puisqu’elle ne pourrait librement s’appliquer et que l’essence de l’homme c’est sa liberté ....

17/04/04 En croyant "espérèment" , il nous faut comprendre, à notre grande honte, la beauté de la souffrance, qui par l’interaction des esprits, arrache les êtres humains à leur orgueil sans espoir... AVEC Jésus, faire nôtre l’humble et rigoureuse tension de l’Amour ... Mais il y a des âmes tellement faibles, comme la mienne par exemple .....

18/04/04 Même si Jésus-Christ n’était pas mort crucifié, étant donné les souffrances sans mesure de tous les jours de SA vie et celles pires encore de SA mission de trois ans, comment aurait- IL pu vivre plus longtemps?! On s’en rend mal compte, car engoncés dans notre révolte d’origine, et supportés par la Bonté de DIEU, nous n’avons pas conscience de la catastrophe véritablement cosmique qu’a été le refus de l’union mystique parfaite du premier couple humain arrivé, au nom de l’humanité entière, à échéance spirituelle (il n’y a peut-être pas plus de 7000 ans?!). En conséquence, nous ne nous rendons pas bien compte, non plus, de la Miséricorde Divine incommensurable, incarnée pendant trente trois ans et neuf mois en l’homme juif Jésus et la somme d’effort infini qu’elle a demandée. Mais les souffrances de SA Passion ont été indispensables pour nous apprendre à lire un peu celles de SON Être et ce qui en est la cause. Combien donc il est plus demandé à ceux qui peuvent le comprendre. Qu’ils n’hésitent pas à augmenter toujours davantage leur confiance et leur ferveur. C’est d’eux que dépend le salut du monde, Gloire de DIEU ......

Jésus réalise l’imbibition de l’ Amour Divin pour qu’elle étende, si nous le lui permettons, SA Toute Puissance jusqu’au plus profond de notre révolte originelle, en nous gardant de nous-même, par la réciprocité des âmes..... Et s’il nous a été donné de rester sur terre, c’est pour rééditer avec LUI, en vue des enfants, un instant de SA Passion salvatrice .....

L’homme Jésus, un esprit épris de la Vérité totalement universelle qui se livre comme tel à la révolte humaine; ainsi se présente le Messianisme sans frontière de Jésus-Christ auquel nous devons avec LUI et les siens adhérer. Mais la christologie juive fusionnelle qui LUI est liée ne doit pas l’étouffer alors que SA résurrection de 40 jours confirme SON règne, SA Puissance et SA Gloire sur terre, en nous interdisant tout autre jugement....

19/04/04 .... Tout étant DIEU, hormis l’orgueil ..... communier à la livraison de DIEU à DIEU .... En effet ce qui compte sur terre c’est la prise de possession Divine totale de tout abîme, même de faiblesse, car tout doit appartenir à DIEU.

Les mérites des souffrances passées, présentes et à venir du monde entier, recueillies en l’incarnation du pain eucharistique, imprègnent notre vacuité et l’arrachent, si nous le voulons, à la révolte éternelle ... Ainsi ceux qui souffrent, servent à tous malgré eux ...

20/04/04 .... que donc ceux qui souffrent, même à la limite du supportable, ne désespèrent pas, mais se confient davantage, comme ils le peuvent, aux douleurs sans mesure du Christ .... Mais la Puissance sans borne de l’abaissement de DIEU dans l’univers jusqu’à l’être humain, provoque cette audace sans nom .... Au-delà de l’humiliation quantificatrice de la raison, DIEU Seul à DIEU Seul par DIEU Seul (LUI et nous) ...

21/04/04 Les yeux intérieurs rivés sur le Règne, la Puissance et la Gloire de la croix, en priant le Notre Père, nous laisser faire dans notre grossièreté, c’est déjà beaucoup. Car qui veut sans faille, en esprit et en vérité, le règne de DIEU sur terre, sinon SON Fils et par grâce unique SA mère, l’immaculée Vierge Marie, suivie de loin par les saints....

(Un Gandhi et un Dalaï Lama, aussi grands soient-ils, ne peuvent pas accéder totalement au Christ à cause de leurs attaches politiques. Qu’en est-il de nos attaches?... )

La souffrance marchepied de la joie éternelle sans égale appelle à clouer la révolte avec Jésus ...

... ainsi donc, plus on souffre, plus on sert ... Mais Jésus mieux qu’un autre connaît notre révolte. Et la tension qui existe dans l’Église n’est que le reflet de la tension de l’humanité entière, jugulée dans l’Église catholique par l’exercice de la pleine (ou qui devrait l’être) charité unitaire maintenue par l'autorité du Pape .....

22/04/04 ... c’est toujours à travers SA souffrance qu’il nous faut contempler la vie de Jésus-Christ, adorer SON enfance, comme SON adolescence ou SON âge adulte jusqu’à la Passion de SA mission et de SA croix. C’est la condition de notre approche de SA Divinité et de celle du salut du monde entier.... Mais même à l’enfant Jésus, enserré dans les douleurs futures de la croix, appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire: folie pour les sages et les savants, espérance des petits et des simples.... Comprenne donc qui pourra ...

23/04/04 Par la grâce nous sommes inclus en DIEU et Jésus a un tel besoin de notre bonheur déjà sur terre, qu’à ceux qui veulent de LUI et qui sont dans la peine, il accorde en même temps la joie hors nature qui est paix surnaturelle, et sait du reste des souffrances et des joies, la forme et la progression qui conviennent à notre Gloire éternelle comme par nous au salut du monde ...

.... témoigner à temps et à contre temps que Jésus dans SA vie unique proclamée par l’ Église est venu anéantir l’orgueil sans mesure de l’être humain ....

À la suite de sa révolte originelle, l’humanité a endossé le manteau aveugle, misérable et puant de la rationalité .... Que les âmes qui en comprennent la vanité se serrent autour du coeur doux et humble de Jésus-Christ ...

24/04/04 .... les actes ..... c’est Jésus .... Quelle horreur, s’ils étaient de nous-même .....

25/04/04 OUI, de Jésus, nous avons besoin de SON dos arraché, de SES poignets et de SES pieds étirés et cloués, de SA poitrine ouverte et de SON front transpercé, pour briser le rempart inouï de la révolte qui nous mène à l’enfer éternel.... Mais nous ne pouvons considérer l’humilité sans mesure de DIEU, sans le faire au même moment de SA douceur infinie, sous peine de nous trouver broyés. Ce sont les conditions de l’amour .... Pour annoncer cela, que Jésus nous soit le langage fort et véritable des actes en même temps que des paroles ....

Les 40 jours de la résurrection de Pâques, nous enseigne la priorité de la vie mystique sur la vie rationnelle bien que cette dernière, succédanée de la faute originelle, sache faire sentir son poids...

Combattre le mal de toutes nos forces, mais ne le juger en rien, il est le garant de la liberté de l’amour ....

26/04/04 TOI qui est l’Être, TU as voulu TE faire néant pour recueillir le mien et l’élever dans sa libre personnalité, créée à TON image, jusqu’à TOI .... en clouant ma révolte par les souffrances de TON Fils, Jésus, et ma libre participation ...

QUI donc, de cet être grossier, peut porter l’humiliation, la douleur et le détachement nécessaire à la vie de l’Amour?! ......

27/04/04 L’immensité de la vie rationnelle humaine, laïque et religieuse, n’est faite que pour la vie du tout petit nombre des âmes mystiques dont le salut du monde dépend. Que celles donc qui restent à la frontière n’hésitent pas, malgré la conscience aiguë qu’elles peuvent avoir de leur faiblesse, à basculer avec Jésus dans la vie surnaturelle .....

.... notre seule arme, en manifestant la vérité de l’évangile diamétralement opposée au mensonge du monde, c’est AVEC Jésus, le don de notre vie, pour sauver celle des autres ... en un éternel commencement et recommencement ....

.... loin de la fuite, sois-nous acte, jusqu’au dernier instant ....

28/04/04 ... même la révolte d’orgueil de l’être humain qui éloigne de l’amour appartient à la souffrance sans nom de Jésus.-Christ jusqu’au bout pour que, si nous le voulons, elle soit anéantie..

Au sujet de la critique exclusive du film de Mel Gibson sur la Passion, à la suite d’une note envoyée au journal La Croix paru et modifiée à leur gré dans la rubrique "courrier de lecteurs" le 21 Avril dernier, il serait bon de définir ce que je veux dire par unité "chrétienne":

Il est bien évident qu’il faut préciser ce que la tradition nomme le "péché originel" et montrer comment l’être humain, quel qu’il soit, doit reconnaître être en révolte intérieure, peu ou prou, contre sa propre condition. On est tenté d’appliquer ce fait à des causes variées. L’Église enseigne qu’il s’agit là des suites d’une faute originelle dont l’humanité, par la faute d’un couple arrivé à maturité mystique le représentant, s’est rendu coupable. Il semble bien en effet qu’il y a environ 7000 ans, s’est trouvé dans l’histoire du groupe humain social, un tournant inexplicable qui semble confirmé du reste par certaines recherches d’archéologie et de l’histoire des religions. Quoi qu’il en soit on ne peut pas contester honnêtement ce fond de révolte en nous. L’aveuglement mystique qui en résulte, nous oblige à regarder, si nous le voulons librement, autrement que rationnellement. C’est le domaine de la foi par laquelle nous acceptons que cette pierre de la souffrance dans le jardin des êtres humains, ne soit que le marchepied d’une vie éternelle béatifique ... Mais nous voyons bien que notre révolte intérieure, chacun selon ce qu’il est, possède une force qui nous échappe. L’Église enseigne que les souffrances incommensurables (physiques, morales, et spirituelles) du Messie juif, Jésus-Christ, sont capables de nous en arracher, par la foi en LUI. Qu’on veuille donc voir ces souffrances dans leur réalité humaine (les tenants du film) ou dans leur apparence surnaturelle (les opposants au film), l’essentiel est de méditer nuit et jour, tout le long de l’année sur cette Passion qui pour les chrétiens s’est terminée par une résurrection sur terre de 40 jours, suivie d’une Ascension eschatologique et de tout tenter pour les unifier. En effet de cette méditation et contemplation, découle la plénitude de la charité, amour de DIEU et du prochain, qui unit et survole dans l’Église la tension normative de la libre humanité divisée par sa propre révolte. Sans compter cette vision du futur donnée dans le site www.f-v-m.net .....

29/04/04 Offrir à Jésus en même temps que les mérites de SES souffrances, celles des autres pour que toutes les âmes se donnent à LUI. En effet qu’on le veuille ou non, ce sont bien les souffrances de Jésus-Christ et SES joies hors nature auxquelles on est appelé à participer librement, qui arrachent les âmes à leur révolte viscérale. Ainsi de l’amour on doit prendre et les douceurs et les affres qui y sont attachées.

La vie éternelle a beau être des milliards de milliards ... de fois plus jouissive que la plus intense jouissance de la terre, comme on peut le déduire d’une certaine approche des grands mystiques, elle n’en reste pas moins, dans sa nouveauté totale, un épanouissement de la vie temporelle, même si celle-ci doit être forcément anéantie dans un premier temps....

30/04/04 La seule chose qui puisse avoir de valeur en esprit et en vérité réside dans nos petites actions intérieures, inconnues la plupart du temps des autres et qui travaillent de ce fait avec Jésus-Christ à l’extension de la Gloire de Dieu et au salut des âmes dont la nôtre ...

Mai 2004

01/05/04 L’être humain n’est qu’un néant sur lequel DIEU a esquissé une libre personnalité qu’ IL veut investir de SON ÊTRE si elle veut bien s’anéantir pour LUI donner la place, ce qui ne va pas sans révolte ni douleurs consécutives ....

.... se mortifier en tout, mais avec Jésus dans la joie du salut des âmes (dont la nôtre) sans avoir peur de commencer et recommencer sans cesse (plus bas nous nous mettons plus haut l’humble DIEU nous voit) .....

Confidence: ..... Ceux que je vise, en développant ce site, sont les enfants du Bon DIEU de toutes les religions existantes qui cherchent à reconnaître, en esprit et en vérité ,au-delà de tout, SA Toute Puissante et douce humilité, fondement de SON Amour.... restant cet enfant, malgré tout ...

02/05/04 ... si loin ... et pourtant .... le but, la souffrance .. Seuil de la Vie Éternelle que tous nous devons franchir ... et qui vécue dans la paix du Christ, avec LUI, est si précieuse pour l’humanité.... Certitude de l’espérance sainte ....

... Devant la révélation de la douceur et de l’humilité de DIEU Tout Puissant, tout notre libre-néant, viscéralement orgueilleux dans notre personnalité, se révolte, et il ne faut rien de moins pour l’accepter, en esprit et en réalité, que le dos arraché, les poignets et les mains étirés et cloués, la poitrine ouverte et la tête transpercée du Christ Jésus, ainsi que la participation qui nous en est demandé pour le salut de ceux qui nous entourent comme du nôtre ...

03/05/04 Le Christ Jésus, sait se servir pour révéler SON Messianisme universel, d’âmes légères en vertus et est allé même jusqu’à incarner le développement de la connaissance de SON visage dans l’expression même du monde pécheur qu’est l’Église à la quelle n’est créditée que sa foi et quelquefois les oeuvres qui vont avec, ce qui suffit à la rendre Sainte à qui sait voir ....

04/05/04 Oui, c’est la souffrance sans mesure, ainsi que la mort, du Christ et de ceux qui y participent, même d’une manière infime, qui brise la révolte humaine .....

.... la liberté corporelle est l’esclave de la liberté spirituelle. Aussi l’histoire humaine n’appartient qu’à Jésus seul soumis à cette liberté ...

05/05/04 Avec Marie et les saints, c’est à nous d’appliquer au monde, pour en apaiser la révolte, les mérites des souffrances et de la mort de Jésus .....

Au péché originel, le Seigneur a enfermé l’être humain dans la raison raisonnante, ou résonnante, le Messie Jésus-Christ est venu l’en délivrer, chair broyée et humiliée mais ressuscitée et glorifiée.

Si Jésus a voulu avoir la poitrine ouverte et rendre du sang et de l’eau, après SA mort, c’est pour mieux fusionner avec SES propres souffrances, SA Mère au paroxysme de douleurs d’une créature et après elle, tous les saints, chacun selon sa hiérarchie afin d’appliquer SES mérites au monde entier par des intermédiaires choisis.

À la souffrance aiguë du coeur broyé et humilié de Jésus, je ne peux offrir que ce que je suis, pure médiocrité, mais je crois " espèrément" en SA douce et infinie humilité sachant descendre même jusqu’en dessous de là ....

06/05/04 Pour nous les petits, quelles que soient les conjonctures, ne jamais quitter des yeux intérieurs les souffrances, réelles ou virtuelles, de Jésus-Christ. Elles sont la sauvegarde du monde comme de nous-même ....

En L’Église, Jésus veut résorber la révolte humaine; pour notre chair criminelle et maudite, chair sainte broyée et humiliée ....

07/05/04 Avec Jésus-Christ, c’est vraiment à l’expression mystique de la vie, en vue du royaume des cieux, que doivent appartenir le règne, la puissance et la gloire.... Elle doit avec LUI descendre jusqu’à l’abomination constante de la matérialité (ou matérialisme).... Mais, cependant, heureux ceux qui auront cru sans avoir vu ...

08/05/04 ... pour moi, lutter énergiquement contre toute forme de "prémonitions", car une seule chose est nécessaire: ... communier joyeusement en tout, pour le salut du monde, gloire de DIEU, à l’humiliation douloureuse et rédemptrice de Jésus-Christ, Messie universel ...

L’opposition et le combat véritable sur terre se situent entre la raison et la toute petite mystique ....

Que l’humilité et la douceur Divine, par les souffrances de Jésus-Christ, brisent notre révolte et celle de tous ceux qui nous entourent ....

Les petits et les simples, à qui est révélé le fondement du royaume des cieux, n’en ont pas moins à lutter sans cesse contre l’orgueil dans lequel nous sommes tous enfermés depuis le péché originel, à commencer par celui qui est en eux-mêmes.

09/05/04 Reconnaître en nous et en tout être humain, le fond de révolte qui s’y trouve congénitalement, n’est pas forcément une chose facile et agréable, mais n’est-ce pas le fondement du problème posé par le Christ? Et, comment peut-on dire qu’il y a des "justes" alors qu’il n’y a que des "justifiés", et des "innocents" alors qu’il n’y a que des "rachetés"? ..... Mais il n’y a qu’une manière effective de témoigner de la vérité au monde qui est la participation, d’une façon ou d’une autre, à la Passion de Jésus ....

Choisis pour être de SES disciples, que Jésus choisisse aussi pour nous l’humiliation la plus parfaite à SES yeux et donc la plus appropriée à la conversion des coeurs ...

L’humiliation de Mon Seigneur et Mon DIEU Tout Puissant force la mienne pour la Gloire de SON Nom et le salut du monde, car IL veut reposer la Gloire de SON ÊTRE sur l’abjection de ce néant.

10/05/04 Nous ne sommes pas les seuls, à nous enfoncer dans l’immondice de notre néant, Jésus-Christ nous accompagne, mais c’est, par SES souffrances, pour y déposer, sans compromission, la pureté de SON ÊTRE, avec quel Amour ...

11/05/04 Le fondement de la souffrance humaine réside dans la teneur de l’humiliation qu’elle soit physique, morale ou spirituelle. Le Christ dans la douceur infinie de son amour est venu descendre jusqu’à partager, mais sans péché, avec l’être humain ce centre de la douleur. C’est pourquoi désormais ce noeud inexorable si repoussant, dû à l’orgueil originel, est vaincu par la foi, l’espérance et la charité, si nous le voulons en sincérité d'esprit et de coeur.

Ainsi, l’homme comme les animaux, mais avec la constitution qui lui est donnée, lutte contre la souffrance et ses conséquences. Cependant il est un principe de révolte qui lui est particulier, c’est l’humiliation physique, morale ou spirituelle que suscite cette dernière, cause de l’aggravation du mal sous toutes ses formes. C’est cette révolte que l’Église appelle "péché originel" et contre la quelle Jésus-Christ est venu lutter pour l’apaiser et même pour ceux qui le suivent jusqu’au bout à la faire disparaître complètement. Cela d’autant plus que cette révolte stérile et néfaste qui dresse l’être humain contre DIEU LUI-MÊME, devient source de damnation éternelle, alors que son contraire lui ouvre avec DIEU une jouissance éternelle sans mesure. Il faut rappeler ici que la notion rationnelle primitive de DIEU, qui a été celle de l’homme jusqu’à aujourd’hui, peut être largement dépassée, en la faisant sortir du cadre étroit de la raison et LE considérant non plus comme existant ou non mais comme Principe de Contradiction absolu, à la fois ÊTRE et néant, immuable et toujours en mouvement (vers le BIEN), Tout Puissant et infiniment humble, etc...

12/05/04 .... Une seule chose ......

13/05/04 .... encadrée et unie par les souffrances universelles et la joie hors nature du Christ .....

C’est la voie que DIEU a emprunté pour venir à SA créature que celle-ci doit également suivre pour revenir à LUI pour l’éternité. Cependant elle est trop éblouissante pour que l’être humain dans sa révolte puisse y recourir directement. C’est pourquoi Jésus-Christ nous a laissé le chemin de SON Amour et que d’autres promoteurs de religions ont laissé d’autres chemins , chacun selon leur possibilité. MAIS le fondement reste ce marchepied Divin de l’humiliation qu’il faut franchir.....

Il ne suffit pas de faire une promesse à Dieu, une fois. Il faut la renouveler fidèlement, malgré nos chutes, à chaque instant de notre vie, jusqu’au bout...

14/05/04 pour moi, lutter contre toute prémonition et me laisser conduire à l’humiliation parfaite aux yeux du Christ (car de moi-même je suis aveugle), source d’Amour pour les enfants de DIEU.. Tout offert par le coeur de Jésus ...

Par la foi Chrétienne, nous savons que l’univers est le centre de la douce humiliation du coeur Divin Tout Puissant, gestation du libre Amour pour l’éternité...

15/05/04 ... l’étrange faiblesse spirituelle humaine, d’autant plus manifeste qu’elle se trouve comblée de grâce, mais il faut lutter sans cesse pour en activer la conscience nécessaire ...

Où trouverais-je le désir d’être à TOI sinon en TOI. C’est TOI "qui jette à la mer cheval et cavalier" ( à propos de mon traité dit StroMboscopique et de mes recherches picturales qui vont avec, je me rends de plus en plus compte combien il me serait peut-être relativement aisé (en dehors des moyens financiers que je n’ai pas) de mettre à jour le brevet qui en découle et qui mettrait sur rails définitivement la photographie et le cinéma en relief stéréoscopique. Mais d’une part vu mon âge je ne vois pas comment j’aurai les moyens de le défendre et de le faire exploiter (j’avais proposer à une société internationale de photographie, en son temps, ma collaboration et il ne m’avait pas même été répondu) et d’autre part bien que son succès (qui n’est pas forcément évident) conforterait mes intuitions de 1963 et valoriserait tous les développements du site qui y fait suite, le plus important reste à mes yeux, cette petite flamme fragile d’anéantissement de l’amour du Christ qui, j’en suis sûr, entraîne dans le secret l’interaction des esprits, plus que n’importe quoi.)

16/05/04 C’est justement par ce qu’elles sont incapables de rien, sur quelque plan que ce soit, et qu’elles le reconnaissent, que Jésus-Christ aime cheminer avec certaines âmes ...

La foi en la mystique est-elle contraire à la foi en la raison? La raison en réalité n’est peut-être qu’un cadre étroit, quoiqu’apparemment universel, hérité de la faute originelle. C’est pourtant elle qui semble diriger toute l’activité humaine. Pourquoi n’aime-t-elle pas partager avec cette autre réalité, beaucoup plus totale, qu’est la réalité mystique? Et pourquoi cette dernière semble souvent devoir être assistée par la raison pour arriver à ses fins? Déjà en posant la question, on donne la réponse: c’est par l’humiliation infinie (Divine et humaine) du fondement de SON Amour qu’au CHRIST mystique appartiennent, en chacun comme en tous, le Règne, la Puissance et la Gloire.... Mais la raison humaine voudra-t-elle s’humilier devant la mystique? ....

...De l’Amour Divin il faut accepter et la douceur et la douleur, et sur cette terre en choisir par-dessus tout l’humiliation, la Gloire étant réservée au ciel.....

17/05/04 ... Il faut sans cesse et à chaque instant, se remettre devant les yeux la finalité de la condamnation à la mort sur la croix de Jésus-Christ qui est avec l’Amour du Père et du pardon à SES ennemis, la révélation de l’humiliation (incluant humilité, douleur et détachement ou pauvreté d’esprit) de DIEU sur terre et dans l’univers, en contrepoint de l’orgueil insensé de l’homme car DIEU est infiniment doux et humble de coeur.... Comme, en cette vie, il faut AVEC DIEU s’humilier (ce qui ne veut pas dire ne pas reconnaître ses qualités), l’Amour venant en sus et en même temps !......

18/05/04 Il y a deux choses essentielles que le Christ nous enseigne: la Volonté d’ Amour et liée à celle-ci la Volonté d’humiliation. En effet cette dernière qui manque totalement à l’être humain, au point qu’il y préfère tous les maux possibles, demeure le centre névralgique de l’insupport des souffrances et celui du salut des âmes pour l’éternité ...

Le signe de croix chrétien rappelle visuellement l’humilité et la douceur infinies de DIEU et SON humiliation d’Amour dans l’univers.

Comblé à chaque instant de biens matériels, moraux et spirituels et en contre partie, incapable de la moindre mortification soutenue, où irais-je cacher ma honte sinon dans le coeur broyé et humilié de l’humilité et la douceur de DIEU, qui porte amoureusement le poids de cette âme. Donc qu’AVEC LUI, à mon échelle, je porte amoureusement aussi le poids des autres comme de moi-même ....

19/05/04 .... mais il y a des âmes lourdes à porter ... les remettre à la Vierge Marie devant la poitrine défoncée de Son Fils déjà mort ...

20/05/04 Le progrès dans le sacrement de confession et donc dans la vie spirituelle n’est pas quantitatif ( c’est toujours le même fond de péchés que l’on commet) mais qualitatif ( c’est à dire une prise de conscience toujours plus aiguë de la gravité de ces mêmes péchés et donc toujours plus de l’ampleur de la Miséricorde Divine)....

... Il n’y a qu’une seule chose de bonne en l’homme, c’est DIEU. Tout le reste est méchanceté, DIEU étant infiniment révoltant pour notre orgueil autant que infiniment doux pour notre faiblesse ....

..... Quoiqu’il puisse nous en coûter, soyons les apôtres de la douceur et de l’humilité de l’ Amour de DIEU, révélé par Jésus-Christ crucifié et ressuscité. ...

 

21/05/04 Toute âme sur terre, dans sa hiérarchie, est chair arrachée au corps du Christ ....

Comment Jésus ne voudrait-IL pas que nous fassions, AVEC LUI, à notre échelle, pour les autres, ce que LUI fait pour nous!? ... Mais il y a des âmes si infirmes et si faibles qu’elles ne sembleront peut-être pouvoir faire quelque chose d’effectif (la croix) qu’à l’heure de leur mort. Jésus-Christ n’en appelle pas moins chaque âme à son degré, à se joindre à LUI pour réparer constamment, autant, avec honte et médiocrité soit-il fait ....

.... Effectivement il y a une antinomie dramatique dans le monde entre matérialisme et mystique. C’est la foi qui peut faire triompher la mystique et obtenir ainsi un épanouissement sans précédent de la condition humaine, sous la réserve que le matérialisme veuille bien s’incliner. DIEU n’est pas à court de moyens pour en arriver là, à la condition d’une pénitence générale et fervente des élites d'abord puis du reste du monde entier ensuite sans aucune interruption .........

... on ne peut offrir à DIEU que nos péchés et pire encore nos ingratitudes, en priant pour obtenir de les mouiller de notre contrition affective ou effective ou mieux encore des deux. Mais le coeur de Jésus nous révèle qu’IL ne réagit pas peccamineusement comme le nôtre à chaque humiliation (physique, morale ou spirituelle) qui lui est faite, bien qu’IL soit infiniment plus sensible puisque Divin. IL est source intarissable d’Amour et de Miséricorde , malgré la douleur qui est la sienne .....

22/05/04 Avec la souffrance, il y a la douceur. Mais ne nous trompons pas, la douceur de DIEU n’est pas faite pour nous conforter dans notre péché, nous qui ne sommes que dureté ,qui ne cherchons que le matérialisme, et non la mystique promotrice de salut ....

23/05/04 Participer à la messe, matin et soir, comme nous y engage, avec précaution, le nouveau droit canon catholique ne suffit pas.... Il faut être en état de messe matin et soir, 24 heures sur 24 et embrasser, au moins en esprit, l’humiliation amoureuse infinie de DIEU sur terre, Gloire du Ciel et salut des âmes ......

Depuis SON incarnation jusqu’à SA mort, Jésus a porté pour nous les affres de SON agonie de la croix ....

24/05/04 Notre chair ne le voudrait peut-être pas, mais plus on souffre, uni à l’humilité et à la douceur infinies du coeur de Jésus, plus on sert la Gloire de DIEU et le salut du monde, ou comme victime d’Amour ou pour espérer le devenir, ce qui est la plus haute faveur que DIEU puisse faire à l’être humain ....

Nous qui ne sommes qu’orgueil et dureté, pour accéder à l’humilité et à la douceur du centre de DIEU, il faut nous efforcer de fusionner à chaque instant avec SON humiliation dans l’univers, spécialement dans l’être humain, qui est dictée par SON Amour créateur et rédempteur ....

25/05/04 L’humiliation de DIEU dans l’univers et sur terre n’a pas de limite... IL sait descendre jusqu’aux extrémités les plus pénibles, tout en restant néanmoins le Tout Puissant. Et bien qu’IL sache respecter la liberté humaine jusque dans notre choix de la vie éternelle, aucune force ni aucune volonté ne peuvent prévaloir sur la Sienne .....

Seul l’abîme de désolation peut recevoir la plénitude de la consolation .....

26/05/04 Quelles que soient les "circonstances", tendre incessamment toutes ses forces pour espérer devenir digne d’être AVEC Jésus "victime d’amour" c’est à dire livré pour la Gloire de DIEU et le salut du monde. Car une bataille féroce va se livrer entre "la mystique" et "le matérialisme", mais la mystique triomphera tout autant que les "âmes de lumière" augmenteront leur humble et douce fidélité et la maintiendront constamment.

27/05/04 La divulgation des données permettant le relief définitif (stéréoscopique) dans la photo ou le cinéma telle que je viens de la faire, ne semble peut-être rien avoir à faire avec ce que j’écris dans ce journal..... Mais en réalité cela fait partie des "circonstances" et je continuerai à affirmer bien haut que tout est don du Christ.... Que l’homme donc ne soit pas ingrat ....

..... une seule Volonté: TOI ......

28/05/04 .... YHWH ...... Mais dans l’humilité et la douceur de SON coeur, plénitude de notre conscience ........

29/05/04 ..... DIEU a un centre dans l’univers qui est le coeur de Jésus-Christ, centre et plénitude de la conscience humaine....

30/05/04 Quel effort faut-il donc à Jésus-Christ pour être resté incarné en SON corps humain tout au long de SA vie terrestre, ou même dans l’état eucharistique, au milieu de l’état pestilentiel de péchés que nous sommes ?!

31/05/04 .... ma force c’est ma faiblesse, car ne faisant rien ou bien alors tout de travers, je peux commencer et recommencer, sans cesse, en Jésus-Christ qui sait tout réparer et à qui, seul, appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire .....

 

Juin 2004

01/06/04 Tout est ajusté dans notre vie par Jésus-Christ pour notre salut et celui de ceux qui nous entourent. Croire et nous humilier du peu que nous faisons....

02/06/04 Pour palier à l’orgueil monstrueux du monde humain, les enfants de lumière de toutes les religions sans exception, doivent AVEC Jésus-Christ (sans oublier SA Mère Marie), d’une manière ou d’une autre,  vouloir vivre SON humiliation suprême, physique, morale et spirituelle. Mais tous (fussent-ils des chrétiens de haut niveau) n’ont pas accès à l’esprit des évangiles qui est refusé aux sages et aux savants. Quant à ceux , les simples et les petits, qui y ont accès par grâce, il leur revient de ne juger en rien et de se livrer pour ceux qui ne le veulent pas. Car le coeur du Christ, au centre de la croix, englobe tout....

Même l’âme la plus faible (c’est à dire la plus rebelle) et la plus insignifiante de quelque religion que ce soit, Jésus-Christ peut l’appeler à travailler, en esprit et en vérité, jusqu’à accomplissement total, à SON oeuvre de Paix ... Des yeux intérieurs ne pas chercher autre chose ...

03/06/04 Le Christ connaît les tenants et les aboutissants de SON Règne sur terre, les formes et les modalités qu’ IL veut et a TOUT POUVOIR pour employer, connaissant mieux que personne la nature humaine et connaissant SEUL le secret des âmes....

Quels que soient les événements, voir sans cesse en chacun comme en soi-même, le dos arraché, les poignets et les pieds étirés et cloués, la tête transpercée d’épines, la poitrine ouverte par la lance du DIEU-homme de la croix, Jésus-Christ, qui a voulu ainsi rétablir SON Pouvoir humble et Glorieux comme au ciel, volé par l’orgueil humain sur la terre,....

Pour trouver la plénitude de l’ Amour qui sauve tout, m’humilier jusqu’aux entrailles de la terre ne me suffirait même pas.... Aussi faut-il que je le fasse dans l’humilité et la douceur infinies du Coeur de Jésus-Christ. Car sans LUI je ne puis rien faire, pas même ce qu’ Il me demande ....

04/06/04 For everything, trust in God. Qu’AVEC TOI, je me livre, puisque TU T’es livré pour moi.

CHRIST a voulu par SA croix nous donner une image vivante de SA souffrance humiliante d’amour pour le monde. Quelle que soit notre religion, ne la boudons pas. Mais ce ne sont pas les sages et les savants de quelque religion que ce soit, même chrétienne, qui peuvent comprendre cela, mais les simples et les petits.....

Eucharistie, pain et vin: Par SES souffrances sans limite, Jésus a voulu fusionner SA chair trois fois sainte avec notre chair criminelle et maudite, dans une humiliation Divine sans aucune mesure ....

... Ne nous trompons pas. La Gloire de DIEU sur terre (et dans l’univers) c’est l’humiliation de SON ÊTRE , tout en étant reconnu dans SA nature unique..... Communions donc en esprit et en vérité.

05/06/04 Pour continuer SON Oeuvre, poursuivie avec soeur Josefa Menendez, le Coeur de Jésus se sert encore d’instruments les plus débiles et les plus misérables, comme Gabrielle Bossis, etc...

Si nous n’avons qu’un peu de piété sans acte, allons à l’Acte Pur, le Sacré-Coeur du Christ....

Une créature débile, jusqu’à bestiale, peut revivre sans cesse de la flamme de foi, d’espérance et de charité du Coeur de Jésus, si elle le veut, et retransmettre ainsi la vie d’amour qui accepte de s’humilier, autour de soi jusqu’au bout du monde ....

06/06/04 ... réparer avec le Centre de DIEU tous les temps perdus par notre faute. En Christ, je crois à l’anéantissement de DIEU en moi ....

"La souffrance est la vie de l’âme et l’âme qui a compris la valeur de la souffrance, vit de la véritable vie" (Josefa -St Jean), mais il y a des âmes si infimes qu’elles sont incapables de comprendre même leurs petites et continuelles souffrances, commencées et recommencées. Du reste si quelque chose déplaisait en elles à Notre Seigneur, elles seraient averties d’une manière ou d’une autre. Nul ne sait cependant sur terre s’il est digne d’amour ou de haine ....Se tenir à carreau .....

Dès SA naissance Jésus attendait SA croix et la désirait. Quand devant l’effrayante charge de l’annonce de l’ évangile, SA Mère aux noces de Cana, L’ a chargé, en plus pour nous de thaumaturgie, IL n’a pu éviter de lui faire entendre une plainte: " (cependant) ... MON Heure n’est pas encore venue ...!" .....

Au Christ crucifié, dans SA Volonté infinie de Livraison, appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire, non pas seulement parce qu’ IL est ressuscité 40 jours sur terre et élevé aux cieux, mais parce que c’est la condition unique pour les hommes orgueilleux du Royaume de DIEU sur terre.

 

07/06/04 Tout en Marie, femme des douleurs, reconnaître en DIEU le Règne, la Puissance et la Gloire de Jésus-Christ crucifié ..... pour la réunion des simples et des petits, âmes de rien et de lumière de toutes les religions, à qui peuvent être révélé l’esprit de l’évangile (dans le but que les mérites des souffrances de Jésus-Christ et de SES imitateurs puissent être recueillies par le monde entier).....

Union aux douleurs de la Mère, dans l’humiliation d’amour de l’homme-DIEU Tout Puissant ....

DIEU s’humilie en nous à des profondeurs que nul ne peut atteindre pour qu’à notre tour nous nous humilions en LUI dans la douceur de SON Amour et que notre orgueil viscéral (sensualité, cupidité, vanité) qui nous éloigne de LUI, s’anéantisse à jamais par l’union à l’amertume des souffrances sans mesure du Christ, si nous le voulons librement ....

08/06/04 La nature nous prend par son impérieuse beauté et aussi parfois par sa tendre douceur. Toutefois nous devons faire effort pour regarder plus haut à travers elle jusqu’à cette humiliation si douloureuse de l’amour de DIEU pour nous donner SA Gloire éternelle....

Lorsqu’on a pénétré l’esprit de l’évangile, il nous faut rendre témoignage de l’humiliation infiniment douloureuse de DIEU pour notre Amour. Mais nous ne pouvons pas témoigner de nous-mêmes, sans une union étroite et intime au coeur de Jésus, sinon nous serions vite emportés par la bourrasque orgueilleuse du monde et de nous-même, comme du démon (dans quelle que religion que nous soyons). Ainsi seul Jésus-Christ Trinitaire peut témoigner de LUI-MÊME sur nous, comme le soleil entrant dans une pièce, rend lumineux la poussière la plus grossière et la plus infime ....

Comme tout être humain, je ne suis que débilité bestiale d’orgueil (de sensualité, de cupidité, de vanité) MAIS j’offre cela (tout en m’efforçant de la combattre) aux souffrances infinies de Jésus-christ qui nous révèle l’humiliation d’ amour de DIEU pour nous ...

09/06/04 " Avant de donner la charité au monde, il est plus urgent de lui donner l’humilité"...St Vincent de Paul.

... Revivre pour la Gloire de DIEU et le salut du monde, d’une manière ou d’une autre, selon ce qui est donné à chacun: la Passion du Christ ....

10/06/04 DIEU a soumis SA Toute Puissance à SON humiliation temporelle infiniment douloureuse en SON Christ à cause de la révolte orgueilleuse humaine. Cela pour l’Amour de SA créature et l’inviter à la communion de SON humilité et de SA douceur pour l’éternité. Les petits et les simples, âmes de rien, qui comprennent cette essence de l’évangile doivent AVEC Jésus-Christ se livrer, sans juger d’aucune manière (tout le jugement est réservé au Christ), pour le salut des autres, sages et savants, esprits de haut niveau, même chrétiens, qui n’entrent pas dans cette intelligence......

11/06/04 .... AVEC les souffrances du Christ, dans le néant de notre orgueil, n’hésitons pas à embrasser par Amour l’ÊTRE de l’humilité et de la douceur de DIEU dès maintenant comme pour l’éternité .....

Si l’on veut comprendre le fondement de la spiritualité humaine et non pas noyer le poisson dans les détails secondaires, il faut tout simplifier. Ainsi l’on comprend que l’humain, par sa faute originelle, n’est qu’un fondement d’orgueil, néant librement dressé contre DIEU qui LUI dans SON Être n’est qu’humilité et douceur. On voit très bien, lorsqu’on accepte de sortir un tant soit peu de son aveuglement, la séquelle de cet orgueil dans l’amour-propre dont tous sont affectés à des titres variés et qui comprend l’exercice de la sensualité, de la cupidité et de la vanité. Selon que chacun de ces exercices peccamineux sera plus ou moins développé chez l’un ou l’autre on donnera à celui-ci des noms variés, jusqu’à confondre orgueil et vanité. Mais le sensuel est aussi orgueilleux dans sa chair que le cupide dans son esprit avide ou le vaniteux. Ne confondons donc pas l’orgueil viscéral de l’homme avec des attitudes qui n’en sont que la conséquence. Les sages et les savants, les esprits forts de tout poil, voudront définir ces termes pour mieux, en fait, en évacuer leur responsabilité. Les simples et les petits, les âmes de rien se contenteront d’en saisir la signification profonde, pour vivre de l’esprit, par la vie et la Passion de Jésus-Christ qui seul donne la pleine guérison, mais toujours commencée et toujours à recommencer .

Pour les âmes de rien, que dans la gestation du sombre utérus engrossé qu’est l’univers, la Volonté de DIEU se fasse comme au Ciel. L’humble sensibilité infinie Divine veut en effet, par les souffrances du Christ, féconder notre orgueilleuse grossièreté informe humaine ....

.... Le mal n’est que l’épreuve du Bien.... Remercions DIEU de n’être toujours éprouvé qu’à la hauteur de notre faiblesse. Mais surtout quelles que soient les conditions de l’épreuve qui nous est destinée, humilions-nous en ......

L’Église catholique est l’église des saints et est faite pour eux dans toutes ses structures... Comprenez donc bien ......

..... Communier sans cesse à l’incommensurable douleur, dans notre univers, de l’humiliation Divine ... En effet dans le temps, DIEU, humble et doux de coeur, nous mendie l’offrande de SON humiliation d’ Amour pour nous.... L’humilité et la douceur certes à offrir, mais pas la nôtre, celle du DIEU de Jésus-Christ .....

12/06/04 Ce que DIEU nous offre, c’est d’accepter, douloureusement dans le temps, l’humilité et la douceur de SON ÊTRE d’ Amour .... Bien qu’ IL ne nous doive rien, IL nous en demande pardon, ayant avant tout un impérieux besoin de notre bonheur, par les souffrances sans mesure de Jésus-Christ et de SA mère Marie ....

Où sont-elles les âmes de rien qui puissent me comprendre? Faut-il me taire?! Mais Jésus est le maître du monde. LUI sait ce qu’ IL veut ..... nous accueillir dans l’humilité et la douceur d’ Amour de SA Gloire Éternelle, en l'engendrant par SA Passion et SA résurrection dès ici-bas.

Par le coeur de Jésus, remplis de la plénitude de TON humilité et de TA douceur, fondement de l’amour, notre abîme d’orgueil et de dureté, fondement de la haine. Que les âmes de rien de toutes religions puissent recevoir ce message .....

13/06/04 DIEU est plus que Miséricordieux. IL est humble et doux par essence d’ Amour. C’est là que le bât blesse l’homme dans son orgueil viscéral, DIEU s’offrant à lui pour être accepté et à travers la souffrance se L'unir pour une éternité de jouissance .....

14/06/04 Ce que nous appelons le mal contre lequel nous avons à combattre ou à fuir jusque dans la souffrance n’est que la conséquence de l’humilité et la douceur Divine comme de notre orgueil et notre dureté. C’est pourquoi si nous avons toujours à lutter, nous n’avons jamais à juger (sauf évidemment, autant que nous le pouvons pour l’ordre social) , le seul mal véritable étant de ne pas reconnaître EN ACTE l’humilité et la douceur de DIEU comme ce que nous sommes...

... Cet anéantissement de TOI, Maître et Seigneur, si douloureux en chacun de nous pour nous donner la Vie, nous qui n’en avons que le mirage, que nous le contemplions et y communions sans cesse en tous comme en toutes choses....

Jésus nous recouvre de l’oripeau sanglant qu’on lui avait mis comme manteau royal, la tête couronnée d’épines, un manche à balais comme sceptre pour le montrer à la foule.... Pour les âmes de rien, l’union d’amour sans cesse commencée et recommencée dans un enfoncement toujours plus profond à cet anéantissement Divin, est le chemin royal qui mène à la croix, salut des âmes comme du monde et Gloire de DIEU..... Mais c’est TOI qui sais comment, dans la lutte, cette union doit se réaliser pour chacun d’entre nous ....

DIEU propose SON humiliation, IL ne l’impose pas; à nous de choisir librement d’être englobé. Il n’y a pas de témoignage plus puissant du salut de Jésus-Christ.

15/06/04 .... inclue dans TON humiliation, TU peux commencer à la signifier de la manière qui TE convient ...... la nôtre, la mienne infime et la TIENNE infinie, se transformant en éclatement de Gloire dans l’ éternité .....

....Travailler AVEC Jésus (et Marie comme avec les saints) de toutes ses forces pour la libre humiliation incommensurable d’amour de l’humanité toute entière, en communion de l’humiliation Divine d’ Amour ... Mes raisons particulières n’en sont-elles que de l’imagination? (Cf tout le site www.f-v-m.net) ..... Mais de toute façon l’ Église entière en a besoin pour l’universalité de la sauvegarde éternelle des âmes et la Gloire véritable de DIEU .... Dans ce cadre l’humiliation conduite à la souffrance, à l’humilité et à la pauvreté d’esprit nécessaire au salut d’amour. Cependant aussi nécessaire que cela soit, nous ne pouvons le réaliser en plénitude en dehors de l’humiliation sans mesure du Christ Trinitaire....

16/06/04 À travers tout ce site internet que j’entretiens, c’est d’une forme ou d’une autre, l’annonce au monde qu’il va falloir qu’il choisisse, se trouvant au pied du mur entre l’ AMOUR ou la HAINE. Deux camps irréductibles. Mais les tenants de l’ Amour doivent donc comprendre que Jésus-Christ , chef de l’amour, possède la Puissance de DIEU pour incliner l’humanité, pour le temps qu’ IL voudra et celui de notre pénitence, à s’inclure dans le camp de l’ Amour. Cependant même si ce temps devait durer très longtemps, il nous faudrait penser aux fidèles de l’ Amour qui vivront sous l’antichrist, promoteur de la haine et qui n’auront plus aucun point d’appui de leur foi autre que l’Esprit Saint et prier intensément pour eux. Il reste que le combat pour asseoir le règne de Jésus-Christ est crucialement en cours.

..Tout est voulu ou permis sur terre par DIEU pour l’épreuve de l’amour qui repose sur l’humilité et la douceur Divine ... Rien d’autre ne compte ....

17/06/04 en CHRIST et en Marie ... n’être qu’à DIEU et DIEU en moi n’être qu’aux autres .... C’est là tout mon secret .....

.... C’est TOI qui me peut en TOI .... comment devant cette humiliation d’amour demandée à l’humanité entière à commencer peut-être par le monde scientifique, ne pas me l’appliquer d’abord à moi-même comme devront le faire tous ceux qui me suivront....

..... Une oeuvre aussi insignifiante soit-elle, et c’est la plus sûre aux yeux de DIEU, prend sa valeur par le sceau du Christ-Roi qui y est apposé....

18/06/04 Où irais-je donc, moi?! .... descends ,Ô mon âme, descends encore et toujours plus bas, jusqu’à l’humiliation sans mesure infiniment douloureuse et aimante du coeur de Jésus ...

19/06/04 Résumé de l’état d’esprit du site www.f-v-m.net à ce jour:

Après mon baccalauréat philo royalement manqué à ma plus grande satisfaction puisque j’y avais exposé ma pensée la plus chère sur le phénomène de la lumière mais ce qui était malgré tout un "hors-sujet" manifeste, inscrit à l’école des Bx Arts de Paris, section sculpture, je travaillais, contrairement à ce que les études nous incitent à faire, plutôt à alléger ma mémoire de tout ce qui aurait pu empêcher la contemplation infuse de la Vérité. Quelques années après ma conversion brutale, je me suis donc trouvé avec ce phénomène de sciences purement intuitives, puis, continuant le développement que cela engendrait, je me suis retrouvé avec les intuitions également sensitives d’une nouvelle philosophie, unissant les trois données de base de la métaphysique. J’en arrive maintenant, à l’âge de 80 ans (!), à être poussé à leur réalisation. En science j’ai été amené à publier le 21 Mai dernier le procédé que je juge définitif pour la vulgarisation de la photo et du cinéma en relief stéréoscopique. La publication de ce procédé dont je ne doute pas du reste et dont l’impact social sera forcément important servirait entre autre à confirmer la réalité de mes intuitions scientifiques.

D’un autre côté la nouvelle philosophie-métaphysique nécessaire à l’élaboration dans les sciences de l’ "intégrateur de puissance" doit inclure aussi la théologie. De sorte que nous ne pourrons plus avoir des théologies catholiques séparées de la philosophie extravertie (St Thomas d’Aquin) ou intravertie (St Bonaventure) et des théologies opposées des purs esprits en dépendant. Mais cette nouvelle métaphysique unitaire , fondée sur le Principe de Contradiction Divin, immuable et toujours en mouvement vers le Bien, (confirmant les théologies similaires de Thomas d’Aquin et Bonaventure mais unissant leurs concepts différents des purs esprits) sera forcément aussi une théologie intégrale. Cette énormité ne peut plus reposer sur la raison comme précédemment toutes les philosophies ont fait, mais en quelque sorte étant "fidéiste", pour employer un mot approximatif que nous connaissons, elle devra reposer UNIQUEMENT sur la parole transcendantale d’un homme. De plus, dépassant les fondements de la raison, elle serait fragile et réversible dans son choix: ou l’amour ou la haine, ou le Bien ou le mal, ou l’orgueil ou l’humilité, etc... Il n’y aura donc pour l’instaurer que la parole de deux hommes transcendantaux ou bien Jésus-Christ ou bien l’anti-christ.... C’est devant ces faits que j’ai hésité jusqu’à présent et plutôt cherché à comprendre dans mon journal spirituel la réalité de la puissance du Christ dès cette terre, allant jusqu’à pouvoir obtenir AVEC LUI l’humiliation amoureuse de toute l’humanité.....

Poussé par l’esprit j’ai à m’engager, si je dispose des moyens nécessaires, après un petit pas de réalisation dans la science avec la stéréoscopie, dans cette nouvelle unité philosophie-théologie débouchant sur la science du futur. Pour ceci il est bien nécessaire de comprendre que ce ne sont pas les choses importantes aux yeux des hommes qui le sont aux yeux de DIEU mais plutôt au contraire toutes celles qui sont infimes dans la vie de tous les jours. C’est là mon combat incessant, avec Jésus et Marie.

La pureté et la force de la foi s’exprime à Gethsémani. Aussi faut-il user des vifs sentiments de foi qui sont accordés à notre faiblesse, avec de très grandes précautions et contempler sans cesse la vérité de la Passion de Notre Seigneur .... Jusqu’où es-TU venu me chercher Seigneur Jésus?!

20/06/04 ... au milieu des tentations, très ciblées pour moi, ne chercher avec Jésus-Christ et Marie que le Règne de DIEU sur terre comme au ciel, en esprit et en vérité, sans me tromper sur ce qu’il faut entendre par là ......

21/06/04 .... contemplant sans cesse l’humiliation douloureuse de la Passion dans la vie de Jésus, ne prendre de repos que dans la joie hors nature, véritable paix, du Christ ....

.... Qui dira avec Jésus-Christ, en esprit et en vérité, l’humiliation aimante et douloureuse de DIEU...

22/06/04 ... Ne chercher en tout que l’ Éternité, demeure de DIEU, d’où découle dans l'espérance et la foi les bienfaits quels qu’ils soient, sur la terre .....

Nous sommes comme des petits rats qui désireraient voler et qui demanderaient à un aigle ami de les prendre dans ses serres. Mais s’il nous arrivait de croire, étant dans les hauteurs, que ce sont de nos propres ailes que nous y arrivons, l’aigle ami pourrait avoir vite fait de nous détromper. Ainsi pour le fidèle est Jésus crucifié et ressuscité qui a seul les ailes de la vie et de la vérité et qui nous porte de ses ailes puissantes dans notre incapacité congénitale.

Des grâces il faut aussi recevoir avec l’aide de Jésus et Marie l’épreuve de Vérité.... Il n’est pas donné à tout le monde, fut-on un chrétien de haut niveau, d’entrer dans l’esprit de l’évangile mais seulement aux tout-petits, aux âmes de rien, qui, elles, doivent se livrer pour les autres, sans juger..

23/06/04 ... Plus on est haut, plus on est bas ....

La Vierge Marie, conçue sans le péché originel, a cru sans mesure à l’humilité et à la douceur de DIEU. Aussi a-t-IL pu se manifester pleinement en elle, par SON incarnation, SA Passion et SA résurrection .

....L’humilité et la douceur infinies de DIEU, une seule chose, s’est donc manifestée dans le nom de Jésus à travers SON Église, déformé et blasphémé cependant dans les âges par ce que nous sommes. Car LUI seul peut témoigner en nous de LUI seul ....

...Règne par TON douloureux, humiliant et aimant témoignage, jusqu’en cette âme qui T’aime et veut faire pénitence, témoignant, en étant fidèle, de TON témoignage. En effet DIEU seul peut témoigner de l’infini de SON humilité et de SA douceur face à l’orgueil et à la dureté viscéraux de l’être humain. ....

24/06/04 .... et nous, nous ne voudrions pas être soumis à l’épreuve?!... Dans la grâce du Christ, avec Joseph et Marie, enceinte de l’Esprit Saint, marchons hardiment .....

... Dans la trajectoire de la Providence sur notre terre, ce qui compte, c’est l’adhésion d’amour d’une âme infime qui peut y être apportée et rend gloire à DIEU ...

.... En moi, TU as voulu descendre jusqu’au plancher de l’humanité. ... Que donc TON oeuvre d’amour se fasse jusque là.....

25/06/04 La matière n’est que l’anéantissement temporel et quantitatif de l’ Esprit Divin qui sont contradictoires en eux-mêmes. C’est pourquoi la science pour orienter en elle-même ce Principe de Contradiction a besoin d’un homme-DIEU, d’une parole irréfutable, qui lui en indique le contenu physique (intégrateur ou anti-moteur), moral (humilité ou orgueil) , spirituel (amour ou haine).....

J’aimerais mieux être à mille lieues plutôt que d’avoir à écrire cela. Mais l’humanité arrive à échéance et DIEU veut d’elle la liberté de choix intégral. Et Jésus-Christ veut sauver celle-ci du propre piège destructeur de son orgueil jusque dans sa chair. La science devra donc avec le monde entier s’incliner devant LUI et renoncer désormais à toutes autres recherches même si elle en est tenté (Auguste Comte en avait eu l’intuition. Teilhard de Chardin ne l’a pas eue, entendant, dans sa foi, la fusion unitive du monde avec DIEU, comme ne pouvant être effectivement que seulement Christique, excluant toute autre hypothèse de rupture).

26/06/04 ... Pour donner Jésus, il faut se livrer tout entier et sans condition à LUI. Car LUI SEUL, Trinitaire, a le pouvoir de SE donner ......

27/06/04 Christ donne au monde les connaissances et les réalisations nécessaires à son progrès, à travers les individus programmés qu’ IL veut. Pour nous, les âmes de rien, nous devons faire attention , quels que soient les événements ou non-événements qui puissent nous arriver, à ne pas sortir de la douce humiliation d’amour de Jésus-Christ et de Sa Mère, indispensable à notre guérison comme à celle de l’humanité, pour le temps et pour l’éternité...

Jésus a commencé et recommencé sans cesse, sans jamais fauter. Nous nous fautons presqu’à chaque pas mais comme LUI et avec LUI nous avons à commencer et recommencer à chaque instant....

..... avec si peu de notre orgueil rabaissé, nous pouvons rendre Gloire à DIEU dans SON humilité et travailler ainsi au salut des âmes et du monde  ...

28/06/04 ..... L’antichrist n’aura pas d’intuitions scientifiques plus vives que je n’en ai eu, même si par hasard et le hasard n’existe pas, elles étaient reçues sur un terrain intellectuel plus approprié. Mais il comptera sur lui-même plus que sur l’Esprit de DIEU et entraînera ainsi l’humanité sur la voie de la perdition définitive de l'univers. Il faut cependant prier malgré tout pour son salut comme pour le mien..

.... Aussi infime soit-on, notre lutte a autant d’importance pour l’humanité comme pour DIEU que celle de Jacob avec l’ange (Ge 32-30).....

Dans SON Amour, DIEU de SON Éternité et de SON Infini s’est rabaissé jusqu’à la temporalité et la quantativité de l’univers pour atteindre le paroxysme de SON humiliation en l’être humain révolté. Communions sans cesse, dans la joie de SA Paix, même dans la souffrance, à cette humilité et douceur universelles révélées par le coeur de Jésus-Christ...

29/06/04 ... La division de l’humanité en deux camps, annoncée par Jésus-Christ, doit être prise en charge courageusement par les petits et les simples, les âmes de rien, à qui il est donné de pénétrer l’esprit de l’ Évangile, dans une livraison intérieure généreuse d’amour pour les autres .....

... Nourris-nous, Seigneur, de TON infinie humiliation d’Amour, pour qu’à notre tour nous puissions en nourrir les autres, même ne le sachant pas. Car en ceux qui TE veulent, TU fais fuir tout ce qui n’est pas TOI ....

30/06/04 ... Dans la douceur de l’humilité Divine, comprenons que le but avant le but est la souffrance, choisie par DIEU, qui soit unie à Jésus-Christ. Que ceux de toutes religions à qui il est donné d’en avoir la pensée, se livrent pour les autres...