3e semaine janvier 2007

24/01/07 Le Père ...

Devant la révélation de l’humilité et la douceur infinies du Centre de DIEU par Jésus-Christ, notre orgueil et notre violence congénitaux nous brisent sans rémission si nous ne comprenons pas que DIEU LUI-MÊME s’est fait chair de notre propre chair en Marie vierge juive immaculée. Cette humilité et douceur nous sommes obligés de le reconnaître en Jésus-Christ mais nous voudrions en fait que le Père que personne ne peut voir hormis le Christ Jésus LUI-MÊME soit à notre image orgueilleux et violent. CELA N’EST PAS..... Aussi Marie est la voie d’approche véritable de cette humiliation Divine dans la temporalité et sans elle notre orgueil ne peut que s’y casser les reins.. C’est pourquoi entre autre l’oecuménisme chrétien et le dialogue interreligieux, nécessaires au Beau Temps de l’humanité à venir ne peuvent se faire sans elle. Car ,elle, elle sait reconnaître pour nous les fondations du coeur de DIEU ( essentielles plus que jamais aux temps qui viennent) qu’aucune langue au monde ne pourrait décrire mais qui nous est donné de méditer en nous y unissant dans la vie du Fils Divin de la créature telle que DIEU la désire.... Le brouillard de la joie de vivre qu’accorde la Miséricorde Divine à l’homme ne doit pas cacher sa déchéance spirituelle..... humilié de n’être pas humilié, souffrir de ne pas souffrir, à chacun le Christ mesure selon son aulne ....

25/01/07 anormalité ....

Depuis sa conception sans la faute originelle jusqu’à son Assomption au Ciel, Marie, la juive, n’a vécu dans l’humiliation et la douleur que pour l’attente de la réalisation de la rencontre finale avec DIEU, à laquelle nous sommes tous destinés. En même temps que la douleur quelle n’a pas été sa joie à l’annonce de l’Incarnation Rédemptrice de l’anormalité humaine. Du reste puisque DIEU EST TOUT, Son enfant-DIEU, incarné déjà dans chacune de SES créatures, ne faisait que renouveler dans une plénitude unique avec Marie SA fusion avec l’être humain qu’IL élargira à chacun de nous par l’Eucharistie. En chacun cependant IL respecte la liberté tirée du néant qu’IL nous a créée .....

26/01/07 pénitence ...

Il eut été normal que Jésus, sauveur du monde, parle pour se faire comprendre par tous. Or IL l’a fait en paraboles de façon que, hormis les siens, on ne puisse pas le comprendre de peur de se convertir et ainsi d’être sauvé. En effet Il le dit LUI-MÊME si l’on reçoit clairement la parole de DIEU sans une assise de pénitence suffisante, notre démon serait bien expulsé mais revenant ensuite et trouvant la place sans force adaptée, il s’y installerait de nouveau avec en plus sept autres esprits encore plus méchants que lui. Ainsi l’état du converti serait pire qu’avant. N’hésitons donc pas à faire pénitence et à la réclamer autour de nous. Faire pénitence n’est du reste pas difficile. Il suffit d’y penser en commençant et recommençant sans cesse en droiture de conscience et les actes suivront. Mais notre pensée est réticente et combien ont peur de ce qu’ils croient être les exigences de DIEU et qui ne sont que des bienfaits. Du reste la plupart des religieux qui commentent les évangiles en restent à la surface car cela n’engage pas. Mais le progrès des connaissances humaines va obliger l’humanité à y aller au coeur. En effet elle va avoir à se déclarer sans ambiguïté pour ou contre DIEU, pour ou contre Jésus-Christ Messie ....

27/01/07 événements ....

À DIEU appartient le déroulement des événements. Ensemble nous avons à les sanctifier, c’est à dire à en guérir l’orgueil de la faute originelle. Le Christ seul chair de la chair de la créature en est le Sauveur. Fusionner donc avec Marie Sa Mère continuellement à la Passion grâce d’éternité, malgré tous nos retours incessants. Car Jésus-Christ, DIEU Trinitaire, seul est LUI-MÊME notre guérison ....

28/01/07 humilité ....

Avec Marie, Reine Présidente de l’univers et des Cieux, nous enfants-de-rien avons à fusionner librement à l’humiliante et douloureuse Passion du Fils-DIEU, condition de résurrection, pour nos frères prodigues qui ne croient pas ou qui croient mal. L’humiliation temporelle Souveraine de DIEU n’est pas de trop pour recevoir la nôtre, celle que nous méritons, et pour que ceux qui sont habilités pour le faire sachent en parler et convaincre, car c’est le fondement de tout amour véritable. Pourquoi humiliation? Parce que l’humilité et la douceur qui en découlent, radicalement opposées à la nature pécheresse orgueilleuse et violente de l’être humain ne sont possédées par personne sur terre, aux yeux de DIEU, hormis par Jésus-Christ et par grâce unique par SA Mère la juive Marie. Ce sont les conditions suprêmes du coeur de DIEU telles que seules le Messie- DIEU pouvait les dévoiler. Ce que l’on appelle l’humilité d’esprit et de coeur d’un homme, nécessaire à son retournement de pécheur à la charité, n’est en fait qu’une tension d’emprunt de marche sans fin vers celle parfaite en Christ et en SA Mère, que l’on peut dire hypostatique  ....

29/01/07 appel muet ....

La croix du Christ était impure aux yeux des juifs qui l’ont fait condamner à mort. Les chrétiens en ont fait un ornement .... chercher à en vivre la réalité qui est libre livraison jusqu’au bout... En effet la pire des tentations que Jésus ait pu connaître est celle ou cloué sur la croix, à l’interpellation ironique de la foule d’en descendre pour leur donner la foi, IL s’est , sans aucune espèce de doute, vu parfaitement libéré et tenté de répondre par SA puissance à effectivement s’en détacher. Sans aucun doute non plus, Marie (entre autres) a dû voir aussi cette transformation et son humble prière pour qu’IL n’y réponde pas, n’a pas dû être de trop pour Son Fils. Du reste durant le déroulement de la Passion, n’aurait-IL pas pu s’évader dans l’au-delà, LUI qui s’était déjà montré DIEU Trinitaire à SES disciples choisis au Mont Thabor.... Fusionnons donc en esprit du moins, car nous avons chacun une croix originale à notre taille à porter, d’une manière visible ou invisible.... Ainsi l’humanité entière provoquée par l’avancée de ses connaissances ( notamment scientifiques) ne pourra plus se contenter de considérer comme personnelle à chacun son option en faveur de DIEU ou contre et sans LUI ( ce qui revient au même). C’est pourquoi elle est appelée, et la France d’abord, à se convertir et à entrer dans la pénitence (cf. Le 26/01/07). La France ne peut se contenter, comme le voudraient certains, des actions de l’abbé Pierre sans se poser la question de son engagement religieux ....

30/01/07 plus tu souffres, plus tu sers ....

Plus tu souffres, plus tu sers .... leitmotiv consolant lorsque la douleur s’impose dictatorialement. Mais pourquoi la souffrance? ... Suivant "peuch’doudou" 25/12/05  lorsque l’humanité n’avait pas encore atteint sa plénitude sociale et religieuse, l’état d’humiliation, à l’image de celui de DIEU, était l’état moral normal. Il n’y avait aucune révolte ni interrogation à propos de la souffrance et de la mort. En dehors de leur utilité matérielle elles ne servaient qu’à exalter cette image Divine. Mais au refus par un couple devenu universellement responsable de la spiritualité humaine (paradis terrestre mystique) de confirmer cet état d’humiliation moral, la souffrance et la mort sont devenues d’un poids intolérable pour la révolte de l’homme.... Le Christ Jésus, mieux que d’autres parce que Messie annoncé, a rendu son utilité première à la souffrance pour le salut des âmes dans leur mort.... Ainsi bien que dans la foi même qui nous est demandée, nous tombions dans cette révolte devenue congénitale, même les meilleurs, à chaque instant ( ego, égoïsme, amour-propre, çà, estime de soi ou son contraire, etc... en fait orgueil sans fin de vanité, de cupidité et de sensualité), à chaque instant le Christ nous relève par SES propres souffrances aux quelles nous avons à nous associer selon ce qui est donné à chacun. Notamment en nous nourrissant dans l’Eucharistie IL fait de notre chair devenue criminelle et maudite SA propre chair trois fois Sainte et douloureusement humiliée, humiliation qui divise profondément le monde en deux camps que nous ne pouvons plus ignorer ....

31/01/07 comment dire ....

Comment dire à la fois l’appui total possible des sciences à l’avènement de l’âge d’or de l’humanité et de la foi en Jésus-Christ ( les prophètes du new age le programmerait en l’an 2200 paraît-il? ) et leur ambiguïté qui rendra aussi bien possible leur inversion complète? .... Luz Amparo Cuevas, une femme très ordinaire visionnaire de l’Escorial voit simplement ses apparitions en 1992 traiter leur réalisation concrète immédiate ( par d’autres intuitivement 1963"intégrateur de Puissance" ou 1965 "moteur à ion"....) de "char du Seigneur" ( décrit plus posément en 1995) avec cette seule réserve que les ennemis du Christ le posséderont aussi. Les visions sont toujours sujettes à caution. Les intuitions plus terre à terre ont servi souvent à guider ou confirmer l’avancée des sciences. Dans celles qui m’ont été données il s’agit en fait d’un mélange des genres. Mais je suis ferment décidé à ne donner le dessin si j’en ai l’occasion de l’anti-moteur qui présiderait à l’inversion général qu’au Pape lui-même, car se serait un des signes de la fin des temps et de la persécution massive qui s’abattrait sur l’Église ... Pour le reste, peut-être dans le vide, j’ai à continuer à proclamer les conditions de cet âge d’or à venir ( pour les catholiques "printemps de l’Église") et de sa fragilité ....

1e semaine février 2007