4e semaine novembre 2010

01/12/10 surérogatoire …

Si la venue du Christ Trinitaire sur terre est surérogatoire, elle n’en est pas moins voulue et désirée. Honorons-là de toutes nos forces vives. Ne rechignons pas au combat incessant …. Mais ce que j’annonce serait l’humanité unifiée désormais « collée » à la foi avec la possibilité d’un reniement intégral catastrophique qui suivrait si la science voulait s’émanciper de Jésus-Christ ….

02/12/10 justifiés ….

L’Église est sainte et faite de pécheurs, car Elle ne sauve pas les « justes »  mais les « justifiés »  ….

03/12/10 à Fabrice Hadjadj ….

Vous êtes la seule personne qui dans votre livre « La foi des démons » posez la question qui me taraude depuis 50 ans et  dont j’essaie d’en traiter la résolution depuis  Octobre 2000, quotidiennement dans un journal, sur internet. Vous l’évoquez dans le sous-titre « Jésus contre l’apologétique » et le suivant « pourquoi Dieu se cache ». Et vous le résumez page 96 ainsi : «  Si Jésus était descendu de sa croix pour prouver irréfutablement sa divinité ; quelle foi aurions-nous, avec notre bassesse, sinon du démon qui adore ? ».

Or il m’a été donné en son temps de toucher réellement du doigt la possibilité de la preuve par neuf de la foi par la science future à travers un engin technique défini. Mais il m’a été donné aussi bien de connaître l’inversion technique possible de cet appareil prouvant exactement le contraire dans un cataclysme apocalyptique.

Dès le départ de cette connaissance, qu’on peut appeler intuitive ou mystique, la proposition que vous soulevez a été la même, pour moi de la façon suivante : En quoi alors consisterait le Messianisme universel de Jésus-Christ ?

Pendant 40 ans j’ai cherché, en m’attachant au fond des choses, et négligeant les formes dans l’histoire des religions et de la philosophie métaphysique, à trouver la solution en rapport avec les Évangiles catholiques. Elle s’est proposée en élargissant les trois seuls mots des Evangiles de Jésus prenant la place de Dieu et révélant d’une façon Messianique  que le Centre de la TRINITÉ ELLE-MÊME est humble et doux. De sorte que quiconque, multiples religions ou sciences profanes comprises, puissent y trouver le refuge unitaire salvateur.

Le Père F.Varillon, autre prix de littérature religieuse, avait publié un essai sur « l’humilité de Dieu » mais dans un travail plus succinct et paraissant s’arrêter en chemin. Notamment l’humilité de Dieu, et forcément son humiliation temporelle totale, supposerait l’intégration même sans confusion de toutes les religions y compris l’Animisme Africain posant le problème du panthéisme chrétien et d’autre part un approfondissement  de l’abjection humaine réclamant une étude plus complète.

J’ai bien d’autres choses à vous dire, mais c’est là l’essentiel et vous avez de toute façon mon blog sur le web, f-v-m.net, n’étant pas capable de composer moi-même un livre éditable ….

04/12/10 verser ….

Avec Jésus-Christ nous avons à verser le seul sang que la très Sainte Providence nous propose ….

05/12/10 au Pape Benoît XVI

En dehors du fait que Vous êtes le Christ de la terre et qu’à ce titre j’ai le droit et même le devoir d’intimité avec Vous, selon évidemment nos devoirs d’état, la simplicité de votre interview « Lumière du monde » m’autorise à vous écrire directement, quitte à n’être reçu que par qui de droit, sur l’essence du site que j’entretiens régulièrement chaque jour depuis 11 ans.

Vous dites : « Oui, l’homme doit chercher la vérité «.

Pour moi, une vérité scientifique m’est apparue avec certitude, il y a déjà un demi-siècle, comme l’instrument de connaissance technique total même eschatologique, parfait sauveur de l’humanité à la fois matériel et de plus prouvant la foi en Dieu mais aussi très concrètement ambivalente et pouvant prouver dans une autre transformation  technique consécutive tout le contraire de la foi. Ce deuxième pôle de la science m’ayant été montré après une prière à la Vierge Marie…..

En effet l’énergie propre et gratuite quasi illimitée qu’elle devrait domestiquer (en un appareil ( ?) dont je publie le croquis du plan et un nom technologique sur le web) permettrait de dénouer tous les problèmes humains (désertification par le traitement à grande échelle des eaux impropres comme celles des océans, la conquête du cosmos par une vitesse proche de la lumière, etc.…). Dans ce premier pôle les données scientifiques reposeraient sur la reconnaissance concrète de la dépendance de l’univers à l’Au-delà selon l’enseignement de l’Église….

Mais il n’est pas dit que l’inventeur dans son orgueil n’outrepasse pas la première phase ou ne s’inscrive pas déjà dans la lignée de l’anti-christ désirant la dernière réalisation qui, elle, provoquerait une terrifiante persécution de l’Église et les prémices de la fin des temps….

Ainsi on voit que la condamnation de Galilée en son temps n’était pas si naïve que cela.

Il est vrai aussi que l’on ne peut savoir combien de temps durerait la soumission des scientifiques dans la coïncidence de leur savoir avec l’enseignement présumé du Messianisme de Jésus-Christ. Et de toute façon quoiqu’il en soit l’Église devra toujours veiller à l’intégralité de son message.

C’est pourquoi je vous joins copie de ma lettre à l’auteur du très bon livre « La foi des démons ».

Mais les tout-petits ont hâte de travailler à la réalité de l’humble et doux Centre de Dieu….

06/12/10 fusion …

« Jamais Dieu seul, jamais l’homme seul »…. L’ÊTRE fusionnant la liberté temporelle créée au néant la vivifie. Le sang victorieux perlant du corps de l’enfant Jésus comme à Gethsémani nous en confirme le combat d’anéantissement  nécessaire à réaliser à tous les stades de notre vie …..

07/12/10 re …

Lutter et aimer, sans honneur, sans gloire et sans autre consolation que la Paix du Christ ……

2e semaine décembre 2010