16/06/05 mots ...

On me reproche des mots qui ne sont que des mots, d’employer toujours le même terme "humiliation" de DIEU. Mais devant ce que DIEU fait pour nous, en nous, jusqu’à l’Eucharistie catholique et tout le reste, comment ne pas pousser son cri comme un braiment d’âne sauvage? Je voudrai ramasser ce qu’il y a de plus pitoyable sur terre et ce ne serait pas trop que de l’offrir à SON Amour meurtri dont d’autres savent, eux, endurer le tourment. Mais qui peut descendre jusque là s’il n’a Jésus et tous les saints dont Marie leur Reine comme bras? ...

La mystique? ...

Décidément ce forum du diocèse de Partenia me pousse dans mes retranchements: la mystique? Sans aucun doute Jésus-Christ a emprunté cette voie, mais évidemment d’une manière parfaite. Rome en a toujours, contre vents et marées, même sans forcément le comprendre, défendu la vérité. Pourtant il est évident que la très grande majorité des humains n’est pas mystique (sans compter ceux qui en ont une haine féroce), à ce point qu’on n’hésite guère à la traiter de pathologie d’exception ( bien qu’à dire vrai, on puisse, à l’observation du comportement du monde, penser facilement l’inverse). Cependant, chrétiennement parlant, n’y aurait-il que les mystiques pour être sauvés? Le Christ est rigoureusement formel sur ce point: ce qui compte c’est de faire la Volonté du Père des Cieux, selon SES lois connues de nous .... Mais un mystique a clairement, dans ses charges comme dans ses consolations, une connaissance infiniment plus profonde de la nature du Christ et donc devant DIEU a aussi une responsabilité infiniment plus grande qu’aucun autre. Quant à ceux qui ne le sont pas, toujours malgré tout dans une possibilité de le devenir sur simple appel Divin, leur état qui n’est pas mince (ne serait-il pas le plus important? Bien que beaucoup de mystiques, peut-être par amour-propre spirituel ou pour être encouragé dans leur labeur qui est parfois terrible, sont amenés à penser le contraire ...), leur état donc est de suivre l’esprit et les lois de l’église jusque dans des modalités parfois très différentes ....

17/06/05 Quand même .....

..... quand même il me serait donné de percer le secret des Cieux ou même de travailler à la conversion du monde entier, si je ne me livre pas comme et avec Jésus, je ne serai qu’une cymbale vide de sens .....

Structure du péché ....

Il est facile de se rendre compte que dans la société , et donc dans l’homme puisque cette dernière  n’en est que l’addition, il y a quelque chose qui ne va pas. L’Église l’appelle le péché, originel dès la conception de l’individu, et actuel dans son renouvellement ou développement continu. Il est moins facile, malgré les règles qu’Elle nous donne pour tendre à le juguler, de déterminer ce qu’il est, puisque apparemment nous sommes dedans .... En effet nous sommes dans cet orgueil, en révolte, dont la racine peut s’appeler "amour-propre", "ego", "égoïsme", le "çà" des psychologues ou de tout autre nom que notre observation voudra bien lui donner.... Le Padre Pio bon observateur, comme beaucoup d’autres mystiques, faisait remarquer qu’à tout vice il y avait une contrepartie de vertu, sauf en ce qui concerne ce "çà" que lui appelait la "vaine gloire", sans cesse présente même chez les plus saints comme l’ombre l’est au corps... En un mot la véritable humilité humaine n’existe pas par le fait que la structure de l’orgueil inné la dépasse encore. C’est donc bien en cette pointe extrême irréductible de l’orgueil ou de révolte mental que consiste la structure du péché originel. Il n’y a qu’un moyen, dont Jésus nous donne la plénitude d’

enseignement par SA vie, de n’être pas suivi de cette ombre, c’est de se tenir à l’aplomb du soleil c’est à dire à l’aplomb du coeur blessé de DIEU. Encore faut-il s’y entraîner et ne pas en bouger. S’y entraîner est nécessaire, car on n’y arrive pas d’un coup. Mais en le faisant on encourage d’autres, moins mystiques, dans ce chemin ou tout au moins, par nos efforts, on leur donne l’explication de ce malaise s’ils cherchent à le comprendre.; malaise permis par la providence non pas pour la perte de l’être humain mais pour sa plus grande gloire éternelle .....

18/06/05 doctrine .....

De nos jours, il ne suffit plus de dire, aimez-vous les uns les autres. Tout le monde le dit, mais sans se soucier des arrières pensées de haine ou d’égoïsme qui conduisent immanquablement à la mort de l’amour. C’est pourquoi il nous faut lutter et aimer, sans honneur, sans gloire et sans consolations mais dans la Paix du Christ qui surpasse tout. Il est en effet, pour les amis du Christ, plus important que n’importe quoi de descendre de leurs hauteurs. C’est pourquoi je n’apprécie pas tant Mgr. Gaillot pour ses exploits médiatiques qui manquent peut-être de doctrine explicite que pour assurer l’humiliation dont il a été l’objet dans l’église. L’ancien mot d’humiliation, nécessaire fondement de SON Amour, de DIEU en SON Christ était le mot opprobre.... Si on s’étonne du reste que je reprenne une doctrine traditionnelle, c’est que celle-ci ne peut changer (cf.Vatican II) mais moi je m’efforce de le faire avec des mots nouveaux vécus.

Nécessité ....

J’ai besoin du bandeau sale et douloureux dont ils avaient aveuglé les yeux de Jésus chez Pilate pour me laisser conduire là où peut-être je ne voudrai pas ....

La marche ....

Beaucoup n’y seront pas vraiment intéressés; certains s’en irriteront; ce qui compte est la marche en avant... Peut-être une seule âme pourrait la goûter .... Et si plusieurs l’entreprennent alors ce que, à moi prophète il a été donné de désigner, s’accomplira .... Mais pardon Seigneur de TE faire descendre aussi bas, dans l’enfer que je suis ...

19/06/05 commencer ......

Dans la vie intérieure, même si nous avions reçu les plus grandes grâces ( comme l’Eucharistie, etc ...) nous devons toujours commencer et recommencer au point de départ, comme si nous venions de naître et que nous n’avions encore jamais rien fait .....

Gros mots ...

Tu déconnes! Voilà ce qu’on pense avec juste raison de ce que je dis ( assez curieusement comme de mes pauvres peintures?) .... En effet à moi, prophète (qui doit donc parler) et mystique (qui doit donc me taire) il a été donné d’embrasser la folie du coeur de Jésus .... Comment n’aurais-je de cesse que de la faire partager à tous sans distinction et d’abord bien sûr à ceux qui, comme moi, sont les plus pitoyables? .... Le coeur de Jésus? ... Mgr Gaillot l’a présenté en son temps à la télévision sous forme d’un soleil de religion pour tous. Il avait seulement oublié d’y faire figurer à l’intérieur la barre des souffrances humiliantes de DIEU. Je ne suis pas sûr que maintenant il l’oublierait de nouveau.

Allez donc! ... Qui veut de NOTRE folie? ... N’ayez pas peur de répondre! Internet permet l’incognito

amitiés francis victor marie

Comprendre, raison ou intuition? ...

Même la relativité d’Einstein, maître mot de l’intelligence moderne, n’est pas si facile à comprendre. Tout au moins les avancées de la science qu’elle a ouvert nous donnent l’impression d’être plus intelligents que nos ancêtres. Nous voulons donc tout comprendre.... Il faut pourtant bien admettre qu’il y a deux manières d’appréhender les choses: l’une par la raison, l’autre par l’intuition, sans qu’on ait pu jamais définir d’une manière satisfaisante, l’un ou l’autre de ces termes. C’est par l’intuition vérifiée par la raison que se font généralement les grandes découvertes. Rien ne prouve que cela puisse être le contraire tellement leur union paraît étroite. Mais leur antinomie ne l’est pas moins. Alors? Comprendre comment? Dans ce site www.f-v-m.net, depuis 5 ans, j’ai annoncé leur fusion à venir d’une manière pratique (science et foi) mais non pas sans conditions. Ce sont ces conditions qui me poussent à intervenir et me font verser tantôt dans la raison plus rigoureuse mais plus étroite, tantôt dans l’intuition plus souple mais plus profonde. C’est ce mélange qui est difficile à comprendre car il cherche à toucher la jointure de l’esprit. Je vous prie donc de ne pas vous lasser, mais sans la prière on ne peut arriver à rien ....

Rassemblement ....

Où trouverais-je le rassemblement dont j’ai besoin, de ces malfrats spirituels et à qui j’avais donné jusqu’à présent le nom encore trop beau, pour cette racaille, me ressemblant, désirée par le coeur blessé de Jésus et le mien, d’ "enfants de rien de toutes religions"? ... Ce sont eux (mais dépendant des âmes vivant la Passion) si je ne m’abuse qui doivent entraîner la conversion de la France et du monde, nécessaire au prolongement de la survie universelle dont j’ai eu les données ... Où les trouverais-je?... est-ce ici ? ...

20/06/05 toujours ...

En quoi que nous fassions, toujours DIEU, jamais nous, en se tenant à la blessure de SON coeur, que nous avivons sans cesse par nos fautes et ingratitudes répétées (Pardon! ....Merci! ), uni au coeur fouaillé de Marie .... Et la tourterelle chante sans cesse: ... c’est DIEU le Père, c’est DIEU le Fils, c’est DIEU l’Esprit ..... c’est DIEU .....

OUI ....

Oui, il faut porter l’indifférence du grand nombre, le ricanement des autres, pour dénicher les enfants-de-rien de toutes religions, dont beaucoup s’ignorent eux-mêmes, qui soutiendront le monde de demain, en commençant par mon pays .....

PARDON ....

Comprenons bien que plus les enfants-de-rien reçoivent ou ont reçu de grâces (spirituelles ou matérielles) , plus ils sont coupables aux yeux de DIEU, par rapport aux autres .... Mais il n’y a pas à craindre cette descente sans fin, qu’il faut désirer, si on prend conscience de la nature infinie même de DIEU blessé qui n’a de cesse de vouloir toujours pardonner davantage pour qu’à leur tour ils puissent savoir pardonner sans limite, aussi bien à ceux qui les entourent, qu’à l’Église, qu’à la société, à la Providence Elle-même cachée si souvent, etc....

Position ...

Si la fission nucléaire peut produire des ravages irréversibles sur notre planète, ce ne serait que sur elle-même. J’ai vu que ce que j’appelle l’"intégrateur de Puissance" (que d’autres appellent autrement; cf.site...) Reposerait sur la connaissance même de la structure de l’univers. En conséquence de quoi, de toute façon si le monde ne se réfugie pas dans la plaie ouverte de la Miséricorde de DIEU en SON Coeur , il ne pourra pas plus survivre que l’ensemble du monde. Comment toutefois ne pas penser que le Christ ne veuille avant la fin de cet univers, instaurer sur terre la Volonté de DIEU comme au ciel, de la façon que LUI-MÊME nous fait le demander?.... Du reste autant que cela me concerne, j’ai cru voir que ce serait peut-être pour un long moment. Quoiqu’il en soit ce qui importe, avec le salut des âmes, est de travailler à l’avancement de cet avènement ....

En son temps, en dehors de toute application prophétique concrète, j’ai interrogé des centaines d’évêques et de théologiens sur ma position spirituelle conséquente. Il en est ressorti qu’environ 10% d’entre eux étaient ouverts aux question mystiques, 10% en avaient une haine féroce et le reste comprenant parfois des célébrités notables, nageaient dans un espace sans consistance. Où se situe l’évêque de Partenia que je n’ai jamais interrogé jusqu’ici, peut-être parce qu’il paraissait aussi mal fagoté que moi? Je n’ose pas trop m’en enquérir. Lui-même saura bien me le préciser s’il y a lieu, m’ayant déjà adressé un e-mail encourageant. Du reste ici-bas envers et contre tout un prophète doit avoir, comme Jésus bref envoyé d’un quartier juif et cependant sauveur du monde entier, sa demeure dans les cieux, moins la vision et la jouissance ....

21/06/05 l’oeuvre ....

La seule oeuvre nécessaire est donc le témoignage du royaume des Cieux. DIEU seul veut et peut le faire. Pour que nous puissions être associé à SON témoignage, il nous a donné SON coeur transpercé au centre de la croix, uni à celui, vivant au pied de cette croix, de SA Mère qui entraîne à son tour ceux des disciples intimes. Cette intimité avec DIEU-CHRIST qui ne doit pas connaître de limite et dont il faut toujours nous appliquer au commencement et au recommencement, ne doit pas cesser en nous .....

Exclamation!

Que Jésus-Christ est mal connu! Et pourtant c’est à LUI qu’appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire dans la pérennité du Ciel comme dans l’humiliation de la terre, en SON Père et l’Esprit Saint. Beaucoup parlent de l’amour qu’ils LUI attribuent. Voyant la nécessité de SA plénitude, j’essaie d’expliciter la foi qui y conduit. Tollé général! Lever de bouclier! ... De toute façon il faudra bien que tous y viennent de gré ou de force, ne serait-ce que pour le salut matériel de l’humanité... Aussi je ne peux que demeurer impavide .....

L’Église ...

Comment je vois l’Église visible de nos jours?: D’abord au premier rang ses chrétiens spirituels, ensuite au dernier rang ses chrétiens sociaux et enfin au milieu la masse de ses chrétiens qui en ont pris leur distance sous toutes les formes.....
Comment retrouvera-t-ELLE sa plénitude ? : par l’augmentation de ferveur des enfants-de-rien de toutes religions ( inclassables en eux-mêmes puisqu’ils en sont le centre), ferveur due peut-être à un rassemblement virtuel possible .....

22/06/05 TOUT ...

..... rien de nous .... TOUT de LUI et de SON Église .....
.... Vraiment je LE remercie d’avoir bien voulu y ouvrir un espace de liberté à Partenia ....
Amitiés francis Victor Marie

incarnation ...

... Je crois à l’incarnation humiliée ( puisqu’abaissée de l’éternité sans commencement ni fin, à la temporalité ) de DIEU dans tout l’univers et au paroxysme de SON humiliation jusque dans l’église catholique.... C’est pourquoi j’ai dit que, par leur responsabilité des grâces reçues, les catholiques sont le coeur du monde ....

Perfection ...

J’ai dit que c’est par l’augmentation de ferveur des enfants-de-rien de toutes religions que l’Église recouvrerait sa plénitude ... Il faut entendre par ferveur un abandon toujours plus total, sans cesse commencer et recommencer, de la connaissance de notre néant-libre à DIEU - ÊTRE infini. S’appuyer sur soi-même, notre pensée (même apparemment pour le bien), est le fondement du péché. Bien des fondateurs de religions en ont eu l’intuition, seul Jésus-Christ, par SA nature homme-DIEU et SA Livraison, a pu avoir la surabondance de sa réparation. C’est pourquoi, sans revenir à tout instant à SON sacrifice total (qui est l’essence de LUI-MÊME) nous ne pouvons rien faire de valable ... Du reste c’est LUI qui donne à l’homme toutes ses impulsions pour qu’en combattant ce qui ne convient pas et s’en humiliant, il s’approche toujours de cette seule et véritable perfection offerte (après la vie de la Passion) à l’être humain ....

23/06/05 le rôle ...

Le rôle du prophète catholique, de plus optimiste comme je suis, n’est pas tant d’annoncer les événements à venir (cf.site) que de faire progresser le royaume des cieux sur la terre comme dans l’éternité. Cela m’est d’autant plus nécessaire, puisque j’ai vu l’un dépendre de l’autre. La condition impérative étant d’abord l’accroissement de l’abandon intérieur à DIEU l’INCOMMENSURABLE des enfants-de-rien de toutes religions, il convient en premier lieu de définir ce que j’entends par ces "enfants". À mon corps défendant, ayant eu à en confirmer la description dans un libre lieu publique, j’y trouve comme il faut s’y attendre un certain lever de bouclier. C’est qu’en effet, d’abord, on ne naît pas forcément enfant-de-rien; on le devient souvent blessé par la vie ou la question de la vie. Ensuite c’est librement, aidé par une prière constante, qu’il faut voir évoluer les positions confortables dans lesquelles on peut être installé. Enfin il faut accepter de se trouver démuni de soi-même, ce qui est le plus dur. On comprend alors ces violentes réactions et ces atermoiements dans lesquels un chacun se tortille. Mais il me faut à toute force chercher ces enfants-de-rien sur qui repose l’avenir du monde .....

Au-delà ...

Au-delà de tout c’est de l’humiliation du Christ que les enfants-de-rien ont à se nourrir. C’est là la condition expresse de l’Amour et de l’avenir du monde ....

Le choix ...

L’humiliation du Christ-DIEU fondement de SON Amour, qui la dira et la vivra? Inconnu, injurié, méprisé ou loué, honoré, connu, peu importe: une seule vie, une seule mort, la SIENNE qui est plénitude sur terre comme au ciel ... Voir les êtres humains se dresser sur la pointe des pieds d’eux-mêmes contre DIEU et SON Église serait simplement risible s’il ne s’agissait du choix de la vie éternelle, le Ciel ou l’enfer. Et sans le sacrifice du Christ Trinitaire, sauveur du genre humain par SA livraison, ils seraient tous voués irrémédiablement à l’enfer ....

4e semaine juin 2005