01/07/02 Coupe tendue par l'Esprit Saint pour accueillir les souffrances du Christ, de Marie et des saints, qui sont les seules capables de briser l'orgueil du monde...

02/07/02 Mettons-nous au pied du Christ revêtu d'un oripeau sanglant, d'une couronne d'épine, armé d'un dérisoire manche à balai, les yeux aveuglés par un linge,  attaché. IL est la réalité de Dieu triomphant sur terre de l'orgueil humain.

Le Christ pourrait nous sanctifier en un instant mais Il aime nos lents et misérables efforts toujours recommencés qui participent de fait au salut du monde et aident les enfants à grandir.

03/07/02 L'âme de rien, de quelque religion qu'elle soit, rencontre dans l'abîme de son indignité la profondeur de l'amour du Christ.... Ne pas s'arrêter de les chercher.

Le Christ a porté pour nous en libérer, dans les souffrances sans nom de toute une vie humaine et Divine, le poids entier de l'orgueil humain, origine de tout mal....
Tout ce qu'IL nous demande en échange est un peu d'amour humble et saint.

04/07/02 Les souffrances de l'Amour Divin incarné brisent sans cesse notre révolte intérieure que cependant nous reprenons sans cesse. Que l'Amour de Jésus-Christ triomphe ne serait-ce qu'à l'heure du temps de la rencontre définitive.

05/07/02 Que le Seigneur creuse en nous toujours plus l'abîme de Sa Miséricorde au visage du Christ pour que nous le partagions autour de nous.

06/07/02 Pour chacune de nos âmes, celles du monde entier, seul Jésus-Christ (et Jésus-Christ crucifié en même temps que ressuscité ) peut dignement dire (avec la vérité, la contrition et l'amour nécessaire) notre indignité.

LUI, nous offre, par nous, le gouffre amoureux de Son pardon (Miséricorde). Nous, par LUI, nous offrons le gouffre contrit de notre iniquité (amour-propre). Échange continuel entre DIEU-homme et SA créature, reversé sur autrui (Charité).

07/07/02 Voir, avec le cœur de Marie, dans le cœur Eucharistique de Jésus, reçu matériellement ou/et spirituellement , le gouffre de la Miséricorde de Dieu...