08/06/04 La nature nous prend par son impérieuse beauté et aussi parfois par sa tendre douceur. Toutefois nous devons faire effort pour regarder plus haut à travers elle jusqu’à cette humiliation si douloureuse de l’amour de DIEU pour nous donner SA Gloire éternelle....

Lorsqu’on a pénétré l’esprit de l’évangile, il nous faut rendre témoignage de l’humiliation infiniment douloureuse de DIEU pour notre Amour. Mais nous ne pouvons pas témoigner de nous-mêmes, sans une union étroite et intime au coeur de Jésus, sinon nous serions vite emportés par la bourrasque orgueilleuse du monde et de nous-même, comme du démon (dans quelle que religion que nous soyons). Ainsi seul Jésus-Christ Trinitaire peut témoigner de LUI-MÊME sur nous, comme le soleil entrant dans une pièce, rend lumineux la poussière la plus grossière et la plus infime ....

Comme tout être humain, je ne suis que débilité bestiale d’orgueil (de sensualité, de cupidité, de vanité) MAIS j’offre cela (tout en m’efforçant de la combattre) aux souffrances infinies de Jésus-christ qui nous révèle l’humiliation d’ amour de DIEU pour nous ...

09/06/04 " Avant de donner la charité au monde, il est plus urgent de lui donner l’humilité"...St Vincent de Paul.

... Revivre pour la Gloire de DIEU et le salut du monde, d’une manière ou d’une autre, selon ce qui est donné à chacun, la Passion du Christ ....

10/06/04 DIEU a soumis SA Toute Puissance à SON humiliation temporelle infiniment douloureuse en SON Christ à cause de la révolte orgueilleuse humaine. Cela pour l’Amour de SA créature et l’inviter à la communion de SON humilité et de SA douceur pour l’éternité. Les petits et les simples, âmes de rien, qui comprennent cette essence de l’évangile doivent AVEC Jésus-Christ se livrer, sans juger d’aucune manière (tout le jugement est réservé au Christ), pour le salut des autres, sages et savants, esprits de haut niveau, même chrétiens, qui n’entrent pas dans cette intelligence......

11/06/04 .... AVEC les souffrances du Christ, dans le néant de notre orgueil, n’hésitons pas à embrasser par Amour l’ÊTRE de l’humilité et de la douceur de DIEU dès maintenant comme pour l’éternité .....

Si l’on veut comprendre le fondement de la spiritualité humaine et non pas noyer le poisson dans les détails secondaires, il faut tout simplifier. Ainsi l’on comprend que l’humain, par sa faute originelle, n’est qu’un fondement d’orgueil, néant librement dressé contre DIEU qui dans SON Être n’est qu’humilité et douceur. On voit très bien, lorsqu’on accepte de sortir un tant soit peu de son aveuglement, la séquelle de cet orgueil dans l’amour-propre dont tous sont affectés à des titres variés et qui comprend l’exercice de la sensualité, de la cupidité et de la vanité. Selon que chacun de ces exercices peccamineux sera plus ou moins développé chez l’un ou l’autre on donnera à celui-ci des noms variés, jusqu’à confondre orgueil et vanité. Mais le sensuel est aussi orgueilleux dans sa chair que le cupide dans son esprit avide ou le vaniteux. Ne confondons donc pas l’orgueil viscéral de l’homme avec des attitudes qui n’en sont que la conséquence. Les sages et les savants, les esprits forts de tout poil, voudront définir ces termes pour mieux, en fait, en évacuer leur responsabilité. Les simples et les petits, les âmes de rien se contenteront d’en saisir la signification profonde, pour vivre de l’esprit, par la vie et la Passion de Jésus-Christ qui seul donne la pleine guérison, mais toujours commencée et toujours à recommencer .

Pour les âmes de rien, que dans la gestation du sombre utérus engrossé qu’est l’univers, la Volonté de DIEU se fasse comme au Ciel. L’humble sensibilité infinie Divine veut en effet, par les souffrances du Christ, féconder notre orgueilleuse grossièreté informe humaine ....

.... Le mal n’est que l’épreuve du Bien.... Remercions DIEU de n’être toujours éprouvé qu’à la hauteur de notre faiblesse. Mais surtout quelles que soient les conditions de l’épreuve qui nous est destinée, humilions-nous en ......

L’ Église catholique est l’église des saints et est faite pour eux dans toutes ses structures... Comprenez donc bien ......

..... Communier sans cesse à l’incommensurable douleur, dans notre univers, de l’humiliation Divine ... En effet dans le temps, DIEU, humble et doux de coeur, nous mendie l’offrande de SON humiliation d’ Amour pour nous.... L’humilité et la douceur certes à offrir, mais pas la nôtre, celle du DIEU de Jésus-Christ .....

12/06/04 Ce que DIEU nous offre, c’est d’accepter, douloureusement dans le temps, l’humilité et la douceur de SON ÊTRE d’ Amour .... Bien qu’ IL ne nous doive rien, ayant avant tout un impérieux besoin de notre bonheur, IL nous en demande pardon par les souffrances sans mesure de Jésus-Christ et de SA mère Marie ....

Où sont-elles les âmes de rien qui puissent me comprendre? Faut-il me taire?! Mais Jésus est le maître du monde. LUI sait ce qu’ IL veut .....nous accueillir dans l’humilité et la douceur d’ Amour de SA Gloire Éternelle, en l'engendrant par SA Passion et SA résurrection dès ici-bas.

Par le coeur de Jésus, remplit de la plénitude de TON humilité et de TA douceur, fondement de l’amour, notre abîme d’orgueil et de dureté, fondement de la haine. Que les âmes de rien de toutes religions puissent recevoir ce message .....

13/06/04 DIEU est plus que Miséricordieux. IL est humble et doux par essence d’ Amour. C’est là que le bas blesse l’homme dans son orgueil viscéral, DIEU s’offrant à lui pour être accepté et à travers la souffrance S’unir pour une éternité de jouissance .....

14/06/04 Ce que nous appelons le mal contre lequel nous avons à combattre ou à fuir jusque dans la souffrance n’est que la conséquence de l’humilité et la douceur Divine comme de notre orgueil et notre dureté. C’est pourquoi si nous avons toujours à lutter, nous n’avons jamais à juger (sauf évidemment, autant que nous le pouvons pour l’ordre social) , le seul mal véritable étant de ne pas reconnaître EN ACTE l’humilité et la douceur de DIEU comme ce que nous sommes...

... Cet anéantissement de TOI, Maître et Seigneur, si douloureux en chacun de nous pour nous donner la Vie, nous qui n’en avons que le mirage, que nous le contemplions et y communions sans cesse en tous comme en toutes choses....

Jésus nous recouvre de l’oripeau sanglant qu’on lui avait mis comme manteau royal, la tête couronnée d’épines, un manche à balais comme sceptre pour le montrer à la foule.... Pour les âmes de rien, l’union d’amour sans cesse commencée et recommencée dans un enfoncement toujours plus profond à cet anéantissement Divin, est le chemin royal qui mène à la croix, salut des âmes comme du monde et Gloire de DIEU.....  Mais c’est TOI qui sais comment, dans la lutte, cette union doit se réaliser pour chacun d’entre nous ....

DIEU propose SON humiliation, IL ne l’impose pas; à nous de choisir librement d’être englobé. Il n’y a pas de témoignage plus puissant du salut de Jésus-Christ.

15/06/04 .... inclue dans TON humiliation, TU peux commencer à la signifier de la manière qui TE convient ...... la nôtre, la mienne infime et la TIENNE infinie, se transformant en éclatement de Gloire dans l’ éternité .....

....Travailler AVEC Jésus (et Marie comme avec les saints) de toutes ses forces pour la libre humiliation d’amour de l’humanité toute entière, en communion avec  l’humiliation incommensurable Divine d’ Amour ... Mes raisons particulières n’en sont-elles que de l’imagination? (Cf tout le site www.f-v-m.net) ..... Mais de toute façon l’ Église entière en a besoin pour l’universalité de la sauvegarde éternelle des âmes et la Gloire véritable de DIEU .... Dans ce cadre l’humiliation conduite à la souffrance, à l’humilité et à la pauvreté d’esprit nécessaire au salut d’amour. Cependant aussi nécessaire que cela soit, nous ne pouvons le réaliser en plénitude en dehors de l’humiliation sans mesure du Christ Trinitaire....

3e semaine juin 2004