1e semaine avril 2012

08/04/12 arme …

Le Christ Jésus, Messie révélant la Vérité de Dieu, Origine de la Vie Éternelle, nous donne l’arme-contre-Nous-mêmes dont nous avons à percer le flan de l’ennemi du genre humain …. Arme de Son Agonie infinie derrière laquelle nous avons à veiller et prier pour nous cacher ….

09/04/12 garde ….

Même aux jours de fête ne pas abaisser la garde car notre repos et notre gloire sont aux Cieux …. Où irions-nous nous humilier sinon dans Ton humiliation, joug doux et fardeau léger …..

10/04/12 rien ….

Absolument rien…. Car l’ÊTRE qui est TOUT dans Sa pauvreté ne peut permettre que Lui …. Toute souffrance est pauvreté. Elle est donc nécessaire pour du libre-néant devenir ÊTRE .  Derrière l’arme inébranlable du Christ Jésus Messie nous allons  en marche syncopée fidèle ….

11/04/12 infimes ….

Les infimes peines comme les infimes joies offertes sont d’un grand prix pour les tout petits ….

12/04/12 quarante ….

Quarante jours de Pâques qui changent tout sans modifier la question essentielle à l’unité …. TOI, Tu as l’ÊTRE et Tu Te fais rien dans la joie surnaturelle et la douleur naturelle infinie …. Mais il faut toujours commencer et recommencer en comptant sur la seule fidélité Divine …. C’est le sang de Tes agonies qui nous amène à embrasser librement le gibet vivificateur …. La haine due à cette nature qui jusque dans les choses saintes cherche son autosuffisance !  …. Nous sommes pourtant préférés pécheurs et ingrats pour prêter le flanc à TA Miséricorde …. La première question universelle posée qui doit amener le monde au ferment du Christ Jésus Messie mérite la joie amère de la certitude qui était la Sienne au moment de Sa Passion ….

13/04/12 récalcitrant ….

Le cheval est récalcitrant. Car on voudrait bien d’un rappel discret de l’humilité qui n’engagerait de fait à rien. Mais proposer en premier celle de Dieu Lui-même ce serait alors l’humiliation de la race humaine que le Christ Jésus n’hésite pas à déclarer toute entière « adultère et pervertie »....  Il n’y a pas,  mes chers, d’humilité sans humiliation au moins intérieure et bien que cette dernière soit douce elle n’en reste pas moins le problème principal …. Liés avec Dieu nous nous humilions donc, Lui pour notre salut, nous contrits de nos fautes   ….

14/04/12 source et finalité unique …

Ainsi le Christ Jésus Messie signifie par sa vie avant toutes choses l’humiliation infinie de Dieu contrepartie de Son humilité. En effet rien n’est plus contraire à la nature humaine que l’humiliation à laquelle nous sommes appelés de cette façon à souscrire. Et cela au moins depuis 7000 ans lorsqu’un couple humain privilégié, arrivé à maturité sociale et intellectuelle, aurait reçu l’onction mystique, appelée par la Bible paradis terrestre, créant spirituellement la nature. Au lieu d’en accepter la condition d’humilité pour la transmettre à l’humanité entière on sait ce qu’il en a été. Jésus-Christ Messie fait donc remarquer que le joug intérieur de cette humiliation est doux et son fardeau léger. La voie de l’Amour spécifique aux Chrétiens enseigné conjointement, naît et retourne de là, comme Mahomet enseignant l’Adoration, Moïse l’Obéissance, Bouddha la Compassion, Gandhi la Tolérance, Lao Tseu et Confucius la Componction, etc… Mais toutes n’ont que la même source et finalité unique vraie et Divine.  Aussi l’hydre à combattre, l’ennemi de tout bien ne se cherche pas ailleurs qu’en nous-même …. Dieu ayant eu à lutter contre Lui-Même (comme le Messie Jésus-Christ le confirme à l’agonie d’avant son supplice), qu’il y a-t-il d’étonnant d’avoir à le faire à notre échelon? …. Mais notre orgueil est trop violent pour que nous soyons autre chose que pécheurs pardonnés ….

15/04/12 utile ….

Notre peine unie au libre gibet rédempteur Marie présente est plus utile à une universalisation …. Le Messianisme du Christ Jésus est donc venu nous montrer ce que nous devons faire, dans toutes religions, de notre autosuffisance irréductible: l’offrir à l’Autodépendance  Divine ….

3e semaine avril 2012