2e semaine octobre 2005

16/10/05 www.f-v-m.net communion ....

Jésus a connu toute SA vie terrestre, sans aucun doute, cette lutte acharnée contre LUI-MÊME non pas comme nous à cause de son attache révoltée au néant qui est le péché mais à cause de chacune des nôtres qu’IL ressentait pleinement. Et c’est donc en luttant sans cesse contre nous-même comme LUI et avec LUI que nous devons aller à la livraison parfaite (celle de SON dernier cri sur la croix), sans chercher à voir le fruit de notre labeur, offrant dans SA hiérarchie DIEU à DIEU ....

17/10/05 www.f-v-m.net issue ....

Une seule issue: la fusion au coeur transpercé de Jésus à laquelle nous conduit celle de Marie, SA Mère. Ce sont les âmes malades blessées continuellement par leur propre révolte regrettée qui peuvent le mieux comprendre. Ce sont à elles d’entraîner par leurs prières et leurs sacrifices, contre vents et marées, l’immobilisme mortel des autres à la livraison vivifiée du Christ sur la croix dont le fondement est universel .... Unique en DIEU donc ..... nous avons trouvé sans cesse ....

18/10/05 www.f-v-m.net maître de l’histoire .....

Christ est mort pour chacun de nous, que nous mourrions à notre tour pour LUI continuellement, de la manière que LUI maître de l’histoire à laquelle nous collaborons, voudra et de la manière à laquelle Marie saura nous conduire, malgré l’incessant retour de notre révolte.... Mais LUI seul sait comment IL veut peupler l’Éternité à partir de cette moisissure terrestre humaine .....

19/10/05 www.f-v-m.net moisissure ....

Christ mesure pour chaque âme ce qui convient à la taille de son habit spirituel - du reste comme matériel. La perfection, cet anéantissement avec Christ en DIEU pour toutes choses, doit se renouveler à chaque instant jusqu’au dernier soupir, malgré notre marche apparemment titubante... Quant à LUI, IL a pris sur LUI-MÊME le manteau ignominieux de toutes les misères spirituelles des hommes qu’IL a voulu partager avec SA Mère, Marie .... La révolte de l’être humain, moisissure du globe terrestre, cependant créé pour DIEU et pour fusionner dans sa personnalité avec LUI, est si grande et si générale qu’elle le fait fuir par tous les pores de sa peau. Elle ne peut être brisée que par la seule livraison de Jésus-Christ DIEU-homme à la quelle l’âme ne peut répondre, dans son insignifiance et son indignité même que par la sienne. Cette nôtre infime et si indigne livraison unie à celle infinie et sainte de Jésus-Christ amène la vie éternelle, en nous et autour de nous, jusque dans la temporalité ....

20/10/05 www.f-v-m.net servitude ....

... Comment peux-TU descendre aussi bas que nous sommes et pourtant nous ne voudrions pas que TU fasses à moins ... Nous ne pourrions être sauvés ... mais nous sommes peut-être le seul?... Et sachant que plus on souffre uni au Christ plus on sert à arracher les âmes et le monde à l’orgueil destructeur, on souffre alors de ne pas souffrir ... Non pas du reste que voyant notre incapacité, on puisse s’imaginer faire plus, mais on se désole d’aider ainsi si peu l’Église dans son travail ....

21/10/05 www.f-v-m.net spoliation ....

Qui a jamais été spolié comme DIEU à qui tout appartient dans SON Fils Jésus-Christ? N’est-il pas normal qu’à notre tour, nous qui nous voulons SES amis, nous le soyons? Cependant auparavant n’oublions pas de faire le tour de nous-même de sorte que nous ne désirions pas construire au-delà de ce qui nous appartient... Pour ne pas perdre coeur, laissons le Maître d’oeuvre Tout Puissant édifier LUI-MÊME avec nous notre demeure de spoliation ... Peut-être bâtira-t-il une riche aile pour y inclure notre pauvre cabane? ... Mais c’est surtout à l’intérieur de nous-même que Jésus amène la guerre et la division qu’IL promet ... Finalement , même flanchant et nous redressant sans cesse, c’est debout comme et avec Marie au pied de la croix que les enfants-de-rien peuvent espérer répondre à ce don sans précédent qu’est Jésus-Christ ... Toutes les créatures de l’univers sont DIEU LUI-MÊME sous toutes les formes de SON humiliation ....

22/10/05 www.f-v-m.net résurrection des morts ....

Le don unique de l’humilité et la douceur parfaites gardé par la Vierge Marie, juive de la lignée de David, a permis l’incarnation de celles de DIEU .... L’âme est immortelle, mais nous croyons aussi à la résurrection des corps c’est à dire à la pérennité absolue du principe de temporalité uni à l’âme.... Je le répète sur internet depuis 5 ans; les sciences physiques seront amenées à vérifier concrètement que le phénomène d’entropie n’est pas irréversible mais débouche sur une contrepartie éternelle au-delà de l’univers que nous connaissons. Bien sûr je suis isolé mais c’est surtout parce que catholique je sais aussi l’interférence des esprits libres et le combat drastique qui en résulte entre l’humilité et la douceur spirituelles de DIEU et l’orgueil et la violence de ses ennemis ... De sorte que je sais aussi que le dernier des chrétiens fidèles, même quoique sans ressort, par la perfection de sa foi et de sa charité, est plus utile à la communauté humaine que le plus grand savant imaginable .....

www.f-v-m.net trois points ....

1°) dans mes diverses recherches du relief en peintures, il est anormal que ces travaux n’aient jamais pu être exposés même s’ils suscitaient la mauvaise humeur des professionnels de l’art. D’autre part s’il m’est évident que, malgré mon âge, dans certaines conditions, je pourrai aider à la mise en oeuvre des données techniques dont je me suis rendu compte en vulgarisation de la stéréoscopie, il est non moins vrai, que devant l’ampleur des autres intuitions scientifiques qui m’ont été données, cela demeure tout à fait secondaire ....

2°) dans ces dernières hypothèses et leur conséquence de généralisation de la foi en occident et dans le monde, qui s’est imposée à moi, j’ai vu qu’il fallait enseigner, avant même la charité, l’universalité de ses fondements, nécessaires à tous, aux bons comme aux mauvais, qui reposent sur l’humiliation et la douceur spirituelles de DIEU. J’en ai esquissé les éléments ....

3°) il m’est impossible par la grâce de DIEU de vouloir me mettre sur un autre terrain de combat que celui choisi par le Christ. Et si, en tombant et retombant, commençant et recommençant, je garde les yeux fixés avec Marie au centre ouvert de la croix, j’accomplirai, visiblement ou invisiblement, ma vocation plénière, c’est à dire, fortifier, avec d’autres, le coeur de l’Église ....

4e semaine octobre 2005