01/10/01 Abandon avec Jésus Christ à Dieu comme aux hommes, LUI portant ce que moi je ne peux pas porter c'est à dire l'effrayant fardeau de mon péché.

02/10/01 L'amour du Christ, de Sa Mère et des saints, anéantit mon orgueil de sensualité, de vanité et de cupidité et redresse sans cesse la droiture chancelante de mon cœur, quitte à moi d'œuvrer pareillement, avec eux, pour les autres.

03/10/01 Petitement.....

04/10/01 La nature humaine est tellement vicieuse que même en se traitant d'insignifiante elle peut arriver à s'enfler d'orgueil. La perfection de la perfection, l'humilité et la douceur de la douceur intérieure c'est le Christ Jésus catholique. L'humilité et la douceur intérieure sont le centre de l'Amour.

05/10/01 Comme la veilleuse de cire prête sa mèche froide ou noire à la flamme qui la réchauffe et l'éclaire , ainsi ô mon âme prête ton cœur à la flamme Trinitaire et Amour qui donne vie et réconfort.

06/10/01 Le cœur blessé du Christ est l'infinie source de chaleur qui greffe la flamme de l'Amour Divin sur la froide mèche de l'âme.

07/10/01 Unir nos contrariétés, quelles qu'elles soient, à Celles du Christ et comparer en esprit de foi.

2e semaine octobre 2001