3e semaine août 2010

24/08/10 bouclier …

Ô cette douleur de Dieu Trinitaire dans Sa livraison au supplice d’esclave de la croix, engagée par Son agonie et conclue par Sa revivification. Non ! La conversion du monde entier, en commençant par la nôtre et celle de ceux qui nous entourent, n’est pas de trop pour Lui. Le temps et l’action Lui appartiennent et, nous, nous avons un bouclier imparable qui est le gibet de  Dieu …. De la parcelle de pain azyme eucharistique, broyée en la créature indigne, et de la plus infime jusqu’à la plus grande peine dans la paix de la joie surnaturelle, communier à notre rédemption ….

 25/08/10 À TOI ….

À TOI, le Règne en nous, descendant jusque là ; À TOI, la Puissance en nous, arrachant au péché ; À TOI, la Gloire en nous, revivifié du néant. Les croyants fervents rassemblent la livraison du Christ Jésus pour la survie de la dernière des dernières de toutes les âmes …. Leur vie est à la fois amère du renoncement à eux-mêmes et joyeuse de la survie Éternelle apportée ….

26/08/10 violence …

Sœur Emmanuelle défunte, paraphrasant Thérèse d’Avila, disait que si nous ne faisions pas ce qu’elle voulait dire nous serions des nains (spirituels). En fait, tel quel, nous sommes bien moins que cela mais seulement des « bébés » vagissants. On ne peut certes s’en contenter, puisque dans le domaine de l’Esprit, la loi est de toujours progresser cependant « étant là » et désirant être graine d’homme fait pour l’honneur « véritable » de Dieu et la survie du monde des âmes comme de l’autre n’ayons peur ni d’être ce que nous sommes ni de paraître seul de notre espèce. En effet la violence de l’humilité et de la douceur miséricordieuse Divine, qui donne le sourire à l’enfant, le bonheur aux jeunes mariés et la sérénité au vieillard …, dépasse d’infiniment loin la violence mondaine de l’orgueil qui s’étale impudiquement partout et semble vouloir la recouvrir d’irréalité ….

27/08/10 engrossée …

Engrossée par celle peccamineuse humaine, la pensée de la volonté du Christ Jésus a triomphé dans la terrible agonie de Gethsémani afin d’offrir la livraison de Sa Passion et de Sa mort conjointe à Celle du Père pour la revivification dans la glorification  de l’Esprit Saint Trinitaire. Science physique : la moindre particule de la plus infime poussière est encore Dieu ou plutôt Son humiliation temporelle et la promesse de Sa jubilation dans l’Au-delà Éternel de l’univers actuel …. Mais il faut la FOI inventée par l’humilité et la douceur miséricordieuse d’un Dieu sensible. Toute Sa vie, le Christ Jésus Trinitaire a marché, fidèle, vers Sa mort Passionnelle « Survitrice«  ….

28/08/10 Après …

Après avoir osé parcourir ce site f-v-m.net , si nous avons ou avons eu la plus infime expérience mystique personnelle, nous sommes tenus, quelle que soit notre religion, juive, musulmane, bouddhiste, hindoue, chinoise, africaine, … et bien sûr chrétienne, mais sans se tromper de but, davantage encore étant catholique privilégié, nous sommes tenus de proclamer, avec sa réalité, l’humilité et la douceur (miséricorde) du Centre de l’Au-delà de l’univers révélées par le Christ …. Ne pas faire sa volonté avec joseph témoin des agonies de la vie cachée de Jésus et Marie ….

29/08/10 portée …
Ce n’est qu’à une portée lamentable d’enfants-de-rien, nouveau-nés spirituels d’une fragilité incroyable, que pourrait être confiée la proclamation de survie du Christ Jésus pour l’humanité entière révélant la réalité de l’humilité humiliée et de la douceur miséricordieuse du Centre Divin …. IL est l’ÊTRE-néant-survivificateur qui la révèle au monde par l’autorité universelle de Sa vie ….

30/08/10 Pour …

Pour nos frères prodigues et l’avancement de l’Église, il faut le concret du reste de notre vie, connue ou inconnue, entre Jésus et Marie, avec la profondeur de notre indignité mais ayant l’audace de désirer l’humilité et la douceur même de Dieu Trinité et non la nôtre insuffisante …. Car là réside le fondement de l’amour et de toute autre voie de vérité suscitée à l’humanité …. Plus TU descends bas, plus éclate la grandeur de TA souffrance rédemptrice de survie humaine ….

31/08/10 épilogue ….

On ne peut s’empêcher de penser qu’au-delà d’un épilogue de l’histoire temporelle si aléatoire et si contradictoire il existe en corrélation un épilogue d’une histoire infinie de bien plus de valeur …. Entendu dans un prêche : « il faut beaucoup d’humiliations [petites ou grandes] pour faire un peu d’humilité ». Il y aurait lieu d’ajouter : que la cause de celles-ci, qui représentent de fait la douleur fondamentale de l’humanité, soit due à nous-mêmes ou à toute autre raison. N’est-ce pas  ?....

1e semaine septembre 2010