1e semaine septembre 2006

08/09/06 preuve par neuf ( G.-) ....

Il n’y a pas de doute, dans toutes les disciplines, les penseurs un peu chevronnés de notre époque tournent autour des conditions d’avancées scientifiques nécessairement eschatologiques d’un avenir peut-être proche. Ils n’ont d’obstacle qu’eux-mêmes. Si la mise en oeuvre de ces conditions peut permettre l’unité souhaitable de l’humanité, leur fragilité ne permet pas de tergiverser sur le fondement essentiel qui réside toujours en l’humiliation temporelle de DIEU précisée par Jésus-Christ en SA vie et bien sûr en ses conséquences notamment de la fin des temps comme du rôle que nous avons à jouer. Agir donc librement contre notre volonté est humiliant. S’humilier avec le Christ-DIEU, c’est reconnaître cette infinie souffrance de tous les temps passés, présent et à venir qu’IL a voulu endurer et dont IL applique à chacun d’entre nous en particulier les mérites entiers. La disposition à tout souffrir pour les autres qui en devrait être la conséquence et qui est la Sienne et celle des saints de toutes les religions se trouve ainsi facilitée. Il est vrai que la révolte humaine originelle ne permet pas de comprendre que DIEU SEUL S’AIME et que l’amour auquel est convié la créature ne peut être que de s’y fondre. Aussi sans la recherche constante et libre de l’humilité et de la douceur sans mesure de DIEU qui s’exprime par SON humiliation temporelle, jusqu’à la permission du mal, il ne peut y avoir véritablement d’amour et d’oecuménisme chrétien, ni d’obéissance juive, ni d’adoration musulmane, ni de compassion bouddhiste, ni de tolérance hindoue, ni de componction chinoise ou de toute autre voie droite... Où donc , nous, les enfants-de-rien pourrions-nous aller, pour faire ce qui est demandé, sinon à l’humilité et la douceur du centre de DIEU? ....

09/09/06 enfants-de-rien ....

Puisque Jésus a pris sur LUI d’une manière incommensurable toutes les souffrances dues à nos offenses infinies vis à vis de DIEU et du prochain, ne devons-nous pas à notre tour, de la manière qui nous est donné, prendre sur nous les offenses des autres vis à vis de DIEU ou de nous-mêmes? .... Mais nous, enfants-de-rien, à cause des grâces reçues, plus criminels que le Saint larron sur la croix de l’évangile ( premier cependant au Paradis avant les patriarches, les prophètes et tous les saints) nous comportons-nous au moins comme il le fit en dernier ressort? Et si nous sommes encore en vie, nous conformons-nous à sa prière et à son rappel des autres, qui ne peut être que l’attitude véritable dans toutes religions bien nées, quelles qu’elles soient? .... En s’élargissant, l’oecuménisme sera le foyer brûlant d’amour de l’interreligion et du monde....

10/09/06 trouvé .....

Commencer et recommencer sans cesse dans le Christ, notionnel ou non, c’est avoir trouvé ......

11/09/06 fondement interreligieux ...

À cause de notre orgueil viscéral originel ( que DIEU a permis pour une plus grande Gloire ultérieure de l’homme par sa conversion rédemptrice) on a du mal à comprendre et à accepter l’humiliation temporelle Divine qui pourtant ne nous cache pas SON omnipuissance . On le voit bien quand dans la croyance on accepte difficilement que d’autres l’envisagent d’une manière différente de la nôtre, d’où le moteur des guerres dites de religions. En effet dans la croyance ce sentiment de vérité parfois très profond éprouvé nous sécurise et en fait souvent nous défend d’aller plus loin en nous-mêmes alors qu’il semble remis radicalement en cause par d’autres. Humilions-nous donc devant cette humiliation de Dieu dans l’univers, avec ou sans consolations intérieures ou extérieures ....

12/09/06 l’enfant Jésus .....

L’enfant Jésus portait en LUI depuis SON Incarnation jusqu’à SON accomplissement au Golgotha les stigmates intérieures de SA Passion. Bien que SON extrême et infinie sensibilité ait su goûter aussi, comme la plupart des hommes, la douceur de la tendresse maternelle, c’est en cette douleur incarnée continuelle qu’il faut surtout LE contempler et l’adorer. Car notre révolte originelle répétée tous les jours en est la cause. N’oublions pas cependant qu’en même temps la joie de notre salut qu’IL apportait à tous, renouvelée à chaque contrition que nous LUI offrons, devait LUI être aussi présente ....

13/09/06 Mission ....

Les souffrances humiliantes de Jésus-Christ nous tendent sans cesse ses bras rédempteurs. Mais nous voudrions chercher ailleurs, tellement le rejet originel de l’état d’humiliation de DIEU, auquel nous sommes tous cependant appelés à participer, s’est incarné en nous. Du reste pour y participer il n’y a seulement qu’à le proclamer en esprit et en vérité, le reste suit. En effet devant la possibilité d’en blasphémer, nous n’avons qu’une seule voie, nous livrer avec LUI, malgré la faiblesse spirituelle de notre inexistence mais redressée par la Puissance de la fidélité Divine .....

14/09/06 raison et foi .....

Non seulement être uni au Christ-DIEU mais aussi à l’homme-Jésus prophète et épouser sa vision d’avenir humain c’est-à-dire, pour tous, un temps de plénitude bienheureuse de foi mis ensuite à l’épreuve par un dernier temps de la nuit de la foi abrégé avant la Parousie. L’opposition n’y sera pas entre la raison et la foi mais entre les mystiques, celle de l’humilité et douceur de Jésus-Christ soumise au Père des cieux et son contraire. En effet dans le premier temps la raison (appuyée sur une concrétisation scientifique dont il a été si souvent question) s’alliant positivement à la foi faciliterait, sous réserve de bonne volonté, l’adhésion à la mystique chrétienne du monde entier. Dans le second temps la raison (également appuyée par une autre concrétisation scientifique) négative à la foi ne laisserait à la mystique chrétienne que l’épreuve de la foi absolument sans appui ne facilitant pas alors l’adhésion du monde dont il est inutile ici de décrire les réactions possibles. C’est pourquoi il est nécessaire dès maintenant, avec la grâce de DIEU, d’expliciter les fondements spirituels de l’humilité et de la douceur qui sont en DIEU les bases de SON Amour ou sans l’exclure de toute autre de SES manifestations différentes promues par diverses religions .....

15/09/06 devant ....

Dans la temporalité DIEU s’humilie devant DIEU demandant aux libertés de néant dont IL a créé des personnalités propre de s’unir à LUI, par l’Amour ou toute autre voie droite, pour une résurrection Glorieuse dans l’Être éternel. ... Vivre avec St. Joseph, père de Jésus-Christ, sa vie prophétique clairvoyante à l’image de celle de son Fils adoptif, Messie désigné. ....

3e semaine septembre 2006