3e semaine janvier 2006

23/01/06 plus tu serres ...

... effectivement plus tu serres la Vérité de près, plus tu souffres de ton mensonge .... Rien d’extérieur, tout d’intérieur .... Sans croire à l’humiliation infinie de DIEU sur terre, cela est impossible .... Donc que pas un seul instant, de jour ou de nuit, ne se passe sans demander le secours du Christ Trinitaire, entouré de Marie et de tous les saints ....

24/01/06 la foi et le coeur ....

Lorsqu’on veut vivre de la vie de la foi véritable, il faut accepter de sublimer celle du coeur. Non pas qu’on ne la comprenne plus et qu’elle nous soit étrangère ou qu’elle puisse avoir moins de valeur mais parce que ses sentiments sont plus restreints et ne peuvent embrasser l’ampleur total de l’Amour. Et si l’on arrive à la vie de la foi, pour un chrétien, ce n’est pas seulement de la compassion que l’on doit avoir, pour ceux qui s’arrêtent au premier degré qu’est la vie du coeur, comme le voudraient certaines religions, mais de l’amour pour les amener à celle de la foi envers et contre tout. Sans la connaissance du Christ catholique en esprit et vérité, nommément ou non, ce n’est pas possible. En effet le coeur se révolte volontiers et peut souffrir mais d’une souffrance en fait finie , devant le drame humain particulier ou général, alors qu’il ne veut pas se retourner vers lui-même et voir par la foi la profondeur infinie de sa propre responsabilité. L’homme de foi peut cependant l’y amener, dans ses propres limites mêmes, en s’appuyant sur la reconnaissance de l’humiliation amoureuse et douloureuse de DIEU, qui n’est rien d’autre que la livraison perpétuelle de DIEU à DIEU en Jésus-Christ à laquelle, au repos comme en activité, nous sommes tous appelés à participer, ne serait-ce qu’un jour ou l’autre .....

... mais voyez comme je suis. Je ne peux m’empêcher de penser à ce petit cheval humoristique avec une mouche sur le nez que j’avais créé au début de l’occupation pour la galerie "La Crémaillère" près de La Madeleine à Paris et qui par son succès avait lancé la mode des petits animaux en stuc, m’étant brouillé ensuite avec le directeur de la galerie car je voulais absolument lui faire vendre une série caricaturale que j’aurais appelé les"bons à rien".... ou cette colonne d’albâtre unique que j’avais dessinée et que j’ai vendue aux puces à une actrice Elsa Martinelli ... à ce portrait commandé par une Américaine et que ma femme et moi avions été livré en Allemagne ... mais aussi à ce désastre qu’a été pour moi la vente de ce tableau par mes parents dont j’étais sûr que c’était un Corot malgré la signature de Trouilleber sur un repeint .... toutes ces âneries concernant l’art et d’autres encore me font indigne d’être appelé disciple du Christ ....

25/01/06 co-rédempteur ......

... Pour être co-rédempteur en Jésus-Christ, avec Marie et tous les saints, il faut faire une guerre impitoyable à la moindre trace de pensée de nous-même.... humilions-nous donc dans le sens de l’humiliation de DIEU Trinitaire ... car c’est TOI l’acte vivant .... C’est l’Amour de TOI à TOI en nous, jusqu’à ce que nous sommes, qui prouve notre amour. Du reste nulle autre preuve ne saurait nous satisfaire .... SOIS .....

26/01/06 TOI À TOI ....

Pour le chrétien conscient, il ne peut y avoir de repos car même le repos est actif, de même qu’il ne peut y avoir d’activité car même l’activité est repos.....TOI À TOI, Trinité Sainte qui élève à TOI la créature comme quatrième personne de TON unité par la plénitude de TA Miséricorde.... La Passion du Christ est la confirmation de SA vie de douleur, comment en même temps dire SA joie? C’est vrai que dans la vie mystique, la joie et la douleur cohabitent pleinement sans se mélanger mais il faut l’avoir expérimenté pour le comprendre .... Oui, DIEU a un besoin indescriptible de notre bonheur, bien sûr d’abord et avant tout de son éternité mais aussi de notre bonheur actuel, s’ IL le veut, dans l’ensemble de l’intérêt du premier pour le quel Jésus-Christ a tant souffert......

27/01/06 Fondations ...

Certes l’amour est le centre de la foi chrétienne, mais le fondement de ce centre repose sur l’humilité et la douceur de DIEU et son acceptation par l’être humain, sans quoi il ne peut qu’y avoir confusion continuelle et rien de solide entre "eros" et "agapé" . L’amour est le bâtiment qui peut du reste avoir toutes sorte d’autres formes, de fait en dépendant, comme la compassion, l’obéissance, l’adoration, la tolérance, la componction, etc... mais s’il n’établit pas ses fondations sur la loi de construction universelle nécessaire à tous qui est la révélation proprement Messianique de l’humiliation de DIEU et SA reconnaissance par l’homme, il ne peut tenir ....

28/01/06 conscience ....

Si l’on a conscience par la foi de la souffrance sans mesure de DIEU en SON Christ, comment ne pas confesser notre péché, alors qu’il y en a qui vont jusqu’à s’en vanter. Et si la froideur, quelqu’en soit la cause (remord, révolte ou autre) , nous enserre, n’a-t-on pas à nous tenir au pied de Jésus qui LUI descend jusqu’aux entrailles inconnues de notre déchéance, en attente patiente que SA Miséricorde nous élève à SON coeur ....... C’est encore LUI qui sait le OUI de Marie ....

29/01/06 prophète ...

Celui qui est prophète chrétien, n’est rien en lui-même. Il est dépendant du sacrifice des fidèles de l’Église et peut avoir bien été choisi parmi l’âme la plus fragile et la plus insignifiante qui soit.

30/01/06 efficience ....

Il est vrai que la vie donne parfois des coups terriblement meurtriers à l’amour-propre, aux quels il paraît souvent difficile de faire face sur le plan humain. Il n’en reste pas moins que tels que nous sommes, compte tenu des palliatifs en notre pouvoir, nous avons sans cesse à rappeler le but d’éternité de la vocation humaine et la nécessité de son combat intérieur auquel il est fait quelquefois peu de cadeaux..... Mais pourquoi se noyer dans l’inefficience alors qu’une seule chose est nécessaire, rendant du reste possible même l’efficience selon chacun ? .....

31/01/06 note ....

Ce serait en 1998 que selon certaines relations Luz Amparo Cuevas de l’Escorial en Espagne aurait décrit plus précisément d’une manière originale le "char du Seigneur" comme une langouste crachant du feu, se rapprochant de la description de l’" intégrateur de Puissance" ou "moteur à ion" dont l’intuition a été reçue bien antérieurement par un peintre Américain qui en a fait publier la photo dans les magazines internationales (vers 1965) et comme par moi-même ( 1963). La première description qu’elle en aurait donné par contre en 1992 est plutôt apocalyptique et pour nous très confuse. En fait les conséquences spirituelles qu’elle indique sont beaucoup trop vagues, bien que de toute façon ce serait une prémonition peut-être notoire que cet engin modifierait la destinée humaine matérielle ( une énergie sans mesure mise à la disposition de l’homme) et spirituelle ( union de la science et de la religion dans la foi en la réalité du Ciel). Mais la vocation de Luz Amparo Cuevas est surtout de développer à travers sa personnalité la dévotion au Coeur Immaculé et Douloureux de Marie. À ce sujet j’ai mis en cause le secret militaire qui sans aucun doute entoure cette recherche d’intérêt général. Mais le rôle dont j’ai conscience et qui est le mien, consiste à être le lien entre la mystique et la science et m’incline forcément à vivre catholiquement et me donne une vision d’unité très spécifique comme je l’ai développé tout au long du journal de www.f-v-m.net.

1e semaine février 2006