01/07/03 Le règne, la Puissance et la Gloire appartiennent à l'humiliation sans précédent de la crucifixion de Jésus-Christ qui est notre victoire à nous Israélites d'esprit pour qui n'existe qu'un seul ennemi: l'amour-propre humain séquelle du péché d'orgueil originel.......

Le monde (c'est à dire la grande majorité) ne peut pas l’admettre car toute son activité est fondée sur la flatterie de cet amour-propre. Par contre la ferveur des âmes mystiques et des fidèles, avec la grâce de DIEU, pourra obtenir que ce dernier arrive à suivre Jésus-Christ par la foi sans vraiment comprendre autre chose que Son amour ......

Comme Auguste Comte je crois que la science doit s'arrêter à un point donné où l'activité rationnelle et la foi religieuse se rencontreront, point qui résiderait, selon ce qu'il m' a été donné de voir, dans l'élaboration de l' "intégrateur de puissance" ou "moteur à ion intégral". Mais pour obtenir cet arrêt (ou cette pause) des sciences, Comte a voulu fonder lui-même une religion des religions et moi je pense que seul le Messie juif Jésus-Christ à travers Son Église catholique, par la communion des esprits, peut l’obtenir de l’univers humain de même que l’adhésion des juifs en la foi à SA personne .

Aussi ceux qui se voient choisis spirituellement d'une manière spéciale, les mystiques et les fidèles, doivent-ils consentir à devenir avec LUI des "victimes d'amour" c'est à dire offrir leur vie jusque dans les plus petits détails en réparation de la révolte variée et continue des êtres humains en quoi consiste le péché, en vue du salut des âmes et de la pérennité du monde........

Il faut en revenir à ce qui est enseigné, entre autre, par la vie de soeur Josefa Menendez.

08/07/03 A l’humiliante et incommensurablement douloureuse croix d’amour de Jésus-Christ, Verbe incarné, appartient le Règne, la Puissance et la Gloire pour le salut du monde entier et le mien.

09/07/03 Rien que Son coeur blessé , enserré par la croix perforée aux emplacements des pieds et des mains.

11/07/03 Le Seigneur, dans SA vie sur terre, n’a pas trouvé d’autre moyen pour répandre la foi rédemptrice et avancer le règne de Dieu ici-bas, que de SE livrer LUI-MÊME sans autre condition que la Volonté du Père. De même nous, quelles que soient les conditions où SA Providence nous aura mise: responsable social ou non, missionnaire, prophète ou docteur, prêtre, religieux ou laïc, connu ou inconnu, pécheur ou non, bref en n’importe quelle situation humaine, nous devons rappeler SA LIVRAISON et SES souffrances, par notre propre livraison unie à la sienne, aussi misérable que nous soyons et aussi misérable que puissent apparaître nos efforts en cette matière...

Dans l’échelle des âmes il y en a beaucoup d’ardentes comme Angèle de Foligno, Catherine de Gênes, etc... mais il y en a certaines autant dégénérées que la mienne qui n’en sont pas moins appelées à la livraison au Christ-Amour  et à SES souffrances pour en faire mémoire au monde.

Si Jésus-Dieu est "un petit juge ligoté par l’amour", SA justice, autre volet de SA miséricorde, n’en reste pas moins redoutable et l'enfer n'est pas une procédure de l'imagination....

13/07/03 Pour obtenir des âmes cette disposition à s’humilier avec le Christ , nécessaire à leur conversion, aussi bien pour la résurrection de la vie éternelle que pour la sauvegarde de la pérennité du monde, seule la moindre souffrance unie à l’amour du Christ possède l’efficacité indispensable....

14/07/03 Les douleurs d’amour humble, infinies et libres de la vie du Christ Jésus imprègnent tout l’univers et le maintiennent en vie. Elles se trouvent incarnées, pour notre salut et la Gloire de DIEU, dans la chair et le sang de l’Eucharistie ....

18/07/03 La moindre gêne, la moindre mortification, le moindre inconfort qui LUI est librement uni, complète les souffrances pourtant infinies du Christ et de SES justifiés, en servant à disposer des âmes à recevoir SES grâces de la façon que DIEU veut employer...

19/07/03 Chaque fois que cela nous est possible, embrassons l’humiliation, qu’elle nous soit due ou non, en fusion intime avec celle incommensurable et si innocente, de Jésus-Christ dont le seul but est le salut des âmes humaines, toutes tombées dans l’orgueil, comme la Gloire du Père.....

... Tendre à rejoindre l’innocence de l’humiliation du Christ, Messie universel, et de SA Mère...

20/07/03 M’ humilier profondément devant l’ Acte Divin dont je suis si éloigné...

21/07/03 Tout est DIEU, hormis l’orgueil qui est la racine de tout péché .....

23/07/03 Tout le monde sur terre, sans exception, est capable d’amour pur, et donc capable, malgré la faute originelle d’orgueil, de s’humilier devant l’être aimé...   DIEU seul, et, le prochain pour DIEU, sont dignes de cet amour...

24/07/03 L’Eucharistie est l’amour en acte continué....

Malgré des grâces de connaissances de plus en plus approfondies, je suis toujours la chiffe molle qui doit sans cesse tenter à chaque instant de commencer et de recommencer cette lutte avec l’afflux de consolations, physiques, morales ou spirituelles qui entravent notre marche vers l’amour pur et confortent souvent notre faiblesse en l’entretenant mais nous aide aussi.

SES "choisis" dans leur misère spirituelle sont à l’image de ce manteau de dérision royal, rouge de son sang dont Jésus couronné d’épines, humilié et torturé a voulu que soit revêtue SA TOUTE PUISSANCE.

25/07/03 "Traité dit "stromboscopique": .... En effet toute science humaine, qu'elle soit physique, morale ou spirituelle, même bien assise technologiquement, ce qui n'est pas le cas ici, est une dérive mystique. C'est pourquoi la pure livraison de l'âme à l'amour Divin demeure indispensable. Jésus-Christ en est la plénitude.

26/07/03 .....Ainsi même dans les consolations quelles qu’elles soient, il faut laisser sa part au DIEU infiniment humble...

27/07/03 C’est dans la mesure de notre humiliation sur terre, unie à la Sienne, que le Christ peut faire de nous quelque chose d’utile en esprit et en vérité, pour nous-même, pour les autres comme pour la Gloire de Dieu...

28/07/03 En face de l’abîme de notre égoïsme, il faut considérer la Plénitude des souffrances d’amour de Jésus-Christ. Et le contre-témoignage que nous nous voyons donner auprès de certaines âmes, peut être aussi le témoignage de l’excès de la Miséricorde Divine.....

29/07/03 Dans cette longue et libre souffrance d’une teneur infinie qu’a été la vie de Jésus-Christ pendant 33 ans et neuf mois, SON courage n’a jamais défailli pour que nous nous y ressourcions sans cesse.....Car le Christ s’empare par amour de la souffrance causée par notre révolte, pour notre salut.

30/07/03 Le courage de Jésus et de Sa Mère doit nous nourrir pour la souffrance, l’humiliation et la pauvreté d’esprit nécessaires au rappel de la croix d’amour dans la quelle réside le Règne, la Puissance et la Gloire de DIEU pour le salut de l’être humain .....

31/07/03 C’est dans la foi sur la fidélité sans limite du Seigneur qu’il faut nous appuyer, pour espérer LUI être toujours fidèle. Demander sans cesse l’augmentation de cette foi....

1e semaine août 2003