08/01/02 Je ne peux pas considérer la Puissance de TES douleurs d'amour autrement que par la grâce de TES douleurs, tellement la révolte de mon âme est toujours lancinante et présente.

09/01/02 En Jésus-Christ, il n'y a jamais eu aucun mouvement d'amour-propre mais seulement amour de Dieu et du prochain. C'est pourquoi, pour certains, il semble ne pas pouvoir avoir existé, bien qu'il soit en fait le seul véritable Sauveur du monde.
    Mais comment oser annoncer un tel homme en dehors de Sa Passion et de Sa Résurrection?!

10/01/02 C'est, en vue des cieux, l'amour de Dieu-Père et du prochain-révolté (dont je suis) qui est l'état d'âme du Christ, auquel nous sommes appelés à communier pleinement, selon notre capacité (qui peut toujours être agrandie).

11/01/02 Le poids de la révolte humaine écrasait l'humanité de Jésus-Christ depuis Sa conception jusqu'à Sa résurrection. D'autres avec LUI portent ma révolte; qu'à mon tour avec LUI je porte la révolte des autres infiniment moindre que la mienne, en fonction des grâces reçues.

12/01/02 Dans cet aveuglement général du monde, il faut vraiment chercher pour trouver la vérité. Et réellement une fois qu'on l'a seulement entrevue, il faut réaliser tous ses biens pour la mériter, encore qu'on ne la mérite jamais sur terre complètement et qu'elle est toujours un don gratuit du ciel.

13/01/02 C'est bien , à tout instant, la vie à Nous deux, Jésus et moi: LUI souffrant ma vanité, ma cupidité, ma sensualité, et moi souffrant (supportant avec contrition) Son humiliation,  Sa pauvreté, Ses douleurs, pour moi et pour les autres. Toute Puissance de la souffrance et de la Gloire de Jésus-Christ.

14/01/02 Tous baignés par la pluie de sang répandue à Gethsémani qui unit indéfectiblement notre volonté à celle du Père.....

15/01/02 Pendant toute Sa vie et en nous le révélant d'une façon particulière à Gethsémani, la Volonté de Jésus a été donnée et soumise à Dieu-Père, pour nous, dans une souffrance qui dépassait l'impossible humain. Communions à la Volonté de Jésus-Christ, en l'enseignant par des actes plus que par des paroles.

3e semaine janvier 2002