08/06/05 Au Christ humilié le Règne, Au Saint Esprit triomphant la Puissance, Au Père des Cieux la Gloire ... DIEU seul ...

Si j’avais bien écrit le 12/05/05 (art oublié) que concernant la vulgarisation de la stéréoscopie le 21 Mai 2004, c’était "m’être au point" et non pas ,comme me l’a fait rectifier ma pragmatique épouse "mettre au point", c’est qu’il s’agissait de parole prophétique. En effet cette mise au point ( appliquée) ne se fera par moi que si on me le demande dans les condition nécessaires. Il est en effet difficile de comprendre un prophète à qui l’on dira qu’il est trop direct, qu’il ne devrait pas être inconnu, ou que même l’adresse de son site internet ne convient pas ,etc ... Car ce dernier doit faire appel à la seule toute puissance de l’Esprit Saint, fusionnée avec l’humiliation du Fils pour la plus grande Gloire du Père. Comprenez donc si vous pouvez, celui qui annonce le don de la foi pour tous, bons comme méchants, alors que dans notre pays presque tous s’éloignent de l’Église et que même les vieux prêtres diocésains surchargés se désespèrent de ne pas voir de relève ....

Nous avons à comprendre que l’église catholique représente le coeur du monde, c’est à dire de l’unité des bons ET des méchants.... des méchants parce que Jésus-Christ s’est livré à eux pour les sauver, à l’intérieur de la foi Juive, et .... les bons parce que à l’exemple de Jésus-Christ ils ont à se livrer à l’intérieur de cette même foi .... L’évêque de Partenia avait compris cette foi d’unité qui avait subjugué la France en un temps mais il avait oublié d’en rappeler l’énorme prix des souffrances du Christ et de ses conséquences ....

09/06/05 Tout est DIEU , un et multiple, hormis le péché qui est séparation-néant d’avec LUI...Mais la temporalité est plus exactement l’humiliation contingente de DIEU par nature sans commencement ni fin. Nos corps, image hiérarchique de DIEU, sont encore plus rigoureusement l’humiliation temporelle Divine. Elle atteint, avec la liberté attachée au néant, depuis la faute originelle, que sont nos âmes interrogées par notre corps, un degré ultime.... De même que nous créatures, libre-néant, souffrons de toute humiliation, ainsi la souffrance de DIEU dans SON humiliation n’a pas de mesure. Elle touche à son paroxysme dans l’être humain qui dès l’origine librement le rejette. C’est tout l’enseignement de la souffrance de l’homme-DIEU Jésus-Christ. Mais IL est venu pour nous montrer que l’amour de DIEU-ÊTRE ne nous condamne pas à cause de SA propre douleur, incarnée sans mesure dans un juif. IL nous montre au contraire le retour Divin vers nous d’une part pour nous soulager de ce que en conséquence nous endurons de notre attachement au néant et d’autre part pour au contraire nous donner, après la libre interrogation temporaire nécessaire à l’amour, SON ÊTRE éternel.

La mission dernière de l’Église est donc de réunir tous les hommes, ceux déjà soumis comme ceux encore révoltés, pour les soulager de leur peine, les uns pour faciliter leur conversion, les autres pour les engager à suivre la livraison du Christ, tous dans le but de recevoir l’Être éternel en les arrachant à la fuite infernale vers un néant sans fin.

.... ce qui ne veut pas dire que l’Église, sensible tant aux souffrances de l’homme-intégralement-DIEU qu’aux nôtres, n’a pas à émettre des règles pour les diminuer. Les contraintes qui semblent en résulter n’ont pas pour d’autre objet que d’alléger nos charges dues à notre révolte innée ....

10/06/05 C’est sur l’humiliation du FILS que le SAINT ESPRIT assoit SA puissance pour la Glorification du PÈRE ...

... C’est dans l’Eucharistie catholique que l’humiliation infinie de DIEU arrive à un sommet insurpassable. En effet le paroxysme de SON abaissement qui LE livre sous forme d’aliment juif ordinaire, pain et vin, à l’être humain révolté, laisse plus d’un scandalisé. De plus cela ne dérive que de la simple parole d’un prêtre plus ou moins digne, soumis il est vrai dans tous les cas à l’obéissance du Pape promis à l’infaillibilité par le Christ..... ?Cependant nous devons tout faire pour être en communion spirituelle perpétuelle jusque dans la manducation de nos aliments les plus courants, DIEU étant partout.... L’honneur infini Divin s’unissant au déshonneur extrême humain, nous comprenons les pauvres manoeuvres eucharistiques de l’église catholique (ex-communion des divorcés remariés, ex-communion des églises séparées, etc...) pour sauvegarder un respect dû à un tel don du Ciel... Mais ce respect eucharistique sans mesure que nous devons avoir ne peut se réaliser que si nous l’encadrons, en esprit et en vérité, par les souffrances nues et absolues de la vie du Christ et celles de SES saints ....

11/06/05 ... le "non" du referendum français était le non de toute l’Europe d’en-bas à un chef d’oeuvre d’intelligence et de compromis qu’était la constitution européenne. C’est qu’en effet les populations "d’en-bas" ne se font guère d’illusions sur leur sempiternelle contribution aux aléas de la vie. Ainsi des promesses, en tout état de cause, de mieux être sans effet immédiat ne peuvent leur suffire. L’Amérique libérale leurs donnera l’idéal national de liberté du DIEU de la Bible. La Chine lui imposera la contrainte de la victoire nationale du Marxisme. La Russie retrouvera l’assise de sa religion orthodoxe nationale ..... Mais l’Europe d’en-bas sur quoi va-t-elle asseoir ses misères inévitables?.... Pourquoi donc ne le ferait-elle pas sur la compassion de l’humiliation Divine temporelle clairement énoncée du coeur de Jésus?! Ce ne serait certes pas une intelligentsia politique, aussi habile soit-elle, qui pourrait l’engendrer mais l’unité spirituelle des gens d’en-bas ....

Mais avant toute chose ne rien voir qu’au centre de la croix des souffrances du Christ .....

13/06/05 Question?

... Puisque tout est DIEU, hormis l’attachement au péché qui est néant, dans la Gloire éternelle du ciel comme dans l’humiliation temporelle de l’univers, devant nos corps-DIEU en cause du néant-libre de nos âmes, n’ayons pas peur d’envisager notre incapacité absolue.... Même si des dons extraordinaires nous sont prêtés (le goût du travail, le talent, la réussite, etc....) naturellement, adorons la Puissance de l’Esprit saint d’où ils proviennent .... Cependant un mystique ne peut-il être compris que par un mystique? LA QUESTION RESTE OUVERTE! Et dans ce cas il ne resterait que la foi du charbonnier pour les autres ... mais tous réunis, dans leur conscience profonde, par le même coeur d’Amour du Christ pour travailler à l’unité chrétienne du monde...

À moi, il est donné de prophétiser: ... Après SA mort, SA résurrection sur terre de 40 jours suivi de SON ascension au Ciel, le Christ, suivant la ferveur de SES amis intimes, revient, à la faveur des avancées scientifiques humaines, prendre possession du monde, mais IL n’exclut pas, en cas de leur relâchement éventuel, d’abandonner cette possession ...

... par l’humiliation du Fils, pour la Gloire du Père, se fier à la Toute Puissance humble de l’Esprit Saint, au milieu de ce vernis général de la révolte humaine, si douloureuse au coeur de DIEU comme finalement au nôtre ...

14/06/05 un coeur ...

DIEU Trinitaire, un seul DIEU en trois personnes, n’a qu’un seul et unique coeur, le coeur de Jésus-Christ transpercé au centre de la croix. À LUI le Règne, la Puissance et la Gloire jusque dans notre misère quelle qu’elle soit ....

Forum de Partenia

J’ai émargé sur ce forum par hasard, ayant dû parler dans mon journal de l’évêque de Partenia. Depuis j’ai cherché sur internet des forums chrétiens ouverts à l’exemple de celui-ci et n’ai trouvé dans toutes les confessions que des cercles fermés sur eux-mêmes. Cependant je ne sais pas réellement qu’elle pourrait être ma place ici, un prophète aussi infime soit-il étant toujours dérangeant, mais je tiens à remercier Mgr. Gaillot pour avoir mis en oeuvre son ouverture d’esprit.

Amitiés Francis Victor Marie www.f-v-m.net

15/06/05 louange

... laissons-nous emporter par cette louange sans fin du TOUT BIEN au TOUT BIEN, de DIEU LUI-MÊME à DIEU LUI-MÊME, à laquelle IL veut nous associer sans limite dès l’anéantissement , si douloureux pour LUI, de cette terre ....

.... Au coeur blessé de la croix du Christ, dans SA Paix qui dépasse toute joie, soyons ce libre-néant personnalisé du temps et de l’espace où DIEU aura pu poser un instant SON ÊTRE jusque pour l’éternité ....

3e semaine juin 2005