Avril 2002

02/04/02 Hormis dans Ses transfigurations, Jésus-Christ n'a jamais fait sur terre l'ombre de sa volonté propre, malgré la souffrance engendrée et quelle souffrance!

03/04/02         en acte...      la Souffrance ET la Gloire du Christ....

05/04/02 Le Christ veut, de moi d'abord avec la communion à Ses souffrances et à Sa Gloire, et de tous ceux de toutes religions qui ne rejettent pas son enseignement, comme du monde entier ensuite, l'impossible. .. Mais tout est possible à Dieu, à la seule condition de LUI offrir notre impossibilité....

07/04/02 La violence et la Puissance de la Miséricorde Divine, qui veut pour nous la Gloire éternelle, dépasse de loin tout ce qui se peut imaginer. CROIRE en s'humiliant dans l'espérance et l'amour....

08/04/02 ...Ce misérable corps, effroyablement torturé et couvert d'immondices, c'est Dieu. Qu'y a-t-il d'étonnant après cela que, dans Son humiliation Souveraine, il puisse LUI arriver de choisir aussi sur terre pour Son service, ce qu'il y a de plus répugnant et de plus misérable. Peu le comprennent.

L'humiliation douloureuse ou glorieuse du Fils, que nous devons avoir présente en toute circonstance de notre vie, nous emmène infailliblement à la plénitude de l'amour du Père et à Sa gloire. Car Dieu a pris sur LUI, par la foi que nous devons avoir en SON Messie, l'orgueil damnable dans lequel est tombé SA créature.

10/04/02 Voie du Christ et de Ses enfants: humiliation d'amour et joie de gloire...  Qu'elles deviennent réalité en chacun.

12/04/02 Contre-balancer, avec Jésus-Christ, l'esclavage du monde au temporel... La souffrance et la gloire source de joie...

15/04/02 En s'efforçant d'y communier, offrir sans cesse aux souffrances indicibles de toute la vie du Christ et de Sa passion , les tordus, les malfrats de toutes les religions (dont je suis) , les laissés pour compte des sociétés et des nations, en un mot les raclures du monde dont personne ne voudrait.

17/04/02 En toutes circonstances, aussi hideux que l'on puisse se constater, garder, à tout prix, les yeux fixés sur les souffrances nues et absolues de Jésus et Marie. Elles débouchent sur la Gloire Éternelle.

18/04/02 En Christ, communier à l'humiliation Divine.

20/04/02 Dieu en Son Fils a assumé tout le poids de l'humiliation que nous LUI infligeons et que nous LUI devons. C'est LUI qui accomplit notre pénitence.

Être témoin de l'humiliation Divine qui d'amour génère et régénère l'être humain.

21/04/02 C'est l'adhésion de foi en la Puissance de la croix de Jésus-Christ qui donne la force de témoigner de l'humiliation amoureuse Divine et d'y communier pour la Gloire de Dieu et le salut du monde. Car l'être humain de lui-même n'est qu'orgueil et incapacité.

27/04/02 Il faut bien comprendre que toute l'horreur du mal, sous toutes ses formes, provient de l'orgueil d'amour-propre de l'être humain. Sans quoi, l'on n'entend rien au fond de l'histoire humaine. Le prodigieux et principal cadeau du ciel, provient de cette incarnation du DIEU juif en la personne de Jésus-Christ, de Sa vie, Son enseignement, Sa mort, et Sa résurrection de 40 jours suivie de Son ascension dans l'éternité. Elle offre à l'homme la disposition à s'humilier pleinement (intérieure et extérieure) qui est le fondement de l'amour mutuel, humain et Divin, temporel et éternel d'un bonheur sans fin dépassant les limites de ce que l'on peut imaginer...

En réalité, comment peut-on croire que Dieu veuille descendre aussi bas!?...
CROIS seulement, toi, ô mon âme.

29/04/02 Nos mesquineries empêchent de connaître les magnificences de notre Dieu. Confions ces mesquineries de toutes sortes à la croix du Christ pour y être clouées sans cesse et à jamais.
Chercher ainsi les "douces et agissantes vertus" (C.de Sienne) qui sont mises à notre disposition et dont le Christ nous demandera compte au jour du jugement.

Dépassant toutes les magnificences, sans nombre, de Dieu, la magnificence du pardon de l'amour à chacune de Ses créatures humaines, quelle qu'elle soit, créée, rachetée et , si elle le veut, sanctifiée. Magnificence de ce pardon à contempler en tous, en commençant par s'humilier soi-même....

Mai 2002

03/05/02 Ne jamais se départir d'un regard unique et constant sur l'humilité souffrante d'amour et de pardon du Dieu d'Israël en la vie de Son Christ.

05/05/02 Cœur vivant d'amour, infiniment doux et humble, enchâssé pour nous dans la souffrance pardonnée: Tel se nomme le centre de Dieu.
07/05/02 Le Christ veut pleinement témoigner de LUI-MÊME (amour, doux et humble de coeur, autant que plénitude d'Être et néitude [ inverse de plénitude ] de néant) en chacun de nous, selon sa hiérarchie et sa liberté.

09/05/02 Qu'est-ce qui peut amener Dieu aussi bas, sinon entre toutes choses l'Amour gratuit? Mais qu'à combien de sauces mettons-nous ce nom!
"Nihil, nié..." s'anéantir dans le Christ, parfait néant ET être parfait.........
Le long regard de Jésus-Amour de l'être au néant......

10/05/02 La VIOLENCE de l'Amour de Dieu dans Son humilité, qui la dira..... Chercher et trouver.....

11/05/02 La Toute Puissance de l'humiliation d'amour donne vie à la libre communion des esprits.

12/05/02 Pour aimer la souffrance en notre nom tout en en ressentant la gène, il faut ou avoir l'esprit tordu ou aimer Jésus-Christ et les âmes plus que soi-même.

Le Christ, Messie universel, a voulu se révéler au monde, à travers les faiblesses immenses et innombrables de Son Église. Comme nous devons l'aimer et la servir telle qu'elle est et tels que nous sommes!

13/05/02 Contemplant la chair torturée et meurtrie de Dieu incarné, pardonnant l'impardonnable, quel pardon dois-je donc donner à mon tour?!

Toute la douleur de l'univers, célébrant l'humiliation amoureuse, de Dieu, se trouve résumée en la vie d'un homme, Jésus-Christ.

15/05/02 A la fragilité inouïe de l'âme, le Messie universel, Jésus-Christ, révèle l'humble Toute Puissance de Dieu et Son pardon d'amour. Prier et se sacrifier pour que l'Église catholique en prenne tous les jours une conscience plus aiguë pour l'annoncer sans restrictions au monde des religions.

16/05/02    Structure de combat  dans "LUI et moi" de Gabrielle Bossis , tome I, Jésus parlant:
"Nourris le monde de tes souffrances (de la plus infime -du plus petit agacement- à la plus grande) ; c'est ainsi que tu seras MON épouse."
"Ne ME  laisse pas sans tes souffrances; elles aident les pécheurs (du monde entier et de l'Église en particulier qui ne compte que des justifiés )."
"JE cherche des souffrances (aussi minimes soient-elles) qui veuillent s'unir aux MIENNES (nues et absolues)."
"toi tu n'es rien; que ce rien soit MIEN"....

18/05/02 Tout est péché en l'homme, hormis le pardon que Dieu lui en donne et qu'il doit valider sur autrui.

19/05/02 Jésus sur la croix accomplissait la rédemption. Marie au pied de la croix avec Saint Jean et les Saintes femmes présentes commençait à en appliquer les mérites à tous.

20/05/02 Avec Marie, St Jean, tous les saints et saintes au pied de la croix, unir nos infimes inconforts, à l'abîme sans fond des souffrances du Christ, dans un même pardon.

Même une âme la plus grossière qui soit, peut être transformée par Jésus ne serait-ce qu'au dernier moment de sa vie sur terre. Mais à une telle âme, qui peut vivre intérieurement comme une autre ou même plus qu'une autre, il est interdit de juger qui que ce soit et de prendre une place qui ne serait pas la sienne.

21/05/02 ADORONS la Toute Puissance du sacrifice de Jésus-Christ, en comprenant bien que les desseins de Dieu ne sont pas forcément nos desseins...

22/05/02 Pour toutes les religions, la souffrance est stérile ou ne sert qu'à soi-même, seul le Christ enseigne que la moindre souffrance (même le plus petit inconfort) unie aux Siennes, sert au salut de l'humanité entière comme à notre propre salut.

24/05/02 C'est la parfaite et libre offrande d'Amour à Son Père comme à nous-mêmes qui a maintenu Jésus-Christ dans les souffrances indicibles de ses différents états (embryon, enfant, adolescent, homme, mission, Passion) sur terre.

27/05/02 Le Christ a laissé à Ses ouvriers (petits ou grands) le soin de la répartition (visible ou invisible) de Ses mérites et de Ses souffrances pour le salut des âmes du monde entier.

29/05/02 Dieu a incarné Son humiliation face à Sa créature: Dieu a incarné Son Amour.....

30/05/02 Tout est Dieu, hormis le péché: Dieu en a voulu un centre, c'est le cœur doux et humble de Jésus-Christ, enserré par les plaies de Sa croix.

Juin 2002

02/06/02 la multiplicité des paroles ne fait que cacher, l'unique chose nécessaire qui dépasse toute parole.
Je me demande parfois, si je n'en avais pas eu la preuve, l'intérêt de ce journal?

L'Incommensurable, Principe de contradiction à la fois Être et à la fois néant dans un mouvement perpétuel vers le Bien, devra apparaître ainsi aux scientifiques. Tout est dans les mains du Seigneur. Agissons en conséquence....

03/06/02 Dès que nous avons compris le sens ultime de la vie sur terre, offrir par avance notre propre agonie unie à Celle Rédemptrice de Jésus-Christ dont nous avons à appliquer (même d'une manière infime) les effets aux âmes et au monde.

04/06/02 Le Renoncement de Jésus est renoncement à LUI-MÊME, à Son Origine et à tout ce qui L'entoure .... Qu'au moins les quelques heures qui nous restent à vivre sur terre LUI soient complètement livrées.

08/06/02 Mon Dieu, mon Seigneur et mon Tout: Dieu est toute chose, tout être et au-delà de tout. Les souffrances du Christ sont le ciment de l'Univers et des Cieux. L' Esprit Saint coordonne l'impossible nécessaire. Le cœur d'Amour Divin (cœur du Christ environné de celui de Marie et inséré dans la croix) en est le centre.

11/06/02 Les paroles consolantes et fortifiantes des écrits de "LUI et moi" pour les âmes qui ne sont rien..... A notre tour, consoler.....en regardant les souffrances absolues d'amour humble de Jésus-dieu.

13/06/02 Jésus Christ a vécu constamment Sa déréliction finale, en sus de Ses divers états humains, depuis Son incarnation jusqu'à Sa résurrection. Vivons donc constamment en fonction de nos différents états de vie, notre agonie terminale à venir, agonie qui peut racheter toute une vie de relâchement et de révolte...

14/06/02 Face à l'humilité Suprême de Dieu, l'orgueil de la créature serait irrémissible sans l'Amour incarné que nous célébrons dans la vie et l'enseignement de Jésus-Christ qui nous ouvre à la possibilité de la parfaite disposition à s'humilier.

"Plus que de charité, c'est d'humilité dont le monde a besoin (St.Vincent de Paul)." L'Amour Divin de Jésus-Christ cherche à l'y amener en plénitude.

16/06/02 Le cœur de Jésus et Marie enserré dans la croix vivante de Jésus-Christ (qui inclue toutes les souffrances passées, présentes ou à venir des êtres humains) nous donne la paix éternelle dès ici-bas si nous nous y unissons sans cesse.

17/06/02  A travers tout, DIEU Seul, en Son Christ Jésus, dont les souffrances sans mesure broient nos iniquités sans cesse renouvelées, pour nous unir à Son cœur dès ici-bas et pour l' éternité.

18/06/02 Les souffrances de Jésus-Christ brisent sans cesse notre révolte continue.

20/06/02 Être transparence de Dieu, sans rien savoir...

26/06/02 Non, on ne peut pas comprendre la bonté incommensurable de Dieu et Sa Miséricorde infinie, tant qu'on n'accepte pas un minimum de disposition à s'humilier et donc aussi à relativiser les choses temporelles.

Il ne faut pas avoir peur des souffrances indicibles du Christ (et de Marie) car entre elles et les nôtres il y a toujours Son cœur, même s'il arrive parfois que nous ne le sentions pas. Au contraire unis aux mérites sans limite de ces souffrances contemplons-les avec avidité. Elles sont la Gloire de Dieu et le salut du monde.

Reconnaître avec le Christ ce que nous sommes...
Regretter avec LUI ce qu'il en est....
Réparer avec Son cœur ....

La blessure du cœur de Jésus guérit l'abîme de notre révolte.

Peut-être en effet que tout peut avoir une explication rationnelle , mais justement ce qui est demandé à l'être humain c'est d'en faire un acte gratuit de confiance en Dieu, par la foi l'espérance et l'Amour-saint en quoi réside le mystère par excellence de l'humble Toute Puissance d'Amour Divin.

Le cœur de la Vierge Marie depuis Son Immaculée conception jusqu'à Son Assomption a toujours été lié à l'offrande du Christ. Avec lui nous seront plus parfaitement unis au centre d'amour Divin.

Avec Jésus, pour bien comprendre la loi d'Amour, à la quelle ceux de l'Ancien Testament ne pouvaient atteindre, il faut contempler, avec Marie, sans se lasser l'enseignement, la vie et la résurrection du Christ. On comprendra alors pourquoi, pour apaiser la révolte du monde comme la nôtre, plus l'on souffre uni au Messie, plus on sert l'humanité.

Demandons, quand la souffrance est là, quoique on souffre toujours "mal", que Jésus nous apprenne à "bien" "mal souffrir", pour la plus grande Gloire de Dieu et le salut du monde.

29/06/02 Revêtus en esprit par la robe pourpre du sang de Jésus-Christ, qui anéantit notre révolte, nous sommes unis à l'Église Sainte. C'est d'Elle que doit venir l'enseignement de la plénitude du Messie.