08-10-03 Au milieu de la broussaille émise par les créatures, il nous faut comprendre que DIEU seul, Christ en croix, a besoin de nous .....

DEMANDONS PARDON qu’à cause de notre péché nous ne comprenions pas que DIEU seul (Trinitaire) a l’existence, comme Il a tout Bien, et qu’il est normal que tout LUI soit dévolu.

09-10-03 Avec la Grâce de DIEU offrons, jusqu’au BOUT, par Marie aux souffrances insondables du Christ la liberté de notre néant et sa révolte ignominieuse.

10-10-03 C’est le martyr intérieur qui témoigne du Règne, de la Puissance et de la Gloire de Jésus-Christ. À certains il est donné d’y ajouter le martyr extérieur. Mais si nous ne pouvons faire mieux, au moins vénérer de tout notre être, les souffrances de DIEU en Son Christ Jésus, en LUI offrant les douleurs, physiques, morales et spirituelles du monde entier, passé, présent et à venir.

À l’orgueil de cupidité, de sensualité et de vanité de l’être humain, il n’y a comme parfait remède que l’humilité et la douceur du DIEU d’Amour, Jésus-Christ....

11-10-03 Face à notre révolte et pour nous en retirer Le Christ a souffert par amour l’abîme des douleurs de DIEU, car le néant à qui il est donné dans une personnalité de s’offrir librement à l’Être a un prix inestimable à SES yeux ...

Le mariage spirituel d’un Jean de la Croix, comme le Nirvana du Bouddha n’ont-ils pas une suite qui serait la vie conjugale de DIEU et l’âme déjà sur terre!?...En réalité St Jean de la Croix parle de cette suite à laquelle le Bouddha ignorant de Jésus-Christ ne peut accéder.

12-10-03 Avec Jésus-Christ, DIEU Trinitaire, humilions-nous toujours plus profondément chaque jour, pour espérer atteindre dès ici-bas, la fusion unitive, que LUI seul peut donner dans la pleine Charité, amour de DIEU et du prochain.

L’humiliation de DIEU sur terre, fondement de SON amour, est le secret des secrets Divins. Qui y accède? Pourtant les catholiques sont plus que dans d’autres religions privilégiés en ce domaine, mais il faut chercher, méditer et prier sans se lasser, dans la pénitence de tous les jours, même la plus infime....

La livraison au Christ Trinitaire de la liberté de notre néant avec sa révolte nous fait grandir et fait grandir les autres dans la voie de l’humilité Divine, fondement de tout amour.

13-10-03 La Bonne Nouvelle de l’Évangile révèle que le Christ par SES souffrances de DIEU, unies à celles de toute l’humanité, est venu briser la révolte de la liberté humaine pour permettre l’accès à la vie éternelle, si l’homme le veut.

Aux âmes faibles c’est à dire d’orgueil le plus ignominieux et le plus subtil, le Christ envoie peu d’épreuves. Elles ne peuvent que peu être utile au Royaume des Cieux, sinon servir d’ornement à la Miséricorde Divine, si elles s’efforcent d’être fidèles dans la foi.

14-10-03 La blessure du coeur de Jésus et Marie enseigne la volonté de souffrir qui sauve l’humanité de son orgueil, unie à celle du Père......

15-10-03 Aux lèvres desséchées par la souffrance d’amour du DIEU vivant, la moindre goutte d’eau est d’un prix inestimable.

En nous efforçant d’accompagner partout SES souffrances, offrons au Christ l’ignominie de notre néant autant que l’abomination de notre révolte toujours présentes en échange de quoi, LUI nous offre la Splendeur de SON Être autant que la Gloire de Son Unité toujours renouvelées.

3e semaine octobre 2003