08/10/04 .... Aussi infime qu’en soit l’acte, il nous faut communier à la libre Volonté du Fils de l’homme de souffrir (ce que ne peut aimer la nature humaine et moins encore celle trois fois sainte de Jésus-Christ), sous la contrainte provoquée par le péché, pour la Vérité, DIEU Amour ET humilité.... En cela nous rejoignons aussi la Vierge Marie .....

09/10/04 Aussi infime qu’elle soit en acte, c’est à la liberté de souffrance que le Christ nous appelle .... IL nous arrache ainsi à l’ennemi, IL nous arrache à nous-même ....

10/10/04 Si le Christ nous a ordonné d’être parfait comme le Père des Cieux l’est, ce ne peut que nous être possible mais AVEC LUI car sans LUI nous ne pouvons rien.... Si nous voulons comprendre un peu en quoi réside cette perfection demandée, il faut bien se remplir de l’image extrême que Jésus-Christ nous donne de son application Divine et qui est le dernier acte d’anéantissement de la croix, bien avant SA résurrection ...

11/10/04 .... qu’est-ce que DIEU peut faire d’une enveloppe vide, à condition qu’elle veuille bien le rester (seule la Passion du Christ peut réaliser pleinement cette vacuité), sinon de la remplir selon la taille et la qualité que LUI Tout Puissant veut bien lui donner ....

Je vous remercie, cher Père Bandelier, d’avoir pris position dans Famille Chrétienne sur cette belle et émouvante illustration de la Passion de Mel Gibson que je viens de voir seulement en DVD, n’ayant pas eu le courage auparavant d’affronter une salle publique.

Le Père Loew qui ne l’a pas connu, a écrit cependant sur cette dichotomie, qui a toujours existé dans l’Église, suivant les époques et la sensibilité des âmes, à propos de la représentation de la Passion et du crucifix, soit réaliste (genre école Rhénane) soit idéaliste (genre école St Sulpicienne).

Je comprends d’autre part ce que vous dites à propos de Jacques Duquesne, mais vous pouvez remarquer qu’il semble n’exister aucune revue chrétienne capable d’accueillir à la fois ce dernier, comme l’opposition au film de Mel Gibson et en même temps le développement de leur contrepartie.

En fait, à mon point de vue, ce sont aux tenants de cette contrepartie, sans rien amoindrir de leur conviction, à s’humilier devant les autres car ils semblent plus proches de la révélation du Christ qui est à la fois humilité ET amour, humiliation et compassion devant la misère humaine.

Il y aurait beaucoup à dire sur ce sujet; c’est ce que je m’efforce de faire au jour le jour dans le journal de ce site www.f-v-m.net où j’y traîne aussi malgré tout le poids d’un prophétisme qui me pèse.

------------------

LE DIALOGUE INTER-RELIGIEUX ET L'UNITÉ SPIRITUELLE INTERNATIONALE DÉCOULANT DE CE SITE À VOCATION PROPHÉTIQUE www.f-v-m.net SONT CONTENUS DANS LES PRINCIPES ÉMANANT DU FILM SUR LA PASSION DU CHRIST DE MEL GIBSON. ILS CONCERNENT LES PETITS ET LES SIMPLES DE TOUTES LES RELIGIONS , SANS EXCEPTION, QUI NE SONT PAS DES DOCTRINAIRES. CE SONT EN EFFET CES ÂMES DE RIEN QUI PAR LES SEULES ARMES DE LEUR PRIÈRE, LEUR PÉNITENCE ET LEUR OBÉISSANCE À L’INTUITION SAINTE SAUVERONT DANS LA COMMUNION DES ESPRITS LE MONDE DE SA PERTE.

12/10/04 " Plus tu souffres [ soumis à l’image du Christ, et même d’une manière infime ], plus tu sers " .... Mais ces âmes de rien dont l’horreur et l’ignominie, en fonction même des grâces qui leurs sont concédées et aux quelles elles ne savent pas ou ne veulent pas répondre, dépassent tout entendement, sont seules (avec Jésus-Christ ) en face de la plénitude de la Miséricorde Divine à laquelle elles doivent se rendre ....

13/10/04 La CO-RÉDEMPTION consiste à appliquer aux âmes, par nos prières et nos sacrifices, les mérites des souffrances et de la vie de Jésus-Christ, unique Rédempteur. En effet bien que le Christ soit le seul sauveur de l’humanité entière, il est nécessaire que notre liberté communautaire et individuelle s’exerce, l’union qui en découle à l’amour ET à l’humilité, essence de la Divinité, ne pouvant être que libre ....

14/10/04 Prier pour les âmes du Purgatoire, c’est aussi prier, dans la communion des esprits, pour le salut de toutes les âmes ...

15/10/04 Par la communion des esprits, la CO-RÉDEMPTION dans son union même infime à la Passion du Christ est nécessaire pour aider, puisque DIEU permet qu’on L’aide, à sauver les âmes dont la nôtre de l’enfer, à faire advenir le Règne et la Volonté de DIEU dès cette terre, à rassembler dès maintenant les enfants de DIEU dispersés.

... Qui peut descendre aussi bas, dans un surplus de souffrance unique, sinon DIEU seul? ... et que peut-on faire de mieux que d’accueillir cette miséricorde sans limite pour la partager avec les autres!.....

.... Fondre notre volonté dans TA Volonté jusqu’au rappel, sans attendre, de la croix haute dans le but du salut de tous ...

Si les terribles douleurs physiques de la Passion du Christ ont dû LUI être un soulagement en comparaison des souffrances précédentes de SA vie provoquées par l’état de péché de l’humanité, SES douleurs morales et spirituelles ont dû atteindre là, en fonction de l’accompagnement du paroxysme du péché humain, un degré Divin qu’il sera toujours impossible d’évaluer sur terre.

3e semaine octobre 2004