16/01/03 ...L'abîme de notre incapacité d'amour, ne vit donc que par les souffrances d'amour rédempteur infini du Christ Trinitaire qui désire le remplir ...

La grandeur de l'homme n'est rien d'autre que de pouvoir accepter librement le don de DIEU.

17/01/03 Abîme d'incapacité ou abîme d'iniquité, c'est tout un... Tout ce qui nous est demandé, est d'en prendre une conscience de plus en plus aiguë, chaque jour et avec les souffrances amoureuses du Christ Trinitaire les LUI offrir dans ce pardon sans borne autre que de sa propre reconnaissance que SA vie annonce.

18/01/03 Lorsqu'on a perdu tout sentiment spirituel, quelle qu'en soit la cause, (ou qu'on n'en ait jamais eu), se tenir en état d'humiliation (donc senti ou non) sous les mérites des souffrances du Christ, le temps que Dieu voudra... Mais toujours demander aux souffrances du Christ cette prise de conscience, en douleur, de notre abîme d'indécence dont IL ne cesse de demander l'offrande.

19/01/03 "Reconnaissons-nous pécheurs"... Mais si l'on ne dit pas à l'homme orgueilleux que nous sommes, dont la chair criminelle et maudite, s'essaie toujours à renvoyer la faute sur l'autre, comment nous pouvons cette reconnaissance et une reconnaissance véritablement contrite, qu'en sera-t-il?.. Pour découvrir, petit à petit, de nous-même et pas seulement par accident, jusqu'au degré permis par Dieu, l'abîme de notre déchéance, et l'offrir à Sa Miséricorde amoureuse, je ne vois que la contemplation de foi continue et tendre, avec Son incarnation et Sa résurrection, des souffrances infinies de Jésus-Christ, pires que toutes les douleurs humaines de tous les temps, même additionnées.

20/01/03 Il n'y a que DIEU qui ait véritablement besoin de nous, à cause de notre amour possible. Chaque créature n'est qu'une expression de LUI-MÊME.

21/01/03 Le Christ Trinitaire seul sait comment nous pouvons, aussi infime soyons-nous, avec LUI signifier Sa Passion salvatrice au monde.

22/01/03 DIEU Étant ce qu' IL EST, IL ne peut que chercher SA propre GLOIRE qu IL agrandit dans l'amour de SES créatures.
Sur terre, en luttant contre son ferment de révolte, avec le Christ pour en avoir la plénitude,  dans la joie comme dans la douleur, l'homme travaille à cette GLOIRE de la même manière qu'il le fera arrivé à la béatitude du ciel....

23/01/03 ..."qu'il renonce à luis-même, qu'il prenne NOTRE croix (les mérites de celle incommensurable du Christ et l'insignifiante sienne propre jusqu'au bout comme et avec Jésus-Christ LUI-MÊME.....

4e semaine janvier 2003