08/05/01 Nous avons en Christ la Perfection de la perfection. Aussi les chrétiens doivent-ils en témoigner auprès des autres religions comme autour d'eux-mêmes et seront-ils jugés plus sévèrement qu'aucun autres.

    Quant à moi, étant donné les intuitions particulières qui m'ont été données, j'ai soif de Son Véritable témoignage en moi, pour le salut du monde comme pour la Gloire de Dieu. Triomphe et règne, Seigneur Jésus, car ce n'est pas nous qui T'avons choisi le premier.

09/05/01 C'est en descendant soi-même, par amour, les degrés de l'humiliation Divine qu'on les fait descendre aux autres  et que nous participons ainsi au salut du monde autant qu'à la Gloire de Dieu.

10/05/01 Le sentiment religieux, aussi vif soit-il, ne suffit pas. Il faut sans cesse en purifier l'intention. C 'est pourquoi la vie et l'enseignement de Jésus-Christ sont nécessaire à toutes les âmes même les plus élevées en spiritualité.

vendredi 11 mai 2001 Je crois que tout ce qui m’est demandé, à moi, l’impotent d’enfance, c’est ce témoignage que le Christ LUI-MÊME peut rendre de LUI-MÊME jusqu’en moi. Les modalités, quelles que soient mes impatiences, lui appartiennent. Tout mon travail, comme celui des âmes de toute autre religion, qui cherchent la perfection, est d’accueillir le témoignage unique au monde de Jésus Christ et cela jusqu’au bout.

Pour que les saints de toutes confessions, grandissent en sainteté et que les pécheurs se convertissent, il n’est qu’une voir sûre, c’est descendre avec Jésus et Marie, par amour de Dieu et du prochain, les marches de l’humiliation Divine.

12/05/01  Aimer librement, peu à peu, la croix (physique, morale ou spirituelle) que Jésus dessine sur nous. Elle est source de salut pour nous (en glorification à venir) et pour le monde entier (matériellement et spirituellement).

13/05/01 L'orgueil qui sépare l'être humain de Dieu, se manifeste d'abord par un amour-propre extérieur, général à la majorité de l'espèce, source de dissemblances et de frictions pénibles. Mais cet amour-propre extérieur aussi porteur de problèmes qu'il soit n'est rien à côté de l'importance de l'amour-propre intérieur, infiniment plus subtil et plus pernicieux. Aussi ceux qui sont insensibilisés, peu ou prou, à l'amour-propre extérieur que l'on a appelé en son temps le "point d'honneur", doivent-ils en échange être extrêmement vigilant sur leur amour-propre intérieur et faire sans cesse appel à l'humiliation amoureuse de la vie souffrante de Jésus-Christ, quelle que soit leur croyance par ailleurs.

14/05/01 Prendre la mesure de l'humiliation du Christ et communier sans cesse à sa chair déchiquetée et cependant ressuscitée. Avec la vie de Jésus contempler dans cette optique la vie de Marie Sa mère.

15/05/01 Les marches de l'humiliation sainte que nous devons descendre avec le Christ sont ajustées à notre taille. Empruntons-les avec joie jusqu'au bout. Les autres voies sont des impasses.

   3e semaine mai 2001