4e semaine septembre 2006

01/10/06 mesure ....

Dans cet état d’humiliation que nous avons, à l’image de celui de DIEU, à retrouver avec LUI, Christ, et qui par la suite du péché originel nous est si opposé, DIEU mesure la tâche à chacun selon ce qu’il est.... Mais c’est avec cela que Jésus-Christ assurera SON triomphe. Ne nous trompons donc pas. L’état d’humiliation sur terre est celui de DIEU, donc nécessairement il doit être celui des hommes; car sa reconnaissance est la condition de la Gloire des Cieux. C’est un état moral qu’avec Jésus-Christ, Messie, le monde comme tout un chacun a à faire renaître. Si nous le voulons les avancées concrètes finales des connaissances humaines y aidera d’abord. Les voies nécessaires pour y accéder sont multiples. Celle de Jésus-Christ en même temps que SA révélation Messianique est l’amour comme celle de Moïse est l’obéissance, celle de Mahomet bien comprise l’adoration, celle du Bouddha la compassion, celle du foisonnement indien la tolérance, celle des sages chinois une certaine componction, etc .... Les enfants-de-rien de toutes religions comme les autres doivent remercier DIEU de pouvoir s’humilier avec LUI en vue de la Gloire Éternelle .....

02/10/06 essence .....

Dans l’Eucharistie, cette chair orgueilleuse, criminelle et maudite, de la créature est pétrie par la chair humiliée trois fois Sainte de DIEU... Que dire de plus!?....Il est donc possible de commencer dès ici-bas l’essence de la vie du Ciel... C’est la souffrance incommensurable du Christ Trinitaire et celle, même la plus infime ( ne parlons pas des autres) , de SES amis qui la grave en nous ....

03/10/06 pourquoi rechercher ....

Pourquoi devons-nous rechercher l’état d’humiliation primitif de l’humanité? D’abord parce que c’est, bien qu’étant le TOUT PUISSANT, l’état de DIEU dans l’univers. Ensuite parce que même dans la souffrance nécessaire ( parfois il est vrai très rude) due à l’arrachement de nos attaches vicieuses d’orgueil, nous obtenons déjà sur terre l’état de paix qui surpasse toute joie. Enfin parce que il nous ouvre à la béatitude éternelle. De toute façon où irions-nous autrement?.... On ne peut concevoir le degré d’horreur spirituel dans lequel est tombé l’être humain par la faute originelle. (Seules peut-être peuvent le faire les très rares âmes admises à la terrible nuit de l’esprit dont parle St. Jean de la croix). Et pourtant DIEU s’investit dans cette abomination jusque dans les plus petits détails, octroyant à l’homme des dons matériels et spirituels énormes au plus profond de sa déchéance, déchéance endossée, il est vrai, par le Christ dans une vie de souffrances sans nom .... Mais n'importe quelle humiliation de la plus petite à la plus grande reste pénible. C'est pourquoi nous avons besoin de nous appuyer sans cesse sur celles sans mesure du Christ (notionnel ou non) .....

04/10/06 témoin ...

Être témoin selon la Volonté de DIEU ... DIEU À DIEU. LUI seul sait ce que nous sommes... Entre le pire des criminels et le meilleur juge de paix, il y a peu de différences, sinon une question de neurones et d’accidents de la vie. Mais tous deux sont pleinement responsables de leur liberté intérieure et s’ils ne se convertissent pas l’un et l’autre, dans le secret de DIEU, ils ne sauraient entrer l’un comme l’autre dans le royaume des Cieux ....

05/10/06 sceau ....

.... humiliation clémente de DIEU ..... Pour pouvoir rendre le témoignage du sceau, il faut , pour aller libre et léger comme il se doit, à la croix, s’unir sans cesse au front transpercé qui purifie nos pensées et au dos arraché pour mortifier notre sensualité ......

05/10/06  aboutissement ....

Cette distinction entre Jésus-Christ Messie universel révélant, LUI seul pouvant le faire, l'humilité et la douceur du centre de DIEU, que l'humanité entière quelles que soient ses convictions, doit reconnaître, et Jésus-Christ prophète juif, LUI seul pouvant également le faire, donnant la voie de l'Amour Divin pour arriver à cette reconnaissance impossible aux seules forces de l'homme pécheur, a été développée depuis la 3e semaine de Mars 2004, tout au long du journal en précisant les constatations (cf. entre autre le conte de Noël du 25/12/05) .

06/10/06 voie ....

Poussé par les intuitions concrètes mais étrangement nues, puisque ne reposant sur aucune base de connaissances rationnelles, de 1963 et débouchant sur la vision de l’unité mystique des sciences et des religions MAIS à double effet apocalyptique, il fallait pour y répondre déterminer une pérennité de comportement humain qui aille au-delà de cette ambivalence..... Depuis sept ans et même bien avant celle-ci était également intuitivement présente. Elle s’est explicitée sur internet toujours de manière plus précise, en s’avérant très rude et en même temps impossible à atteindre directement. Il s’agit de l’état d’humiliation du TOUT Divin et humain auquel on admet que la société primitive humaine récente devait émarger. C’est évidemment le seul Messie de l’univers, Jésus-Christ, qui pouvait nous en donner la clef.... La voie qu’IL nous a préconisé pour atteindre cet état fondamental inverse du nôtre actuel est donc l’Amour de DIEU et des autres qui pour nous chrétiens englobe toutes les autres approches suscitées par les diverses religions. C’est donc bien l’Amour, dans la preuve de ses vertus, qui doit être premier dans nos recherches et nos activités ....

07/10/06 foi ...

Si donc la clémente humiliation Divine en est le fondement, l’Amour est la cause première en même temps que toutes les manières ( Obéissance, Adoration, Compassion, Tolérance, Componction, etc...) d’aller à cet état fondamental. Car y aller sans intermédiaire est impossible suite aux conséquences de la faute originelle de l’homme. La foi qui mène à l’Amour où toute autre voie droite et qui est appelée à régir l’avenir du monde en incluant les sciences doit être sans équivoque. Il ne suffit pas en effet d’avoir une foi vive à faire des miracles, encore que cela soit nécessaire, si celle-ci n’a pas le but que lui assigne la personne et la vie du Christ... LUI seul peut en orienter la droiture des consciences parce qu’il n’a jamais parlé ni vécu de lui-même. Mais l’espérance qui unit la foi et l’amour, même si elle ne peut plus souffrir, "met sa bouche dans la poussière"..... Et quelle admiration ne devons-nous pas avoir pour cette clémente humiliation de DIEU, TOUT Bien, qui de l’Éternité se fait aussi temporalité avec toutes ses approximations de bien aux quelles IL nous associe pour renaître à jamais et celles que nous appelons le mal en particulier le mal dû à la liberté humaine qui se nomme le péché d’orgueil ( de vanité, de cupidité, de sensualité) et qui atteint DIEU au coeur miséricordieux de SON humilité et de SA douceur ....

2e semaine octobre 2006