01/05/02 St Joseph travailleur. La souffrance de l'Amour nue et absolue.... Le pardon de l'Amour nu et absolu pour  permettre à tous de toujours commencer et recommencer sans cesse...

Ce site conçu avec à peine de technique, plus d'une manière de mauvaise littérature qu'autre chose et par force exclusivement en français n'a logiquement aucune chance de retenir l'attention. L' Église pour faire face au choc qui se prépare et annoncer la vérité de l'Évangile jusqu'au bout, a besoin avant tout, à travers tous les temps, de notre souffrance d'Amour unie à celle de Jésus et Marie (et des saints). 

02/05/02 Parce que je suis celui qui dit et ne fait pas, je peux être considéré comme l'horreur des nations, mis au banc de l'Église comme innommable inutile. Mais le pardon incompréhensible (même pour les saints) que Dieu m'en donne, malheur à moi si je ne le reporte pas pleinement sur les autres, car il en est la seule condition.

03/05/02 Ne jamais se départir d'un regard unique et constant sur l'humilité souffrante d'amour et de pardon du Dieu d'Israël en la vie de Son Christ.

04/05/02 La seule chose qui ennoblit l'être humain est ce regard constant de pardon amoureux que Dieu jette sans cesse, à travers les souffrances de la vie de Son Christ, sur nos âmes coupables, que nous avons à accepter et à transmettre envers nos frères.

05/05/02 Cœur vivant d'amour, infiniment doux et humble, enchâssé pour nous dans la souffrance pardonnée: Tel se nomme le centre de Dieu.
Les mystiques qui ont su en expérimenter les souffrances et de ce fait une certaine approche des jouissances, (comme Angèle de Foligno par ex.) ont tous reculés devant l'ampleur de Sa dénomination, employant des mots jugés blasphématoires..

07/05/02 Ces forces d'orgueil immonde de l'homme qui empêche le Christ de témoigner de LUI-MÊME en nous, seule l'humble foi peut les affaiblir en vérité.

Le Christ veut pleinement témoigner de LUI-MÊME (amour, doux et humble de coeur, autant que plénitude d'Être et néitude [ inverse de plénitude ] de néant) en chacun de nous, selon sa hiérarchie et sa liberté.

2e semaine mai 2002