16/02/04 Lorsque nous avons avec Jésus-Christ cette familiarité qu’ IL désire tant, paraissant aller jusqu’à la mendier, en LE servant dans notre corps (partageant notre nourriture quotidienne, etc...) ou dans le prochain, n’oublions pas cependant qu’ IL est en même temps le DIEU Tout Puissant. Beaucoup, c’est vrai, LE reconnaissent dans SA Toute Puissance et bien peu dans SA douce humilité amoureuse et c’est pourquoi le Christ nous dit que les blasphèmes concernant SA personne seront pardonnés, désirant avant tout que chacun entre dans SON intimité. Il n’en faut pas moins toujours considérer SA mort sur la croix et SA résurrection, pour maintenir cet équilibre fragile pour nous entre humilité Divine ET Omni Puissance....

extrait de lettre à roger:

Comprends bien, le Seigneur donne à ses enfants "mystiques" des grâces sensibles même extrêmement violentes et suaves, comme celles que j’ai encourues.... Mais cela sans aucun mérite de leur part autre que celui de les recevoir. Ne t’étonnes donc pas de te retrouver malgré cela au plus bas niveau d’indignité. Car après avoir reçu ces grâces "souvent apparemment peu ordinaires" il faut savoir s’abaisser, avec les abaissements du Christ, plus qu’aucun autre et surtout chercher à renoncer à soi-même en toutes choses de telle sorte que si nous avons à parler de ces grâces et même à en demander la signification c’est au Christ seul qu’il faut nous adresser, soit directement à LUI soit, si c’est possible, par le truchement de prêtres, de frères ou de soeurs, comme tu as bien fait de le faire... Dans mon site, comme à toi, c’est au Christ que je m’adresse, sans savoir même si mes intuitions de 1963 serviront à quelque chose ou non.... Nous devons avoir par dessus tout un but qui est d’annoncer pour SA créature, l’amour infini de DIEU fondé sur SA douceur et SON humilité et inciter celle-ci à y répondre ne serait-ce que pour son bien....

17/02/04 À propos des intuitions de 63: Comment peut-on envisager une évocation scientifique authentique de la puissance du Christ, sans vouloir arrêter là les recherches une fois pour toute car le danger est irrémédiable pour l’humanité de passer outre?....

Avec Marie, nourrissons-nous des souffrances rédemptrices infinies de Jésus-Christ, de celles en particulier qu’ IL a souffertes pour chacun de nous durant SA vie sur terre, pour qu’à notre tour, en LUI, nous puissions nourrir nos frères de SON Amour....

18/02/04 ..venir et revenir... DIEU seul, dans SES bienfaits (heureux ou malheureux, ordinaires ou extraordinaires....) Et dans l’humilité et la douceur infinies de SON centre d’Amour, tel qu’ IL nous l’enseigne en la vie de SON Christ.... Car DIEU seul a besoin de chacun d’entre nous, en LUI-MÊME ou LUI-MÊME dans le prochain. Tout le reste est péché....

.... néant créé libre et révolté mais cloué librement au néant avec la chair du Fils de l’homme crucifié pour ressusciter dans la gloire de SON Être Trinitaire....

19/02/04 Quelle que soit notre situation intérieure ou extérieure, il ne faut jamais quitter des yeux de la foi, les souffrances du Christ. Ce sont elles qui éteignent les flammes vénéneuses de l’esprit de la terre (révolte de la chair, du monde et du démon) qui seraient en nous ou autour de nous (même dans les choses les plus pointues). Si les douleurs de la croix nous sont trop pénibles à porter, les regarder dans la Gloire du ciel..... DIEU seul, en LUI-MÊME, ou, LUI-MÊME dans SES créatures.

20/02/04 Par SES souffrances, DIEU-Christ en nous comme nous en LUI .... Avoir compassion des petites âmes mystiques qui reçoivent déjà sur terre des prémonitions de la vie du ciel (quelquefois extraordinaires) et qui pourtant, comme toute âme humaine, y mettent de leur part, même sans s’en rendre compte, des obstacles pour l’union à l’humilité et à la douceur du centre de DIEU, coeur de SON amour pour eux et pour ceux dont ils ont la charge...

Qu’avec TA joie, je me livres joyeusement à TOI pour appliquer TON salut, comme TU le désires. C’est la foi dans les souffrances du Christ qui permet l’anéantissement de notre révolte.

21/02/04 ..... Avec les souffrances du Christ, donc, tout abandonner pour DIEU seul, en LUI-MÊME ou LUI-MÊME dans les autres. Il y va du salut du monde..

Car DIEU c’est nous, et, nous c’est DIEU.... et les "enfants" c’est encore TOI....

22/02/04 OUI, c’est la foi au Christ Trinitaire, à SES souffrances infinies vécues par amour qui seule est capable de briser notre révolte à la racine...

23/02/04 Tout est Temple de DIEU hormis le péché. Heureux ceux qui veulent entrer dans la demeure du Seigneur! En effet les chrétiens en ont reçu la révélation dans à la fois SA Toute Puissance et en même temps dans SON humilité. Mais il ne suffit pas d’en avoir reçu la révélation, encore faut-il la vivre en esprit et en vérité. Car le monde, jusque dans ses sciences profanes, va être affronté à ce dilemme.

Quand on voit le gouffre qui sépare ce qui est mondain, de la révélation du Christ rédempteur, on peut être stupéfait.... Mais il suffit de nous regarder nous-même, sans trop de complaisance (?!) avec un peu d’acuité, pour comprendre l’abîme de Miséricorde dont DIEU a besoin vis à vis de cela et croire à la conversion possible du monde dès maintenant, tout au moins pendant une période qui dépendra de sa manière de faire pénitence.... Il faut donc obtenir de toutes les âmes qui en ont une sincère préoccupation, un accroissement de ferveur, consistant en une confiance accrue et claire dans l’enseignement et les souffrances du Christ Trinitaire, vécues par amour pour nous, comme dans SA résurrection, ce en quoi consistera leur pénitence...

..... Cette brûlure de TOI-Amour qui, par TES souffrances rédemptrices, brûle jusqu’à l’infini de notre centre ....

4e semaine février 2004