16/07/02 En Jésus-Christ réside l'abîme de la Miséricorde Divine, dans son incarnation sur terre, pour le salut de tous. Être de ceux qui en ont la foi....

17/07/02 Toutes les âmes sont les préférées de Dieu. Certaines, c'est vrai, atteignent des niveaux de grâces extraordinaires, mais la plus insignifiante n'en est pas moins aimée du même amour, qui sait se mettre au niveau de chacune.
Il y a bien sûr une hiérarchie terrestre et céleste, parmi elles. L'amour de Dieu, néanmoins, se vérifie par l'amour en Dieu du prochain, corps et âme.

18/07/02 Qui peut le plus approcher dans la joie de l'abîme infini des souffrances et de la Gloire de Jésus-Christ, de Son humilité et de Sa douceur, de Son Amour et de Son pardon, sinon le coeur de la Vierge Marie, Sa Mère immaculée?!

19/07/02 Ne rien savoir d'autre que la Puissance de l'amour, doux et humble de Jésus-Christ et le prix de notre rachat, reçu par Marie au pied de la croix. Un avec Jésus par Ses souffrances, Sa Miséricorde sans mesure et notre contrition sans cesse renouvelée.

20/07/02 La seule chose qui met les êtres humains sur pied d'égalité, entre eux et avec Dieu, est l' "état de Messe", c'est à dire l'état de livraison du Christ, depuis Son incarnation jusqu'à Sa résurrection qui sauve l'humanité.

21/07/02 Plus l'on souffre, même du plus petit mouvement d'impatience retenu, plus l'on sert la cause du Christ.... Il y a certes les grandes âmes réparatrices, mais la multitude des "âmes de rien" forme le gros du bataillon des "âmes justifiées" utiles au salut du monde comme à la Gloire de Dieu.

22/07/02 Aucune religion ne peut arriver à la perfection de ce qu'elle cherche à enseigner, sans la sur-foi au Christ Jésus.

4e semaine juillet 2002