23/03/02 Toute la durée de la vie du Christ a été un incessant combat contre lui-même (contre sa nature passible humaine) pour la Gloire du Père et la salut des âmes.

24/03/02 Ce sont les souffrances et la Gloire du Christ Lui-Même qui nous font offrir pleinement et sans hypocrisie Son propre holocauste, infini, uni avec le nôtre, infime, au Père des cieux à qui tout honneur et toute gloire doivent être donné.

25/03/02 Avec les souffrances et la Gloire de Jésus-Christ, qui nous offrent, LUI et moi, à LUI-MÊME, Trinité Sainte, je ne suis pas seul pour lutter contre moi-même qui m'est sur la terre la tâche principale.
Car le Christ "cherche, sans cesse, des souffrances qui veuillent bien s'unir aux siennes", non pas du reste qu'elles soient toujours très grandes ou qu'elles soient comparables (elles sont souvent même infimes) mais elles y préparent.

26/03/02 Si nous le voulons, la violence du sang répandu par le Christ peut vaincre l'ingratitude et la froideur spirituelle du genre humain.
    Que la violence de la Messe renouvelle Son Église.

27/03/02 La fureur de pardon et de Miséricorde soulevée par le sacrifice de Jésus pallie nos ingratitudes et nos froideurs.
    C'est notre faiblesse devant la vertu chrétienne qui nous vaut quelquefois ou souvent tant de consolations de toutes sortes afin que nous puissions en profiter pour nous convertir peu à peu. Il n'est jamais trop tard pour arriver à aimer ce combat douloureux contre soi-même pour l'amour de Dieu. L'intensité de l'amour de ce combat maintient le monde en vie.

28/03/02  Avec LUI, rappeler, même d'une manière infime, l'offrande réelle des souffrances du Christ (et de Sa Mère).

29/03/02 Pécheurs ou purifiés, avec La souffrance du Christ s'unir aux mérites de Sa souffrance...

30/03/02 Avec TA souffrance aller à TA souffrance....

31/03/02 C'est vraiment TON amour (de TOI à TOI et de TOI à nous) qui nous emmène à ton Amour et ce sont vraiment les souffrances qui TE sont soumises sur terre qui hiérarchisent la Gloire du ciel....

1e semaine avril 2002