1e semaine octobre 2005

08/10/05 www.f-v-m.net nécessité ....

Dans SA vie entière, en Christ Toute souffrance, unie à DIEU, voulue librement pour arracher l’homme à son péché, par le parfait abandon à l’humilité et douceur Divines.... Pardonne-nous d’avoir nécessité de TE faire descendre aussi bas pour nous élever aussi haut sans mérite de notre part autre que la foi ... Au Christ; le Règne de l’humilité et la douceur, la Puissance de la souffrance livrée, la Gloire éternelle ....

09/10/05 www.f-v-m.net rébellion ....

Ils sont peu nombreux ceux qui comprennent que seule la souffrance humiliante, nue et absolue de toute la vie du Christ, illustrée par le paroxysme de SA Passion, peut arracher l’être humain à la damnation ..... Moins nombreux encore, peut-être, ceux qui comprennent comment par le sang et l’eau giclant de SA poitrine morte, ouverte par la lance, sur le coeur, immaculé et douloureux, de Marie, SA Mère, IL nous invite à s’y associer, amenés par elle-même. Oui, on est sur terre, pour anéantir avec la grâce et la vérité de DIEU, notre volonté humaine fugitive afin d’acquérir et recevoir la Volonté éternelle Divine, mais tout notre être se rebelle et s’y refuse .....

www.f-v-m.net de tous ....

De tous les enfants de Marie au pied de la croix, reconnaître qu’on est le dernier à cause de notre vanité, de notre cupidité, de notre sensualité et pourtant amené au coeur ouvert du Christ.... Ceci n’empêche pas de comprendre l’avenir même temporel ou spirituel de l’humanité: comment le Messianisme du Christ s’inscrit dans l’universalité de toutes les religions par la révélation de la nature humble et douce de DIEU, comment SA vie en porte témoignage, la place de la voie de l’Amour qui est aussi la Sienne, par rapport à celles des autres religions (voie de l’obéissance, de l’adoration, de la compassion, de la tolérance, de la componction, etc....) et comment de ce fait IL est le sauveur des temps qui s’ouvrent .... Mais ce n’est pas à nous d’imposer ces prophéties, seulement de les proposer, ne serait-ce qu’à travers cette nouvelle forme d’information qu‘est internet, la seule qui nous est offerte, en creusant une intimité toujours plus grande avec Jésus ....

10/10/05 www.f-v-m.net vouloir ....

En nous humiliant, il faut vouloir dans la paix du Christ, les peines provoquées en nous et par les horreurs qui sont les nôtres et par celles qui nous sont imposées extérieurement. Ainsi s’il ne nous est pas donné de porter des tribulations désirons au moins porter la peine de l’oubli. C’est notre contribution au rappel des souffrances voulues et désirées par le Christ pour le salut du monde... Du reste vouloir les peines empêche d’en souffrir véritablement car cela n’est que le fait de la volonté contrariée .... Unissons-nous au coeur immaculé et douloureux de la Vierge Marie .....

11/10/05 www.f-v-m.net fondement .....

C’est toujours plus bas que Marie vient nous relever.... Si nous venons et revenons, c’est à dire si nous ne nous y accoutumons pas, il n’y a pas lieu de s’étonner ou de s’effrayer de cette source continuelle d’humiliations répétées.... Malgré cela depuis 5 ans sur internet, je m’escrime (les pensées bien dirigées active le désir qui, lui, met en pratique) avec les moyens du bord, en partant il est vrai de la diversion d’une expérience d’intuitions mystiques concrètes ou plutôt hypothétiques puisqu’il s’y agit de sciences, d’exprimer le sens de l’annonce Messianique de Jésus-Christ auquel toutes les religions, cléricales ou laïques, sont tenues d’adhérer en droiture de conscience. Il s’agit bien sûr de la révélation de la nature profonde Divine, qu’aucun autre être humain ne pouvait faire, c’est à dire de l’humilité et de la douceur spirituelles infinies de l’Incommensurable-DIEU, s’humiliant dans l’univers, que confirme la Livraison libre de la vie du Christ. Livraison, à laquelle, tous, suivant les degrés de ce que nous sommes ou voulons être, nous demeurons appelés. La voie d’application qu’IL enseigne réside dans la perfection de l’Amour Biblique. D’autres initiateurs de religions ont enseigné des voies peut-être différentes mais qui de toute façon ne peuvent faire l’économie du centre commun décrit ci-dessus .... C’est au fin fond du coeur immaculé et douloureux de Marie, sous la croix, là où, pénitents, gisent les abominables, que Celui du Christ vient nous chercher .....

12/10/05 www.f-v-m.net À noter .....

À noter que l’incompréhension reste totale entre ceux qui, même d’esprit religieux, ne peuvent élever leur pensée au monde mystique et ceux peu nombreux qui ne vivent que de celui-ci. Même les termes employés lorsqu’ils sont directs prennent des connotations inverses. On ne devrait donc utiliser que des images et des mots permettant le cafouillis chez les premiers. Cafouillis qui de toute façon sera levé un jour, ne serait-ce qu’à la mort. Mais le cheminement des âmes jusque là reste pour la pluparts extrêmement lent et varié. Cependant la Vérité n’a qu’un camp. Il faut le chercher en droiture de conscience sans jamais se lasser, en sachant bien qu’alors on est responsable de beaucoup d’âmes comme de Sa reconnaissance dans les religions du monde entier, quelqu’insignifiant que l’on puisse être..... Que les desseins du Christ se réalisent à travers nous comme IL les désirent et les a désirés depuis toute éternité .....

www.f-v-m.net le vouloir bénéfique ....

Ce n’est pas parce que nous acceptons de nous livrer avec Jésus-Christ et que donc avec LUI nous VOULONS la souffrance que nous sommes appelés pour autant à souffrir plus qu’un autre. En effet l’acuité et la durée des souffrances de chacun dépendent avant tout de la hiérarchie des âmes pour laquelle nous avons été créés individuellement et dont la vision, dépendant essentiellement de DIEU Créateur, nous échappe à peu près complètement (ce qui ne veut pas dire que sur terre dans notre liberté, nous ne puissions pas, à l’intérieur de celle-ci, fructifier toujours davantage). Mais le fait de vouloir spirituellement la souffrance et non pas seulement l’accepter, allège cette dernière puisque ce qui la rend insupportable est surtout d’aller contre notre volonté propre naturelle. De plus ce vouloir, qui est évidemment de l’ordre de l’esprit, la rend infiniment plus profitable pour nous sur ce plan comme pour le salut des autres puisqu’elle devient le prolongement de celle du Christ Rédempteur .... Il reste qu’il s’agit là d’une option bénéfique mais minoritaire dans l’humanité que seule la foi au Christ crucifié et ressuscité peut nous permettre ...

13/10/05 www.f-v-m.net lutte ouverte ...

Presque dès le début de ce site sur internet, une âme charitable et avisée m’avait écrit que trop direct je faisais fuir tout le monde ... Il est vrai que dans l’exposition de cette lutte entre la nature et le hors-nature, la foule préfère les contes et apologues qui la font frissonner ou la confortent sans qu’elle est à s’engager ... Mais voyant d’une part les progrès des sciences modernes et à venir, j’ai pensé qu’il valait mieux dénuder carrément cette lutte et d’autre part puisque c’est la foi catholique qui en est plénitude de victoire, m’adresser de préférence à ceux, même s’ils ne sont pas nombreux, qui veulent bien s’engager et n’ont pas peur de la connaissance crue. En effet je pense que ce sont ces derniers qui ont la possibilité d’entraîner les autres, même par images, mais eux-mêmes sachant la nudité des faits.... Ainsi si tout dans la nature est bon, il n’en faut pas moins exercer son jugement entre ce qui est sain et ce qui ne l’est pas; de même dans ce qui est hors nature savoir distinguer ce qui est saint de ce qui ne l’est pas.... Si nous devons nous servir d’abord du hors-nature spirituel pour nous arracher à l’attachement néfaste et finalement douloureux que nous avons au naturel matériel, nous devons savoir aussi que l’attachement au hors-nature spirituel a ses limites. La vocation dernière de l’être humain est de rester dénudé matériellement et spirituellement mais dans cette paix intérieure, reconnue ou non, que donne la foi au Christ et que d’autres chercheurs spirituels ont quelquefois entrevue sans en pouvoir connaître la plénitude ...

14/10/05 www.f-v-m.net cycle ....

Avec Jésus transpercé et Marie, SA Mère, au pied de la croix, dans nos normes, chercher en nous unissant la perfection de la livraison à laquelle nous sommes appelés .... Ainsi DIEU dans SON ÊTRE libre s’anéantit au néant libre, c’est à dire sans y avoir d’attache, pour remonter à l’ÊTRE... Il n’est pas exclu qu’il s’agisse là d’un cycle éternel dans lequel nous créatures sommes entraînées.

15/10/05 www.f-v-m.net regard de foi ....

La foi est donnée à une minorité par clairvoyance, à la grande majorité par influence et à une autre minorité seulement par détermination. Elle est un regard d’éternité et de pérennité sur la temporalité et la caducité de notre monde. Or les scientifiques, d’après ce qu’il m’a été donné comme à d’autres de voir d’une manière concrète, vont être amenés à obtenir ce regard par les progrès de la connaissance humaine qu’ils vont forcément transmettre à l’ensemble de l’humanité... Ceci ne voudra jamais dire qu’il ne faille pas faire appel à la clairvoyance de la première minorité ni non plus qu’il n’y ait pas un choix de conscience à faire. Car l’homme restera toujours libre et sa destinée finale restera toujours d’offrir à DIEU sa foi nue. Ce qui compte, c’est de brûler l’Esprit Saint en nous pour qu’IL soit accueilli par tous. Nous en connaissons les moyens. C’est une lutte incessante contre nous-même. Mais plus on peine, plus on est utile à soi comme aux autres ....

3e semaine octobre 2005