08-09-03 Présenter au Père des cieux les prières et les sacrifices de tous les fidèles et officiants unis au Christ, avant les nôtres, en s’y unissant, et se fondre, sans se lasser, dans les souffrances sans mesure offertes au Père par l’amour pour nous de Jésus, Christ et Messie.

La descendance du Christ depuis Abraham et David est-elle peut-être faite de gens peu recommandable mais surtout pire que tout, d’âmes comblées de grâces et vivant d’ingratitudes. DIEU est descendu jusqu’au dernier plancher d’indignités pour y déposer la plénitude de SA Miséricorde... En échange, avec le Christ offrons-LUI joyeusement notre dépouille....

La Vierge Marie: Quelle souffrance a éprouvée cette créature, parfaitement immaculée dans sa conception, pour naître dans ce monde tout imprégné du péché et quelle a dû donc être la puissance de son désir du Rédempteur??!!...

09-09-03 DIEU, Tout Puissant et infiniment humble, s’est assimilé aux hommes, qu’ IL a créé à Son image, pour qu’ils (particulièrement Ses choisis) LUI donnent à manger et à boire leur nourriture quotidienne (au propre comme au figuré) dans la joie comme dans la douleur, de la plus petite à la plus grande des âmes....

Les souffrances insondables du Christ recouvrent, selon notre libre assentiment, de la plénitude de l’amour miséricordieux du Père, l’ignominie de la race humaine, jusqu’à la pire de toute, celle des âmes comblées de grâces et cependant pécheresses et ingrates....

10-09-03 ... affectivité ET effectivité ... Sans la contemplation de l’humilité Divine, on ne peut comprendre ce "ET" renvoyé dos à dos dans l’ Évangile et auquel tant d’âmes se heurtent....

11-09-03 Dans Son infini trois fois saint, c’est la volonté de souffrance de Jésus qui LE lie à nous et, nous, jusque dans notre abjection, nous lient à LUI. ....Multiplier nos petites velléités.....

La création est le travail de DIEU pour générer la liberté de L’ aimer en LUI-MÊME et dans Ses créatures, par la perfection des souffrances de Son Christ....

12-09-03 Seules les douleurs du sang du Christ peuvent transformer, en nous, la plénitude de notre révolte congénitale de la même façon que le fer rougi au feu se trempe dans l’eau froide...

Redisons-le: que dans la suite des temps je sois ce néant sur lequel un instant, mais pour l’éternité, aura pu se reposer un aspect de la Miséricorde Divine...
la Miséricorde Divine... c’est l’ineffable et libre souffrance du Christ, trempée dans la joie surnaturelle, à laquelle il demande à ses âmes choisies de s’unir en esprit et en vérité pour pouvoir en répandre les mérites sur tous les pécheurs.

13-09-03 Dans ce monde du péché, offrir notre petitesse méprisable. Les souffrances infinies du Christ incarné, animées par celles des saints, peuvent y faire reposer la Grandeur de DIEU .....

14-09-03 † .... Le chrétien conscient doit non seulement arriver à accepter ce que DIEU VEUT mais aussi à LE VOULOIR librement, pour la rédemption du monde, dans sa hiérarchie surnaturelle.
Mar-†-ie, mer d’amertume, prend en charge ceux  qui le lui demande en esprit et vérité...

C’est le don des souffrances du Christ au fin fond de nous-même qui nous permet d’approfondir en vérité la souffrance et la joie de Ses plus grands mystères..

À travers tous les "accidents" de Son infinie humilité, dont nous sommes les heureux bénéficiaires dans la joie comme dans la douleur, DIEU seul existe et seul a besoin de chacun de nous ....

Contempler (toujours avec les souffrances du Christ) l’humilité de DIEU Tout Puissant, le Grand Présent, dans le libre vernis du néant des créatures ...

15-09-03 Dans cette familiarité avec LUI qu’ IL nous donne, avec les souffrances du Christ, tout pour la Gloire de DIEU, et pour le salut des âmes....
Nous livrer donc joyeusement, à travers le cercle restreint de nos connaissances, à l’humilité douloureuse et glorieuse du Christ, centre de Son amour.

C’est avec tes souffrances que je veux aller à TES souffrances, en trouvant le coeur immaculé de Marie, blessure de TON coeur, car de moi-même je ne suis que péché.

3e semaine septembre 2003