3e semaine octobre 2005

23/10/05 www.f-v-m.net contrat ...

La destinée de l’être humain, dans son long et court chemin sur terre, est d’arriver, normalement petit à petit, à vouloir librement le contraire de sa propre volonté. Mais il est tellement vicié que tout son être s’en révolte. Seule la détermination Divine du Christ anéantissant librement la Sienne dans la perfection entraîne les temps passés, présents et à venir, à remplir le contrat pour lequel on est né, en vue de la jouissance éternelle ......

24/10/05 www.f-v-m.net témoignage .....

Si, malgré ce que nous sommes, nous voulons témoigner du Christ pour aider ( puisque DIEU le permet) à arracher l’orgueil du monde ( d’abord des enfants-de-rien, ensuite du reste ...), nous devons d’une manière ou d’une autre, sanglante ou non, avoir librement, le dos arraché, le front transpercé, les pieds et les mains troués, le corps lacéré et la poitrine ouverte, à notre échelon mais comme et avec LUI ....

25/10/05 www.f-v-m.net l’enseignement .....

Comprendre l’essence de l’évangile... Ainsi le fondement sur lequel tout repose, tient dans l’enseignement de Jésus-Christ en quelques mots usuels: " Apprenez-de MOI ( DIEU ) que JE suis doux et humble en MON centre ". Depuis 2000 ans si ces mots ont été bien des fois cités, c’est comme en passant et sans s’y arrêter. En effet ils sont la substance de toute la vie de Jésus-Christ et sont tellement opposés radicalement à ce qui est la nature humaine qu’ils lui représentent un mur d’achoppement sans mesure.... Aucune explication, sinon cette opposition de nature elle-même, ne peut en répondre. C’est pourquoi il a fallu au Christ vouloir se livrer à la mort librement supplicié et humilié par SES propres prêtres pour espérer nous le signifier et obtenir de nous dès ici-bas une vie nouvelle, en demandant à SES disciples d’agir pareillement. De même pour atteindre cette vérité impensable, IL nous a donné rien de moins que la plénitude de la voie de l’Amour de DIEU et du prochain, révélée déjà imparfaitement au peuple juif, alors qu’à d’autres religions il est donné une voie moindre bien qu’elles aussi doivent tenir compte de cette vérité ....

26/10/05 www.f-v-m.net raison fondamentale ....

Malgré ce que nous sommes, tout oublier sans cesse, pour témoigner de Jésus-Christ et de la livraison humiliante nécessaire .... Pourquoi l’humiliation douloureuse de cette livraison (physique par la mort, morale par la séparation, spirituelle par la déréliction) dans la temporalité?... C’est que l’homme est créé à l’image de DIEU dont on peut, de nos jours, dire raisonnablement qu’IL EST le Principe de Contradiction Moral dans l’univers où "ÊTRE" IL s’anéantit "néant", sous condition de liberté morale pour renaître à l’"ÊTRE" de nouveau. La souffrance qui en résulte n’est que la conséquence de cette liberté. Donc pour accéder à l’éternité de l’Être, la créature doit accepter librement un instant de cette souffrance... Cette libre acceptation morale se manifeste et se construit tout au long de notre vie par la livraison, généralement petit à petit, de nos facultés, sous toutes les formes variées de la vie temporelle, avec le point final de la mort physique... Ce qui rend encore plus pénible cette livraison est l’insubordination initiale du genre humain pour guérir laquelle est venu s’incarner DIEU dans SA perfection, en la créature Jésus-Christ .....

27/10/05 www.f-v-m.net merci ....

Merci de n’être rien, pour que TOI TU sois tout .... Pardon de tout ce qui n’a pas été ou n’est pas cela ......

28/10/05 www.f-v-m.net les mérites ....

Qui peut donc témoigner du témoignage rédempteur unique de Jésus-Christ, sinon LUI-MÊME, DIEU, de notre liberté en nous.... Mais les mérites, sur lesquels nous serons jugés au dernier jour, ne dépendront pas des grâces que nous aurons reçues mais de la manière dont nous y aurons répondu ... Ne nous trompons donc pas de réponse ... Prières et médiations des évangiles nous conduisent ....

29/10/05 www.f-v-m.net unité théologique ....

Les théologies catholiques fondamentales de St.Bonaventure et de St.Thomas d’aquin, élaborées au moyen âge, bien que identiques ne sont pas unitaires pour s’opposer radicalement, comme leur métaphysique, au sujet du concept des purs esprits. Ce point a paru mineur et a été traité comme tel en imposant à l’Église l’exclusive d’une seule théologie (celle de St.Thomas) . Mais en réalité il s’agit là de l’arbre qui cache la forêt, nécessitant pour avoir une théologie parfaitement unitaire une métaphysique qui soit telle donc une unité de pensée humaine parfaitement universelle. À la suite il y a eu un penseur catholique qui a ébauché cette vision d’unité mais a préféré se livrer à l’action en dépendant c’est à dire au rapprochement des religions en vue de leur unité. Il s’agit du cardinal allemand du XVe siècle Nicolas de Cues. Son oeuvre philosophique a été reprise et transformée par l’hérétique Girodano Bruno qui lui aurait intéressé ultérieurement de nombreux penseurs et influencé jusqu’à Hegel et peut-être d’autres encore. Mais le flambeau d’unité métaphysique et théologique laissé par Nicolas n’a jamais été repris par quiconque. Il est vrai qu’un penseur catholique penché sur cette question ne pourrait qu’avoir en tête le dilemme de la fin des temps en résultant qui ne sera que le choix manichéen, pour l’universalisation de l’humble Jésus-Christ ou pour celle de l’orgueilleux antéchrist. Mais nous croyons, avec confiance que Jésus-Christ est le parfait maître de l’histoire dont le but (une pointe d’aiguille de souffrance pour une éternité de jouissance) n’est pas celui des hommes et à la pensée duquel nous devons sans cesse venir et revenir tellement il est naturellement opposé au nôtre ....

30/10/05 www.f-v-m.net consolations ...

" ... passer outre aux consolations matérielles et spirituelles" (C.de Sienne)... en esprit et en réalité dans la mesure même, sans nous tromper, qui est la nôtre, nous avons toujours besoin d’être rappelé à l’ordre, par nous-même, ce qui vaut mieux (pénitence) ou par ailleurs, ce qui est plus pénible (événements).... Mais DIEU ne demande pas l’impossible puisque de cela IL se charge LUI-MÊME, si on LUI demande, et de fait IL ne demande pas même le difficile, si on le veut .... Le Christ ne veut-IL pas témoigner de LUI-MÊME jusque dans le plus bas échelon des âmes .....?

31/10/05 www.f-v-m.net guérison ....

Pour que nous puissions témoigner de LUI-MÊME dès cette terre et pour notre guérison éternelle, DIEU y a souffert l’incommensurable par SON Fils Jésus-Christ dans SA Volonté de paix inamissible. Mais que pourrait-il y avoir de mieux que la parousie, l’accomplissement des temps dans la Gloire du Christ, sinon la Volonté de DIEU sur terre comme au ciel? ... Pour guérir la multiplicité de nos vices, la multiplicité des stigmates de la Passion de Jésus-Christ nous sont donc nécessaires .....

1e semaine novembre 2005