1e semaine janvier 2006

08/01/06 le péché du péché ...

Ce n’est pas tant le péché qui atteint la sensibilité du coeur de DIEU que le fait de ne pas le reconnaître en nous en humiliant avec LUI par la pénitence .... Nous croyons en l’impressionnante victoire sur l’orgueilleuse faute originelle et actuelle par l’humiliation de Jésus-Christ et de SA croix, confortée par SA résurrection.... Ainsi nous voyons que la victoire du Christ n’est pas seulement pour le rachat individuel des âmes mais aussi pour le rétablissement sur terre de la disposition d’humiliation générale du genre humain, fusionnant à celle Divine, d’avant la faute originelle. Le Christ bien que supportant les affres de l’agonie de SA Passion depuis son incarnation jusqu’à sa résurrection et nous conduisant avec un sceptre de fer, nous partage néanmoins la douceur de SON ÊTRE .....

09/01/06 d’autant ....

C’est étonnant qu’une âme aussi insignifiante puisse avoir besoin d’autant de miséricorde pour seulement tenter de marcher dans l’humiliation nécessaire qui est celle de Jésus et Marie. Elle est infinie et ne fait jamais défaut et, si l’on veut, fait éclater notre carapace comme celle d’un fruit mûr. Où iraient donc les "ultra-pécheurs" , d’actualité ou de prévenance, les enfants-de-rien, sinon au fondement dénudé de l’Amour Divin et de toutes les autres voies qui vont avec .....

10/01/06 péché sans péché ......

Bien que noyé dans le péché, sans pécher désormais car recouvert du sang d’humiliation Rédempteur, partir à la recherche des âmes comme au salut du monde. En effet le Christ douloureux plonge avec Marie SA Mère et tous les saints jusqu’aux entrailles de notre péché .....

11/01/06 cloîtrés ....

Plus cloîtrés que carmélites, nous regarderons à travers la grille de notre esprit les merveilles du SANG humilié de DIEU - homme .....

12/01/06 les fondations ...

Les souffrances nues et absolues de toute la vie de Jésus-Christ ne sont pourtant rien en face de ce qui en dépend d’humiliation et de douceur comme unité d’Amour-Charité et tout ce qui l’accompagne .... à laquelle IL veut nous faire participer et par laquelle IL veut reconstruire l’ordre du monde . Mais il est évident que si se sont les fondations qui font l’unité universelle des bâtiments puisqu’ils doivent tous être bâtis sur le roc pour ne pas s’écrouler, c’est la beauté des constructions que l’on admire et dont on parle. Ici, il est parlé des fondements d’universalité ....

13/01/06 librement ...

La liberté humaine consiste à prendre conscience de son zéro absolu et ensuite de le livrer à DIEU avec LUI dans la joie comme dans la douleur (cependant celle-ci n’est-elle pas privilégiée?) De la même manière que LUI-MÊME se livre à nous... Car DIEU seul existe, DIEU seul EST, DIEU seul donne l’ÊTRE éternel qu’on en ait le sentiment ou non.... Un instant du temps librement livré ....

14/01/06 Toute Puissance ....

Il nous faut croire que, en même temps Tout Puissant, DIEU descend jusqu’à SES extrémités opposées ....

15/01/06 viser .....

....Viser la fidélité absolue du crucifié qui d’étape en étape veut nous mener au dernier cri triomphal, qu’il nous soit demandé une vie directe ou indirecte..... Il n’est pas venu seulement pour écraser l’ignominie de notre néant (orgueil de vanité, cupidité, sensualité) mais pour nous faire renaître à l’ÊTRE Saint éternel ......

3e semaine janvier 2006