3e semaine février 2007

24/02/07 condition ....

Le Christ-conscience S’est incarné en Jésus pour les pécheurs et non pour les innocents, mais pour les pécheurs qui reconnaissent leur faute et s’en humilient. Comment le Pape lui-même ne se reconnaîtrait-il pas comme le dernier des pécheurs? Sinon que pourrait faire le Christ pour lui? ... Car cette reconnaissance et l’humiliation qui s’en suit (humiliation dont l’origine dans celle de DIEU a été indiquée précédemment) est la condition sine qua non de toute vie de l’âme jusqu’à l’éternité comme de l’épanouissement du monde. Cet épanouissement, avec d’autres, il m’a été donné d’en toucher les conditions qui sont doubles: D’une part la recrudescence de la ferveur des enfants-de-rien en prenant les dimensions du Christ-église, ce qui entraînera le retournement de la France et du monde entier, d’autre part le choix délibéré des connaissances humaines de dépendance à l’au-delà dans ses avancées matérielles, ce qui provoquera un essor pacifique sans mesure de leur puissance. .... Si la vocation humaine est simple puisqu’il s’agit tout bonnement d’un instant de souffrance librement consentie pour accéder à une éternité de jouissance sans mesure, encore faut-il, étant donné le caractère de cette souffrance, s’y préparer par l’obéissance aux lois divines..... En effet les sciences vont avoir comme la religion à s’emparer de la notion du hors-nature et de ce fait vont avoir à être affrontés à une ambivalence sans concession qui ne peut être résolue que par un choix moral en accord avec l’enseignement désintéressé de l’Église catholique ......

25/02/07 fidèle ....

Un vieillard dérisoire, un simple blog parmi tant d’autres, il est vrai entretenu et développé depuis sept ans mais dans un registre peu accepté, que peut-on en faire? .... L’ampleur de ce qui est décelé .... un pécheur .... le sang du Christ déjà versé depuis SA prime enfance ..... Mais le rappel de l’état d’humiliation originel de la société, si dur soit-il à notre révolte actuelle, ne peut être évité. Il ne peut être que fondu avec Celui de DIEU pour pouvoir être accepté par ceux qui LUI sont fidèles. Pour les autres il sera fondu avec les avancées technologiques qui s’en pareront ( ... char du Seigneur de luz Amparo Cuevas,....), pour le temps où l’humanité restera fidèle ......

26/02/07 au bout du corps ....

Le combat sans merci que livre DIEU-Christ pour retirer SA créature du néant vers lequel elle se penche depuis la faute originelle et la re-sanctifier exige qu’elle brise sa volonté jusqu’à anéantir toutes ses facultés, ce qui ne va pas de soi bien sûr. C’est pourquoi nous avons besoin d’une étroite et incessante familiarité avec les souffrances sans mesure de Jésus-Christ, communiées par Marie SA Mère immaculée, et unies à celles du monde entier, depuis les plus infimes du quotidien jusqu’aux plus violentes, qu’IL rend intelligibles par SA résurrection.... Mais nous sommes retenus par la peur d’aller au bout du corps pour le Seigneur, alors que d’aucuns le fond pour un vulgaire triomphe humain sans lendemain éternel ....

27/02/07 processus ....

L’homme dans son orgueil violent éveillé par le péché originel ne voit que successions d’erreurs dans le processus scientifique de l’univers ... Comme il lui est difficile de se pencher sur sa propre erreur?... Oui, la science rationnelle doit rejoindre la foi religieuse mais pour que l’être humain s’abaisse dans cette dernière pour l’heure de Gloire temporelle de Jésus-Christ et de SA Mère Marie, aussi jusqu’à même son inversion..... Il faut donc travailler de toutes nos forces à cet avènement heureux dans le temps et à sa prolongation qu’il faut espérer magistrale, sans évacuer la pensée du drame qui pourrait suivre.... Comprenons bien que jamais le Christ, même depuis le "peuch’doudou" , n’a déserté la conscience humaine en vue de la plénitude de SON incarnation. De ce fait l’humain a toujours été capable de tout, même du Bien qui est lui-même DIEU. Et si du reste le Bien ne fait pas de bruit, c’est que DIEU est humble et doux de coeur, ne connaissant qu’un mal, la séparation d’avec LUI......

28/02/07 pourquoi si direct ...

Presque au départ de ce blog, il y a sept ans, un correspondant très avisé me faisait donc remarquer qu’à être trop direct je ferai fuir tout le monde. Il ne m’a pas été donné de faire autrement. D’une part étant à la limite du mysticisme, il m’était possible de comprendre la mystique qui ne peut se payer de mots, d’autre part rampant comme tout un chacun dans l’ambiguïté humaine il fallait y parer. En effet le royaume du Christ réside avec certitude dans l’au-delà de toute temporalité. Il m’était donné en outre de prévoir sa glorification temporelle et même sous réserve ses conditions matérielles mais pour un moment dont la durée dépendra de la fidélité humaine. Il fallait à tout prix lever toute équivoque sur le contenu de cette glorification temporelle. Il en est ainsi du combat permanent de Jésus-Christ ici-bas même si des temps heureux de rassemblement dans la foi sans distinction sont prémonitoires. ....

1e semaine mars 2007