01/06/05 .... Porté par Marie et tous les saints, se livrer avec Jésus, pour que chacun, dans la hiérarchie qui lui est proposée, remplisse en plénitude sa vocation de fils de DIEU ...................

02/06/05 En esprit... crever la pellicule de temporalité, pour accéder à la réalité de l’Éternité ....

... par douceur et excès de Miséricorde, Jésus-Christ désire transformer certaines âmes pour obtenir d’elles, une livraison d’humiliation amoureuse plus absolue ...

... La vision irréelle de la beauté dans l’univers ou dans les oeuvres d’art à laquelle arrive certaines âmes et qui permet à l’artiste de faire des chefs d’oeuvre n’a absolument et strictement rien à voir avec la (ou les) vision (s) mystique (s) de la beauté de l’Éternité que peuvent avoir les âmes de foi. C’est la nuit et le jour. Cependant à beaucoup de mystiques le cheminement rampant de l’esthétique peut servir, à un certain niveau, à s’élever un peu, mais à la condition expresse qu’ils puissent savoir s’en dégager complètement. Cependant on ne peut condamner la matérialité spirituelle de l’art qui colle à la peau des hommes comme une défroque humiliante et dont du reste la liturgie religieuse fait abondamment usage  , mais, avec Jésus-Christ, portés par tous les saints, il nous faut, dans l’humiliation temporelle Divine qu’est l’univers, être avant tout témoin du Ciel, persécuté par nous-même, les autres ou le démon...

03/06/05 ... En Jésus-Christ, DIEU nous révèle qu’ IL s’anéantit en toutes choses dans l’univers, pour nous les remettre totalement, avec l’espérance, par SON humiliation infinie de nous unir librement à SON Amour pour l’éternité.

04/06/05 .... Pour regarder quoique ce soit de la vie du Christ, même SES souffrances humiliantes, il faut regarder, encore et toujours, à travers de SES douleurs Rédemptrices accompagnées de celles de SES Saints qui seules neutralisent notre orgueil  ....

..... En Jésus-Christ, DIEU Seul, un et multiple, dans la joie du Saint Esprit .....

05/06/05 ..... se rendre compte que nous sommes appelés à embrasser l’anéantissement parfait de DIEU ( selon notre hiérarchie) , ÊTRE et néant, Principe de contradiction Morale (cf. Philosophie, développement unitologique 28/01/05a//b .....), qui se révèle déjà ainsi à travers l’univers temporel et atteint SON chef d’oeuvre en Jésus-Christ, pour que SES créatures humaines puissent recevoir librement en LUI la totalité de l’ ÊTRE. Certaines religions ont pu entrevoir la nudité de cette Vérité; aucune n’a pu le faire comme la plénitude humaine et Divine de la révélation catholique: Amour humilié et ressuscité ....

06/06/05 .... Quand même nous serions tordus comme des vers, sans aucune dignité, par la douleur quelle qu’elle soit, avec Jésus-Christ offrons-nous au Père dans l’action Toute Puissante de l’humble Esprit Saint ....

... La finalité de l’être humain, qu’on le veuille ou non, est de reconnaître l’humiliation infinie par Amour de DIEU dans l’univers temporel, malgré la puissance mathématique et esthétique qui se montre, là, à l’homme et dont il lui est donné de s’emparer. Il doit s’associer à cette humiliation Divine inouïe pleinement et librement par amour à son tour dans l’espérance de l’éternité ....

Mais pour l’unité Sainte du monde divisé jusque dans l’Église, nous devons nous tenir, nous mystiques, en réparation au pied de la croix, entre la poitrine transpercée de Jésus et le coeur blessé de SA Mère, Marie. En effet, comme de nouveaux Christs, nous n’avons pas à faire de bruit aux carrefours des chemins ou sur les places publiques et nous témoignerons lorsque nous serons traînés devant les gouverneurs et les rois, l’Esprit Saint nous dictant alors ce que nous aurons à dire .... N’ayons pas peur de laisser les autres agir autrement. Chacun a sa vocation ....

07/06/05 Que le sang qui coule du front de Jésus, aveuglant SES yeux, couvre notre vue .... En effet le poids de vision de telles prémonitions et leurs modalités est trop lourd à porter pour une âme aussi frêle. La totalité de l’humiliation des souffrances du Christ et de SON Église lui sont nécessaire ....

Le respect que nous devons avoir pour l’humiliation sans mesure de DIEU dans l’Eucharistie, doit être un respect d’amour nous prenant aux entrailles .....

2e semaine juin 2005