17/09/02 "Victoire tu régneras, Ô croix tu nous sauveras"

Plus tu souffres, plus tu sers....
Plus tu souffres, tes souffrances grandes ou petites unies sans limitations à celles incommensurables du Christ comme tes joies.....
Plus tu sers, au salut du monde et des âmes (dont la tienne) et à la venue du règne de Dieu sur terre comme au ciel.

18/09/02 Pour aller sûrement au Christ, à défaut de vertus nous empêchant de fuir la souffrance unie à celles de Jésus, il faut nous couvrir du manteau d'humiliation de la Vierge Marie:

-Je ne connais pas l'homme...
-Joseph était décidé à l'abandonner..
-recensée à Bethléem et accouchant dans une grotte.
- Son enfant dans une mangeoire..
- L'enfant fut circoncis.
- une épée te transpercera le coeur.
- Ils s'enfuirent en Egypte.
- Pourquoi m'avez-vous cherché?
- Ils le prenaient pour fou
- Qui est ma mère?
- N'est-il pas le fils du charpentier?
- Il mange avec les pécheurs.
- C'est un possédé.
- Heureux plutôt que ma mère ceux...
- Sa mère était au pied de la croix.
- Dans l'église, les apôtres, les fidèles... et aussi la mère de Jésus...

19/09/02  N'ayons pas peur de regarder la victoire (sur terre d'humiliation) de Jésus-Christ avec les yeux de la vérité sur ce que nous sommes d'abord (d'atroces morves orgueilleuses) et sur ce qu'est la Trinité ensuite ( Toute Puissante humilité d'amour).

20/09/02 La victoire âpre et douce du Christ sur la croix imprègne l'humanité. Mais si la douleur et la pauvreté d'esprit n'accompagne pas l'humiliation, celle-ci ne saurait rendre compte à elle seule de l'humilité Divine qui rayonne d'amour sur l'univers.

21/09/02 L'action véritable à la quelle le Christ nous convie, est tellement violemment opposée à celle de notre nature humaine que l'on comprend les précautions infinies que Sa Providence prend pour essayer de nous y amener. Dans ces conditions il est difficile de juger le monde tel qu'il est.

Le Christ a vécu pour nous l'humiliation absolue (qui englobe souffrance et pauvreté d'esprit du même ordre).

Il faut toujours prier et offrir des sacrifices pour les âmes du purgatoire. Mais si l'on peut mériter sur terre de transcender celui-ci, on donne à Dieu une gloire d'autant plus grande, tout en obtenant au ciel le rang le plus élevé possible.

Oui, l'être humain n'est devenu qu'une larve orgueilleuse, rebelle et hypocrite, destinée de ce fait à la perdition éternelle, mais rachetée à un prix d'amour immense par les souffrances infinies et victorieuses du Christ auxquelles il doit s'unir pour en appliquer le bienfait à tous...

22/09/02 Rien ne doit échapper au salut victorieux de la croix du Christ, sauf ceux qui dans leur liberté  voudraient absolument la fuir. Cette victoire, que nous chrétiens proclamons (la victoire de l'humilité amoureuse de Dieu), maintient le monde en vie. A nous de nous efforcer qu'elle règne sur terre comme au ciel.

Ainsi dans la prémonition de la douleur de la croix, la Vierge Marie chante:
Mon âme magnifie le Seigneur,
Exulte de joie en Dieu mon sauveur.
IL s'est penché sur son humble servante,
Désormais tous les âges me diront bienheureuse.
Le Seigneur fit pour moi des merveilles,
Saint est son nom.
Déployant la force de Son bras,
IL disperse les superbes,
IL élève les humbles.
IL renvoie les riches les mains vides,
IL comble de bien les affamés.
IL se souvient de la promesse
Faite à Abraham
En faveur d'Israël et de sa race à jamais.

Marchons avec joie dans le Christ, mais sans se tromper de victoire. Car l'homme veut bien à la rigueur d'une Toute Puissance de Dieu que certains veulent contester, mais peu d'êtres humains honorent Son humilité en esprit et vérité.

22/09/02 (suite) ... Élargir la victoire du cœur transpercé du Christ....
Dans cette marche chrétienne victorieuse, à chaque pas l'on bute, à chaque pas l'on tombe mais à chaque pas Jésus-Christ nous propose de nous relever et à chaque pas nous devons demander Son aide, en un perpétuel recommencement. Cependant la victoire éternelle et temporelle du Christ sur l'humanité orgueilleuse est au bout. Comment ne pas être dans la joie même au milieu des pires douleurs.

23/09/02   Le génie original et unique du Juif Jésus....
Le péché:
Il est relativement aisé de se rendre compte de l'origine du péché. Il suffit de voir que si l'on est soi-même vexé ou humilié, cela nous donne une réaction pénible parfois très violente. Inversement lorsqu'on nous flatte, même si l'on accepte de voir que c'est un mensonge, cela nous fait plaisir malgré nous. Il s'agit là rien de moins que des effets du péché originel.
Ses conséquences: Des hommes se sont bien rendus compte que de là provenait en profondeur tous les troubles humains, personnels et collectifs (guerre, conflit, dominations, etc..). Ils ont essayé de palier à ses manifestations : amour-propre, ego, égoïsme, moi, çà des psychologues, etc... Il s'agit la plupart du temps de fondateurs singuliers de religions ou même d'un peuple entier comme Israël avec la Bible, s'appuyant généralement sur la notation de l'Incommensurable qui transcende l'être humain, Dieu.
Lutte limitée: Mais dans cette lutte tous ont fait preuve d'une certaine limite provenant forcément de leur nature commune à l'humanité.
Et dans la notation de la Transcendance Divine ils n'ont pas été capable de rendre compte d'autre chose que d'un Dieu Tout Puissant hors de la portée
de la puissance humaine. Ce à quoi certains ont réagis avec plus ou moins de bonne foi.
Offre géniale: Il y a alors 2000 ans, le juif Jésus, revendiquant le titre de Messie dans l'optique d'une mort sacrificielle suivie d'une humble résurrection, a enseigné en trois ans en le confirmant par sa vie même, non seulement la Toute Puissance eschatologique de Dieu mais en même temps Son humilité sans borne, liée à un amour illimité pour l'homme.
Réactions: Cette proposition va tellement à l'encontre de la conception orgueilleusement viscérale de l'homme, que même ses propres disciples tout en proclamant son évangile de siècles en siècles ont bien du mal à l'admettre.
Aujourd'hui: Même ceux qui portent le nom de chrétiens sont divisés à ce sujet. Les juifs de tradition sont choqués par l'affirmation eschatologique de Son être. Les autres religions, prises  dans cette contradiction, perçoivent difficilement l'ouverture qui est à la source de cet enseignement.
Solution: Travailler d'abord au plus profond de soi-même, sans aucune complaisance même approximative. Ceux qui comprennent cela ont une grande responsabilité dans la venue du règne en vérité de Jésus-Christ.

24/09/02 Je ne veux pas être purifié, quel qu'en soit le coût, de mon péché dès cette terre, pour éviter les terribles et aimantes souffrances du Purgatoire (cf. Catherine de Gênes et d'autres encore) mais parce que cela donne au Seigneur une gloire d'autant plus grande. On demande le triomphe du Christ sur nous-mêmes et en même temps on repousse Sa Victoire par notre hypocrisie.

4e semaine septembre 2002