15/05/02 A la fragilité inouïe de l'âme, le Messie universel, Jésus-Christ, révèle l'humble Toute Puissance de Dieu et Son pardon d'amour. Prier et se sacrifier pour que l'Église catholique en prenne tous les jours une conscience plus aiguë pour l'annoncer sans restrictions au monde des religions.

C'est du reste "d'âmes cruelles avec elles-mêmes et généreuses dont l'Église a besoin" et à défaut d'âmes qui  servent ces dernières de  leur prière et de leur sacrifice.

16/05/02    Structure de combat  dans "LUI et moi" , Jésus parlant:
"Nourris le monde de tes souffrances (de la plus infime -du plus petit agacement- à la plus grande) ; c'est ainsi que tu seras MON épouse."
"Ne ME  laisses pas sans tes souffrances; elles aident les pécheurs (du monde entier et de l'Église en particulier qui ne compte que des justifiés )."
"JE cherche des souffrances (aussi minimes soient-elles) qui veuillent s'unir aux MIENNES (nues et absolues)."
"toi tu n'es rien; que ce rien soit MIEN"....

17/05/02 ....Le Christ est bien sûr porteur de bonheur comme de joie pour ses petits, à qui il demande seulement de lui en réserver, par amour, une part, aussi mince soit-elle, pour leur bonheur même.

18/05/02 Tout est péché en l'homme, hormis le pardon que Dieu lui en donne et qu'il doit valider sur autrui.
(péché à cause de l'orgueilleux amour-propre, pardon en plénitude par le sacrifice du Fils de Dieu, et autrui qui comprend: le prochain, les événements et soi-même)

19/05/02 nourrir le monde de ses souffrances, même les plus infimes comme celles de ne pas souffrir, c'est s'unir au pied ou sur le cœur de Jésus crucifié en Son indicible tourment pour notre salut éternel et travailler au salut du monde comme à la Gloire de Dieu.

Jésus sur la croix accomplissait la rédemption. Marie au pied de la croix avec Saint Jean et les Saintes femmes présentes commençait à en appliquer les mérites à tous.

20/05/02 Avec Marie, St Jean, tous les saints et saintes au pied de la croix, unir nos infimes inconforts, à l'abîme sans fond des souffrances du Christ, dans un même pardon.

Même une âme la plus grossière qui soit, peut être transformée par Jésus ne serait-ce qu'au dernier moment de sa vie sur terre. Mais à une telle âme, qui peut vivre intérieurement comme une autre ou même plus qu'une autre, il est interdit de juger qui que ce soit et de prendre une place qui ne serait pas la sienne.

21/05/02 ADORONS la Toute Puissance du sacrifice de Jésus-Christ, en comprenant bien que les desseins de Dieu ne sont pas forcément nos desseins...

22/05/02 Pour toutes les religions, la souffrance est stérile ou ne sert qu'à soi-même, seul le Christ enseigne que la moindre souffrance (même le plus petit inconfort) unie aux Siennes, sert au salut de l'humanité entière comme à notre propre salut.

Tout regarder à travers la mort, douloureuse ou glorieuse, de Jésus-Christ. Livrer ma vieillesse.....

4e semaine mai 2002