01/01/2002 Pétri du corps et du sang de Jésus-Christ, nous pouvons contempler Sa souffrance et Sa Gloire qu'IL veut nôtre dans la mesure qui nous est donnée et que nous pouvons toujours élargir.

03/01/02 En aucune façon, bien que cette vertu soit primordiale, les enfants de Dieu ne peuvent se contenter de l'humilité humaine. Il leur faut sans cesse chercher l'abîme sans fond de l'humilité Divine, révélé par le seul Jésus-Christ et réceptacle de l'amour de Dieu.

04/01/02 Dans les temps qui s'ouvrent, la raison et la mystique, si souvent opposées, doivent apprendre à faire bon ménage dans la foi en l'humilité Divine révélée par la vie d'amour du juif Jésus-Christ, Seigneur et messie, enseignée par Son église.

05/01/02 Il n'y a rien de plus sensible au monde  que l'amour-propre spirituel. D'où cette difficulté fondamentale pour le véritable dialogue oecuménique ou inter-religieux. En effet toute spiritualité donne à cet amour-propre, à tort ou à raison, un puissant sentiment de vérité.

06/01/02 L'intimité que Dieu a avec nous, déjà sur terre, pour peu qu'on regarde l'essence du cœur de Jésus-Christ, dépasse tout ce qui peut être imaginé.

07/01/02 Nous ne sommes que des zéros révoltés. Mais la souffrance et la Gloire indicibles de Jésus-Christ crèvent l'hypocrisie latente qui en résulte. La souffrance et la Gloire du Christ nous permettent de consoler par amour, en nous humiliant à notre tour en toutes circonstances, l'humiliation de Dieu qu'Il a consenti  Lui-même par un amour infini à travers l'univers, pour le bonheur éternel de Ses libres créatures.

2e semaine janvier 2002