2e semaine octobre 2006

16/10/06 prendre ....

Pour être sûr de ne pas seulement "porter" notre croix mais , comme nous l’enjoins le Christ, de la "prendre", ne pas avoir peur d’en "rajouter" selon ce que nous sommes. Son humilité nous investira. Il est juste et bon de tout faire pour rendre gloire au Christ Jésus-DIEU déjà sur terre mais en même temps que de SA Toute Puissance aussi de SON humiliation infinie ... Poussé donc par la prémonition d’une main mise de l’homme sur l’univers, développer le coeur de l’oecuménisme .....

17/10/06 humilité et Toute Puissance ....

L’humilité humaine n’existe pas. On peut certes dire qu’un homme serait plus humble qu’un autre. On peut certes chercher à pratiquer cette vertu à laquelle l’orgueil mondain est peu enclin et qui pourtant doit être l’état du monde de demain. Mais en fait comme le dit un maître spirituel, St Jean de la Croix, même après la première et dure purification de l’âme par ce qu’il appelle la nuit des sens, réservée dans sa rigueur aux âmes déjà avancées dans la vertu, et quoiqu’en multipliant les motions d’humilité les plus profondes, il restera toujours dans l’âme la trace viscérale effective du tout orgueil humain. Ce Saint éminent nous dit cependant que la deuxième et terrifiante purification de l’âme, qu’il nomme la nuit de l’esprit, et qui peut venir après, le résorbe complètement. Il ajoute toutefois qu’il y a vraiment très peu d’âmes qui sont appelées dès cette terre à cette dernière épreuve.... Alors sachant cela, comment, nous, la très grande majorité d’orgueilleuse nature ( de cupidité, sensualité et vanité) pouvons-nous suivre le Christ qui est l’humilité et la douceur infinie de perfection Divine?.....Eh bien! N’avons-nous pas à marcher sans cesse, comme nous le pouvons avec des hauts et des bas, à contre courant de notre volonté naturelle et sans illusion sur ce que nous sommes vers cette livraison finale à DIEU et aux hommes , qui a été entre autres celle de Jésus-Christ? ... Peut-on le faire autrement que les yeux intérieurs fixés sur cette humilité miséricordieuse parfaite qui est le fondement de tout amour chrétien et de toute autre voie droite? ... C’est donc sur une interrogation que se conclue cette nécessité première .... Mais la Toute Puissance Divine n’est pas cachée dans l’univers, bien que DIEU, de la gloire intemporelle éternelle s’abaisse ( puisque TOUT EST DIEU, hormis la liberté de la créature jusqu’à ce qu’elle LUI soit remise entièrement) à la temporalité. En effet la très vaste échelle de l’univers et toutes ses dépendances infinies par rapport à notre petite relativité, nous révèle SA Toute Puissance. Cependant la possession toujours plus grande que l’homme acquiert du quantifiable et de la maîtrise de la matière jusqu’à son intégralité à venir dont quant à moi je ne puis douter, restreint d’autant cette omni-puissance temporelle. Il reste alors la nécessité de la foi pour retrouver l’origine Éternelle Divine. Et dans cette foi, plus que tout, reconnaître cet état d’humiliation Divin , révélé par la vie Messianique de Jésus-Christ, constant dans la création jusqu’à la constatation de ce que nous appelons d’une manière générale le mal et que nous avons à combattre suivant les voies qui nous sont données .....

18/10/06 nouvelle donne ...

Il était convenu depuis l’affaire Galilée que les sciences pouvaient donner le "parce que" de l’univers mais non pas son " pourquoi" réservée à la religion. Dans l’avenir qui s’ouvre ce n’est plus tout à fait vrai. Car par la foi possible les sciences vont être amenées à déborder sur la religion comme la religion à déborder sur la science. Aussi ce sont les fondations morales du plérôme humain qui doivent être mises à jour. C’est énorme! Seule l’Église catholique apostolique et romaine a les armes pour le faire... L’intuition rationnelle des savants doit rejoindre l’intuition spirituelle des théologiens dans la mystique qui est un témoin de la réalité fusionnelle de l’au-delà de l’univers.... C’est une joie de travailler avec le Christ au salut du monde, c’est à dire à son retour, de plus magnifié, à l’état d’humiliation primitif, mais c’est aussi une lutte continuelle contre soi .....

19/10/06 finalité mathématique ...

Si j’ai introduit dans la rubrique mathématique la notion insolite de Jésus-Christ, ce n’est absolument pas parce que les évangiles sont nécessaires aux calculs notamment de la théorie de supra-relativité. Mais c’est parce que ceux qui en arriveront à l’aboutissement auront besoin de l’état indispensable de foi qui comme je l’ai dit ailleurs, doit être avant tout l’état d’humiliation normal à l’homme primitif. En effet je confirme que la manière d’aborder les conséquences scientifiques d’un rapport avec l’au-delà de notre univers est double. L’une amène, si nous le voulons et si DIEU le permet, à reconnaître la dépendance à l’au-delà en promouvant la preuve concrète rationnelle de la nécessité de la foi en DIEU. Mais si nous ne nous soumettons pas dores et déjà à l’humble homme-DIEU, Jésus-Christ, comme maître et Seigneur nous arriverions rapidement à l’autre manière refermant le monde sur lui-même en y apportant une preuve toute aussi concrète et rationnelle du contraire. Il est évident que dans ce cas la foi au Christ Jésus, toujours nécessaire au salut éternel de l’homme, serait d’autant plus difficile à exercer. Quant à moi, il m’a été donné de voir que dans ce cas la fin apocalyptique, véritablement terrifiante, de l’univers entier ne saurait tarder ....

20/10/06 à manger ....

Jésus a tant souffert parce que SA parfaite sainteté d’humilité et de douceur s’est trouvée confrontée à notre péché d’orgueil et de violence afin de le guérir en nous redonnant l’état d’humiliation nécessaire antre autre à l’amour de DIEU et du prochain. N’ayons donc pas peur, même si nous ne souffrons pas, de revêtir nos pensées de SA couronne d’épines, de SON dos arraché comme de SES pieds et SES mains écartelés et percés, de SON côté ouvert dans le sang et l'eau recueillis sur Marie SA Mère, de tout SON corps broyé de douleurs et de toute SA vie en prémonition sensible de cela sans oublier SA résurrection réservée suivie de SON ascension dans l’au-delà... Eucharistie: Que donc dans SON humiliation Divine nous LE mangions et que nous LUI donnions à manger ...

21/10/06 Gloire ....

Jamais à aucun moment de SA vie, sauf exceptionnellement à l'apparition trinitaire du Mt. Thabor, Jésus-Christ n’a voulu sortir de SON humiliation, pas même dans son entrée, dite triomphale, à Jérusalem avant SA Passion. La Gloire du DIEU Tout-Puissant et trois fois Saint sur terre se traîne au-dessous de tout. Voulons-nous L’accompagner??? dans la paix du Christ qui dépasse toute joie.....pour obtenir ou être ce repentant qui peut ramener en esprit et vérité une infinité d’âmes ... Mais LUI Seul sait comment, parce que nous!....

22/10/06 L’ÊTRE ...

Nous n’avons qu’une seule chose à faire qui est de lever constamment les yeux intérieurs vers la magnificence de l’humiliation Divine qui pour nous, Chrétiens, est incarnée dans la vie de Jésus. Cette humiliation possède une telle intensité que même les plus infimes sacrifices de nos vies qui LUI sont offerts, sont regardés par le Christ Trinitaire plus importants pour le salut des âmes et du monde que les SIENS propre incommensurablement douloureux sans lesquels pourtant rien ne peut se faire.... Au moins LE recevoir ou plutôt LUI demander, car nous ne pouvons rien, cette grâce puisque LUI fait tout le trajet jus qu’à nous.... L’ÊTRE S’est engendré néant parfait en Jésus-Christ pour ressusciter avec LUI, "à" l’abominable révolte du néant créé libre que nous sommes, l’ÊTRE parfait qu’IL possède aussi par nature .....

23/10/06 néant possesseur ....

Malgré la grossièreté de notre orgueil viscéral qui nous attire sans cesse à l’inverse, tendre notre liberté intérieure vers la perfection du néant possesseur en même temps de l’ÊTRE qu’est le Christ. Et pour cela si nous ne pouvons nous unir à la terrible douleur de Marie au pied de la croix, recouverte du sang et de l’eau jaillis du côté ouvert de SON Fils, unissons-nous à sa joie du salut du monde par lequel il recouvre l’humiliation morale primitive bienheureuse, comme du salut des âmes pour lesquelles le Ciel est ouvert de nouveau .....

4e semaine octobre 2006