08/09/04 .... Ainsi donc je me désabonnes d’une revue catholique que j’avais suivi dès pratiquement son commencement. Depuis la mort de son créateur elle a glissé imperceptiblement dans le camp des "philistins", ceux qui s’appuient sur l’orgueil humain et non pas sur l’humilité de DIEU. Évidemment elle ne s’en rend même pas compte, car il est difficile, et pour un journaliste plus peut-être qu’aucun, de résister à l’air ambiant. Mais l’Église ne se critique pas on doit seulement la sanctifier, avec audace certes et c’est ce qui avait fait dans le temps la réputation de ce magazine; mais sanctifier même avec audace ce n’est pas critiquer, cela va bien au delà.....

09/09/04 La Vierge Marie, recevait, sans aucun doute, au pied de la croix, au moment où était percée la poitrine de Son Fils, la plénitude des souffrances du Christ, autant qu’une simple créature peut la ressentir. Ceci pour appliquer aux âmes et aux coeurs les mérites des douleurs rédemptrices de Jésus-Christ, véritable DIEU, et la rendre ainsi co-rédemptrice, comme nous-mêmes, mais à notre échelle, nous devons être aussi co-rédempteurs....

10/09/04 On ne doit pas cesser de penser et de communier aux plaies de Jésus-Christ, douloureuses au calvaire ou glorieuses à SA résurrection, jusqu’à notre commencement dans l’éternité où nous verrons celles-ci dans tout l’éclat de leur magnificence, car ce sont leurs mérites qui font fuir sans fin l’ignominie de l’être humain en en brisant l’attache ...

Il est sûr que nous ne devons pas nous reposer avant notre entrée dans la vie éternelle. Examinons-nous....!

11/09/04 Jésus-Christ, Unique Rédempteur du monde, n’excluant aucune religion bien-née malgré la soumission à SON Église, nous a enseigné, par SA vie, que les plus petites souffrances comme les plus grandes, soumises à DIEU, de même que les joies dont on sait s’humilier, servent à ouvrir les âmes et les coeurs, proches ou lointains, à l’humilité et à l’amour de DIEU. La souffrance n’est rien d’autre qu’une effroyable humiliation pour l’orgueil viscéral humain. Le Christ en prenant sur LUI tous nos péchés, sauf celui du refus de les LUI donner en contrition, a souffert l’impensable, puisque DIEU. C’est pourquoi les âmes de rien, les simples et les petits, qui le comprennent, cherchent à communier à la volonté de souffrir de la Vierge Marie, seule créature exempte de la faute d’orgueil originelle, pour pouvoir fusionner à la volonté de Jésus-Christ ......

12/09/04 Qu’il est doux de se sentir infirme dans la main de DIEU, dans le coeur du Christ, si peu semblable à ce que sont devenus les nôtres ....

13/09/04 Plus on est éloigné des occasions de pécher, plus la moindre faute est grande .....

... Tout est fait sur terre pour la vie éternelle des âmes et la résurrection des corps dans la nécessité absolue de la libre reconnaissance de l’humilité et de l’amour de DIEU ...

... Jusqu’à quel abîme de notre faiblesse TU viens?!... TA Toute Puissance est terrifiante mais la douceur de TA descente jusqu’à ce que nous sommes est d’autant plus digne d’adoration, de louange et d’amour ..... Qu’est-ce donc que la plus énorme éruption volcanique sur terre à côté de la plus petite éruption nucléaire du soleil?....

.... Un seul instant de plénitude Divine, ne serait-ce qu’au moment de notre mort, entrée dans la vie éternelle, suffit à remplir toute une vie d’inutilité ou d’insuffisance ...

... Bien que ce soit le seul bien qui mène à l’amour de DIEU et du prochain, on ne peut pas dire que la véritable humilité, en dehors de celle de Jésus-Christ parce que DIEU et par grâce unique de SA Mère Marie, existe sur terre. C’est pourquoi nous devons sans cesse en faire la recherche....

14/09/04 ... Sans plus de sentiment de foi, unissons-nous fermement au dernier cri vainqueur de Jésus sur la croix remettant l’esprit à SON Père ....

15 septembre 2004

3e semaine septembre 2004